AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez
 

 Honi Akemi [ Présentation terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Honi Akemi [ Présentation terminée] Shi-shi
Honi Akemi
Messages : 9
MessageSujet: Honi Akemi [ Présentation terminée]   Honi Akemi [ Présentation terminée] Icon_minitimeVen 11 Jan - 21:42

Honi Akemi
Âge : 653 ans.
Race : Shinigami.
Siège demandé : Capitaine de la troisième division.

Description de votre personnage


"_ Excusez-moi, vous n'auriez pas du feu?"

Tels sont les mots de la jeune femme qui m'avait tapé sur l'épaule en plein milieu d'une ruelle du Seireitei. Au début, je m'étais retourné, un peu agacé par ce geste que je jugeais plus que déplacé, mais je me suis résigné devant la créature responsable de cette intervention intempestive. Elle était d'une beauté simple. Un visage enfantin, pétillant de vie où étaient greffés de beaux yeux noirs nuit qui me regardaient et me firent immédiatement détourner le regard, ne pouvant cacher ma gêne.

"_Oui bien sur! Tenez"


Elle me remercia et alluma sa cigarette, me laissant tout le loisir de l'observer. Une taille respectable pour une jeune femme, environ 1m70, elle portait un Shihakusho noir ma fois tout à fait banal mais qui épousait magnifiquement bien ses courbes gracieuses. Chose qui m'a surpris, elle portait sur le dos un Haori blanc, symbole des Capitaines. Cette femme était donc une Shinigami de haut niveau? J'avais du mal à l'imaginer terrassant des Hollows. Plutôt mince, elle devait avoir la vingtaine en apparence, après ici l'âge apparent ne voulait rien dire, elle pouvait très bien être plus âgée que moi. Dans la manière dont elle fumait, je pouvais déduire qu'elle venait d'une famille plutôt aisée, ses mouvements étant empreints d'une grâce qu'elle voulait certainement cacher de son attitude désinvolte. Pour ce qui était de sa chevelure, elle était longue et noire et arrivait à hauteur de sa poitrine galbée. Coiffée en deux tresses rejoignant un chignon savamment attaché sur le haut de son crâne cela lui donnait un air dynamique et noble.

Je décidais d'engager la conversation et d'en apprendre plus sur cette apparition. Elle répondait à mes questions de bonne grâce, ne cessant de sourire malicieusement comme si elle me disait sans cesse.

"_ Je ne suis pas dupe vous savez."

Elle se révéla être une fille cultivée et très gentille. Elle ne se contentait pas de m'écouter moi, le grand bavard, mais alimentait elle aussi la conversation au fur et à mesure que ses lèvres pulpeuses consommaient la cigarette. Elle venait effectivement d'une famille noble comme ses manières avaient pu la trahir, les Honi plus précisément. Lorsque je lui ai dit que je ne m'étais pas trompé sur son compte, en rigolant bien sur, son visage s'assombrit provoquant immédiatement une peur sans nom en moi. Ce n'était pas du malaise comme on pouvait le ressentir lors d'une maladresse dans une conversation, non là, mon cœur était glacé d'effroi et il devenait difficile pour moi de ne pas suer en regardant ses yeux braqués sur moi dans une mou boudeuse. Puis, elle éclata de rire, la sensation disparaissant soudainement comme si elle n'avait jamais existé. Elle finit de consommer son petit rouleau, s'inclina devant moi et continua son chemin, sa démarche était aérienne, laissant flotter son manteau blanc sur lequel était inscrit le symbole de la troisième division. J'aurais voulu que cette discussion ne cesse jamais, lui parler jusqu'à ce que je n'aie plus rien à dire. Akemi, elle avait dit s'appeler Akemi...

- Journal d'un jeune homme du Seireitei-


Description de votre Shikai (et bankai le cas échéant)


Forme simple:




Le Zanpakuto de Akemi est un Nodachi appelé Hakkyou Akuma [Folie du démon]. Il s'agit d'une longue épée dont la Tsuba et la poignée sont rouges. Le fourreau, quant à lui, est simplement marbré de pourpre et surmonté d'un morceau de fer où est incrusté une pierre orange. En somme, un sabre tout à fait banal.

Cet aspect général de son sabre, Akemi ne l'apprécie que peu car il renvoie souvent d'elle une image d'une personne violente, sanguinaire ou d'autres qualificatifs peu glorieux pour sa personne.En partie à cause de la couleur rouge et de la pierre qui semble luire sur le fourreau.D'une façon ironique, ce Zanpakuto est l'exact opposé de son possesseur . Pour elle, son arme lui fait penser à un grand dragon rouge, créature destructrice et maléfique. Malgré cela, elle le manie à deux mains avec adresse et fluidité, ce qui ne sera certainement plus le cas de ses adversaires s'ils se laissent toucher par la lame.


