AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Un pas vers une entente [PV Taka, Nadar, Fullbringer ... ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Capitaine de la 13ème Division

Messages : 132
MessageSujet: Un pas vers une entente [PV Taka, Nadar, Fullbringer ... ]   Mar 10 Mar - 13:52

Plus on se rapprochait de la sortie du Dangai, plus je me demandais l’accueil que nous ferait les Fullbringer. Celle que je m’apprêtais à rencontrer, n’était pas une amie et encore moins une alliée. Mais elle avait vu ces Chimères devait savoir le danger que ces créatures représentaient. Mes deux compagnons étaient fiables et relativement calme. Ce fut avec une pointe d’angoisse que je passais le portail qui nous permit d’arriver dans le monde des Humains. Machinalement, je portai un regard au symbole de ma division qui se trouvait sur mon sein droit. Même s’il n’était pas visible, je pouvais sentir le poids de ce dernier, de ce qu’il signifiait.
Nous arrivâmes dans une ruelle, la nuit s’était abattue sur la ville, seule la lumière des lampadaires et de la lune éclairée notre arrivée. Nous n’étions pas dans le centre-ville, mais plutôt la banlieue de cette mégalopole. Si nos services d’information avaient fait correctement leur travail, nous ne devrions pas nous trouver trop loin de ceux que nous recherchions. Je lançais un regard à mes deux camarades. On pouvait percevoir, divers pressions spirituelles, des reapers ne devaient pas se trouver trop loin, maintenant qu’ils s’étaient installés dans ce monde. Mais ce n’était pas ces derniers que nous étions venus voir. D’ailleurs je me demandais comment ils réagiraient, s’ils avaient connaissance de notre présence, sur ce qu’ils devaient considérer comme étant leur domaine. Je me retournais vers mes camarades.


« Nous ne devrions plus tarder à rencontrer ceux que nous sommes venus voir. »

Nous continuâmes d’avancer, nous dirigeant vers la source de réiatsu que l’on pouvait percevoir. Je savais qu’il ne s’agissait pas de celui des reapers, même si je n’étais pas experte en détection. Une chose était certaine, si nous ne savions pas où trouver celle que nous cherchions, elle n’avait pas pu ignorer notre arrivée. Je la soupçonnais de surveiller les diverses pressions spirituelles, d’une manière ou d’une autre. D’un pas je me retrouvais en haut d’un poteau électrique, le point le plus haut. De là, je pourrais mieux observer le quartier, dans lequel nous venions d’arriver, mais de la même, je serais plus facilement vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2706-ukitake-eirin

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: Re: Un pas vers une entente [PV Taka, Nadar, Fullbringer ... ]   Mer 11 Mar - 14:24

Lorsque le trio de Dieux de la Mort émergea hors du Dangaï, il faisait nuit sur Tokyo. Taka prit quelques instants pour observer le paysage, et inspirer l'air vicié et pollué de la ville. Malgré le calme inhérent à la période nocturne, la différence avec la Soul Society était aisée à repérer. Sans même parler de la concentration de reishi dans l'air, beaucoup moins importante que dans leur monde. Cela faisait plus de deux ans qu'il n'était pas venu sur Terre, et la dernière fois, il était à Karakura. Il avait rencontré Melody Mackenzie sans que ce soit son objectif, et ça l'était aujourd'hui. Passé les quelques instants nécessaires à son acclimatation, le Kazegai mit aussitôt tous ses sens aux aguets.

Il n'y avait personne alentour, du moins, personne susceptible de les voir. Fort de ses capacités en détection, il repéra au loin le reïatsu des Faucheurs, désormais installés à Tokyo. La réciproque serait-elle vraie ? La puissance spirituelle des trois émissaires était bridée, comme l'imposait le protocole quand des gradés se rendaient sur Terre, mais même ainsi ils dégageaient assez d'énergie pour être détectés par qui que ce soit d'un minimum doué. Et paradoxalement, ils ne pouvaient pas se permettre de taire leur pression spirituelle : c'était leur façon de signaler leur arrivée à la jeune Fullbringer, qui aurait pu prendre ombrage d'une éventuelle "surprise" des soldats de Soul Society. Et vu son désamour pour eux, mieux valait mettre toutes les chances de leur côté.

Une autre question s'imposait : devaient-ils partir à la rencontre de la jeune femme, ou attendre qu'elle les trouve ? D'après ce qu'avait lu Taka, elle considérait Tokyo comme "sa ville", et le plus logique pour s'attirer ses bonnes grâces était donc de rester bien sagement ici, en attendant qu'elle les accueille et ne leur donne les modalités de leur discussion. Eirin s'était juchée au sommet d'un poteau électrique, guettant les alentours. Trois reïatsu particulièrement impressionnants n'avaient pas échappé au Kazegai, et le plus imposant des trois lui rappela l'amer souvenir d'une incroyable pression spirituelle. Melody Mackenzie n'était pas loin. Il lança donc à la cantonade, pour informer à la fois son aérienne supérieure et Atori :


- Vous avez raison, Capitaine Ukitake, je pense qu'elle ne devrait pas tarder à pointer le bout de son nez. Maintenant, est-ce qu'on devrait l'attendre ici, pour lui montrer que nous sommes à sa merci, si je puis l'exprimer ainsi, ou partir à sa rencontre ? Ce choix paraît anodin, et pourtant, si j'en crois mon intuition, il est capital.

Et mon intuition se trompe rarement, ajouta-t-il pour lui-même. Mais Eirin n'aurait pas à faire de choix cornélien, puisque les Shinigami allaient très vite être fixés sur la marche à suivre....

_________________

Farune [PNJ de Taka] :
Spoiler:
 

Taka selon Lies, merci à elle !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la 10e Division

Messages : 127
MessageSujet: Re: Un pas vers une entente [PV Taka, Nadar, Fullbringer ... ]   Mer 11 Mar - 20:31

La porte du Dangai s'ouvrait et la mission approchait. Les trois Shinigamis rentraient dans une ville plongée dans la nuit. Cela faisait quelque temps que le Nadar n'avait pas remis pied dans le monde des hommes, beaucoup de temps. Pour lui, ça restait un choc, l'absence de Reishi se faisait sentir rapidement, tout semblait si différent. Se rendre compte du changement de monde était assez simple, fidèle à lui-même le Nadar resta cependant calme.

C'était en revanche la première fois qu'il ressentait la limitation due à son grade. Même ainsi, il sentait une différence entre lui et les capitaines, bien qu'elle paraisse plus faible qu'auparavant. En tout cas, l'on peut dire que la sensation de limitation surprenait un peu au début, mais rapidement le vice-capitaine de la dixième division fit avec et n'y porta plus attention, il y avait plus important. Le regard du vice-capitaine se porta rapidement sur les alentours, à la recherche d'humains.

Ses capacités en détection étaient loin d'être les meilleurs de la Soul Society et le vice-capitaine le savait très bien, de ce fait, il ne tenta pas vraiment de partir à la recherche d'autres Reiatsu, si ce qu'il avait entendu était vrai alors il les sentirait tout de même. Ce fut le cas, une grande masse d'énergie était présente, de quoi faire comprendre au vice-capitaine que la personne qu'ils devaient rencontrer méritait bien la méfiance que l'on en avait, une telle puissance en électron libre peut toujours être dangereuse.

Il se garderait cependant bien de le dire, préférant paraître amical autant que possible face à celle qui, apparemment, n'appréciait guère les Shinigami. Il fallait tout faire pour que la situation ne leur échappe pas, ou bien, ils couraient à la catastrophe, aucun doute possible. Depuis l'attaque de Sima, il était évident qu'ils avaient mieux à faire que d'affronter des humains. La mission dans le Hueco Mundo allait sans doute déboucher sur de nouvelles tâches sur lesquelles il faudrait se concentrer et l'aide des Fullbringers ne sera pas de trop.

La capitaine en charge de la mission se plaça au sommet d'un poteau électrique, obtenant ainsi une vue plus large que ses deux comparses au sol. Le Nadar s'arrêta un peu en arrière, attendant les paroles de celle qui dirigeait la mission, elle finit par prendre la parole, affirmant que la rencontre ne tarderait plus, le capitaine de la cinquième continua, confortant cette idée avant de poser la question, serait-il mieux d'aller à leur rencontre ou d'attendre. Toujours calme Atori répondit.


« Pour ma part, je pense qu'il serait plus sage d'attendre ici, laissons les venir. Mieux vaut éviter qu'ils ne pensent que l'on tient à garder l'initiative, laissons les agir à leur guise. »

Ses paroles étaient claires, pour lui, il valait mieux attendre une réaction des humains, les laisser faire ce qu'ils voulaient afin d'éviter qu'ils ne se sentent contrôlés ou menacés, d'autant plus qu'ils connaissaient sans doute mieux la ville que les Shinigamis, ils les trouveraient plus vite que l'inverse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2949-nadar-atori

avatar
Rang : Ϟ Espiègle Valkyrie

Messages : 2110
MessageSujet: Re: Un pas vers une entente [PV Taka, Nadar, Fullbringer ... ]   Mar 17 Mar - 10:35

Trop aimable.
Melody se tenait assise sur une toiture voisine, les toisant de ses yeux verts. L'un de ses pieds pendait dans le vide, observant un lent mouvement de balancier. S'ils avaient pu la sentir, qu'ils ne l'aient pas vue arriver n'aurait rien d'étonnant. La guitariste avait constaté de longue date être d'une vitesse supérieure à la moyenne, et prenait plaisir à en jouer. Prendre les gens de court à son gré était une joie qu'elle n'avait aucune raison de se refuser. Encore moins quand il s'agissait de peut-être y être confrontée... Elle croisa les jambes avec élégance, ne cessant de les observer.

Dans son dos, ses ailes d'acier frémirent une dernière fois avant de se mettre en veille. Bien qu'elle espérât n'avoir pas à s'en servir, elle ne les fit pas disparaître. Avoir un accès direct à ses pleins pouvoirs serait un avantage certain si les choses tournaient au vinaigre. Et compte tenu de ses relations passées avec leur ethnie, elle préférait mettre toutes les chances de son côté. Son ton était vaguement suspicieux, sinon franchement méfiant. Elle n'avait capté que les dernières paroles du vice-capitaine, et cela suffisait déjà à la mettre sur la défensive.

Que faisaient ces trois Shinigamis ici, à échanger des messes basses ? Que deux capitaines fassent partie du lot n'était pas fait pour la détendre. Elle savait à présent en reconnaître le manteau, pour en avoir elle-même un en sa possession. Après longue réflexion, elle ne l'avait pas ramené, qu'on n'aille pas l'accuser de mettre le feu aux poudres - mais n'en était pas moins à couteaux tirés. La guitare qu'elle tenait de la main droite et dont ils devaient déjà connaître l'usage en était la preuve. Laissant planer un silence volontairement pesant, elle reporta son attention sur Taka.
Et bien, je vois qu'on a fait du chemin. Félicitations, capitaine.
Ce n'était que froide politesse. Le propos était dénué d'ironie, même si l'on pouvait percevoir le peu de respect qu'elle avait pour ce terme. Non, dans sa bouche, ce n'était pas un compliment. En tant que premiers maillons d'une chaîne de commandement qu'elle avait pris en grippe, il n'y avait rien d'autre à attendre. Quoi qu'ils soient venus chercher, elle leur souhaitait que leurs espoirs ne soient pas trop grands, car elle comptait bien sur leur départ prochain - avec ou sans leur consentement. Il n'y avait pas de place pour eux ici, d'autant moins maintenant que leurs confrères avaient débarqué.

