AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 welcome to your new "home" ✖ Clotho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: welcome to your new "home" ✖ Clotho   Sam 7 Mar - 19:41


welcome to your new "home"

L'heure du thé ...

Heure qui était, bien malheureusement, dépassée, mais cela ne signifiait pas pour autant que Yoshiko n'allait pas le boire son thé. Elle voulait juste ... terminer les quelques papiers qu'elle avait. Elle n'avait pas pu les finir la veille. Elle en gardait un peu pour le jour suivant. A chaque fois. Histoire de s'occuper un peu. Certes, elle pouvait flâner dans son jardin. Ou bien se retrouver dans un coin reculé du Rukongaï afin de se battre contre Shu. Enfin, se battre, façon de parler. Plutôt, elle s'entraînait. Elle cherchait à s'améliorer. A développer des techniques avec Shinzell conte le feu. Car oui, le retour de flamme était parfois violent. Elle était de glace. Et combattre des adversaires de feu pouvait être compliqué parfois. Pas impossible. Compliqué. Difficile. Elle s'acharnait peut-être un peu sur Shu. Mais après tout, c'était lui qui lui avait proposé de venir le rencontrer pour quelques entraînements si ça la tentait. Alors, elle s'était contentée de le faire. De lui demander quand il était libre. Et de croiser le fer avec lui. C'était thérapeutique en plus. Du moins, elle avait l'impression que c'était le cas. Mais passons.

Dernière signature sur le papier, la Shinigami avait fini par se lever et se rapprocher de son service à thé. Bien dommage qu'elle n'avait pas comme affinité le feu. Parce qu'elle aurait pu chauffer l'eau du thé en un clin d'oeil. Ce qui était bien, quand c'était trop chaud, c'est qu'elle pouvait rafraîchir le tout assez rapidement. Ca lui faisait penser à toutes les fois où elle avait pu boire du thé lorsqu'elle était sur Terre. Rien pour préparer un vrai thé. Pas de feu pour le faire chauffer. Et c'était Shu qui le faisait. Et histoire qu'ils ne se brûlent pas la langue, elle se chargeait de rafraîchir le tout. Ah, qu'il était loin le temps tranquille sur Terre ! Grâce à un petit appareil, elle en vint à faire chauffer son eau et laissa son thé infuser à l'intérieur, histoire d'avoir une bonne saveur.

Elle délaissa néanmoins ce qu'elle était en train de faire. Elle avait envoyé un papillon de l'enfer faire quérir son nouveau Vice Capitaine. Clotho. Il venait tout juste de débarquer dans la Huitième mais elle pensait que c'était une bonne idée qu'il soit son Vice Capitaine. Pourquoi lui et pas un autre ? D'une, parce qu'il quittait la Treizième Division et parce qu'il avait été Lieutenant là-bas. De deux, parce qu'elle semblait bien s'entendre avec lui. Ils semblaient avoir plus ou moins le même point de vue. Et c'était bien d'ailleurs. Ils étaient sur la même longueur d'ondes. Et c'était sympathique de travailler avec quelqu'un de ce genre. Pour sûr. Elle l'attendait donc patiemment. Il ne devrait plus tarder à arriver. Elle tourna la tête en direction de l'horloge qui était non loin de son bureau. La convocation était à quinze heures. Et il était bientôt quinze heures. A voir s'il serait ponctuel ou non. Mais elle ne lui en tiendrait pas rigueur dans le cas où il ne le serait pas.

_________________
More about me?


Dernière édition par Aokiji Yoshiko Miloë le Jeu 12 Mar - 17:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: welcome to your new "home" ✖ Clotho   Jeu 12 Mar - 16:02

Nouveaux quartiers, nouvelle division, nouvelle vie. La treizième est officiellement du passé pour moi. Ce matin je me réveille dans un lit qui me semble être le mien, mais qui ne l'est pas. Je m'assois sur une chaise qui doit m'appartenir, mais que je ne reconnais pas comme la mienne. Même l'air que je respire ne semble pas me convenir. A croire que c'est vrai ce qu'on dit. Il faut une période d'adaptation. J'espère qu'elle ne sera pas trop longue quand même. Parce que je suis venu ici juste pour la capitaine Miloë. Mais si je ne me sens pas à place dans sa division ... je devrais demander mon transfert ailleurs. Comme à la onzième par exemple. Après tout, vu comment je compte tourner, c'est pas con. Mais pour l'instant, le fait est que le suis à la huitième division et que rien n'indique que je ne m'y plairais pas. J'espère le contraire même à vrai dire. Je prends mon petit déjeuner tranquillement. Je fais ce que j'ai à faire, je passe le temps. Puis vient l'heure attendue. Parce que oui, il faudrait être sot pour ne pas s'attendre à ce que sa nouvelle capitaine demande une entrevue avec celui qu'elle a nommé vice capitaine. Je lui avait dit que je ne voulais pas de responsabilités, et me voilà au même grade que précédemment. Youpi. J'ai pas forcément sauté de joie quand je l'ai appris. Mais bon. Si elle m'a mis à ce poste, c'est qu'elle sait que je peux y arriver. Je l'ai maintenu pendant près de trois ans à la treizième, alors bon ... Le rendez-vous st fixé à quinze heure. Ca me fait cinq heures. J'ai de la marge. J'irai bien chez le coiffeur, mais chacun sait que dans les shonens, les cheveux ne poussent que par magie. J'enfile ma tenue, passe mon badge de vice capitaine à mon bras droit, puis je sors. Comme d'habitude, les shinigamis me saluent en voyant l'insigne prouvant mon grade. La plupart me connaissent au moins de nom pour avoir tenu l'autre division. Mais ils apprendront tous à me connaître avec le temps. Rien ne presse, je suis immortel après tout. Le temps passe, s'envolant comme l'eau d'une cascade. Et rapidement, on arrive au timing serré du rendez-vous.

Quinze heure moins quart, je me mets en route vers le bureau encore inconnu. Même en prenant mon temps, je suis devant à moins cinq. Je frappe donc à la porte. J'attends que le son de sa voix me dise d'entrer pour pousser la porte et faire irruption dans son antre sacrée. Je repense à notre dernière discussion, à notre point de vue sur les choses et le monde. Toutes nos similarités ... Je ne suis plus sûr d'en être digne. Elle m'a entendu parler de massacre, de terreur, de peur lors de la réunion avec le capitaine commandant Hirako. Je ne sais toujours pas ce qui m'a pris. Mais ça a du lui faire un choc d'entendre ça. Elle a même pu se demander si j'avais été sincère lors de notre rencontre. Pourtant, les deux fois, j'avais parlé avec mon cœur. Même si les choses étaient différentes l'une de l'autre, une telle différence ne s'expliquait pas, à mes yeux. Et c'est quelque chose qui me travaille depuis lors. Avec une voix toujours douce, je m'adresse à elle en la saluant.