Shikai: Osoe [Peur]:


Spoiler:
 
En Shikai l'aspect du Zanpakuto change radicalement. Tout d'abord, la lame possède des "dents" de chaque côté de sa base et on peut observer que des runes d'une lumière rougeâtre brillent sur tout le tranchant du fer. La tsuba d'un noir écaillé rappelle une forme d'arachnide. Cet écaillement est d'ailleurs présent également à la base de la poignée et dans les continuités de la garde,sur la lame et sur le dessus de la poignée. On peut y remarquer deux joyaux orangés, brillant d'une lueur malsaine, là aussi sur le bas et le haut de la poignée. Pour cette dernière d'ailleurs, elle est enroulée d'une soie pourpre et agrémentée de petites perles de métal et son extrémité la partie écaillée forme un trident d'une allure infernale.

Bankai: Osoe Jigoku[Peur de l'empire des ténèbres]:


Spoiler:
 

Telle est la phrase qui libère le Bankai d'Akemi. La lame de son sabre noircit alors totalement, une aura d'ombre l'entourant dont une lueur violette s'en échappe de temps à autre, semblant être une faille vers le royaume de toutes les peurs accumulées par le sabre. La Shinigami peut alors matérialiser sous forme d'ombres les peurs de ses adversaires passés. Celles-ci, en plus de provoquer un grand niveau d'effroi , peuvent attaquer physiquement l'opposant. Comme en Shikai, chaque blessure augmente le niveau de peur, renforçant ainsi la puissance des ombres du Bankai.


Histoire

16 juillet 1362.

Aujourd'hui est née ma fille, Akemi. Tout c'est bien passé elle est en bonne santé et je suppose que moi aussi puisque j'écris ici. Elle a poussé ses premiers cris dans notre grande maison du centre de la Soul Society ce matin. Pour l'heure, elle dort d'un sommeil paisible, là, tout près de moi dans son berceau en bois acheté la semaine dernière. Enroulée dans sa couverture blanche, elle semble rêver. J'espère qu'elle n'aura pas le caractère de sa mère et qu'elle ne voudra pas partir à l'aventure comme je l'ai pu faire que trop de fois par ennuie. Néanmoins je ne peux souhaiter qu'elle s'enlise dans la vie monotone que mènent habituellement les membres de notre famille et qui est inhérente aux riches du Seireitei. Je me suis toujours demandé si mon goût pour le risque aurait été autant prononcé si j'étais née dans le Rukongai. Je pense que oui. Pour elle, pour ma fille, je veux une vie simple, faite des petits plaisirs du quotidien et qui ensoleillent notre existence paisible. Elle sera une belle femme, j'en suis persuadée et ,malheureusement je pense, aura le caractère sulfureux que nous lui auront légué, moi et Matahashi. Comment dire à notre fille de faire attention, quand nous-même, avons vécu tant de situations périlleuses qui m'a une fois presque coûté le renie de mon père. Enfin, maintenant je me suis assagie depuis que j'ai su que j'allais donner naissance à ce petit être.

Toute la famille a naturellement défilé pour la voir. En commençant par mon père et ma mère qui ont été présents à partir du moment où Akemi a voulu voir la lumière du jour. Ils sont tous les deux très heureux, enfin surtout ma mère, je suppose que cela lui a rappelé ma naissance à moi. Un moment magique d'après elle, et malgré les coups que j'ai pu faire après, le plus beau jour de sa vie. Mon père, lui, a caché son émotion par son air naturellement bougon.

"_ J'espère qu'elle te posera pas autant de problème que tu nous en a posé!"

Au final, je suis sure qu'il était très heureux, et qu'il espère en secret que sa petite-fille soit aussi turbulente que sa maman. Il a honte de le dire mais cela apportera un peu de dynamisme pour ses vieux jours. Je ne sais pas pourquoi j'écris ça, il a encore du temps devant lui. Il s'est d'ailleurs préparé à être un grand-père à plein temps et a laissé en partie les rênes de ses affaires à Bazoo, mon frère, son digne successeur pour la protection de la famille. Il fera un bon chef de clan, tout le monde en est persuadé. D'ailleurs, celui-ci vient juste de passer voir comment nous allions, moi et la petite, entre deux dossiers à traiter. C'était vraiment sympathique de sa part, surtout qu'il a beaucoup de travail en ce moment. Il a fait quelques gazouillis d'oiseaux pour faire esquisser à Akemi son premier sourire, il a été un peu déçu.