Dans le même temps, les doigts fins de sa main gauche se perdaient dans la chevelure blonde d'une enfant, qu'elle avait semble-t-il amenée avec elle. Son aide lui avait été précieuse pour les trouver, sans quoi elle aurait eu bien du mal à sentir leur reiatsu, mieux maîtrisé que celui des créatures à qui elle avait eu à faire ces derniers temps. Semblant apprécier cette attention, la fillette se pencha sur le côté, laissant paraître derrière elle le manche d'une large épée. Si inoffensive qu'elle ait l'air, cachée derrière ses mèches, il n'y avait nul doute à avoir sur son potentiel guerrier.
Bon. J'ai froid, ne perdons pas de temps. Qu'est-ce que vous venez faire ici ?


_________________


Destruction leads to a very rough road
But it also breeds creation
And earthquakes are to a girl's guitar
They're just another good vibration


Dernière édition par Melody MacKenzie le Jeu 19 Mar - 15:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1637-melody-mackenzie

avatar
Messages : 752
MessageSujet: Re: Un pas vers une entente [PV Taka, Nadar, Fullbringer ... ]   Mar 17 Mar - 11:48

Une invasion ? Du moins, telle était l'impression que lui donnait le soudain changement d'atmosphère dans l'institut. Que ce dernier se mobilise dans son entièreté. Elle-même était appelée à les accompagner, en vue d'intercepter la menace. En effet, elle avait bien ressenti l'arrivée en ce monde de trois présences plus ou moins inquiétantes. Il n'en restait pas moins l'absence d'hostilité dans l'aura de leur empreinte spirituelle, ce qui ne manqua pas d'interpeller la créature. Probable que dans ce nid à fullbringers, Muda soit la seule capable d'une lecture si fine de l'énergie spirituelle. Une capacité qu'elle tenait d'un instinct aiguisé des années afin de survivre, ce dont il n'était présentement pas question, tant le différentiel de puissance entre les deux groupes paraissait évident.

Si Muda se mit à suivre ses semblables sans poser de questions, celles-ci n'étaient pas prêtes de tarir dans son esprit. Et elles n'en furent que plus prégnantes à la vue des ennemis désignés. Placée moins de dix mètres de leur dos, au milieu du chemin, comme s'il s'agissait de les priver de toute retraite en cas de conflit ouvert. Scruter ses cibles potentielles une à une. La plupart étaient inconnues, mais l'une d'elles lui inspirait une once de familiarité. Cette femme... Un souvenir qui n'allait pas sans lui nouer l'estomac. Ce jour, dans ce chaos... l'un des derniers où elle le vit lui. Ce jour, cette shinigami avait été présente, les épaulant contre cette meute de macchabées.

Là lui venait la plus irrépressible des interrogations. Ces personnes... étaient-elles vraiment leurs ennemis ? À entendre les siens – même Calum – il n'y avait nul doute à avoir là-dessus. En leur présence, la prudence ne devait être feinte. Et elle n'irait pas pour couper à la règle, étant donné que l'humaine en avait grassement fait les frais, notamment avec cette espace d'armoire à glace, la peau sombre, les traits durs. Des expériences qui avaient mis en péril son existence. Quand bien même, des contradictions de décelables. D'abord, leurs mots, en particulier ceux de ce jeune homme, les cheveux délavés. « Aider ». Leur actions... Autant leur aide effective contre ces monstres, mais aussi durant la destruction de Karakura. D'avoir été sauvée par l'un d'eux...

De là, ne savoir qu'en penser. Outre la méfiance, son regard ne réfléchissait ni hostilité – comme on pouvait le lire dans les prunelles de leur chef –, ni sympathie grossière. Un entre-deux difficilement saisissable, autant qu'instable. Nul doute que les agissements à venir de cette petite troupe seraient déterminants sur sa manière de percevoir les leurs. Pour l'heure, la question était de mettre la lumière sur leurs intentions, même si elle sentait bien que les choses ne se passeraient pas si facilement.

_________________


Thème de la chose ♪


Eimi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1547-muda

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Re: Un pas vers une entente [PV Taka, Nadar, Fullbringer ... ]   Jeu 19 Mar - 13:48

La planque, c'est important pour un justicier. Véritable refuge pour son identité, quartier-général d'où se décide les opérations, lieu d'armement et d'entraînement. Le choix de l'implantation de cette base a son importance, une grotte à l'écart de la ville, une salle secrète sous un vaste entrepôt familial, son propre appartement... Ce repère doit être en mesure d'abriter l'identité civile du héros, tout en gardant une place invisible de tous pour l'identité secrète. Grand amateur de super-héros, Ganryu l'a bien compris, s'il veut continuer de lutter contre les mondes, cela doit être dans l'anonymat. Faire du grabuge oui, mais sans oublier de réduire au silence les éventuels curieux assistant à la scène. Et posséder une planque digne de ce nom. Pour cela, il y a l'institut. Merveilleuse idée que celle de rameuter tous les déglingos de la ville dans une immense villa, et espérer que tous se comportent bien.

Rien que la Chose leur poserait problème, elle et son estomac rodé aux os humains. Sympathique personne que la Chose, certes sale et répugnant, la cervelle totlament grillée et la parole hasardeuse, mais attachante ! Qui n'aurait pas de la pitié en l'observant se débattre avec une brosse à cheveux ? Le balafré aux origines irlandaises n'est pas un monstre, et à immédiatement pris la décision de rendre sa vie moins pénible. Il avait déjà quelques idées d'activités à lui faire découvrir, comme la chasse aux pigeons, ou encore le hollow-ball. Il souhaitait également l'inviter au restaurant, manger une assiettes de mains japonaises aux phalanges, sauce sanguine. Enfin, pour l'heure, il en était encore à l'aménagement de sa chambre, son chez lui permanent. On lui avait refilé une chambre aux dimensions correctes pour un pensionnaire ordinaire, mais insuffisante selon ses propres critères.

Fort heureusement, la solution ne tarda pas à le frapper. De la même manière qu'il fracassa la cloison de ses poings, afin de faire tomber le mur séparant sa chambre de celle voisine. Simple agrandissement de la pièce qu'il dirait. Deux en une. Les débris furent jetés par la fenêtre et et la décoration rapidement envisagée. Choses cruciales qu'il lui fallait avoir, un gros frigo dans lequel stocké ses litres de bières et autres alcools. Un écran plat, une console de jeu et un home-cinema. Un lit géant pour y accueillir les femmes consententes, tout un coin réservé à ses appareils de musculation, un coffre renfermant différentes armes ramassées durant ses missions. Le plus important, cette large étagère où sont exposé ses trophées de guerre, comme le bob à rayures de ce prétendu dieu. Garnissant le reste de la pièce, tout un tas de mobilier, d'objets insolites, d'affaires en tout genre.

Le Fullbringer instable mentalement était fier de son repère désormais fini, dans lequel il pourrait désormais se replier en cas de besoin. Il n'eut pour autant pas le loisir d'en profiter, les affaires l'appelant à l'extérieur. Il n'avait rien ressenti d'anormal de par ses maigres capacités en détection d'énergie spirituelle, mais d'autres n'avaient rien loupé de la soudaine apparition de trois sources inquiétantes. Des shinigamis que certains disaient. Forcément, Blondie fut de la partie. Muda et Ganryu furent désignés pour la soutenir dans cette confrontation, des fois qu'ils ne viendraient pas prendre le thé. Rangeant le bob dans la poche de son pantalon, manteau sur ses épaules, bouteille de bière en main, lunettes sur le front, sourire mauvais aux lèvres, il se mit en route. Comme à son habitude, il fut le dernier à arriver, bien moins rapide que ses semblables. La Chose semblait vouloir leur couper toute retraite, tandis que Melody entamait déjà la discussion.

Le colosse pris le temps de se rapprocher, venant se placer aux côtés de la guitariste, sans même adresser un regard à la gamine qu'elle semblait vouloir se trimballer partout. Une mode chez ceux de son espèce ces derniers temps, les mioches. Il porta sa bière à ses lèvres, en vidant quelques gorgés aussi bien sur ses fringues qu'au fond de son gosier. Un rot bruyant plus tard, il daigna parler

Yo l'tocards, vous v'nez visiter l'ville ? Moi j'veux bien être ton guide ma coquine, j'connais un tas d'coins peinards pour l'mélange d'races, s'tu vois c'que j'veux dire ! Giah-ah-ah-ah !

Chaud lapin, en toute circonstance.

Par contre vous deux, j'peux rien pour vous... Doit exister une boîte pour l'types dans votre genre, pas vrais Blondie ? C'est où déjà que les tarlouzes s'retrouvent tous l'soirs ? Giah-ah-ah-ah !

Du respect pour les shinigamis ? Jamais.

_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506

avatar
Rang : Capitaine de la 13ème Division

Messages : 132
MessageSujet: Re: Un pas vers une entente [PV Taka, Nadar, Fullbringer ... ]   Sam 21 Mar - 0:25

Notre attente ne fut pas longue, ils nous évitèrent de prendre une décision, venant à nous. La première, chose logique, qui pris la parole était le leader du groupe de Fullbringer qui avait trouvé refuge dans Tokyo, suite à la disparition de la ville de Karakura. Le comportement de la blonde était fidèle à ce décrivait les rapports fait sur elle. Elle prit la parole, aucun respect dans ses mots ou son attitude. Je n’en attendais pas moins de sa part. Je tournais lentement ma tête vers le deuxième membre féminin du trio. Je la reconnus pour avoir affronté les chimères à ses côtés, étrangement elle semblait celle le plus enclin à nous faire confiance, alors que sa psyché m’avait semblé chaotique. Sa position derrière nous, nous fermait toute retraite, mais nous n’étions pas venus pour combattre. Ce fut le geste de la dénommée Melody qui attira mon attention sur la jeune enfant qui l’accompagnait. Cette dernière était armée, je devais en conclure que malgré son jeune âge, elle était une combattante. Le seul représentant masculin de ceux qui étaient venus à notre rencontre, montrait encore moins de respect que celle qui dirigeait leur petit groupe. Un sourire apparut sur mon visage, nul courroux ou gène. Je ne me sentais nullement outragée par ses paroles, si je devais seulement me fier à son comportement, je pourrais être amené à considérer tous les humains comme des abrutis ou des animaux. Mais je n’étais pas du genre à cataloguer une espèce, un groupe de personne au travers du comportement d’un seul représentant. Je me devais malgré tout réagir, afin que tous comprenne que je n’étais nullement outragé et éviter que la tension ne s’accroisse.

«Je ne sais pas si je dois me sentir flattée par votre proposition, et je suis certaine que vos tavernes et pub doivent être des plus intéressant. Mais malheureusement, nous ne sommes pas là pour faire du tourisme. »

Je posais sur lui mon regard opalin, calme et triste. Puis je reportais mon attention vers celle qui était la clef pour un futur plus calme entre nos deux factions. Mais dans les propos de l’homme, je compris la faille qui nous séparait. Certains parmi nous, avaient la même conception que lui.

«Concernant le rapprochement entre nos races, comme vous dite, vous êtes proche de la raison de notre présence. »

Mais avant de continuer, je saluai nos hôtes, du moins ceux qui se trouvaient devant moi.