" Capitaine Miloë. Vous désiriez me parler ? "

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.


Dernière édition par Clotho le Mer 18 Mar - 16:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: Re: welcome to your new "home" ✖ Clotho   Dim 15 Mar - 17:00


welcome to your new "home"

A l'heure. Pile poil. On était venu l'annoncer. Et Clotho n'avait pas tardé à se pointer devant Yoshiko. Il la salua d'une manière quelque peu protocolaire et elle eut un hochement de la tête à son encontre. "Oui, effectivement. Disons que je voulais avoir une conversation avec toi puisque tu viens tout juste d'être transféré." Enfin, ça faisait déjà quelques jours quand même. Mais il était normal qu'elle veuille discuter avec lui. Tout à faire normal. Il était nouveau dans sa division. Elle voulait savoir comment ça allait. Elle voulait prendre la température, en quelque sorte. Voir si ... Et bien, voir s'il se plaisait bien, pour le moment. Elle savait qu'il y aurait un temps d'adaptation. Elle savait qu'il aurait besoin de prendre ses marques. Que ça prendrait du temps. Que peut-être ça n'irait pas. Elle comprenait tout cela. Elle comprenait que ça puisse mettre du temps avant qu'il ne s'adapte totalement à ses nouveaux locaux. A ses nouveaux collègues. Et à ses nouvelles responsabilités. Et Yoshiko voulait tout faire pour qu'il se sente bien. Que tout aille bien. Peut-être était-elle un peu trop mère poule avec ses hommes. Peut-être qu'elle les protégeait trop. Qu'elle veillait trop sur eux. Mais bon, qu'importe, elle était comme ça notre Yoshiko.

Un hochement de la tête qu'elle eut tandis qu'elle invitait son Lieutenant à s'installer. Ouais, sur ce point là, elle avait un peu décidé sans chercher à connaître son point de vue. Officiellement, oui, il était son subordonné en qui elle plaçait toute confiance. Elle devait néanmoins discuter de ce sujet. Et si jamais il ne souhaitait pas de ce poste, elle le rétrograderait. A sa demande. Mais c'était lui qui allait lui dire, justement, ce qu'elle devait faire à ce sujet ou bien s'il acceptait, finalement, ce poste. "Assis-toi." Elle lui avait tourné le dos juste durant quelques instants afin de finir de préparer son thé. "Souhaites-tu une tasse de thé ?" Elle avait quelque chose de plus fort. Une bouteille ou deux de saké qu'elle avait rangé dans son meuble. Bouteille qu'elle avait récupéré dans les locaux de Tojo. Il en cachait un peu partout et cela n'étonnerait guère Yoshiko de voir surgir une bouteille ou deux un de ses jours encore. A la pensée du saké, la brune eut un léger sourire amusé. Ce n'était pas vraiment le moment de penser à cela.

Secouant quelque peu la tête, elle se tourna vers Clotho. "A moins que tu préfères quelque chose de plus fort ?" Libre à lui de choisir. En tout cas, elle, elle s'était versée sa tasse de thé. Elle attendait la réponse de Clotho afin de lui servir ce qu'il désirait avant de s'asseoir, à son tour, face à lui. "Je n'ai pas eu ... l'occasion de te prévenir en personne que tu venais ici en tant que Vice Capitaine." Elle porta sa tasse de thé à ses lèvres après avoir soufflé quelque peu dessus. "Je sais que nous en avions parlé. Je sais que tu n'avais pas spécialement envie de te retrouver avec des responsabilités en acceptant ce transfert. Ce n'était pas tombé dans l'oreille d'une sourde. Je n'ai pas oublié. Néanmoins, j'ai pensé que cela pouvait être une bonne idée." Elle déposa sa tasse sur son bureau. "Tu as de l'expérience dans ce domaine puisque tu étais déjà Vice Capitaine. Le choix te revient néanmoins. Si au final tu souhaites refuser ce poste, je ne m'y opposerais pas et serais ravie de te nommer à un autre poste si tel est ton désir." Elle n'était pas vache. Elle n'allait pas le laisser à un poste qu'il ne voulait pas. "Si tu souhaites une période d'essai également et revenir à quelque chose de plus calme, n'hésite pas à me le dire." Elle ne voulait pas qu'il soit mal à l'aise. Ou quoi que ce soit. Il pouvait évoquer n'importe quel sujet. Elle verrait ce qu'elle pouvait faire ou ne pas faire.

_________________
More about me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: welcome to your new "home" ✖ Clotho   Mer 18 Mar - 16:20

Ainsi j'avais raison. Il s'agit bien d'une visite protocolaire. Mais ni l'un i l'autre ne sommes connus pour respecter les protocoles. Enfin, plus l'un que l'autre quand même. Elle hoche la tête en me désignant le siège. Je pose mes fesses à l'intérieur de l'objet précédemment nommé. Elle me propose du thé. Ou quelque chose de plus fort. Heu ... Définissez plus fort. Parce que je me suis fait avoir une fois. Je ne recommencerai pas l'expérience. La dernière fois, j'ai finit à moitié nu, en train de courir dans le Seiretei à essayer d'aller affronter le Kenpachi. C'est depuis ce jour que je sais que même mort, je ne tiens pas l'alcool. Une fille le tiendrait mieux que moi. Il me suffit de deux verres et je suis bourré. Ouais, j'suis un poids plume. Mais hey ! On peut pas tout avoir dans la vie, hein ?! " Du thé à ... quoi ? " Le moment de lui montrer qui je suis vraiment. Une chiasse pour tout ce qui concerne la nourriture et les boissons. " Parce que sans vouloir être embêtant, je n'aime pas beaucoup de choses. Et les choses que j'aime dépendent essentiellement de leur méthodes de préparation. Le thé vert à la menthe, par exemple, aucun problème. Mais du thé vert à la menthe poivrée, ça ne passe pas. Le thé nature, aux fruits, thé noir, thé rouge non plus. "

Je viens à peine de me faire transférer et je crois que j'ai déjà réussis à saouler ma capitaine. Youpi. Mais pourquoi je lui dit tout ça moi ? J'pouvais pas simplement lui dire merci et puis faire semblant d'apprécier ? Non, trop compliqué à mettre en place pour môsieur mon cerveau. " Mais je veux bien y goûter quand même, capitaine. Par contre, l'alcool je dois refuser. Et je suis dans l'obligation de vous avertir que je ne le supporte pas du tout. Il me fait un effet ... horrible me faisant perdre tous mes moyens. Aussi, je pense que je vais m'en abstenir. " Elle enchaîne sur le fait qu'elle m'a nommé en tant que son second alors que je lui avais préciser que je ne voulais pas de responsabilités. Une fois de plus, on m'avait mis dans une situation inconfortable. Je voulais un poste pépère, avec une capitaine pour qui j'ai un bon feeling. Je voulais un truc sans responsabilités, sans personne pour pouvoir me reprocher quoique ce soit. Personne pour me trouver quand le planning du mois comporte une erreur. Personne pour me gueuler dessus lorsque j'entame des rénovations et que j'oublie de faire évacuer la pièce avant. Là ... j'peux dire adieux à mes rêves de tranquillité. En même temps, la tranquillité à la Soul Society, on ne connait pas. Si je demande à changer de poste, la capitaine pourrait mal le prendre, voire même personnellement. Si je reste, je risque de ne pas avoir la tête à ça. Et si je fais comme à la treizième ? J'y reste le temps que quelqu'un soit apte à me remplacer ?

