AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Modern Valkyrie [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Pièce de Musée.

Messages : 84
MessageSujet: Modern Valkyrie [Solo]   Mar 17 Mar - 0:08

[Changement d'apparence, modernisation de son équipement et de certaines techniques (à voir par la suite)]

Parfois le temps ne semble plus avoir la moindre emprise sur elle. Son corps, celui-là même qui aurait dû rejoindre la terre il y a des siècles de cela s’affairait toujours derrière les lourdes portes du hangar. Des jours, peut-être bien des semaines sans que leur battant ne se mette à gémir une seul fois avant de recracher cette abomination de la nature. Tapie au fond de son lugubre terrier Yachka repoussait ses limites. Trop absorbée dans la conception de son nouvel attirail, la pauvre ne prenait pas même le temps de se soumettre aux besoins les plus élémentaires et qui la rattachaient encore au domaine des mortels. Mais à quoi bon, se disait-elle parfois, puisqu’il lui fallait simplement envoyer ses innombrables serviteurs au travers des conduits donnant sur l’extérieur afin qu’ils puissent trouver une source d’énergie organique, seule véritable nourriture dont elle ait besoin pour survivre éternellement. Là, ils se contentaient généralement d’en extraire la pulpe puis de ramener l’essence jusqu’au nuage qui à la manière d’une poche de vapeur nutritive imprégnait finalement l’enveloppe de sa maîtresse. Une forme de nécromancie curative dont elle usait en de très rares occasions toutefois.

Les lunes se succédèrent ainsi et les prunelles d’argent restèrent impassibles devant ce bal céleste. C’est toute la base qui progressivement regagnait son manteau de poussière. Le silence lui-même ne se voyait interrompu dans son long monologue que pour signaler au monde que le Fléau ne dormait pas, et ne dormirait plus. Jamais.

Au bout de ce qui sembla être une éternité l’aiguille de la raison s’ancra de nouveau sur l’horloge du présent. Ces bruits tantôt étouffés sous un amas de fonte et béton armé devinrent bientôt des murmures perceptibles au dehors. A l’heure où les humains se restaurent au zénith de l’astre brûlant, une rumeur d’agonie bouta la sombre escadrille de corbeaux qui complotaient non loin du hangar de stockage Numéro 6. Le grincement, ignoble, aurait pu éveiller Lazare en personne. Et si une silhouette ne tarda pas à se dessiner dans l’embrasure, il s’agissait là plus d’une malédiction que de miracle. Yachka, visiblement très affectée par son hibernation, accusait le coup. Appuyée franchement contre le mur, une main en visière, elle plissa les yeux en balayant ce monde qui lui parut inchangé. De fait, le F/A-18E Super Hornet trônait toujours à quelques mètres de là, dans l’attente de connaître un plus fameux destin que celui de son aîné. Les outils éparts, et autres caisses éventrées ramenèrent l’immortelle peu avant son départ vers les limbes du hangar. Elle se revoyait inspecter l’engin, ajuster, récupérer… Et découvrir pourquoi. Pourquoi le temps s’était écoulé aussi vite. Dans quel but.

- La phase pratique, oui. Les préparatifs ensuite… Vers une ère nouvelle.

Le spectre de son enveloppe charnel regagna l’ombre du bunker fortifié, ses pas devenant chaque fois plus ténus à mesure qu’ils s’éloignaient du portail resté béant. Après de longues minutes entrecoupées de murmures métalliques Pestilence reparut cette fois de sa démarche impérieuse, emportée par la hâte. Elle venait tout juste de s’extraire de son habituel bleu taché de graisse noirâtre, et se découvrit en plein jour non pas sous le palpitement de son encombrante armure médiévale mais en tenue de combat adaptée. Avait éclos de son esprit et des paroles de ses congénères l’idée de s’accaparer les connaissances en matière de technologie, de défense et d’armement modernes. A défaut de ne pouvoir se protéger efficacement, et s’enfermer dans une bulle conservatrice Yachka s’était mise en tête de recycler voire adapter son équipement sans pour autant offrir le luxe de baisser sa garde. Et après une somme considérable d’heures passées au fin fond de son atelier, elle avait finalement su tirer le meilleur de son matériau d’origine en usant des connaissances acquises dans divers domaines. Plus proche du corps, plus mobile bien que d’un poids équivalent puisqu’agrémentée de nombreux gadgets technologiques adéquats sa toute nouvelle armure surpasserait en tous points l’ancienne. Equipée notamment d’un système de propulsion dorsal utilisant sa capacité première comme carburant sous pression, elle lui permettrait notamment de s’ouvrir à nombre de nouveaux stratagèmes en temps de guerre, ainsi que la possibilité de progresser plus aisément dans ces environnements urbains atypiques et leurs gigantesques tours de pierre. Pour le reste, elle n’aurait qu’à en faire usage le moment venu et s’assurer peut-être d’un succès total.

Mais pour l’heure, il fallait regagner Tokyo. Quelque chose ne la quittait pas une seconde, dès lors qu’elle y posa ses yeux. Une idée fixe. Elle se devait de porter un message aux Hommes. Leur ouvrir les yeux sur ce monde dont ils ignorent tout. Leur faire part de ses découvertes. Elle tourna donc les talons après quelques manœuvres fructueuses. En direction des stocks d’armement d’abord, et du hangar par la suite. Une idée fixe.

Ragnarök.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1223-yachka-la-reine-immortelle
 

Modern Valkyrie [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Monde des Humains :: Banlieue de Tokyo-