«Laissez-moi me présenter, je suis la Capitaine de la 13ème division, Ukitake Eirin et considérez nous comme une ambassade en vue de trouver une solution à la nouvelle menace qui semble surgir devant nos mondes. »

Je gardais mes mains loin de la garde de mon zanpakuto, preuve que n’étions pas là pour leur chercher querelle. Je regrettais, l’incompréhension, l’ignorance de la réalité de nos monde, qui semblait être devenue monnaie courante chez les humains. Qu’il était loin le temps ou les humains avaient conscience du monde spirituel et lui montrait le respect qui lui était dut. Je me rappelais d’une époque où tous connaissaient notre rôle et respectaient les esprits. Si j’avais englobé nos deux mondes en parlant de la menace, s’était dans l’espoir, qu’ils comprennent qu’ils étaient liés l’un à l’autre. Je savais que Melody Mackenzie nous considérait comme responsable pour le désastre de Karakura, je ne pouvais pas lui en vouloir. Nous avions nos tords, concernant la situation dans laquelle se trouvait nos relations. Ce fut d’une voix douce et respectueuse, que je repris la parole, m’adressant à tous ceux qui écoutaient.

« Permettez-moi, de rappeler à tous le lien qui unit nos deux mondes et le rôle que nous avons auprès de vous, les humains. Nous sommes les Shinigamis, notre rôle est de guider les âmes des morts et de les protéger afin qu’elles puissent poursuivre le cycle de la vie. Nos deux mondes sont liés et ce qui affecte l’un, affecte l’autre. Nous ne sommes pas vos ennemis, malgré les tords que nous avons envers vous. Pour ces derniers acceptez mes excuses et mes regrets, même s’ils arrivent trop tard. J’espère que vous les accepterez comme une passerelle afin de mieux nous comprendre et entrevoir une possible entre-aide, comme il en était par le passé. »

La sincérité pouvait être perçue dans mes mots et mon attitude restait amicale et détendue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2706-ukitake-eirin

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: Re: Un pas vers une entente [PV Taka, Nadar, Fullbringer ... ]   Sam 21 Mar - 9:47

Melody Mackenzie mit fin à toutes les questions que se posait Taka en révélant sa présence. Surplombant les trois Dieux de la Mort, elle annonçait clairement la couleur : apparemment, elle était en position de force. Le Kazegai remarqua à ses côtés une jeune fille, au reïatsu étrange, et à l'apparence très proche de celle de la Fullbringer. Toutefois, le Faucon savait qu'il n'y avait aucun lien entre les deux : non seulement parce que ça ne collait pas, mais parce qu'en plus la jeune fille n'était pas humaine. Les ailes d'acier de la guitariste semblaient nouvelles, aussi. Il n'était pas le seul à avoir progressé, après tout.

Il ne répondit pas aux félicitations de la blonde sur son poste. Les pensait-elle seulement ? Il préféra concentrer son attention sur les deux autres humains : une jeune femme taciturne à la chevelure d'ébène et à l'air beaucoup moins hostile que celui qu'arborait Melody Mackenzie, sans qu'elle paraisse amicale toutefois. Le Capitaine de la Cinquième Division sentait en elle un certain potentiel. Et si on ajoutait à cela le seul humain mâle, un colosse roux et balafré aux propos aussi rustres que son apparence - Taka fut d'abord irrité par sa remarque, avant de se rassurer en se disant que les considérations d'un orang-outan au Q.I négatif n'étaient qu'un tissu de conneries, in fine -, les tokyoïtes avaient l'avantage du nombre.

Mais tout cela n'allait pas tourner au combat, n'est-ce pas ? En toute logique, Eirin parla la première, se voulant rassurante. Le calme qu'elle conserva devant les invitations grivoises du balafré encouragea Taka à suivre lui aussi cette voie, même s'il ne se sentait pas assez serein pour prendre la chose avec humour et préfèrerait l'ignorer. Quoi qu'il en soit, la responsable de la Treizième Division joua parfaitement son rôle, rappelant l'importance des liens qui avaient uni les deux mondes. Un excellent travail. Toutefois, le demi-frère de Farune avait le pressentiment que ça ne suffirait pas à les rassurer. S'il ne savait pas pour la jeune femme silencieuse, et s'il savait que ce n'était pas le cas pour le débile, il savait en revanche que Melody connaissait parfaitement le rôle des Shinigami, et choisissait délibérément de marcher sur leurs plate-bandes et de les provoquer.

Il faudrait donc un peu plus que de belles promesses pour la convaincre. Si les actes viendraient plus tard, Taka prit sur lui de poursuivre le discours de sa consœur :


- Permettez-moi de me présenter, même si nous avons l'honneur de nous connaître, Melody, je pense que vos trois camarades ignorent qui je suis. Kazegai Taka, Capitaine de la Cinquième Division. J'aimerais poursuivre sur ce qu'a dit Eirin, et sur un point en particulier : en effet, nos deux mondes sont liés. Ce sont, grossièrement, les deux facettes d'une seule pièce. Et une menace capable de dévorer la pièce et tout ce qui se trouve à côté a surgi, ces derniers temps. Sima, un hollow gigantesque à la puissance démesurée. Il s'en est récemment pris à la Soul Society.

Le Faucon marqua une pause. Il avait hésité à évoquer la faiblesse de la Soul Society devant de potentiels ennemis. Mais il fallait le faire, pour qu'ils comprennent l'ampleur de la menace. De plus, quelques humains, si forts soient-ils, n'étaient de toute manière pas assez forts pour triompher des forces armées du Seireitei, si meurtries soient-elles. Il reprit donc, sur le même ton calme qu'auparavant :

- Et si le Rey du Hueco Mundo pensait tenir un peu la bride, il s'est avéré que ce n'était pas le cas. Nous avons réussi à repousser la créature, mais pour combien de temps ? Et surtout, qui nous dit que ce n'est pas Tokyo qu'elle viendra ravager, la prochaine fois ? Votre ville regorge de potentiels spirituels particulièrement alléchants pour cette chose. Quelle que soit l'issue de notre entrevue, nous devons nous assurer que vous comprenez bien cette menace. Nous savons tous ce qui se passe lorsqu'on ne collabore pas, et qu'on ignore ce qui se trame sous notre nez. Nous sommes pleinement fautifs, et nous ne désirons pas réitérer cette erreur.

Là, Taka faisait évidemment référence à la tragédie qui avait conduit à la disparition de Karakura et de trois millions d'âmes plus de deux ans auparavant. Aurait-ce pu être évité si les Shinigami avaient été plus transparents ? Nul ne le savait. Brandir ainsi cette cicatrice encore saignante sous le nez des terriens n'était peut-être pas le meilleur des arguments. C'était quitte ou double : soit le souvenir du traumatisme pousserait Melody à collaborer, soit elle en prendrait ombrage, et dans ce cas, il faudrait qu'il soit prêt à se défendre. Mais pour l'heure, il gardait les bras croisés dans les manches de son haori, ses dix doigts restant bien loin des deux sabres qui ceignaient sa taille.

_________________

Farune [PNJ de Taka] :
Spoiler:
 

Taka selon Lies, merci à elle !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la 10e Division

Messages : 127
MessageSujet: Re: Un pas vers une entente [PV Taka, Nadar, Fullbringer ... ]   Sam 21 Mar - 14:44

Les humains vinrent, comme prévu. Ou tout du moins comme il semblait évident de le faire. Le reiatsu des trois Shinigamis était une anomalie au sein de l'environnement spirituel de Tokyo. Les Fullbringers ne tardèrent pas à faire leur apparition, la première à se révéler fut celle qui devait les diriger, positionné au sommet d'un bâtiment, elle toisait les Shinigami, le Nadar se retourna calmement lorsqu'il entendit la voix de la Fullbringer raisonner.

Comme ils s'y attendaient la Fullbringer ne semblaient pas très amical. Froide dans ses paroles et apparemment méfiante, elle ne serait sans doute pas quelqu'un de facile à convaincre. À ses côtés se trouvait une jeune fille, visiblement armée, sans doute combattante également. Le regard du vice-capitaine resta une seconde sur elle avant de se détourner pour revenir à leur interlocutrice. D'autres humains arrivèrent, tout d'abord une seconde femme à la chevelure noire, semblant elle moins décidée que ne l'était la chef.

Puis un homme, impressionnant de par son physique, il semblait, en revanche, au moins aussi décidé que la chef, ne manquant pas d'insulter ouvertement les Shinigamis de tocards, insinuant quelques choses sur les membres du groupe, sans en faire réellement réagir un. Si ce n'est la capitaine de la treizième qui sembla plutôt bien prendre la provocation. Son calme était impressionnant à voir, même pour le vice-capitaine de la dixième division, de même que ses réponses calmes visant à atténuer la fournaise dans laquelle ils se trouvaient.

Le Kazegai ne répondit pas, Atori non plus. Il n'était pas leur interlocuteur principal et ne semblait être ici que pour servir à montrer leur supériorité. Une personne à la grande gueule, mais sans aucune capacité à analyser ou réfléchir, inutile de s'attarder dessus, bien que les paroles ne soient pas réellement flatteuses. Chacun des trois dieux de la mort resta calme et la responsable de mission eut des paroles calmes et sensées, répondant d'abord aux paroles insultantes avant de rediriger le sujet sur ce qui était important, se présentant avant toute chose.

Elle commença ensuite la partie diplomatique, expliquant rapidement la situation et la raison de leur présence. Bras ballants le Nadar restait immobile, attendant que chacun parle. Il faisait son possible pour garder ses mains loin de son arme, la situation est déjà explosive, inutile qu'ils ne se sentent encore plus menacer par les gestes des membres du Gotei 13. Une fois que la capitaine de la treizième eu terminée de parler le prédécesseur d'Atori repris, expliquant les événements récents à la Soul Society et l'existence de Sima, tout en se présentant.

C'était risqué de parler si rapidement de la faiblesse de l'organisme, il n'y avait plus qu'à espérer qu'ils ne prennent pas ceci comme une tentative de les utiliser comme bouclier à cause de l'état actuel des forces armées du Gotei 13. Le Capitaine de la cinquième division mit en garde les Fullbringer du risque que Sima les attaque, pour le moment les Shinigamis ignoraient si la créature pouvait réellement de déplacer d'elle même, néanmoins si jamais les Arrancars voulaient s'en débarasser ils pouvaient très bien la lâcher sur Tokyo, la division zéro avait repoussé la créature, néanmoins sans Vizard pour ouvrir ce gigantesque Garganta, qui aurait put le faire ? Qui pourrait le faire chez les humains. Pour le moment, le vice-capitaine ne voyait pas vraiment quoi ajouter aux paroles de ses supérieurs, afin de paraître au possible amical, il se présenta simplement.


« Pour ma part, je suis Nadar Atori, vice-capitaine de la dixième division. C'est un honneur de participer à cette entrevue qui, je l'espère, se soldera par une meilleure entente. Comme l'a souligné le capitaine Kazegai une nouvelle créature rode dans le Hueco Mundo et celle-ci semble dénuée de raison. »

Il resta calme, n'en disant pas plus, ne voyant pas quoi dire de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2949-nadar-atori

avatar
Rang : Ϟ Espiègle Valkyrie

Messages : 2110
MessageSujet: Re: Un pas vers une entente [PV Taka, Nadar, Fullbringer ... ]   Lun 23 Mar - 18:22

Tout doux, Ganryû.
Même si elle s'en amusait plus qu'autre chose, elle s'appliqua à n'en rien montrer. Son ton n'était pas aussi autoritaire qu'il l'aurait pu, et peut-être dû. Ce n'était pas l'envie qu'il lui manquait de le laisser faire, mais ça attendrait d'avoir entendu leur plaidoyer. Muda avait pour elle de rester calme – l'avait-elle toujours été ? Seul Calum aurait pu le lui dire, et Calum n'était pas là. Dans l'expectative, ils attendirent tous trois que les langues se délient. Malgré leur volonté de montrer patte blanche, il paraissait évident que les Shinigamis n'en menaient pas large. Où était donc passée cette suffisance à laquelle on l'avait habituée ?