"_ Oh bah elle sera pas aussi amusante que sa mère celle la! Tu souriais déjà à tout le monde toi, je m'en souviens!"


En fait, il ne pouvait pas s'en souvenir puisqu'il n'avait lui-même que deux ans. Dans mon cœur, j'espère qu'il se trompe sur le compte de sa nièce. Mais cela, seul l'avenir nous le dira. Au tréfonds de mes entrailles, je sens qu'elle accomplira de grandes choses. Qui sait, peut-être elle atteindra le rêve que je n'ai jamais pu et que je ne pourrais jamais atteindre? Au moins, elle ne faillirait pas à la réputation de notre famille et y ajouterais même une touche de fierté guerrière. Il est vrai, que personne n'a jamais intégré l'école des Shinigamis dans notre clan. Tout le monde a préféré rester dans les affaires familiales. En un sens, je les comprends, construire des habitations est tellement moins dangereux que de chasser des Hollows dans le monde des humains. Personnellement, si j'avais eu le choix, il aurait été vite fait, têtue comme je suis, ne serait-ce que pour porter un Zanpakuto à mon flanc.

Enfin, je vais arrêter d'écrire pour aujourd'hui, toutes ses visites ont consumé les dernières forces que je n'avais pas mises dans la naissance de ma petite Akemi. Le défilement incessant de personnes diverses venues de tout le Seireitei, souvent plus venues pour féliciter mon père sur la naissance de sa petite fille, que pour me complimenter moi, m'a fatigué. Si je pouvais l'écrire, je soupirerais de lassitude. C'est ça d'être née dans une famille noble, vous êtes plus reconnus pour votre fonction et votre nom, que pour votre personne. Tant que j'y pense, dès que ma fille sera en âge d'écrire, je lui donnerais ce journal pour qu'elle le complète avec ses propres expériences, ses propres rêves et sa propre histoire. Commencera ainsi une tradition, qui j'espère sera longue, sur les chroniques de la vie des femmes de la famille Honi.

-Honi Ayae, journal intime-



10 septembre 1452.

Enfin, j'ai accompli un de mes désirs les plus chers: rentrer à l'école des Shinigamis. Je suis allée me présenter ce matin et l'on m'a reçu presque immédiatement. Après un petit entretient où ma mère était présente pour m'y accompagner, les trois instituteurs présents ont validé ma candidature. Si j'ai pu y accéder ce n'est pour une fois dans notre famille pas grâce à notre statut à la Soul Society mais à mes capacités, quelque peu particulières. Lorsque je ressens une grande émotion, une peur immense envahit les personnes présentes dans la pièce. Au début, personne ne soupçonnait que cela venait de moi. Grand-père ayant des contacts chez les Shinigamis à un jour inviter un de ceux-ci à la maison. J'étais alors en train de ranger de la vaisselle en porcelaine, un cadeau du mariage de papa et maman. J'écoutais la conversation que les deux hommes se disaient, tandis que j'étais en équilibre sur une chaise, le rangement étant trop haut pour moi. Ce qui arrivait arriva, j'ai été déséquilibrée et ce que je tenais à ce moment là dans les mains s'est brisé sur le sol. Comme je m'attendais à une remontrance de la part de Grand-père, la honte et la peur ont envahi mon cœur. C'est alors dans ces moments-là que mon pouvoir ressort. Grand-père commença à trembler de peur, tentant de se calmer. L'ange de la mort, lui en revanche ne broncha pas et esquissa un sourire. Il se dirigea vers moi alors que j'étais réfugiée dans un coin de la pièce, s’accroupit pour se mettre à ma hauteur et me caressa affectueusement la tête. Cela m'a rassuré et mon pouvoir se volatilisa, comme d'habitude.

"_ Dis donc petite, t'as un sacré Reiatsu toi! Faire trembler de peur les gens comme ça c'est pas rien!"

Reia-quoi? Au début je ne comprenais pas vraiment ce qu'il racontait. Personne n'avait pris la peine de m'expliquer les termes liés au pouvoir des Shinigamis. Il me prit par la main et m'emmena jusqu'à Grand-père qui me regardait avec un regard sévère.

"_ Ta petite fille à une forte énergie spirituelle tu t'en ais certainement rendu compte. Elle pourrait être plus utile chez nous que à gérer les affaires familiales."