" Je ne peux pas dire que l'allégresse est le sentiment que j'ai ressenti en apprenant la nouvelle, je ne vous le cacherai pas. " Un ton plus sec que ce que je ne voudrais. Mais restant courtois quand même. "Quand on m'a remis le brassard, j'ai été surpris. Parce que oui, nous en avions parlé. Vous m'aviez dit comprendre. Aussi, pendant quelques instants, j'ai ressenti ça comme de la trahison. Un sentiment que je ne supporte pas spécialement et qui a le don de me mettre hors de moi. J'ai voulu vous trouver pour avoir une explication. Mais mon cerveau a eut raison de mes impulsions. Je suis rentré dans mes nouveaux quartiers, et j'ai médité. J'ai réfléchis pendant des heures afin de comprendre. " Je change de position, décroisant mes jambes et les posant sur le sol, puis avançant mon buste jusqu'à presque toucher le bureau, mains sur les genoux.

" Une fois le chemin trouvé dans mes réflexions, j'ai compris. Je voulais un poste tranquille, pour pouvoir me couler des jours heureux et tranquilles eux aussi. Mais la vie n'est pas un long fleuve tranquille. C'est un océan agité de tourbillons, de siphons capable de nous briser au moindre contact, une étendue vaste, infinie et sauvage capable de beauté comme de cauchemars. Une fois que j'ai compris ça, j'ai appris quelque chose sur moi. Le poste n'a pas d'importance. Ce qui compte, c'est auprès de qui je suis. Je suis venu dans votre division, pour vous, capitaine Miloë. Vous m'avez nommé vice capitaine pour des raisons qui peut-être me dépassent et ne regardent que vous. Vous avez placé une confiance en moi. Et je m'en montrerais digne. Nous verrons si le temps ira dans ce sens. Cette réponse vous convient-elle ? "

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: Re: welcome to your new "home" ✖ Clotho   Mer 25 Mar - 20:10


welcome to your new "home"

Yoshiko n'aurait jamais cru que lui proposer du thé, un simple thé, aurait pu être sujet à des embêtements et des interrogations. La brune avait penché la tête sur le côté tout en l'entendant s'exprimer sur le sujet. Il était difficile. Très difficile. Au moins, il était honnête à dire vrai. Et c'était pas plus mal. "Oulà ... Je te savais pas si pénible ! Si j'avais su, je n'aurais pas validé ta venue dans ma Division." avait-elle dit un sourire sur le ton de la plaisanterie. "Je plaisante." Elle ne faisait que rarement des blagues. Mais ça lui arrivait de temps à autre. "Garde ça dans un coin de ta tête parce que je plaisante rarement. Je ne m'amuse pas aux dépends de mes hommes." Pas son genre. Elle préférait garder ses réflexions pour elle-même. Pour en revenir à ce qui nous intéresse, donc, Clotho était difficile. Fort bien. Elle allait apprendre à le connaître. Après tout, c'était comme ça qu'on faisait connaissance, n'est-ce pas ? Et elle ne savait pas grand chose de lui. C'était le moment d'en savoir plus. "Je prends note de tout cela. Mais pour ma part, c'est un thé classique que je prépare. Il y a fort longtemps, oui, quand j'étais sur Terre, je m'amusais à préparer tout un tas de thés différents. Parce que je les avais à ma disposition. Hélas pour moi, il faudrait que j'aille me réapprovisionner sur Terre." Et comme elle n'avait guère souvent l'occasion de se retrouver sur Terre, elle avait plus de provisions. Dommage pour elle. "D'ailleurs, si tu te rends sur Terre et que tu as l'occasion de passer par un magasin qui vendrait du thé, pense à moi." Ouais, ça serait sympa. Parce qu'elle pouvait pas se passer de sa boisson. Un thé pour Clotho. Mais pas d'alcool. Il ne supportait pas et était du genre à faire des bêtises. Ainsi donc, tandis qu'il continuait à lui parler de l'alcool, Yoshiko lui avait servi une tasse de thé. Et elle avait apporté également un petit bol dans lequel se trouvait du sucre. "Certains aiment leur thé sucré." Il y avait une cuillère à cet effet. Il pourrait donc se servir si jamais il le désirait. "Je prends note également que l'alcool et toi ne faites pas bon ménage. Certains devraient prendre exemple sur toi. Après la purge, certains se sont cachés dans l'alcool." Et elle devait les en sortir. C'était pas toujours évident. C'était pas simple du tout mais elle y arriverait. D'une manière ou d'une autre. "Mais bon, tu n'es pas là pour parler de tes camarades." Non. Si Clotho était là, c'était parce qu'ils devaient discuter. De son intégration. De son poste à venir.

Il était ... fort mécontent. Après tout, elle lui avait joué un sale tour. Seulement, il devait comprendre certaines choses. Si elle l'avait nommé à ce poste, ce n'était pas pour lui planter un couteau dans le dos. Ce n'était pas pour l'emmerder ou bien juste pour s'amuser à ses dépends. Il avait des capacités. Et en ces heures sombres, Yoshiko se devait d'utiliser ses capacités. Il connaissait déjà le boulot. Elle avait eu des vices capitaines avant lui. Et tous ... Tous étaient des novices dans ce domaine. Elle leur avait appris. Elle leur avait montrés ce qu'ils devaient faire. Le boulot qu'ils avaient à faire. La pression qu'ils pouvaient avoir sur leurs épaules. Un avait fini par craquer et il s'était retrouvé à la Quatrième. Il avait pêté un câble. Alors qu'elle n'avait rien fait de spécial pour le mettre dans cet état. Le second avait simplement disparu du jour au lendemain. Certains disaient qu'il avait fait une chute accidentelle dans un coin du Rukongaï. D'autres disaient qu'il avait souhaité se rendre sur Terre mais il n'avait jamais quitté le Dangaï. Enfin, elle n'arriverait, sans doute, jamais à savoir réellement le vrai du faux et honnêtement, quand bien même cela l'intéressait de savoir, elle n'avait pas le temps de s'y consacrer. L'heure était grave. Le Gotei 13 était en perdition. Les effectifs étaient loin d'être complets. Et se passer d'un vice Capitaine alors qu'elle en avait un déjà tout formé sous la main, cela aurait été stupide. Plus que stupide à dire vrai.