Elle n'était peut-être le fait que d'un seul être, il suffit parfois d'un fruit pour gâter tout le panier. Elle prit soin de mémoriser leurs noms quand ils les lui donnèrent, sans rendre la politesse. Inutile : ils savaient très bien qui elle était. Et elle avait déjà gaspillé assez de salives en vaines paroles envers leur peuple. Ainsi écouta-t-elle calmement l'entrée en matière qu'on avait à lui proposer. Le moins qu'on puisse dire était que ça commençait mal. En les observant, elle ne put que remarquer l'intensité avec laquelle le vice-capitaine fixait Alice. Même s'il ne faisait montre d'aucune hostilité, elle jugea bon d'être limpide à ce sujet.
Touchez à un seul de ses cheveux et je vous désintègre.
L'intéressée ne se rendit bien sûr absolument pas compte que c'était d'elle qu'on parlait, se contentant de se frotter la tête contre sa main à la manière d'un gros félin. Un chat qui a une époque a bouffé des gens, oui, bon, d'accord... La rockstar avait tendance à l'oublier tant on l'aurait crue inoffensive désormais. Mais même ça, c'était trompeur. Pour l'avoir déjà vue sous sa véritable apparence, elle ne pouvait qu'en attester. Mais bon, ce n'était pas le propos. Avant qu'Eirin ne s'enfonce davantage dans son hypocrisie, elle préféra y couper court, d'un ton plus aride qu'elle ne l'aurait souhaité.
Assez de prêchi-prêcha. Vous n'êtes pas plus venus ici donner un cours d'histoire que nous pour l'écouter. soupira-t-elle. Je ne sais pas de quel « passé » vous parlez, mais je n'ai jamais été votre alliée. Voyez-vous, je n'ai pas pour habitude de m'associer aux gens qui essaient de me tuer.
Ça, c'est dit. Non seulement elle n'était plus chaleureuse, mais elle était même franchement glaciale. Ça non plus, ce n'était pas dans ses habitudes, cela dit – mais il fallait bien ça. L'idole savait manier la langue de vipère, quand elle le voulait. Ceux qui la disaient apanage de la gent féminine étaient servis. Elle devait certes tirer son chapeau à l'Ukitake pour avoir réussi à demeurer aussi sereine face à un Ganryû qui en aurait excédé bien d'autres... Mais c'était tout. Le reste n'était qu'un tissu d'inepties, de lieux communs et de mauvaise foi. Et c'était un cocktail qui ne seyait que trop peu aux goûts, qu'ils soient de luxe ou pas, de la célébrité. Elle fit ce qu'elle put pour mesurer ses sarcasmes... Mais n'y réussit pas tant.
Donc en gros, si je vous suis bien, fit-elle en renversant la tête en arrière, vous voudriez me faire croire que du jour au lendemain, vous avez décidé de faire amende honorable – pardon : d'entrevoir une possible entraide – comme ça, sans raison ? À d'autres.
Mais le capitaine Kazegai n'avait manifestement pas attendue cette volée de bois vert pour préparer son propre discours. Était-ce parce qu'il la connaissait un peu mieux, ou simplement qu'il était plus fin diplomate que sa compagne ? Toujours était-il qu'elle appréciait sa franchise, autrement plus convaincante que les faux-semblants que la première intervenante avait essayé de lui vendre. Leur vendre. Car si elle parlait en leur nom à tous, Muda comme Ganryû n'en avaient pas moins leur mot à dire si le coeur leur en disait.

On lui laissait simplement la parole parce qu'elle était la meilleure oratrice – sa voix était son outil de travail, après tout. Ça et ses doigts de fée... Qu'elle aurait tôt fait de leur écraser sur le coin du visage s'ils essayaient à nouveau de l'embobiner. Son tempérament n'était d'ordinaire pas aussi volcanique, mais ses mésaventures avec Asuna l'avaient transformée. Terminés, les jolis sourires ! Finies, les belles paroles ! On lui avait bien fait comprendre que c'étaient des affaires sérieuses, trop sérieuses pour elle. Et bien, ne rigolons plus alors.

Et elle devait s'avouer être heureuse de ne les avoir pas chassés d'entrée de jeu. Elle n'était pas méfiante au point de prendre tout ce qu'ils lui disaient pour un invraisemblable coup monté. Faut quand même pas déconner. Tout cela était en effet préoccupant, et c'était une situation à laquelle il faudrait remédier... Ensemble ? Ça restait à voir. S'ils espéraient pouvoir faire un trait sur les erreurs d'autrefois d'un claquement de doigts, ils se trompaient lourdement. Attendre qu'elle prenne de l'importance à leurs yeux pour la traiter avec égard après l'avoir menacée des pires tourments... Décidément, ils ne changeraient jamais.
Eh bah voilà ! s'exclama Melody en tapant dans ses mains. Vous voyez, quand vous voulez ! Un peu d'honnêteté, c'était trop vous demander ? Et de se mettre à balancer les pieds dans le vite comme une enfant. Un geste qu'Alice s'empressa d'imiter. Enfin, je dois dire que c'est pas beaucoup mieux, mais au moins on va droit au but. Pour la faire courte, vous vous êtes pris pour les rois du monde une fois de trop, du coup vous êtes dans les problèmes jusqu'au cou... Et là, vous vous êtes souvenus qu'on existait pour venir mendier notre aide. C'est un peu facile, vous ne croyez pas ? Elle leur sourit, mais qu'importe la complaisance qu'elle y mettait, cela n'avait rien d'amical. Oh, j'entends bien qu'on est peut-être les prochains sur la liste. Mais en attendant, cette bestiole, c'est après vous qu'elle en a. Et je dois dire n'être pas très motivée à collaborer si c'est pour me faire planter un couteau dans le dos juste après. Et puis, contrairement à vous, nous ne sommes liés par aucun devoir... Donnez-moi une seule bonne raison de vous faire confiance.
Apparence d'Alice (PNJ Arrancar):
 

_________________


Destruction leads to a very rough road
But it also breeds creation
And earthquakes are to a girl's guitar
They're just another good vibration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1637-melody-mackenzie

avatar
Messages : 752
MessageSujet: Re: Un pas vers une entente [PV Taka, Nadar, Fullbringer ... ]   Mar 24 Mar - 12:17

Pour ne rien changer, Muda manqua d'un décodeur pour décrypter les paroles de Ganryu. Des mots qu'elle entendait pour la première fois, des attitudes se calquant mal avec ce qu'il disait. Dans cette veine, qu'y avait-il de drôle à se proposer comme guide ? Déjà, qu'y avait-il à montrer ? Les endroits les plus fréquentés par les humains ? Les ruelles et venelles d'où pouvaient s'égarer nombre d'entre eux ? Les points en hauteur donnant une vue optimale sur tout ce petit monde ? Manifestement, Muda était compétente pour faire visiter la ville à quelques hollows affamés. Mais pour des herbivores, elle risquait de ne pas trouver son public. Sans doute préféraient-ils les lieux malfamés – comme celui depuis lequel elle avait fait sa connaissance –, auquel cas l'armoire à glace ferait, en effet, un guide de choix. Dans tous les cas, il restait fidèle à lui-même. Bon vivant et amical, à sa manière, même face à de potentiels ennemis avec qui elle ne trouverait sans doute jamais la même aisance.

Convaincue de l'hospitalité de son compère, la surprise fut au rendez-vous à la vue des mines sombres couvrant les figures de ces étrangers. À bien s'y attarder, on pouvait même y lire une pointe d'irritation. Bien incompréhensibles, ces oiseaux. Et ce qui suivit n'allait pas pour contredire cette tendance. De toute évidence, l'humaine n'était pas rodée pour les discours monocordes et désincarnés, ce qu'elle retrouva pleinement chez cette femme pourtant bien gracieuse. Elle sut toutefois retenir quelques éléments de ce monologue, à savoir son nom – un bon début –, ainsi que la raison de leur venue – l'essentiel – . Ils requéraient leur aide ? Restait à savoir contre quoi. Heureusement, l'homme blond l'accompagnant clarifia un peu plus les choses, et d'une manière plus intelligible pour Muda.

Selon toute vraisemblance, un immense hollow leur avait mis la misère. N'était-ce pourtant pas leur spécialité, de les éradiquer ? Non à penser que ces shinigamis soient incompétents, comme il était facile de le faire. Mais plutôt, tenter de se représenter une entité capable d'une telle performance, ce qui ne fut pas chose aisée. Quelle taille ? Quelle apparence ? Quel potentiel destructeur, concrètement ? Tant d'aspects dont elle semblait seule sensible, à entendre Melody leur répondre, non sans véhémence. Muda se surprenait de remarquer comme elle avait mésestimé la rancune de cette dernière à l'égard des dieux de la mort, l'amenant à s'interroger sur la nature exacte des tords causés et qui ne devait pas être une mince affaire. Quand bien même, grimacer à son écoute. Chaque nouveau mot prononcé paraissait les rapprocher du conflit ouvert. Mais si l'envie ne battait pas son plein, elle n'hésiterait pas, malgré tout, à exécuter la volonté de leur meneuse. Demeurait cette appréhension tacite... comme une ligne invisible, qui valait mieux ne pas franchir. Calum disparu, était-elle toujours en mesure de mettre sa vie en jeu pour les valeurs – pas forcément siennes – de l'organisation ?

Confrontée au doute, Muda n'était pas de ceux capables de le cacher. Son émotivité était telle que quiconque pouvait lire en elle comme dans un livre. Pour autant, l'inquiétude colportée par ces shinigamis surpassait son incertitude d'alors ; ce que l'on retrouvait tout entier dans sa première prise de parole.

-Ce monstre... Sima... Il est fort comment ?

Car si elle pouvait toujours se soustraire de la menace des dieux de la mort, en dire autant de cette menace inconnue était prématuré. Effectivement, le souvenir de la destruction de Karakura était encore frais dans son esprit. La charge émotionnelle, qu'atténuée. Sans doute son destin aurait été différent si elle avait su, si on lui avait fait savoir, comme ces personnes se proposaient présentement de le faire.

_________________


Thème de la chose ♪


Eimi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1547-muda

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Re: Un pas vers une entente [PV Taka, Nadar, Fullbringer ... ]   Ven 27 Mar - 23:34

Nous ne sommes pas là pour faire du tourisme, que la seule gonzesse du trio trouvait le moyen de lui répondre. Qu'il en avait rien à foutre du pourquoi ils étaient venu, que Ganryu aurait souhaité lui confier. Qu'elle en avait probablement plus encore rien à foutre que lui, ce qui fut suffisant pour le freiner dans son élan. Il conserverait le silence pour un temps, et se concentrerait sur l'observation et l'écoute. Ukitake Eirin, qu'elle se nomme. Capitaine de la treizième division qu'elle précise. Moment de réflexion de la part de l'écervelé roux, de chercher dans ses vieux souvenirs s'il n'avait pas déjà croisé quelqu'un qui se disait également capitaine. Oui, peut-être même plusieurs. Des aussi séduisantes et excitantes, jamais. Les yeux du Kichigai dévièrent rapidement du visage de l'intéressée pour contempler ses formes généreuses. C'est que cette poitrine semblait vraiment à l'étroit dans ses vêtements !

Le son de voix de la guitariste à ses côtés lui rappela qu'il ne pouvait que baver sur cette poitrine, et non y toucher.