Je ne rêvais pas, il avait parlé de moi. Je ne dis rien néanmoins et reparti nettoyer ce que j'avais brisé. Cette discussion était entre eux et même si j'étais concernée, je trouvais ça plus poli de faire comme-ci je ne l'étais pas. Ce que je sais c'est que Grand-Père paraissait emballé par l'idée, certainement le prestige d'avoir un Shinigami dans la famille. Il est vrai qu'il n'y en avait jamais eu. Le soir il en parla donc avec papa et maman pour les convaincre de me faire entrer à l'école. Il leur avait dit que ce n'était qu'une formalité et rappela à ma mère que elle-même avait souhaité un jour le devenir. La suite, eh bien je l'ai déjà écrite au début.

Comme l'avait dit Grand-père, cela n'a été qu'une formalité de m'y inscrire, les instructeurs ayant étudié mon dossier ont été très impressionnés par le petit rapport oral que leur avait fait leur collègue. Ils trouvaient cela très prometteur pour moi. Ils m'avaient également averti que la vie de Shinigami n'était pas de tout repos et comportait beaucoup de risques. Cet avertissement je m'en fichais, j'avais toujours été une aventurière dans l'âme, trait de caractère que je tiens de ma mère paraît-il. Elle a du bien s'assagir car je ne la connais que comme une personne anxieuse pour moi, toujours à veiller à ce que je ne manque de rien. Je suppose que moi aussi, si j'ai un jour des enfants, je modérerais mon tempérament. Mais pour l'instant, j'allais devenir une Déesse de la mort et je ne pense pas qu'avoir des fils et des filles soit courant chez eux. On m'a dit que le cursus pour y arriver était difficile, avec au programme pleins de disciplines différentes. En même temps, pour vaincre des Hollows il doit mieux falloir avoir plusieurs atouts dans sa manche, je me demande s'ils sont d'ailleurs sensibles à la peur. Si ce n'est pas le cas, mon pouvoir ne servira à rien et je ne cache pas que je serais déçue. À quoi sert d'avoir une aptitude comme celle-la si on ne peut pas la mettre en œuvre contre ses ennemis? Enfin, avant de voir si cela marche sur eux, il faudrait déjà que j'apprenne à le maitriser, car pour le moment il n'est que peu efficace sur les gens ayant une certaine force spirituelle. La preuve en était que l'ami de Grand-père n'avait pas été affecté alors que celui-ci était cloué sur sa chaise de peur.

Je suis excitée à l'idée de commencer les entrainements et j'écris ces quelques mots tard. Il est impossible pour moi de m'endormir avec toutes ses idées en tête. Selon maman, coucher ses mots sur le papier aide à se vider l'esprit. Pour l'instant, ça a toujours marché mais la journée d'aujourd'hui est, je le sens, un tournant dans ma vie. Comme si ma voie venait de se tracer d'un seul coup, mais qu'elle était avant enfouie sous le sable. Cette voie, est la voie des Shinigamis.

- Honi Akemi, journal intime-


23 avril 1456.

J'ai finalement découvert mon Shikai à l'entrainement aujourd'hui. Nous étions tous assis dans le cours qui pour moi est le plus ennuyeux , mais le plus nécessaire. À quoi sert un Shinigami s'il ne peut maitriser les pouvoirs de son Zanpakuto? Selon moi à rien, même s'il est vrai qu'il reste tout de même le Kido et le Hakuda pour se défendre et attaquer. Donc, nous nous concentrions tous, assis en tailleurs, les sabres sur nos genoux, essayant de rentrer en contact avec l'esprit de nos sabres. J'avais les yeux fermés mais n'était pas vraiment très impliqué dans ce que je faisais. Il est difficile pour moi de rester en place un long moment comme c'était le cas à ce moment. Il y a trois ans de cela que j'ai acquis mon Zanpakuto, le sabre des démons comme mon Grand-père l'appelait.

Enfin, j'étais là, à ce cours en train de penser à autre chose que la tâche que l'on nous confiait. L'enseignant a dû d'ailleurs s'en rendre compte car d'un shunpo parfaitement silencieux il s'est déplacé vers moi et m'a administré une petite tape sur la tête. À ce moment là, mon cœur n'a fait qu'un bond. Il m'avait fait énormément peur! Je tentais de rouvrir les yeux pour voir ce qui se passait mais mes paupières restaient closes. Naturellement je commençais à paniquer, me levant et commençant à essayer d'ouvrir mes yeux à l'aide de mes mains. Je me rendis soudainement compte que malgré le fait que je sois debout, je n'entendis aucune réaction de la part de mes camarades. L'angoisse monta en moi, étais-je devenue folle? La panique s'accentuant, je réussis enfin à ouvrir les yeux. J'aurais préféré les garder fermés tant ce que je voyais m'effrayer. Je me trouvais maintenant dans une forêt sombre avec des grands arbres noirs tout autour de moi. Un ricanement s'éleva des ténèbres qui y régnait.