Yoshiko le laissait s'exprimer. Elle ne l'avait pas interrompu. S'il avait été en colère et pestait contre elle, il avait fini par comprendre qu'en réalité, c'était pour son bien. Pour le bien de tous. Parce qu'il pouvait apporter une pierre à l'édifice. Si Yoshiko avait écouté sa raison et avait suivi ce que Clotho lui avait dit, il ne serait qu'un simple siège. S'occupant des bases besognes et s'emmerdant à longueur de journée. Et elle savait ... Elle avait la conviction qu'il pouvait faire plus. Qu'il pouvait apporter plus. Alors oui, peut-être qu'elle se trompait. Peut-être qu'elle plaçait trop d'espoir en lui. Mais elle voulait y croire. "Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise réponse Clotho." en vint-elle à lui dire dans un sourire. Elle avait posé sa tasse de thé sur son bureau. "J'apprécie ton honnêteté. Tu m'aurais dit que tu ne voulais pas de ce poste, à nouveau, aujourd'hui, j'aurais tout fait pour rendre cela officiel dans les heures qui suivent et tu aurais pu couler des jours heureux et tranquilles." Elle avait fait exprès de reprendre ses propres termes. Signe qu'elle l'avait écouté attentivement. "Je pense que notre collaboration peut amener une certaine fraîcheur à notre organisation." A leur Division s'ils voyaient petit. Au Gotei 13 s'ils voyaient plus grand. "Tu sais, beaucoup disent qu'ils ne souhaitent pas de responsabilités. J'étais un peu comme toi d'ailleurs il n'y a pas si longtemps que cela. Avant mon départ pour la Terre, on m'a proposé, à de nombreuses reprises, plusieurs sièges haut placés. Que j'ai refusé. Parce que je ne voulais pas de ces responsabilités." A la Neuvième ... Et à la Seconde Division. "Et quand on est venu me chercher, on est venu pour que j'accepte un de ces postes." Revenir en tant que Vice Capitaine de la Septième, elle n'y aurait jamais cru. Elle n'aurait pas accepté si c'était un autre que Tojo qui serait venu la chercher. "Et regarde où j'en suis aujourd'hui. Je ne dis pas que ton parcours sera le même que le mien. Certains arrivent à monter. A progresser. D'autres partent de haut et finissent par se casser la gueule." Un poil vulgaire dans ses propos mais c'était la vérité. "D'une certaine manière, ça nous aide à nous surpasser. A nous améliorer. Et je pense que nous pouvons faire de belles choses ensemble. C'est l'une des raisons pour lesquelles je t'ai nommé à ce poste. Mais comme je te l'ai dit. Le jour où tu souhaites arrêter, où ce poste te pèsera trop sur les épaules, tu n'auras qu'à venir me voir. Ma porte te sera grande ouverte." Et elle l'écouterait. Et elle le destituerait si jamais ils devaient en arriver là.

_________________
More about me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: welcome to your new "home" ✖ Clotho   Mer 25 Mar - 23:31

Compliqué ? Moi ? Non, arrêtez de rêver. J'suis pas compliqué. J'aime simplement ce que les autres n'aiment pas et je n'aime pas ce qu'ils aiment, c'est tout. Avec certaines exceptions. Et des exceptions aux exceptions. La capitaine Miloë semble surprise quand je lui avoue être aussi compliqué niveau culinaire. Je sais que je suis chiant, mais j'y peux rien, je suis comme ça. J'aime le bœuf archi archi archi cuit. J'aime pas trop le thé, sauf le vert à la menthe. J'aime le mélange sucré et salé. J'aime les choses qui sortent de l'ordinaire, comme faire des diners entièrement plongés dans le noir avec pour seuls sens le goût et l'odorat. J'aime découvrir de nouvelles choses, faire des expériences, repousser mes limites. Mais vous savez ce que j'aime par dessus tout ? Protéger. Protéger des choses, protéger des gens, protéger la vie. Ca, j'aime faire. Et je vais devoir le rappeler au capitaine Miloë. Elle essaie de faire de l'humour. C'est pas trop ça. Mais au moins, elle essaie. Un bon point pour elle. Je souris quand même. Plus par envie que par politesse. Elle me sert du thé avec un bol de sucre à côté. Je calcule rapidement la quantité du contenant, afin de connaître la dose adéquate à ajouter. Je remercie Aokiji en prenant le petit bol. Une cuillère. Deux cuillères. Cinq cuillères. Huit cuillères. Je la repose dans son bol pendant que je remue mon thé. " Pour le thé, il se peut que je sois en mesure de vous aider. " Un petit sourire de ma part quand je vois son visage.

" Il y a quelques décennies, j'ai rencontré quelqu'un de la douzième division. Il se plaignait du manque de saveur de la nourriture à la Soul Society. Je lui ai donné une idée. Celle de faire pousser quelques plantes aromatiques dans un coin reclus du Rukongai. Il s'en ai occupé jusqu'à sa mort. Depuis, c'est moi qui m'en occupe quand j'ai le temps. Les herbes sont très résistantes, donc même si je n'y vais qu'une fois par semaine, ça leur suffit. Elles sont pleines de reishi, c'est donc excellent après un combat. J'ai entre autre un stock de menthe que je garde comme réserve personnelle. Mais je peux vous fournir des saveurs anciennes que vous avez probablement oublié depuis le temps. Et si vous acceptiez que quelques unes de ses plantes soient planté ici, vous pourriez les avoir à portée de main. Elles libèrent des parfums frais qui titillent les narines, des senteurs qu'on a perdu depuis des siècles ici. Chose que je déplore et pour laquelle j'ai déjà fait des rapports, sans aucun retour. " C'est là qu'on voit que c'est mon estomac qui me domine, et non l'inverse. J'ai un stock secret d'herbes aromatique qui pousse quelque part au Rukongai. Un stock personnel qui implique que je sois le seul au courant et à m'en occuper. Je ne sers pas à grand chose. Mais niveau nourriture et saveurs, j'ai plus grand chose à apprendre. Je peux vous mijoter n'importe quoi à base de presque n'importe quoi. J'ai bien réussis à faire une soupe de pousse de bambous avec des betteraves ... Elle semble comprendre que je comprenne qu'elle a fait ça pour que je comprenne la situation. Ceci permettant ainsi de comprendre le Seiretei. Si vous n'avez pas compris, tant pis pour vous. Elle me dit aussi avoir été dans mon cas. Avoir refusé des postes qu'on lui proposait. Elle ouvre le dialogue en parlant de quelque chose de personnel. Elle s'ouvre à moi. Peut-être ... Peut-être devrais faire de même ?