Il irait bien les libérer d'une telle oppression si cela ne tenait qu'à lui, mais ce n'était pas le moment. C'est qu'on discutait de choses importantes ici. Une nouvelle menace, et quelques belles paroles sur le lien entre deux races. Cette femme à la teinture de cheveux plus improbable que la sienne, confirmait l'idée qu'il se faisait sur les jolies plantes de son gabarit. C'est meilleur à la consommation quand cela garde la bouche fermée. Dès lors qu'elles ont le malheur de l'ouvrir, c'est pour nous assommer avec des paroles gerbantes et ennuyeuses. Heureusement pour tout le monde, son partenaire prit le relais. Un hollow gigantesque à la puissance démesurée qu'il dit. Qu'il est venu s'amuser dans leur monde, qu'il précise. Aussi stupide fut le colosse balafré, il comprit sur l'instant que les pauvres shinigamis avaient ramassé leur dents face à celui qu'ils appelaient Simba. Impossible de retenir un rire gras et moqueur de s'échapper d'entre ses lèvres.

Giah-ah-ah-ah-ah ! Blondie a parfait'ment raison, si si, ça lui arrive ! Vous puez l'merde avec vos embrouilles. Et pour l'confiance, c'juste mort. Pas deux fois.

Il détourna la tête en direction de la musicienne, avant de s'adresser à elle.

C'que t'sais pas Blondie, c'qu'ils nous ont d'jà fait l'coup avant. Bien avant, quand j'bossais pour Koshiro. L'patron était v'nu nous trouver un jour pour nous causer d'eux, qu'ils étaient v'nu négocier avec lui. J'sais plus pourquoi qu'c'était, mais au final, ils l'ont enflé les enfoirés ! C'tte bande d'connards tiennent pas parole ! 'Faut l'fumer dès qu'ils s'pointent en ville moi j'dis ! A mort l'trous d'culs !

Poing brandis vers le ciel, il espérait avoir enflammé les cœurs de ses compagnons par ce petit appel à la révolte. Ce qu'il se garda bien de dire, c'est qu'en réalité, il ne se souvenait absolument pas de la finalité de l'affaire Koshiro-Shinigamis. Il l'avait oublié et s'en moquait bien. Il avait seulement trouvé de quoi foutre le bordel dans leur tentative d'alliance à la noix qu'il n'approuvait pas. Une armée de péteux pas foutus de faire leur job qu'il pensait. Que Melody y croit ou pas, il ne s'arrêterait pas là pour réduire au néant toute chance d'aboutir à une entente.

C'que t'sais pas aussi Blondie, c'est qu'c'est p'tits cons, ils ont d'jà essayé d'me tuer, et à plusieurs r'prises ! ET SANS PUTAIN D'RAISON ! 'Sont fous c'types, 'faut pas espérer qu'ils s'ront vraiment d'notre côté si jamais c'Simba ramène s'miches en ville. Ils vont nous laisser nous faire étaler l'tronche sans bouger ! Et avec l'sourire !

_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506

avatar
Rang : Capitaine de la 13ème Division

Messages : 132
MessageSujet: Re: Un pas vers une entente [PV Taka, Nadar, Fullbringer ... ]   Lun 30 Mar - 17:49

J’écoutais et observais, si le nouveau Commandant m’avait choisi comme leader s’était pour ma capacité à ne pas laisser mes émotions prendre le pas sur mon devoir. Mais je devais reconnaitre au moins cela à deux des trois fullbringers, ce n’était pas leur intelligence, mais leur capacité à n’entendre que ce qu’ils désiraient et juger son connaitre. Il semblait que seule celle décrite comme la plus instable et la plus violente, se montrait la plus sage. Personnellement, c’est avec elle que j’aurais préféré continuer notre discussion, mais il semblait que c’était celle ayant offert refuge à un Arrancar qui servait de leader. Taka pris la parole, entrant plus directement dans le sujet, sage décision, il semblait que la patience, tout comme l’intelligence n’était pas des plus développé chez la guitariste. Son comportement tout comme celui du colosse qui semblait ne voir chez moi que mon physique, ou du moins ne semblait porter attention qu’à cela. Surement le plus bête des trois, d’ailleurs alors que la dénommé Muda posait la question la plus intelligente du groupe, le rouquin se lança dans une histoire aberrante dans le seul but de déclencher un affrontement. J’étais tentée de lui répondre, mais cela serait-il sage, ne risquerais je d’ouvrir les hostilités. Je pris la décision de l’ignorer, ainsi que son regard, pour répondre à la brune.

« Je vous connais, nous avons combattu les Chimère, ses créatures mi-humaines mi-hollos, côte à côte. Je connais votre puissance et elle n’est rien comparée à la sienne. Nous ne sommes pas dans la même catégorie que lui, l’ancien Roi des Arrancars prétendait qu’il était un Dieu, le père de tous les Hollows. Si vous nous prêtez un peu de crédit, concernant nos aptitudes au combat et à notre puissance individuelle, le fait que nous n’ayons put que le repousser, doit vous faire comprendre le danger qu’il représente. »

Mon regard était franc et direct, plongeant dans celui de Muda. Puis je le reportais vers la guitariste, mon regard, mon attitude, gardant sa mélancolie. Sentiment renforcée par un léger voile de tristesse envers son comportement et celui du colosse roux.

« Il est clair que vous ne nous aimez pas et cela n’a pas d’importance. Vous pouvez même vous moquer de nous, mais ne prenez pas à la légère nos avertissements. Par contre vouloir envenimer nos relations pour le simple plaisir serait une erreur.»

Mes derniers mots suivaient la direction de mon regard, vers le représentant masculin des Fullbringers. Un sourire apparut alors sur mon visage, il était froid, tout comme le devenait mon regard. Prendrait il cela pour une menace, s’en amusera t il, cherchera t il à pousser un peu plus loin le bouchon. Cela était une possibilité, au vue de son comportement et il était vrai que mon apparence n’avait rien d’inquiétant ou d’impressionnant. Puis je reportais mon regard vers la blonde, passant sur la petite fille qui l’accompagnait. Le fait qu’elle acceptait à ses côtés une telle créature, signifiait-il qu’elle préfèrerait s’allier aux Arrancars qu’à nous et qu’elle pourrait se ranger à leurs côtés. De par l’origine de leurs pouvoirs, cela pouvait se comprendre, mais elle restait humaine malgré tout et restait une proie pour un Hollow suffisamment puissant. Je savais que nombreux pouvait être ceux qui nous considéraient comme responsables des dégâts causés par les Hollows. Pensaient, comme beaucoup de victimes, que ceux qui devaient les protéger, n’en étaient pas capables.

« Sima n’est pas la seule raison de notre présence, auriez-vous des informations à nous fournir concernant les créatures qui sont apparus dans les rues de Tokyo récemment, ces Chimères. Nous savons qu’elles sont le fruit d’une expérience, ainsi que leurs natures, des âmes emprisonnées dans un corps et qui se transforment en Hollow. Les responsables condamnent ces dernières à des souffrances ignobles et inhumaines. Même si vous considérez, à tort, que cela ne nous concerne pas, le sort de ses âmes ne doit pas vous laisser indifférent.»

Je ne pouvais cacher ma colère contre ceux responsables de ces expériences, ni ma peine pour le sort enduré par les âmes. Mais cela se mélangea rapidement à la mélancolie qui se dégageait de moi. Je me tus, laissant Taka prendre la parole s’il le désirait. J’avais confiance en lui et en le vice-capitaine Nadar pour ne pas répondre au rouquin et lui prêter l’attention qu’il méritait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2706-ukitake-eirin

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: Re: Un pas vers une entente [PV Taka, Nadar, Fullbringer ... ]   Mar 31 Mar - 13:04

Même si elle semblait être la plus discrète des trois humains, c'est encore la femme aux cheveux sombres qui semblait être la plus prompte à la collaboration. Pour elle, point de sarcasmes ou de coups de sang : elle s'intéressait à Sima. Mais le pire restait à venir : les propos tenus par le roux balafré, qui semblait visiblement décidé à être encore plus haï par Taka que ce n'était déjà le cas, mettaient une sacrée épine dans le pied des Shinigami. Mais le responsable des Archives restait froid et rationnel, fouillant sa mémoire à la recherche d'un contre-argument pour les propos du colosse. Le nom de Koshiro lui disait vaguement quelque chose, dans un rapport de mission. Et les collaborations humains-Shinigami avaient toujours été saines.

Depuis que les potentiels spirituels s'étaient multiplié parmi les humains, les relations n'avaient cessé de se dégrader, hélas. Aujourd'hui, c'était à eux d'essayer d'inverser la tendance. Malheureusement, avec ce que disait le gaillard aux cheveux de feu, tout semblait mal parti. Et la réponse d'Eirin ne l'aida pas vraiment : non seulement elle était creuse et vide de sens, mais de plus elle passait déjà au second volet de leur visite, sans même se préoccuper de restaurer les liens amicaux entre les terriens et les Dieux de la Mort. Imperceptiblement, le Kazegai soupira : ça allait être dur de rattraper le coup. Mais il devait faire de son mieux.

Convaincre Melody était la clé. Même si l'orang-outan semblait hostile, il était clairement trop stupide pour avoir un quelconque poids décisionnel. La fille lugubre semblait presque convaincue, en revanche, il fallait donc qu'il continue à avancer avec prudence. Tel un équilibriste, il se lança donc :


- Ne faites pas attention à ce que dit Eirin. Je m'excuse pour ses propos, qui semblent vous faire passer pour une quantité négligeable. Nous sommes là avant tout pour vous prévenir de la menace de Sima, et pour qu'on puisse éventuellement œuvrer dans le même sens. Quelque soit votre décision concernant ce point, nous repartirons sans plus vous ennuyer après que vous ayez donné votre réponse et que nous soyons assurés que vous avez bien pris conscience de la menace que représente Sima. Notre priorité reste la défense des humains, quoi que vous en pensiez. Mais assez de phrases passe-partout.

Le blondinet marqua une pause, et inspira un grand coup. Ce qu'il s'apprêtait à faire scellerait sans doute l'issue de cette réunion. Dans le meilleur des cas, Melody leur tendait la main et acceptait qu'ils partagent de nouveau la protection de Tokyo, comme autrefois. Mais dans le pire des cas, les Fullbringers s'en prendraient à eux. Et son intuition lui soufflait que ce combat ne tournerait pas en leur faveur. Et celle-ci lui faisait rarement défaut. Peu désireux de laisser trop de temps à la jeune guitariste pour hésiter, il reprit donc :

- D'une part, nos dirigeants ont changé. Comme Kuragari Asuna était absente au moment de l'invasion du Gotei 13 par Sima, elle a été destituée de sa position, et si elle réapparaît un jour, il est évident qu'elle ne sera pas la bienvenue. Le nouveau Capitaine-Commandant a longtemps vécu parmi les humains, aussi c'est en toute bonne foi qu'il souhaite que nous rétablissions notre entente. Désir partagé par la totalité des Capitaines et des soldats. Les Shinigami ne sont pas innocents, je suis le premier à le reconnaître. Mais face à la menace, il faut savoir tirer un trait sur le passé et parier sur l'avenir. Ça peut vous paraître facile à dire venant de moi, puisque vous êtes ceux qui avez le plus souffert de nos erreurs, mais nous ne nous en sommes pas sortis indemnes non plus. Et si vous acceptez de considérer notre offre, je vous promets que jamais un seul Shinigami ne vous touchera sans en payer les conséquences. A nouveau, ça peut vous paraître un peu facile, mais je n'ai guère plus à vous proposer. Les Shinigami et les humains vivaient en harmonie, autrefois. Je suis persuadé que c'est encore possible.