"_ Tiens, Tiens mais qui avons nous là?"


J'entendis un bruissement derrière moi et me retournai . Une femme vêtue de noire me regardait en s'approchant, elle était d'une beauté irréelle, presque terrifiante. Elle avait la peau blanche, des yeux bleus froids et une longue chevelure noire. Ses lèvres semblaient être gelées de par leur teinte violacée. Je compris rapidement que j'étais en face de l'esprit de mon Zanpakuto et que je devais certainement me trouver dans mon mon intérieur. Elle s'arrêta devant moi.

"_Je t'attends depuis un certain temps. Il n'y a pas grand chose à faire ici."


Je ne savais que répondre, tétanisée par la peur que cette femme m'inspirait. Je savais maintenant ce que les gens ressentaient lorsque je libère mon pouvoir.

"_Tu n'es pas bavarde, j'imaginais que tu serais plus courageuse que ça. Je t’effraie donc tant que ça?"

Je hochais la tête sans dire un mot. Elle éclata d'un grand rire qui me glaça les os.

"_ La peur, ma chérie, est source de force, cela est particulièrement vrai chez toi tu t'en es bien rendue compte depuis toutes ses années, non?"

Je voulus répondre mais aucun son ne sortit de ma bouche. Ce n'est pas que je ne voulais pas parler mais que je ne pouvais pas tellement la peur s'était insinuée en moi. L'esprit s'approcha et me caressa la joue, sa main était glaciale et son geste me donna la nausée tellement il sembla malsain, c'est alors qu'une source de chaleur s'insinua en moi, me permettant d'articuler quelque chose, certainement un instinct de survie qui se réveillait devant sa caresse.

"_ Ne me touche pas!"

Elle stoppa son geste, d'abord surprise puis elle enleva sa main de mon visage avec un sourire. Je pouvais de nouveau parler librement et il me vint un nom à l'esprit et je le clamais avec arrogance à la femme diabolique.

"_Ne me touche pas... Hakkyou Akuma!"

Elle ne cessait de sourire et pris mes mains dans les siennes.

"_ Et bien tu vois quand tu veux."

Elle approcha son visage du mien et ses lèvres se posèrent délicatement sur les miennes. Je fermais les yeux pour ne pas regarder ce contact qui m’écœurait mais dont je ne pouvais me défendre, paralysée par une force supérieure à la mienne. Quand je les rouvris, je me trouvais dans la salle de cours, seule avec le professeur qui me regardait avec un air amusé. Mon Zanpakuto était toujours sur mes genoux , mais son aspect avait radicalement changé. La lame était maintenant dentelée à la base et des parties écailleuses s'étaient formées dur la Tsuba et le bas de la poignée. Alors c'était donc ça la vraie forme de mon sabre? Elle était pour le moins effrayante. Je me tournais vers l'instituteur pour lui demander où étaient passés les autres mais il me devança.

"_J'ai du faire sortir les autres tellement leur trouille était immense, j'espère que ça en valait le coup."

Et depuis aujourd'hui, j'ai l'impression d'être une vraie Shinigami.

- Honi Akemi, journal intime-


14 septembre 1802.

Objectif de la mission:
Défendre les équipes d'extraction des âmes des Hollows.

Membres de la mission:
Honi Akemi:3ème siège de la 3ème division et leader de cette opération.
Sutsubai Kojiro: 5ème siège de la 3ème division.
Okatsuke Ayao: 8ème siège de la 3ème division.

Date de la mission: 14 septembre 1802

Lieux de la mission: Terre, Russie, Moscou.

Faits:
Nous sommes sortis du Dangaï vers le coucher du soleil avec une équipe d'extraction des âmes pour les protéger lors de leur travail contre les Hollows. Moscou avait été brûlée par les Russes pour empêcher le dénommé Napoléon et son armée de mettre à sac la ville. Les cadavres se comptaient par centaines, essentiellement des vieillards et des enfants qui n'avaient pu fuir la ville. Nous nous sommes donc mis à guetter l'arrivée des Hollows. Ceux-ci sont apparus à la tomber de la nuit et nous avons donc commencé à les repousser. En tant que chef de cette mission j'ai préféré assurer la protection que la destruction à l'aide de Kidô de Barrières, laissant mes camarades s'occuper du reste. Nous nous en sortions bien, les hommes suivants correctement mes instructions et l'ennemi n'étant que de faible puissance comparer à nous.