" A ma sortie de l'académie, je rêvais d'intégrer la onzième division. Je rêvais de marcher à sa tête, un jour prochain. Pouvoir être fier de mon pouvoir, de montrer d'où je venais, de pouvoir faire la différence à moi seul. Je n'ai jamais refusé une promotion, au contraire. J'en ai voulu durant toute ma vie. Un seul grade me remplissait la tête d'étoiles. Un seul nom me faisait frémir de plaisir. Un seul être faisait vibrer mon âme. J'ai toujours rêvé d'être appelé Kenpachi. Mais j'ai rapidement compris que je n'avais pas le niveau. Et que mon zanpakuto était un obstacle. On me l'a bien fait comprendre. La seule règle de la onzième m'interdit de faire parti de la division. Alors je me suis reporté sur la treizième. Pendant des décennies, j'ai été anonyme. Puis une lettre m'a promu au rang de vice capitaine. Le capitaine a disparu juste avant, m'obligeant ainsi à assumer la fonction, par intérim. Je ne me suis jamais trouvé trop à la hauteur des tâches qu'on m'a confié. Mais j'ai toujours eu une mauvaise estime de moi.

Après avoir appris une partie du rôle de capitaine, je me suis rendu compte que le poste que je voulais, je m'en approchais. Et plus je m'en approchais, plus je m'en éloignais. Certes, ma puissance m'en rapproche. Mais ma personnalité me fait m'en éloigner. Je ne suis pas un combattant. Je n'affronte les gens que pour progresser ou défendre. Lors de l'invasion par les arrancars, sans l'aide personnelle que le roi a fournit, j'aurais terrasser mon adversaire en un temps record. Et brûler la majeure partie de mes forces par la même occasion. Résultat, je me suis retrouvé rapidement sur le carreau, obligeant les autres membres présents à s'occuper de moi, alors qu'ils étaient en plein combat. Je pensais bien faire. J'ai été stupide. Aujourd'hui, je me rends compte que ce qu'il me reste à atteindre pour obtenir un poste de capitaine, ce n'est pas quelques marches. C'est un escalier aux marches infinies. Je peux grimper et m'en approcher, bien sûr. Mais le moindre faux pas et je chute tout en bas. Alors je me suis dit, pourquoi ne pas rester tranquillement sur cette marche et attendre qu'on me prenne par la main pour me faire monter plus vite ? Et vous m'avez fait comprendre pourquoi.

Je ne suis pas un mouton. Je ne suis pas un gentil et sage petit shinigami qui reçoit des ordres sans penser. Je ne suis pas un suiveur. Je peux attendre des siècles qu'on vienne me tendre le main, ou je peux faire ce qui doit être fait, faire en sorte que tout se passe bien pour moi. Je peux prendre l'ascenseur à côté de moi et gravir plusieurs marches d'un coup. Je ne suis pas encore prêt à enfiler un haori, c'est sur et certain. Mais quand ça viendra, je serais prêt. Parce que s'il y a une chose dont je suis sûr, c'est que j'en aurais un. Dussé-je le prendre sur un cadavre de capitaine.
"

Cette dernière phrase peut faire froid dans le dos, et a plusieurs sens, que je n'explique pas au capitaine. Je peux soit tuer le capitaine, soit le faire tuer par quelqu'un, soit le laisser se faire tuer par un ennemi. Tellement de moyens pour arriver au poste ... Mais je resterai celui que je suis, avec ma vision. Donc non, je ne tuerai pas de capitaine. Ce n'est pas mon but, loin de là même. Mais je reste ouvert, si quelque chose doit de produire ...

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.


Dernière édition par Clotho le Lun 6 Avr - 17:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: Re: welcome to your new "home" ✖ Clotho   Ven 3 Avr - 21:47


welcome to your new "home"

Sauveur ! Clotho allait être son sauveur en ce qui concernait le thé. Ses réserves s'amenuisaient, petit à petit. Elle n'avait pas l'occasion d'aller sur Terre aussi souvent qu'elle le désirait. Et il était vrai que sa petite réserve perso fondait comme neige au soleil. Et elle allait finir par manquer de thé. Et ça, franchement, c'était dommage. Et elle ne pourrait pas s'en passer. Yoshiko adorait le thé. Et elle serait pénible, très pénible si elle n'en avait plus. Néanmoins, Clotho avait une solution pour régler son problème. Il avait quelques plans, il en cultivait dans un coin reculé du Rukongaï. Et il proposait à Yoshiko quelques plans qu'elle pourrait mettre dans son propre jardin. Elle eut un hochement de la tête. Plusieurs mêmes. "L'idée n'est pas stupide. Elle est même très intéressante." Pour sûr. "Je suis sûre et certaines qu'elles s'adapteraient plutôt bien parmi mes fleurs et mes autres plantes." Le rêve ... cultiver ses propres plans de thé. Les récolter. Et après, le boire. Oh, ça serait parfait ! Ca serait même le rêve. "M'est d'avis qu'il va falloir que je fasse un peu de place dans certains de mes parterres pour pouvoir planter ces graines." Elle hochait la tête. Cette idée l'enchantait. "Et au moins, je suis sûre que je ne tomberais pas à court de thé." Ca l'ennuyerait. Mais Clotho lui proposait le plan B, en quelque sorte. Un plan B qui était loin d'être déconnant. Qui lui permettrait d'avoir un hobby pour les jours où elle n'avait pas grand chose à faire. Où elle n'avait pas besoin de s'occuper de ses hommes ou bien de la paperasse. "Et bien, et bien ... Il va falloir faire ça le plus rapidement possible. Histoire de faire découvrir de nouvelles senteurs perdues depuis si longtemps comme tu le dis si bien." Elle avait hoché de la tête. "Et si jamais mon jardin n'était pas assez grand, on fera en sorte de trouver un endroit pour ces petites choses." Pour sûr. En tout cas, ça l'enthousiasmait et elle avait hâte de commencer. Oui, il en fallait peur pour la satisfaire et lui donner un tel sourire. Mais elle était plutôt contente de pouvoir retrouver des saveurs perdues. Et de pouvoir faire son propre thé.