Ce que Taka omettait de dire, c'est qu'à l'époque, les terriens ignoraient majoritairement l'existence des esprits ou des Dieux de la Mort. Mais il n'en avait pas encore fini. Approchant ses mains de sa ceinture, il en retira ses deux zanpakutô, toujours soigneusement scellés dans leur fourreau. Il les jeta aux pieds de Melody Mackenzie. Puis, ouvrant un œil émeraude où brûlait toute sa détermination, le second restant caché derrière une mèche d'or, il prononça d'une voix forte :

- Voilà une première preuve de ma bonne foi. Si vous l'acceptez, la Soul Society toute entière vous en fournira d'autres.

Rien ne lui prouvait que les humains n'allaient pas s'en prendre à lui. Mais s'ils ne se faisaient pas un peu confiance, alors jamais ils n'arriveraient à s'entendre. Et si son geste ne touchait pas Melody et ses deux camarades, sa pression spirituelle lui offrirait sûrement le temps nécessaire pour récupérer ses armes. Peut-être.

_________________

Farune [PNJ de Taka] :
Spoiler:
 

Taka selon Lies, merci à elle !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la 10e Division

Messages : 127
MessageSujet: Re: Un pas vers une entente [PV Taka, Nadar, Fullbringer ... ]   Mar 31 Mar - 19:49

La Fullbringer capta le regard du vice-capitaine, le mettant en garde, ou plutôt l'avertissant. S'il touchait à l'Arrancar elle allait les attaquer. Cette idée était loin de lui, si la jeune hollow était à leur côté, c'était bel et bien que les fullbringer la protégeaient. Qu'il les apprécient ou non n'entrait pas en compte, son rôle était d'effectuer une mission diplomatique, engager un combat n'était pas vraiment une bonne manière de faire de la diplomatie.

« Loin de moi cette idée, ne vous en faites pas. »


Il préférait préciser, même si son inaction était sensée prouvait qu'il disait la vérité. Toujours est-il que la situation devenait dangereuse, trop dangereuse. Les fullbringers ne semblaient pas vraiment prêt à voir les rapports entre les deux factions s'améliorer. Pourtant, outre sa mission, le Nadar pendait cela quasiment obligatoire. Son esprit se perdit une seconde à repenser au Reiatsu ressenti lors de l'invasion du dieu Hollow.

La chef des Fullbringer continua, elle ne croyait pas aux paroles de la capitaine de la treizième, mais sembla se réjouir devant la franchise du prédécesseur d'Atori. Le Nadar, toujours calme, analysait. Elle préférait la franchise ainsi que les discussions brèves, ce genre d'informations semblent peut-être dérisoire, pourtant savoir comment s'adresser à son interlocuteur est parfois plus utile que d'avoir quelque chose à lui dire.

La suivante à prendre la parole fut de nouveau celle hésitante, cherchant elle à en savoir plus sur ce que les Shinigami disaient. Le pouvoir de Sima... Une question à laquelle donner une réponse était difficile, voir impossible. Ce gigantesque hollow dépassait l'imaginable, la division zéro n'avait put que le repousser et les dieux de la mort ne savait pas vraiment jusqu'où allait le pouvoir de cette monstruosité, s'arrêtait-il quelque part ?

Le colosse en manque de neurones reprit la parole, après les quelques premiers mots du fullbringer le Nadar s'en désintéressa, alternant son regard entre les deux autres humains. Celui-ci était totalement inapte à négocier, ces paroles le prouvaient bien. Désormais, il fallait arriver à convaincre les humains qu'ils disaient la vérité, la capitaine de la treizième tenta, s'y prenant d'une manière particulière que le vice-capitaine ne jugea pas, ce n'était pas son rôle.

Le capitaine de la cinquième continua, demandant d'excuser les paroles d'Eirin, la capitaine en charge de la mission. Après un discours dans lequel il appuya son idée comme quoi humains et Shinigamis pouvaient de nouveau vivre en paix ainsi que mettant l'accent sur les points les plus importants il tenta une nouvelle fois de gagner la confiance des Fullbringers en envoyant ses armes aux pieds de la chef des Fullbringer, comme ultime gage de confiance, Atori reprit la parole, pour soutenir le capitaine.


« Nous ne sommes pas venus depuis la Soul Society pour nous moquer de vous, comme l'a souligné le Capitaine Kazegai nous n'avons pas les mains blanches, pourtant notre rôle reste la première chose que nous remplissons, notre rôle est de guider les âmes, lorsqu'une menace aussi importante que Sima apparaît, nous nous devons de faire notre possible pour protéger ces mêmes âmes, les prévenir est une tâche essentielle. Sima est un danger des plus importants, j'ai vu nombre de Hollows pendant des années, jamais je n'aurais imaginé une telle puissance possible. »


Il parla tout en bougeant son regard entre les Fullbringers, ne s'attardant que très peu sur celui qui n'avait rien à faire dans ces négociations. À son tour, il détacha son Zanpakuto, le lâchant au sol, pour appuyer les dires du capitaine, si cela pouvait aider à convaincre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2949-nadar-atori

avatar
Rang : Ϟ Espiègle Valkyrie

Messages : 2110
MessageSujet: Re: Un pas vers une entente [PV Taka, Nadar, Fullbringer ... ]   Sam 4 Avr - 9:32

Nos relations sont déjà envenimées, figurez-vous. Et c'est à vos semblables que vous le devez. Je ne prétends pas que vous avez quoi que ce soit à y voir. Bénéfice du doute, on va dire... Mais si vous pensez que notre ressentiment sort de nulle part et que tous les vôtres sont irréprochables, permettez-moi de vous dire que vous n'avez rien à faire dans un corps d'armée.
Se montrer solidaire était une chose. Prendre la défense de coupables avérés en était une autre. La froideur dont faisait montre la jeune femme n'était pas sans lui rappeler celle d'Asuna, et cela ne lui plaisait guère. De là venait peut-être qu'elle se montre aussi cassante dans ses propos, même si elle avait toujours été franche par nature. Pourtant, Melody la plaignait, si vraiment elle pensait que son ordre était dénué de tort. Dans toute institution, il est toujours des gens qui ne se soucient point d'en salir l'image. Le Gotei Treize en était la parfaite démonstration. Heureusement, les deux autres semblaient plus lucides à ce sujet.

Pour autant, la musicienne n'était pas sourde à leurs mises en garde.

Ce Sima était une menace à prendre au sérieux, et elle l'avait bien compris. Si peu de foi qu'elle ait envers les Shinigamis, elle avait une idée globale de leur puissance assez précise. Même si la plupart d'entre eux était bien en-deçà de ce qu'elle et ses coalisés pouvaient fournir, ce n'était pas le cas des capitaines. Et si la jeune femme qui semblait vouloir mener les négociations était encore un peu faible, ce n'était pas le cas de Taka. En cela, elle devait bien reconnaître que ce dernier faisait pleinement honneur à son nouveau rôle. Ce qui, néanmoins, ne la dissuada pas de reprendre.
Oh si, je sais tout ça, Ganryû, ne t'en fais pas. Tous ici, nous avons été attaqués par des Shinigamis qui ont essayé de nous tuer. Kuragari Asuna n'est pas un cas isolé. Or, dites-moi, de quoi sommes-nous coupables à part d'avoir développé ces pouvoirs ? Contrairement à vous, ce n'est pas comme si nous en avions fait le choix. Nous sommes nés comme ça, qu'on le veuille ou non. Est-ce parce que nous mettons votre hégémonie en péril que vous avez tenté de nous éliminer ? Je ne sais pas, et je ne tiens pas à le savoir. Mais ne vous étonnez pas d'en payer le prix à présent.
Melody n'avait en effet pas choisi au hasard sa garde rapprochée. Elle ne savait pas pour Alice, mais étant donné son ethnie, il était fort probable que cela ait aussi été son cas à un moment de sa vie. Mais si c'était normal dans son cas (si improbable que ce soit à la voir dans cet état), ça l'était moins dans le leur. L'origine de leurs facultés remontait à avant leur naissance, dans la plupart des cas. De même, l'éveil de ces facultés latentes n'était due qu'à l'exposition à la pression spirituelle – souvent celle de Shinigamis. C'était son cas, hélas. Eux-mêmes fautifs, ils cherchaient à se débarrasser de ce qu'ils avaient créés ? Tu parles de garants de la paix.
Néanmoins... J'estime être une personne raisonnable. C'est un fait que nous ne pouvons pas vous faire confiance, comme mon camarade vient de vous le rappeler. Mais je suis prête à faire certains compromis.
Sans forcément combattre à leurs côtés, au moins pouvaient-ils le faire dans un intérêt commun. À la manière dont elle laissa sa phrase en suspens, il semblait évident qu'elle n'en avait pas terminé. Pas si facilement. Elle prit toutefois le temps de recueillir l'un des zanpakutō que Taka avait jeté à ses pieds, l'examinant sous toutes ses coutures et s'attardant plus particulièrement au niveau du pommeau. Si elle le dégaina, ce ne fut que pour mettre à nu un centimètre d'acier et le remettre aussitôt dans son fourreau. C'est même avec le plus grand soin qu'elle le reposa lorsqu'elle en eut terminé, reportant sur eux toute son attention.
En échange... Je réclame que Tokyo soit déclarée indépendante. Aucun Shinigami n'y mettra plus les pieds. Nous nous chargerons nous-même de sa protection. Pour le reste, vous faites comme vous voulez, mais ici, c'est chez nous. De plus, vous nous fournirez de ces sabres pour que nous puissions transférer les âmes sans votre aide. Au moins cinq pour commencer.
Présentant le chiffre de ses cinq doigts levés, elle ne réalisa que trop tard qu'elle avait inclus Sasha dans ses comptes. Ils prétendaient pouvoir mettre leur caste entière à contribution ? Fort bien, elle n'allait donc pas s'en priver.
J'imagine que vous devez en avoir en réserve, ça ne devrait donc pas vous poser problème. Si vous avez un autre moyen, ça me va aussi, tant que le résultat est le même. J'émets également le souhait de pouvoir aller et venir librement entre ici et Soul Society, au moins jusqu'à ce que cette affaire soit réglée. Inutile de prévoir quoi que ce soit pour le transport, je saurai me débrouiller. Et ne me dites pas que vous devez d'abord demander la permission, j'attends une réponse ici et maintenant. C'est à prendre ou à laisser.
Et de leur sourire à nouveau, cette fois avec un peu plus de facétie malgré le sérieux des négociations. Elle avisa Muda et Ganryû, ne perdant pas de vue qu'elle n'était pas seule à décider.
Ça vous va ?

_________________


Destruction leads to a very rough road
But it also breeds creation
And earthquakes are to a girl's guitar
They're just another good vibration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1637-melody-mackenzie

avatar
Messages : 752
MessageSujet: Re: Un pas vers une entente [PV Taka, Nadar, Fullbringer ... ]   Sam 4 Avr - 14:39

À peine achevait-elle sa timide intervention que son compagnon marquait la scène de sa prestance. Ganryu, on ne l'écoute pas, on le vit. Et toute réceptive à l'invisible qu'était Muda, le ton du discours du colosse ne manqua pas de la faire vibrer. Non qu'elle y comprit grand chose, pour ne rien changer... Mais l'émotion l'enivrait, ce qui se retrouvait dans l'étincelle de son regard. Un air de révolte. Celui-là même qui appelait à ne pas se laisser faire, à réagir contre injustice. Mais laquelle ? Lire entre les lignes, et comprendre en somme que les shinigamis étaient de sales énergumènes bien vicelards dont il fallait se méfier comme de la peste. Les arguments ? Y avait-il seulement un intérêt à en trouver ? Car oui, l'appel au sang de l'orateur était si sincère et passionné que Muda s'y laissa prendre l'espace d'un instant, manquant de peu de rentrer dans la mêlée.