Les choses se sont compliquées lorsqu'une faille dans le ciel s'est ouvert, libérant deux Menos Grande. Ils se sont mis à nous attaquer et nous avons dû interrompre l'extraction des âmes pour mettre l'équipe à l’abri. Okatsuke Ayao a proposé de les affronter pour continuer notre travail. Il me paraissait ridicule d'affronter des Menos alors que nous n'étions que trois. J'ai donc donné l'ordre de repartir à la Soul Society. Malheureusement, mes subordonnées m'ont désobéi et se sont quand même dirigés vers l'opposant. J'ai donc fait ce que j'ai cru être le meilleur, j'ai protégé l'équipe avec un sort de barrière et je suis allée rejoindre mes camarades sur le champ de bataille.

En plus, des Menos, les simples Hollows se sont mis à nous assaillir, nous mettant ainsi dans une situation périlleuse. J'ai eu de la chance de m'en sortir presque indemne, avec quelques contusions, Sutsubai Kojiro lui, n'a pas eu cette chance. Il combattait vaillamment contre l'un des deux ennemis majeurs, lorsqu'il s'est fait submerger par une dizaine de créatures, lui entravant les jambes. Le monstre a alors ouvert sa gueule pour lui tirer un Cero à bout portant. J'ai tenté de le protéger avec un Kido mais celui-ci était trop faible et s'est brisé devant la décharge d'énergie, emportant mon coéquipier. S'il n'est plus là aujourd'hui, c'est en partie de ma faute, et si l'on décide de me sanctionner, j'accepterais mon sort comme rédemption.

Pour la suite de la mission, nous nous en sommes sortis grâce à l'intervention d'une équipe de cinq autres Shinigamis qui avait été avertie de l'apparition soudaine des Menos par le système de surveillance de la douzième division. J'ai utilisé mon Shikai pour insinuer la peur dans l'esprit de l'adversaire, ce qui m'a apporté une preuve que même les hollows plus puissants ressentent cette émotion.Ils ont était momentannément déstabilises et cela à permis à mes camarades de finir le travail. Nous avons fini par repousser le reste des ennemis, mais cela nous a demandé une énergie considérable. Au petit matin, il ne restait plus assez d'opposants pour tenir face à nous et l'équipe d’extraction a pu retourner faire correctement son travail. Ils n'ont pas trouvé les restes du 5ème siège Sutsubai, je suppose qu'il a été complètement désintégré par la créature. Sa mort me chagrine au plus haut point et j'espère qu'on lui donnera les honneurs qu'il mérite pour son courage.

En conclusion, la mission a été menée à son terme, mais nous avons perdu un des membres. Le fait qu'il se soit jeté contre les troupes ennemies alors que j'avais donné des ordres contraires pourrait en temps normal, passé pour une insubordination. D'un autre côté notre devoir de Shinigamis était d'éliminer la menace que représentaient les Hollows et il fallait agir rapidement.Mais nous ne faisions clairement pas le poids à nous trois. De mon point de vue il était plus judicieux d'attendre des secours, peut-être que nous serions tous encore la.

- Rapport de mission au Gotei 13, Honi Akemi-


12 août 1957.

J'erre dans cette forêt sombre, avec ses arbres tordus, après tout, ce n'est pas comme-ci j'avais vécu là toute mon existence. J'attendais avec impatience les visites que me rendaient quelques fois la belle Akemi, ma propriétaire. Elle était devenue une charmante jeune femme, bien loin de la petite gamine à qui j'ai arraché un baiser lors de notre première rencontre. Elle avait gagné un force également, c'était indubitable. Maintenant elle aspirait à libérer ma forme ultime en tentant de m'arracher à ce monde intérieur, si triste mais qui me sied si bien. Jusqu'ici, elle n'avait pas encore réussi mais je ne doute pas qu'elle y arrive un jour.

Aujourd'hui, je décide de m'assoir contre un des arbres qui sont mon quotidien morne et effrayant. À quoi vais-je bien pouvoir penser aujourd'hui? Mon choix est vite fait, ce sera sur Akemi. J'aime me remémorer son corps gracieux avec ses belles formes rondes et son visage qui me fait jaser, moi, la lame de la peur. Je m’effleure les lèvres, à l'endroit où sa bouche les a touchés pour cette unique fois.

Soudain, tout tourne autour de moi et je sens une force incroyable m'arrachait de la terre, un vent violent parcours les arbres. Qu'est-il donc en train de se passer? Et puis plus rien, le trou noir, le néant, un grand vide autour de moi, le paysage a disparu. Je me relève du sol aussi glacé que ma peau. Au loin, une lumière orange, par curiosité je m'avance. Au fur et à mesure de mes pas, elle devient de plus en plus intense jusqu'à m'aveugler. Maintenant j'en suis si proche que je peux la regarder, je fais encore un pas pour la toucher.