Yoshiko avait fini par lui parler un peu d'elle. Alors qu'elle ne le faisait pas vraiment à dire vrai. Disons qu'elle n'aimait pas trop s'étendre sur elle. Elle préférait laisser ses hommes parler. Qu'ils disent ce qu'ils pouvaient avoir sur le coeur. Elle était une oreille attentive. Très attentive. Mais parfois, elle savait très bien qu'il fallait en dire un peu plus sur soit pour que les autres finissent par se dévoiler. Et par en dire plus. Voilà pourquoi elle lui avait raconté sa petite histoire. Sur le fait qu'elle-même avait été dans cette position. A devoir accepter un grade qu'elle ne voulait pas vraiment. Parce qu'elle ne voulait pas de responsabilités. Parce qu'elle préférait rester tranquille. Parce que c'était plus son genre d'être sous les ordres plutôt qu'avoir des responsabilités et déléguer de temps à autre. Seulement, elle avait fini par comprendre, elle aussi, que fuir les responsabilités n'était pas la meilleure des choses. Que parfois, fallait savoir sacrifier un peu de sa liberté pour que les choses soient mieux. Meilleures.

De ce que Yoshiko retenait du long monologue de Clotho ? Parce que oui. Elle l'avait laissé parler. D'une traite. Elle n'avait pas cherché à l'interrompre. Elle s'était contentée d'hocher la tête de temps à autre. De porter sa tasse de thé à ses lèvres. Quand quelqu'un vous livre ses états d'âme de la manière dont il venait de le faire, on n'interrompait pas. On se contentait d'écouter. Sans un bruit. Sans un mot. Certes, elle aurait pu l'interrompre. Mais elle n'en avait rien fait. Comme nombreux, il rêvait de porter le Haori. "Et je ne me fais pas d'inquiétude sur le sujet. Un jour ou l'autre, tu le porteras. Et tu auras ta propre Division." dit-elle dans un hochement de la tête. Yoshiko avait reposé sa tasse de thé. Ce qui pouvait éventuellement faire froid dans le dos, c'était ces dernières paroles. Le fait qu'il pourrait récupérer le Haori d'un Capitaine décédé. Devait-elle s'inquiéter pour sa sécurité ? Avait-elle accepté un psychopathe dans sa Division ? Généralement, ceux qui tuaient un Capitaine pour prendre sa place, ça se passait assez souvent dans la Onzième Division. Et pas ailleurs. Ils étaient un peu spéciaux là-bas. Le combat, le combat, et encore le combat. "J'espère néanmoins que tu ne chercheras pas à me planter un couteau dans le dos pour récupérer mon Haori ... D'une, il ne t'irait pas." Elle l'avait fait retaillée puisqu'elle était plutôt fine et pas bien grande. "De deux, cette méthode est plus du goût de la Onzième." Elle pencha la tête sur le côté. "C'est pas comme si y'avait pas de place de Capitaines libres. Jusqu'à présent, elles n'ont jamais toutes été occupées en même temps." Toujours un vide ou deux. Va savoir pourquoi d'ailleurs. "Mais si tu souhaites le Haori et si je peux t'aider à l'obtenir en le formant, je le ferais." Elle en serait même ravie.

_________________
More about me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: welcome to your new "home" ✖ Clotho   Lun 6 Avr - 17:40

Entre amateurs de thés, on peut se faire des faveurs. Elle trouve mon idée plutôt bonne, il semblerait. Par contre, c'est clair qu'il va falloir faire de la place. parce que la menthe, ça fait des ravages niveau étendue du terrain nécessaire pour la cultiver. Elle se répand comme une rumeur, plus vite que Lucky Luke. Par contre, je vois quand même un soucis. Et un gros à l'horizon actuellement. Un bon gros nuage gris appelé Shinji Hirako. " Malheureusement, il faudra attendre la fin de l'alerte. Le capitaine commandant a interdit tout déplacement hors Seiretei et Rukongaï. Or les plantes sont juste à l'extérieur de ce dernier. Dans un endroit qui échappe à la surveillance, une zone de non droit. Il va donc falloir attendre un peu. " Je pousse un faux soupir de déception afin de faire croire à ma nouvelle capitaine que c'est sans issue. Mais comme toujours, j'ai une idée qui me taraude la tête. " Ou alors, être discret et ne pas se faire prendre. Ce qui est plus pratique si l'on connait les tunnels sous nos pieds. Personne ne pense jamais à vérifier les tunnels ... "

Suis-je en train de dire à une personne responsable qu'il faut être irresponsable parfois ? Suis-je vraiment en train de demander à une garante de l'ordre et des lois si elle veut enfreindre certaines lois pour s'adonner à son plaisir personnel ? Ou bien suis-je en train de lui demander de me couvrir le temps d'aller chercher ce dont on parle et de ramener des échantillons ? Je ne sais pas trop comment elle fait pour la suite. Elle m'écoute d'une traite, sans m'arrêter, sans même chercher à me ralentir. A sa place, je m'aurais tiré une balle dans la tête dès le début du monologue. Le son de ma voix ne l'a pas agacée, ni énervée, stressée ou rendu suicidaire ?C'est une première pour moi. Sa confiance, sa foi, ou peut importe le nom de ce qu'elle a, en moi me fait plaisir. Elle me rassure, comme une mère le ferait. Une mère belle, intelligente, rigolote avec qui on est en symbiose. Je rigole un peu quand elle dit espérer que je ne lui plante pas de couteau dans le dos. " Pourquoi prendre un couteau ? J'ai mon zanpakuto. " Ok, mauvaise blague. Pourquoi j'essaie toujours de blaguer quand je suis tendu, alors que je sais pertinemment que je suis nul à ça ? Personne ne comprend jamais que je plaisante, et je dois le préciser. Ce qui est agaçant à force.

" Quand je dis le prendre sur un cadavre, il n'a pas besoin d'être chaud. Le cadavre, pas le manteau, hein. Tout comme le capitaine Hirako a hérité de la place de capitaine commandant à la désertion de le Mère Rouge. Tout comme Krow a accédé au poste suite à la désertion de Shinjiro. Il n'y a pas besoin de tuer pour obtenir ce qu'on veut. Les arrancars le font pour nous. Ou la Soul Society s'en charge en les dépossédant de leur volonté. " Heu ... C'est pas clair du tout. Pourquoi j'ai dis ça ? Mais pourquoi j'ai dit ça ? Je pouvais pas dire merci avec un sourire, non, il fallait que j'essaie d'être drôle et que je me plante, comme cent pourcent des fois où j'essaie. " C'est avec plaisir que j'accepte votre aide, capitaine Miloë. Mais ... comment comptez-vous me former ? Il n'y a pas de formation type pour accéder au poste de capitaine de division ... Surtout que ce que je souhaite améliorer, à présent, c'est ma capacité de combat au corps à corps. Pour parvenir à mon rêve de gamin, je dois me montrer irréprochable niveau combat. Et j'ai encore pas mal de lacunes. Mais je suis prêt à apprendre et à faire ce qu'il faut pour progresser. Et je suis sûr qu'avec un professeur tel que vous, j'y parviendrai. "