Un seul élément l'arrêta... L'absence manifeste de réaction de la part de l'ensemble de l'auditoire. Eh bien quoi ? En était-elle la seule sensible ? L'adversité elle-même n'en prit acte, malgré la gravité des accusations. Comment l'interpréter ? Des faits banaux ne valant pas d'être relevés ? Leur attitude disait autre chose, sans que l'humaine soit capable d'identifier quoi. En effet, la réponse recherchée n'avait rien d'instinctif. Un froid calcul dont elle était bien incapable de suivre le cheminement. Et nul ne la portait mieux que cette femme lui répondant alors.

Oui, elle l'a vu combattre contre ces macchabées. Oui, elle est en mesure de jauger sa puissance. Et oui, elle est conséquemment en mesure d'assurer que cette force n'est que vétille par rapport à une autre subie. Quand bien même, pouvait-elle faire confiance à une personne si peu vivante ? C'est cette pensée qui répondit au regard désinhibé de son interlocutrice, même après qu'il change de cible pour passer du coq à l'âne. Ou non, elle avait bien intégré les chimères à son discours plus tôt, rendant moins abrupte le changement de sujet. Restait ce sentiment d'inachevé, comme si elle faisait fi de la réactions qu'ils pourraient avoir. Justement, tout portait à croire que son compère en était bien conscient, la reprenant aussitôt. N'était-elle pourtant pas leur chef ? Cet a priori n'était que formel. À bien analyser les divers signaux, d'évidence que cet homme était celui menant la danse de l'autre côté. Ce pourquoi elle lui donnait plus d'audit, sans vraiment s'en rendre compte.

Des mots utilisés habilement de sorte à ce que même elle puisse les comprendre sans grand effort. Plus encore, ils la touchaient. Perspective inattendue que celle de shinigamis n'ayant plus droit de vie ou de mort sur elle et ses semblables. Ainsi entrevoyait-elle la possibilité de ne plus avoir à craindre le retour de cet espèce de monstre ayant bien failli avoir raison de sa vie, cette fois là. Une idée séduisante, et rassurante, si elle trouvait son application effective. Cependant, ne s'empêcher de penser au discours de son compère. Tout juste le temps de soupçonner la ruse que l'homme blond la prit à contre-pied, agissant d'une manière inintelligible, pour Muda.

En effet, ses paupières ne pouvaient que s'écarquiller tandis que ce Taka, suivi de son subordonné, se défaussèrent de leur arme, se mettant à leur merci. Mais pourquoi diable se mettre dans une telle position de faiblesse ? Mais surtout, comment réagir ? Se tourner vers Melody. Fallait-il exploiter cette ouverture ? Tout dépendait de si on les considérait ou non comme des ennemis. Mais avec tout ce que la prédatrice avait entendu de ses congénères, y avait-il moyen que ces personnes soient considérées autrement ? Dans tous les cas, se préparer à les assaillir, des protubérances, qui prenaient la forme de griffes acérées, sortant du bout de ses doigts. Quelle ne fut pas sa surprise quand leur meneuse entreprit de poursuivre le dialogue. Non pas que Muda désapprouvait, bien au contraire. Mais ses actes ne suivaient pas ses mots. Sauf à penser qu'elle ait été convaincu, en un sens. Au moins assez pour imposer ses conditions. Et quelles conditions ce furent...

Remplacer les shinigamis ? Bien, mais ça les engageait à quoi, concrètement ? Force était de constater qu'un briefing s'imposerait après cette entrevue, si tant est qu'elle se termine bien comme telle. Et ces sabres... Curieusement, l'humaine eut l'impression de participer à cette pratique, vue dans ces films et dessins animés. Du... racket. Pouvait-on appeler ça autrement ? Et n'était-ce pas mal d'agir de cette façon ? Puisqu'elle leur demandait sans faire montre de sa force, probable que l'on pouvait interpréter la chose différemment. Et l'utilité de leur dérober de ces sabres... transférer des âmes ? Drôle d'histoire... encore. Mais était-il si important qu'elle comprenne le tout dès à présent ? Dans cette optique, se contenter d'acquiescer à la question de Melody et ce, le plus silencieusement du monde. De toute évidence, les monologues interminables sur des questions qui la dépassaient de loin, ce n'était définitivement pas sa tasse de thé. Sa présence n'avait qu'une espèce d'utilité, celle de massacrer l'ennemi au besoin. Ou a minima, donner par sa simple présence, à leur porte-parole, l'envergure qui leur permettrait d'obtenir la meilleure donne possible.

Spoiler:
 

_________________


Thème de la chose ♪


Eimi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1547-muda

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Re: Un pas vers une entente [PV Taka, Nadar, Fullbringer ... ]   Ven 17 Avr - 10:41

L'ignorance, c'est l'arme des faibles que pense le Kichigai tandis que la shinigamis à la grosse poitrine préférait faire comme s'il n'existait pas. Celle-ci, comme beaucoup d'autres avant elle, est du genre à préférer oublier sa présence en espérant qu'il finisse par se taire, vexé. En plus d'être complètement stupide comme idée, une telle chose n'arriverait jamais. Il aimait bien trop parler, railler et insulter les gens pour s'écraser dès lors qu'on refusait de rentrer dans son jeu. C'était même tout le contraire, il prenait cela comme un défi à relever, son challenge personnel. Et même si elle lui accordait quelques mots à la fin de son discours, il ne considérait pas cela comme une réussite. Il devait faire plus grand, plus impressionnant. Le temps d'y réfléchir, on s'activait autour de lui.

Après la rouquine coincée des miches, le blondinet amateur de sexe masculin. Le dernier devait être leur petit jouet en commun, qu'ils s'échangeaient de temps en temps pour le plaisir. C'est qu'ils s'amusaient bien dans leur monde de morts. Qu'il s'excuse, qu'il sort quelques petites conneries au passage, du genre on vous défendra jusqu'au bout. Et le colosse d'éclater de rire sous la blague. Décidément, ces types sont de sacrés comiques, et pas seulement à cause de leur tenue ridicule. Qu'il raconte sa vie et celle de ses petits potes dont personne en a quelque chose a faire. Ganryû mima une soudaine envie de vomir, lorsqu'il jugea que ce gars allait trop loin dans ses déclarations d'amour et de paix. Et alors qu'il ne l'imaginait pas capable d'aggraver l'opinion qu'il avait de lui, le voilà qui jetait ses armes...

Oh l'gland...

Le jouet sexuel l'imita dans la foulée, se désarmant volontairement à son tour. Le Fullbringer en resta abasourdi, ne sachant pas si c'était un piège ou une véritable invitation au massacre gratuit. Alors quoi, ils avaient conclu d'un suicide collectif en arrivant ici ? Si c'était la mort qu'ils désiraient, le balafré leur offrirait avec joie. Déjà, sa main droite glissait dans la poche de son pantalon pour en extraire la figurine de pierre, catalyseur de son pouvoir. Il ne lui en aurait pas fallut plus pour le déclencher si Melody ne lui avait pas coupé toute initiative. Aussi frustrant que cela puisse paraître parfois, la guitariste restait la dirigeante du rassemblement d'humains à pouvoir qu'ils formaient, et ses décisions décidaient de leurs actes. A la surprise du déséquilibré mental, elle se laissait convaincre.

Sérieux ?!

Elle négociait, refusait que lui et la Chose fondent sur ces abrutis assez fous pour leur refiler leurs armes, se mettre à la merci des Fullbringers. L'occasion était si belle qu'il lui était impossible d'envisager une autre solution. Et pourtant, la Mackenzie imposait déjà ses conditions en vue d'une pseudo alliance. Au moins, les termes de l'accord plaisait au rouquin. Que ces guignols déguerpissent de leur ville, que cette dernière leur appartienne définitivement et l'obtention d'un de ces sabres. Ganryû avait toujours voulu en obtenir un, alors pourquoi refuser une telle offre ? Il acquiesça de la tête en réponse, un sourire malsain venant se glisser sur ses lèvres tandis qu'il reportait son attention sur le trio face à eux. L'alliance qu'ils étaient venu chercher était à leur portée, il ne leur restait plus qu'à accepter de se plier aux exigences de Blondie.

Ah, tant qu'on y est, j'peux avoir un d'vos pyjamas ? GIAH-AH-AH-AH-AH !

_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506

avatar
Rang : Capitaine de la 13ème Division

Messages : 132
MessageSujet: Re: Un pas vers une entente [PV Taka, Nadar, Fullbringer ... ]   Sam 18 Avr - 21:37

En quoi mon comportement ou mes mots devaient être excusés, je n’avais fait que dire des vérités. Le ton de ma voix, avait été lui aussi des plus respectueux, entendre Taka parler de la sorte, ne me fit pas plaisir, mais je me contentai juste de le regarder avant de reporter mon attention sur les trois humains et la chose qui nous faisaient face. J’avais peut être fait une erreur en acceptant d’être accompagné par lui, mais aussi par le vice-capitaine qui se permit de prendre la parole pour en rajouter. N’avaient-ils donc pas compris qu’ils ne nous prenaient pas au sérieux, de plus ce comportement n’allait que renforcer l’idée qu’ils avaient d’être les maitres de ce monde. J’écoutais malgré tous les mots que prononça mon collègue. J’étais certaine que ces derniers, tout comme son comportement ne changerait rien à leur vision qu’ils avaient de nous. Même si je me montrais impassible, je ne pus qu’être surprise par les mots prononcés, par ses promesses. Je ne savais pas s’il était sincère, en tout cas je ne partageais pas son point de vue, concernant le prix payé pour nos erreurs. S’ils se montraient méfiants, en colère, envers nous, cela n’était pas du fait de notre échec et la destruction de la ville de Karakura et la mort de ses habitants envers qui ils avaient dit de ne pas avoir de devoir. Leur comportement à notre égard, n’était dut qu’à des soucis personnels, Mélody avait été attaqué par des nôtres, il ne fallait pas oublier qu’elle était considérée comme une cible à tuer du fait qu’elle avait éliminé plusieurs des nôtres. Quant au rouquin, il ne me semblait pas plus respectable, vivant certainement pour jouir de ses pouvoirs, plus que pour défendre qui que ce soit.

Si le comportement de Taka jusqu’à présent m’avait juste contrarié, lorsque je le vis jeter au sol son zanpakuto aux pieds de la blonde, je ne pus cacher la tension qui monta en moi. Mon regard perdu de sa mélancolie, pour devenir froid presque mortel, tout comme le réiatsu qui se libéra de moi avant d’être de nouveau contenu. Tout ceci n’était pas tourné vers les humains, même vers celui qui avait fait un geste pouvant porte à confusion. D’ailleurs ma réaction, pouvait être assimilée à son geste. Mon regard passa de Taka à Nadar qui imita le geste du Capitaine, j’eu bien du mal à retrouver le masque que j’abordais. Devant leur geste, je devins l’arme qu’on avait forgée pour servir le Seireitei, ma main se porta sur la garde de mon zanpakuto. Mais je ne m’en saisis pas, lorsque Mélody prit la parole. Ses mots, son comportement, rien de cela ne me surprit, après tout Taka et Nadar venait de se soumettre à elle. Jeter ses armes aux pieds d’une personne n’était pas un geste anodin et encore moins quelque chose à faire pour démontrer sa sincérité. Considéraient-ils que ce dernier allait passer pour un geste de paix et non de soumission. Melody, tout comme le colosse roux ne le virent pas de la sorte, comme le prouvait ses demandes. Je n’écoutais que partiellement ces dernières, toute mon attention était tournée vers le choc que je venais de ressentir. Pour moi, les zanpakutos étaient bien plus que de simples armes, ils étaient nos frères, nos compagnons, nos doubles. Un frisson me parcouru lorsque Mélody ramassa ceux de Taka. Devais-je laisser ce dernier continuer les négociations, après tout il avait pris l’initiative. Mais notre commandant m’avait donné la responsabilité de ces dernières. Mais Taka avait sapé toute mon autorité, même si elle n’avait eu aucune valeur pour les humains.