Je me retrouve dans une pièce, je regarde autour de moi et vois en face de moi Akemi, me tenant dans sa main. Elle a réussi! Je m'approche d'elle, elle fait un pas en arrière en me brandissant pour m'empêcher de m'avancer plus. C'est bizarre de se faire menacer avec son propre corps matériel. Très bien.

"_ Je suppose que tu sais ce que tu dois faire maintenant?"

Elle me fait signe de la tête que oui, elle avait l'air prête. Personne autour, il est vrai qu'elle s'entraine en secret depuis cette mission sur Terre. Je matérialise une réplique de moi-même dans ma main même sous forme ultime, entièrement noire avec une aura violette faite de peur, il ne s'agissait pas de prendre des pincettes. Je soupire, je n'aimerai pas lui faire de mal, mais je n'ai pas d'autre choix.

"_Allons-y alors."

J'ouvre le bal avec une attaque frontale. Primaire, Akemi la bloque sans peine et contre-attaque, j'esquive en arrière , tout simplement. Elle tend son doigt vers moi et me lance un Kido. Je plante ma lame au sol, une ombre jaillit et me protège du sortilège. Je ressors la lame, il est temps de passer aux choses sérieuses. J'invoque une gigantesque entité d'ombre. La pauvre chérie est pétrifiée de terreur et ne réagit même pas à l'attaque de l'apparition qui l’envoie valser contre le mur comme un fétu de paille. Elle se relève, l'ombre attaque de nouveau, mais cette fois-ci elle s'entoure d'une barrière protectrice. Les Kidos de barrières, sa spécialité. Elle enchaine ensuite et sa barrière vint entourer la créature, la scellant. Je suis un peu surprise, je dois l'avouer. elle effectue ensuite un mouvement de la main dans ma direction. Une boite noire m'entoure...Oh merde pas ça... Des épées viennent se planter dans la boite, me transperçant. Heureusement, la technique d'Akemi n'est pas encore à maturité et je réussis à briser le maléfice avant que la deuxième salve n'arrive. Mais il est déjà trop tard, la Shinigami est déjà derrière moi et me rebalance le premier Kido qu'elle a exécuté dans ce combat à bout portant. Je me dissous lentement, quittant le monde des vivants pour retourner dans le monde intérieur et sa vision d'effroi. Je tends ma main vers Akemi et lui touche la joue, elle me regarde droit dans les yeux, avec un grand sourire, j'arrive à lui susurrer des mots qui volent jusqu'à ses oreilles.

"_Bien joué."

Et de nouveau, tout s’éteint autour de moi et je me retrouve seule, avec les arbres tordus.

- Pensées de Hakkyou Akuma-

21 octobre 2012.

Je n'ai pas de mot à mettre sur ce qui vient de se produire. Tant de morts, tant de blessés, tant de destruction. La Vandenreich a presque entièrement anéanti la Soul Society ce matin. Mais ce qui nous a le plus ébranlés, c'est le décès du Capitaine Commandant Yamamoto. Il a été tué par Juha Bach empereur des Quincys qui ont attaqué le royaume des âmes. L'attaque fut fulgurante et j'étais moi-même en train de flâner dans ma division, à remplir un rapport d'une mission que j'avais fait deux semaines plus tôt. Nous étions réduits à l'impuissance, les Capitaines se voyant tours à tours leur Bankaï voler par les médaillons des ennemis.

Pour ce qui était de ma situation, je suis sortie dès que l'alerte avait été donnée. Devant le chaos qui s'étendait devant moi, je pris la décision de tuer de sang-froid tout opposant qui se présenterait à moi, ce qui ne tarda pas à arriver. Jusqu'à un certain point, il ne s'agissait que de simples soldats, que je n’eus aucun mal à vaincre. Je tentais de me rapprocher à grand renfort de Kidos et de coups d'épée du point critique du conflit pour prêter main-forte aux hauts-gradés du Gotei 13. J'étais presque arrivé lorsqu'un Stern Ritter Member me barra le passage. Il était d'une grande puissance et se présenta comme la lettre V. Je ne perdis pas de temps à me présenter, l'attaquant direct avec un Kido destructeur qui le toucha à la jambe. Il continuait malgré tout à me détailler la liste de ceux qu'il avait tués. Parmi eux, se trouvaient des membres de ma division que je connaissais bien. La colère emplit mon cœur et je libérais mon Bankai que j'avais alors secrètement gardé jusqu'alors. Il parut surpris de voir qu'une Shinigami n'ayant pas le poste, ni de Vice-Capitaine ni de Capitaine, puisse avoir un niveau de maitrise suffisant pour élever la puissance de son Zanpakuto à un tel niveau. Mais sa surprise fit bientôt place à une peur immense et je sentais qu'il luttait pour ne pas s'enfuir en courant. Il ne pouvait pas me capturer non plus mon pouvoir, celui-ci n'étant connu de personne à part moi. J'en déduisis qu'ils ne pouvaient voler ce qu''ils n'avaient pas encore évalu". J’eus la chance d'en faire partie, contrairement à d'autres grands Shinigamis, comme le Capitaine Kuchiki qui est encore dans un état critique. Je libérais donc les peurs de mes ennemis passés sous forme de plusieurs ombres qui se saisirent du malheureux et le lacérèrent. Il hurlait de terreur et de douleur et moi, je le regardais mourir, froide. Il ne méritait que ça et payer pour tout le mal qu'il avait fait. Une fois mon adversaire terrassé, je rejoignis le centre du combat, mais il était déjà trop tard, les attaquants étaient rentrés chez eux, ne laissant que ruines et cadavres derrière leur passage.