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: Re: welcome to your new "home" ✖ Clotho   Dim 12 Avr - 17:53


welcome to your new "home"

Yoshiko avait penché la tête vers l'avant et soupira quelque peu. Elle ne savait pas durant combien de temps ils seraient en état d'alerte. Quelques jours. Quelques semaines. Quelques mois ? Voire plus encore. En son fort intérieur, elle espérait qu'ils n'iraient pas jusque là. Mais bon, si elle devait attendre pour avoir son thé, elle attendrait. "Dommage ... C'est fort dommage ... Au pire ... On pourrait toujours demander une dérogation au Capitaine Commandant." Peut-être ferait-il une exception. Elle en doutait fortement mais sait-on jamais. "Comme le dit le vieux proverbe, qui ne tente à rien." Mais aller à l'encontre de ses ordres, désobéir, non, c'était pas Yoshiko qui prendrait de tels risques. Et ce même si, à sa manière, Clotho le suggérait. Non, elle n'irait pas prendre des risques inconsidérés. A quoi ça servirait à dire vrai ? Se mettre à dos le Capitaine Commandant ? Non, pas son genre. Pas son genre du tout. "Patience est mère de sûreté." dit-elle dans un hochement de la tête. "Enfin, on va déjà voir combien de temps va durer l'état d'alerte. Et après ... j'aviserais." Si jamais c'était trop long et qu'elle se retrouvait sans thé, peut-être bien ... Et bien, peut-être bien qu'elle irait contre les ordres et qu'ils useraient des tunnels, comme Clotho venait de le suggérer. Ou alors, elle s’essayerait définitivement sur son thé et se trouverait une autre boisson. Mais ça lui serait bien difficile de trouver une autre boisson que le thé. Parce qu'il existait différentes saveurs. Parce que c'était agréable. Parce que ça l'emmenait loin, bien loin. Parce que ça la détendait ... Ouais ... Pas de doute ... Faudrait qu'elle monte une mission à la recherche du thé à un moment ou à un autre. Ouais. Elle verrait bien.

Quoi qu'il en soit, Yoshiko l'avait laissé parler. Sans l'interrompre. Elle aurait pu le faire. Elle aurait pu faire des hochements de la tête ou bien lui demander de reprendre sa respiration. D'être un peu plus calme. Mais non. Elle n'en avait rien fait. Parce que c'était comme ça qu'on perdait le fil de l'histoire. On perdait le fil. On en venait à répéter des choses qu'on avait déjà dit. Et on ne savait plus non plus ce qu'on avait pu dire. Voilà pourquoi le laisser parler d'une seule traite, c'était la meilleure des solutions. Elle avait tenté de faire une petite blague. Sur le fait qu'elle n'avait pas envie de se retrouver poignardée dans le dos. Ce à quoi Clotho avait répondu qu'il pouvait utiliser un Zanpakutoh. Elle eut un petit sourire amusé. "C'est un peu gros. Et pas très discret." dit-elle dans un sourire. "Quoi que ... D'une certaine manière, un Zanpakutoh est un très gros couteau." Vraiment très gros. Mais qu'importe. Elle n'avait pas envie qu'il utilise un gros ou un petit couteau contre elle. Elle n'avait pas envie de se retrouver blessée. Ou bien tuée parce qu'il ne souhaitait qu'une chose : se retrouver avec un Haori sur le dos. Il l'aurait. Un jour. Mais pas tout de suite. Peut-être finirait-il par avoir le Haori de la Huitième Division une fois qu'elle en aurait terminé ou qu'elle penserait qu'elle n'était plus capable d'assumer ce rôle.

Clotho poursuivit son explication en ajoutant que pour le cadavre, c'était pas obligé qu'il soit encore chaud. De la patience. Il saurait faire preuve de patience. "Patience est mère de sûreté comme on le dit si souvent. Jusqu'à présent, il y a toujours eu des places de Capitaines de libres. Ils ne sont que rarement tous occupés en même temps. Et m'est d'avis que lorsque tu seras prêt, il y en aura encore un ou plusieurs de libres." dit-elle dans un hochement de la tête. Elle pourrait toujours le former. Lui donner quelques conseils. Déléguer. "Déjà, en m'assistant. Tu as pu voir comment travaillait ton précédent Capitaine. Et tu en verras autant avec moi. Si ce n'est plus." Enfin, elle n'en savait trop rien. Elle verrait bien. "Tout ce qui est côté administratif, et tout ce dont tu n'as pas forcément idée." Elle ne pourrait pas tout lui montrer. Certaines choses devaient rester confidentielles. Certaines choses n'étaient pas à aborder avec un Vice Capitaine. Mais elle verrait ce qu'elle pourrait faire. "En ce qui concerne le combat au corps à corps, je ne suis pas la meilleure dans ce domaine. Bien que je me débrouille." Mais c'était pas tip top. Pour sûr. "Néanmoins, peut-être pourrais-je t'adresser à quelques personnes en particulière qui pourraient t'aiguiller." dit-elle dans un hochement de la tête. Ca serait à voir.

_________________
More about me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: welcome to your new "home" ✖ Clotho   Dim 12 Avr - 20:56

L'idée de perdre son thé ne semble pas spécialement déranger la capitaine. Pourtant, elle vient juste de dire à quel point elle aime son thé. Dois-je comprendre un message caché parmi ses propos ? Un de ceux que je dois deviner afin qu'elle n'ai pas besoin de dire les mots qu'elle devrait dire ? Et ce afin de rester dans les limites définies par la loi martiale ? Peut-être. " Nous avons reçu l'ordre du capitaine commandant de surveiller le Rukongai. Aussi, nous pourrions y aller, durant la nuit par exemple. S'aventurer à la limite, prétexter avoir senti, vu ou entendu quelque chose, l'avoir poursuivis puis l'avoir perdu. Et si notre chemin nous mène à un jardin de plantes, quel heureux hasard. Aucune loi de ne serait brisée, aucun ordre ne serait rompu. Toute la beauté de la chose réside dans sa légalité. " Il est vrai que j'aime jouer avec les mots, m'amuser avec les lois, marcher sur le fil qui différencie obéissance et trahison. Je n'aime pas obéir aveuglément, nous ne sommes ni des esclaves, ni des animaux.