«Vous nous demandez de renoncer à notre devoir, vous qui dite ne pas être lié par celui-ci. Nous ne pouvons pas répondre à cette demande, la décision dépend d’une autorité supérieure à la nôtre. Concernant les zanpakutos, je refuse que ces derniers vous soient remis, ils sont bien plus que des armes pour nous. Pour le libre passage, cela peut s’arranger sous certaines conditions, ce qui vous permettra de négocier avec les dites autorités. »

Mélody, mais je ne pouvais lui en vouloir, la faute en revenait à Taka, était restée sur l’idée que son aide et celle de ses amis nous était nécessaire. Nous existions depuis la nuit des temps et même si nous avions fait appel à des aides extérieures, nous avons toujours réglé nos problèmes et ceux des humains sans leur assistance. Sima était en effet une menace importante, mais nous pouvions la gérer, pas eux. De plus, je ne trouvais aucun plaisir ou intérêt à continuer cette discussion.

« Malgré les dires du Capitaine Kazegai et le comportement du vice-capitaine Nadar, je suis celle en charge de cette rencontre. Si vous ne désirez pas partager certaines informations, avec nous, ou bien si vous attendez que l’on vous supplie, je pense que nous pouvons nous arrêter là. Sima est une menace que l’on peut gérer sans vous, même si cela peut nous couter un grand nombre de vie et la perte d’une grande quantité d’âmes. Vous avez votre orgueil, je l’accepte, nous avons le nôtre. Peut-être que vous jouez sur notre devoir, sur l’idée que nous ferons face, contre lui ou toute autre menace frappant votre monde. Et je reconnais que vous n’avez pas tort, mais cela ne veut pas dire que j’accepterais de me soumettre ou soumettre le Seireitei et le Gotei à vos volontés. »

J’en avais marre de jouer à la gentille, surtout avec des êtres plus dangereux que les Hollows, du moins pour lesquels j’avais moins de respects. Mon attitude perdait de sa retenue, tout comme le ton de ma voix, je restais sur mes gardes, prête à me battre à tuer et à mourir si nécessaire.

« Je vous laisse choisir entre un futur où nous nous battrons côte à côte et l’un où vous serez seul »

J’attendais calmement, un sourire sur mes lèvres, un sourire amusé, narquois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2706-ukitake-eirin

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: Re: Un pas vers une entente [PV Taka, Nadar, Fullbringer ... ]   Mar 21 Avr - 12:32

Humains et Shinigami semblaient finalement se diriger vers une entente, portée par Melody, qui n’avait pas profité de la vulnérabilité du Kazegai et de son remplaçant à la Dixième pour s’en prendre à eux. Bien sûr, le Faucon n’était pas dupe, et il avait senti que l’orang-outan crevait d’envie de s’attaquer à eux sur le champ, mais l’obéissance à son supérieur semblait être inclue dans les maigres, très maigres, capacités cognitives qui étaient siennes. La dirigeante des Fullbringers énonça donc ses conditions, que le responsable des Archives écouta avec la plus grande des attentions.

Tout d’abord, elle désirait que Tokyo soit laissée aux seuls humains. Déjà, là, le Kazegai aurait à objecter : dans le cadre d’une collaboration contre Sima, il faudrait que les dieux de la mort puissent intervenir sur Terre le cas échéant. S’il arrivait à gagner ce point-là, alors l’accord serait topé : d’ici à ce qu’ils se débarrassent de Sima, de l’eau aurait sûrement coulé sous les ponts. Puis, la jeune femme réclama cinq zanpakutôs, pour pouvoir gérer elle-même le transfert des âmes vers la Soul Society. Là aussi, c’était envisageable : tant que les humains ne se mettaient pas à transférer à tout va leur propre âme dans le sabre. Enfin, Melody Mackenzie réclama la possibilité de voyager librement entre les mondes. Envisageable, puisque ça s’était déjà fait du temps de Kurosaki, même si ce dernier était beaucoup moins belliqueux que la blonde.

Et de toute façon, si Melody faisait son show seule au milieu de la Soul Society, les Shinigami sur place lui tomberaient dessus. Tout semblait acté, et le demi-frère de Farune ignora la remarque du colosse. Mais le trouble survint de là où le Kazegai l’attendait le moins : Eirin semblait avoir son mot à dire, et la façon qu’elle avait de se proclamer Chef ne plairait certainement pas aux Fullbringers. Dans les faits, c’était le cas, mais elle était beaucoup trop froide et hautaine. Exactement ce que reprochaient les tokyoïtes aux dieux de la mort en général… Et en prétendant qu’ils pouvaient gérer Sima seuls, non seulement elle se trompait, mais elle participait à envenimer plus encore la situation. Il fallait que Taka prenne les choses en main, aussi enchaina-t-il aussitôt :


- Peut-être êtes vous la responsable de cette expédition, Capitaine Ukitake, mais vous manquez clairement de recul et n’êtes pas dans le meilleur état d’esprit pour négocier. Aussi, en tant que second Capitaine, je me permets de prendre les choses en main. Car nous sommes ici pour trouver un terrain d’entente, pas pour enfoncer les humains. Peut-être que nous pourrions éliminer Sima seuls, comme les Maho Tsukaï : on sait comment ça s’est terminé dans leur cas. Et c’est pour éviter ça que nous désirons collaborer avec Melody et ses compagnons. Courte pause, avant de se tourner vers l’intéressée : Justement, Melody, je suis presque entièrement d’accord avec vos conditions, à une exception près : la non-venue des Shinigami ici. Nous vous laisserons Tokyo une fois l’affaire Sima terminée, ou du moins dès lors que nous aurons la certitude qu’il ne viendra pas s’en prendre à vous. Même si vous êtes puissants, vous ne serez pas de taille seuls contre cette créature. Pour le second point, nous vous fournirons des zanpakutô à l’issue de votre premier voyage chez nous, pour vérifier l’application de votre dernière condition.

Et tant pis si Eirin prenait ça pour de la soumission : la Soul Society finirait indéniablement par s’écrouler si elle restait bloquée dans un mode de pensée passéiste avec des Shinigami supérieurs aux humains, considérés comme des dieux. Aujourd’hui, certains humains dépassaient allègrement le commun des faucheurs d’âmes, et si ceux-ci ne s’adaptaient pas, ils allaient au devant de graves dangers. Désireux de mettre fin à cet entretien avant qu’il ne dégénère, le Capitaine de la Cinquième attendait avec impatience la réponse de Melody. Pour ce qu’ils étaient venus chercher, à savoir les informations sur les Chimères, ils auraient tôt faits de lui demander à sa venue à la Societé des Âmes : un pas à la fois, contrairement à ce qu’Eirin s’entêtait à vouloir faire.

_________________

Farune [PNJ de Taka] :
Spoiler:
 

Taka selon Lies, merci à elle !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la 10e Division

Messages : 127
MessageSujet: Re: Un pas vers une entente [PV Taka, Nadar, Fullbringer ... ]   Mar 21 Avr - 19:33

La tension était bien là, présente et vive. Avoir posé son arme ne signifiait pas grand chose, du moins pour lui. Si les Zanpakuto étaient très importants pour les Shinigamis le Nadar lui n'était pas lié de manière réellement intense à son arme, même si dernièrement son lien c'était renforcé le lien ne restait pas très intense entre les deux entités. Le Nadar ne voyait pas vraiment les choses ainsi, pour lui un partenaire, ainsi, restait une arme, gagner de nouveaux alliés était une obligation, un point des plus positifs.

D'autant plus que la mission était d'améliorer les relations, pas de créer de nouvelles tensions. Depuis toujours, le vice-capitaine de la dixième se plaît à accomplir ses missions, un devoir qu'il considère comme presque sacré, peu importe ce qu'il en coûte. Apparemment, les deux gradés avaient eu un certain impact sur la fullbringer, celle-ci semblait plutôt prête à accepter, ses conditions étaient dures, néanmoins, il fallait voir comment cela allait évoluer.

Laisser Tokyo sous leur surveillance. Un point gênant, pour le Nadar tout du moins, bien qu'il remettait le jugement final aux Capitaines, il fallait bien se rendre compte que si Las Noches attaquait, ou que Sima revenait l'appui de la Soul Society serait sans doute nécessaire pour contrer la menace des hollows... De plus l'idée de voir les humains faire leur loi sans le réglement des dieux de la mort ne plaisait pas au Nadar, mais dans tous les cas, étaient-ils vraiment obligés de respecter cet accord pour l'éternité ? Sans doute pas, les Shinigamis vivent longtemps, très longtemps.

Chez les autres fullbringers la situation restait malgré tout tendue, l'autre femme ne réagit pas non plus, mais son air fut plus menaçant quelques secondes, le colosse n'avait arrêté lui, les paroles qu'il pouvait dire n'avait aucun autre impact que le baisser toujours plus dans l'estime du vice-capitaine de la dixième division. Aucun intérêt direct d'être intéressé par ce qui se disait là, ce type ne voulait que faire enrager les Shinigamis. Aucun intérêt.

La capitaine de la treizième elle en revanche ne semblait pas vraiment d'accord avec son homologue de la dixième, elle le signifia rapidement, voir deux capitaines se contredire l'un l'autre plaçait le vice-capitaine dans une position délicate, lui qui avait l'habitude de suivre ses supérieurs ne savait pas vraiment quoi faire. Il avait déjà suivi son prédécesseur au rang de vice-capitaine de la dixième, donc autant continuer. D'autant plus que sa confiance en le Kazegai restait forte depuis l'époque de la dixième.

Le ton de la capitaine de la treizième devint plus cinglant, reprochant visiblement plusieurs choses au capitaine de la cinquième et au vice-capitaine de la dixième. Elle prenait les gestes des deux officiers comme un acte de soumission. Cela pouvait y ressembler, mais les relations entre fullbringers et Shinigamis devaient s'améliorer, c'était obligé, c'était la mission. Le capitaine de la cinquième reprit aussitôt, lui faisant comprendre le désaccord, le Nadar ne sut pas vraiment ou se mettre, se contentant de laisser les gradés parler, la question le tortillait toujours.

Le Kazegai mit les choses au clair, il semblait d'accord, voulant juste l'accès sur terre pour contrer la menace Sima. Une bonne idée vue de chez le Nadar qui reporta son attention sur les fullbringers, espérant simplement que la capitaine de la treizième n'allait pas faire exploser la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2949-nadar-atori
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un pas vers une entente [PV Taka, Nadar, Fullbringer ... ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un pas vers une entente [PV Taka, Nadar, Fullbringer ... ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un pas vers une entente [PV Taka, Nadar, Fullbringer ... ]
» Haïti-Premier ministre : Vers une entente entre le GPR et l’exécutif pour la rat
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Protocole d’entente sur le centre des Cayes (EDH)
» Comment arrêter l'exode vers P.A.P

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Monde des Humains :: Banlieue de Tokyo-