" On cache ses blessures avec des pansements. On masque ses infirmités avec des vêtements et des prothèses. Un zanpakuto n'est qu'un accessoire, une arme dont on peut dissimuler la présence si le besoin s'en fait sentir. Kido et Kekkai sont là pour ça. " Elle me rassure en disant qu'il y aura toujours des places de capitaine disponibles au sein de la Soul Society. C'est vrai qu'elle a raison. Sinon, des opportunités peuvent se créer ou être mise en place. Le destin peut être forcé. Mais une fois forcé, pas de retour en arrière. Et rien ne peut garantir qu'il penchera tel que je le souhaite. Non, rien du tout. " Avant même de penser à cela, il me faudrait déjà rehausser ma valeur auprès du capitaine commandant. Mon intervention lors de la réunion lui a laissé une image de moi qui ne reflète pas la personne que je suis. J'étais empli de colère et de rage, de haine et de ressentiments. Raison pour laquelle je n'aurais pas du prendre la parole. Mais je me suis laissé dominé par mes plus vils instincts. Ceux là même que je combat à chaque instant. "

Petite pause pour reprendre mon souffle. " Apprenez moi. " Je la regarde enfin. " Enseignez moi. S'il vous plait. " Je me rends compte que j'agis comme un enfant gâté et capricieux. Une personne douée me propose son aide, et je me permets de lui dire que je préfèrerai avoir quelqu'un d'autre comme maître ? Mais je me prends pour qui ? Je me taperai la paperasse si elle me promet que ça m'aidera. Je me taperai le nettoyage si elle dit que ça m'aidera. je ne mangerai plus pend*/ Attendez une minute. J'veux bien être gentil et con, mais il y a des trucs qui sont au dessus de moi. Une grève de la faim,, ça en fait parti.

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Capitaine de la Huitième Division

Messages : 247
MessageSujet: Re: welcome to your new "home" ✖ Clotho   Lun 20 Avr - 14:49


welcome to your new "home"

Clotho émettait l'hypothèse qu'il pourrait toujours aller la nuit chercher ce dont elle avait besoin. Enfin, il avait dit nous et de ce fait, il souhaitait impliquer la Capitaine dans son forfait. Pourquoi pas après tout ? Il était vrai que c'était loin d'être déconnant et qu'ils pourraient toujours récupérer ce dont elle avait besoin. Mais c'était ... désobéir à un ordre direct. Et ce n'était pas ce que Yoshiko avait l'habitude de faire. Non. Elle était du genre obéissante. A suivre les ordres. Mais si jamais l'envie de thé se faisait sentir et qu'elle ne pouvait plus supporter l'attente, oui, probablement qu'elle pourrait aller à l'encontre de tout cela. Elle eut un sourire amusé tandis que Clotho lui livrait son plan. "Et bien et bien ... On dirait que tu as bien réfléchi à la question !" Et le pire, c'était que ... Et bien, cela ne faisait pas si longtemps que cela qu'elle avait émis l'idée du thé. Avant cela, il ne connaissait rien d'elle. Enfin, pas grand chose. Mais ne savait pas vraiment oh combien elle pouvait aimer le thé. "C'est un plan qui tient bien la route mine de rien. Nous verrons cela. Je ne dis pas non. Comme je ne dis pas oui pour autant." Tout est dans l'art de faire diversion. Dans l'art de faire croire que l'on fait cela pour une bonne chose. Alors qu'en réalité, cela n'est pas vraiment le cas. "En tout cas, c'est une sacrée analyse que tu viens de m'offrir là. M'est d'avis que tu es un fin stratège." Et c'était une bonne chose que de l'avoir dans ses rangs. Pour sûr. Mais l'heure n'était pas vraiment à parler de stratégie. Enfin, si, un peu quand même.

Qu'on se le dise. Clotho l'avait quand même refroidie durant quelques secondes quand il lui avait qu'il récupérerait un Haori sur le cadavre d'un Capitaine s'il le fallait. Mais il n'avait pas forcément parlé d'assassinat. Non. Il saurait faire preuve de patience. Qui sait ? Un jour ou l'autre, c'était peut-être le Haori de Yoshiko qu'il récupérerait. Parce qu'elle ne se voyait pas faire ça indéfiniment. Un jour ou l'autre, elle arrêterait. Et passerait à autre chose. Quoi ? Elle n'en savait trop rien. Après tout, une redéfinition de carrière alors qu'on était mort ... Ouais, c'était un peu étrange. Carrément même. Mais elle se voyait bien, un de ces jours, finir sa seconde vie tranquillement. Sans forcément avoir tout un tas de responsabilités. Se poser et laisser les responsabilités, le commandement aux plus jeunes, ce n'était pas plus mal, non ? En tout cas, il aurait une place de Capitaine. Peut-être pas dans les jours prochains ou bien les mois. Parce qu'il devait être prêt pour cela. Et quand bien même elle sentait qu'il avait la tête sur les épaules, un petit quelque chose lui faisait croire qu'il n'avait pas les épaules assez solides pour le moment. A cause de quoi disait-elle cela ? Le fait qu'il avait accepté le transfert et qu'il avait insisté, au départ, pour ne pas avoir des responsabilités. "Tu ne sais pas ce qu'il pense de toi." en vint-elle à lui répondre en réponse au fait qu'il pensait que le Capitaine Commandant ne devait pas avoir une très bonne opinion de lui. "On réagit tous plus ou moins sur le coup de la colère. Certains sont plus virulents que d'autres." Elle eut un sourire amusé. "Ca me rappelle une de mes interventions alors que je venais tout juste d'être nommée Capitaine. Je crois que je me suis attirée quelques foudres dessus. Mais c'était juste pour cette réunion. Car en sortant de la Première Division, c'était comme s'il n'y paraissait plus rien." Elle tentait de le réconforter. Peut-être que ça ne serait pas suffisant. Qu'importe. Elle pensait ce qu'elle disait.

Yoshiko lui apprendrait des choses. Comme devenir un bon Capitaine. Mais il y a une chose qu'elle ne lui apprendrait pas. L'art du combat. Parce qu'elle n'était pas vraiment la plus douée dans ce domaine. Elle n'irait pas jusqu'à dire qu'elle était une calamité dans ce domaine. Mais un peu quand même. Clotho la regarda, avec un air quelque peu insistant, lui demandant qu'elle lui enseigne. Qu'elle lui enseigne quoi précisément ? "Je t'enseignerais. Hormis le combat. Comme je te l'ai dit, c'est loin d'être mon domaine de prédilection. Capitaine Bisounours certains aiment à m'appeler." Et elle préférait que ça reste ainsi. Que peu soient au courant de ses capacités. De ses habilités. Toujours garder des atouts dans sa manche pour l'effet de surprise. N'êtes-vous pas d'accord avec moi ?

_________________
More about me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t221-aokiji-yoshino-miloe-need-some-
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: welcome to your new "home" ✖ Clotho   

Revenir en haut Aller en bas
 

welcome to your new "home" ✖ Clotho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Go big or go Home ~ ! [Terminer]
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» (#03) Welcome home | Adélaïde
» welcome to your new "home" ✖ Clotho

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Soul Society :: Seireitei-