Peu après, un bilan des morts venait de tomber, parmi eux: le Chef du Gotei 13. Je m'écroulais en apprenant la nouvelle, le vieux me semblait tout de même plus fort que ça. Pour moi, c'était une entité invincible capable d'éradiquer tous ceux qui menaçaient la Soul Society. Il avait été défait par l'empereur en personne, d'un seul coup. Dans mon cœur, nous étions perdus, sans défense.

Pour l'heure, j'aide à reconstruire les bâtiments de ma division avec les survivants de celle-ci dont le nombre à drastiquement diminué suite à l'attaque. Une rumeur dit que la division zéro devrait arriver d'ici demain pour constater l'étendue des dégâts. La colère m'envahissait à cette idée, certes c'était le travail du Gotei de protéger la Soul Society, mais ils auraient pu quand même venir, la tendance aurait été certainement inversée.

Si j'écris dans un moment aussi grave que celui-ci, c'est pour toujours me rappeler cet évènement qui va à jamais changer la face du royaume des âmes.

- Honi Akemi, journal intime-

14 mai 2015.

La personne à droite est promue Capitaine de la 3ème division.
Honi Akemi.

Honi Akemi, actuellement troisième siège de la 3ème division est promue Capitaine suite à la rétrogradation et à l'envoi sur Terre de l'ancienne personne occupant ce poste Akinoshi Elma pour un manquement à ses fonctions.

Ayant toujours fait preuve de sérieux lors des diverses missions qui lui on était confiées et ayant vaillamment combattu lors de l'apocalypse de l'année 2012, révélant ainsi son Bankaï pour détruire son opposant, la Chambre des Quarante-six et le Capitaine commandant estiment que cette fonction lui revient de droit. La présente destinataire de cette lettre peu dès lors occuper le bureau qui lui est alloué légitimement. Un Haori blanc portant le symbole de sa division lui sera également remis.

Nous espérons que la nouvelle Capitaine Honi Akemi se montrera digne de la confiance que nous lui avons accordée.

- Lettre de promotion-

Spoiler:
 


Dernière édition par Honi Akemi le Dim 13 Jan - 15:49, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honi Akemi [ Présentation terminée] Shi-shi
Honi Akemi
Messages : 9
MessageSujet: Re: Honi Akemi [ Présentation terminée]   Honi Akemi [ Présentation terminée] Icon_minitimeDim 13 Jan - 12:08

Présentation finie!

J'espère qu'elle vous plaira.

Bonne lecture et bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honi Akemi [ Présentation terminée] Hum-ind
Melody MacKenzie
Rang : Ϟ Espiègle Valkyrie

Messages : 2108
MessageSujet: Re: Honi Akemi [ Présentation terminée]   Honi Akemi [ Présentation terminée] Icon_minitimeDim 13 Jan - 15:14

Bonjour et bienvenue.

Tout d'abord, je t'informe que si les fantaisies vestimentaires sont autorisées pour les plus haut gradés (Hisagi qui n'a pas de manches par exemple), ça doit tout de même rester relativement modeste. Le simple fait de ne pas porter de shihakusho est déjà une grosse entorse à la règle, mais tu devras dans tous les cas au moins avoir sur le dos ton manteau de capitaine puisqu'il est caractéristique de ton rang.

Tu devras également revoir ton zanpakutō en forme scellée. Tu as bien sûr le droit d'y apporter quelques modifications (accrocher quelque chose à la poignée par exemple) mais ça doit dans l'ensemble rester un sabre tout ce qu'il y a de plus basique. Le fait que ce soit un nodachi n'est pas un problème mais tout ce qui est rune, lame dentelée etcaetera, il te faut l'oublier tant que tu n'es pas au moins en Shikai.

Qu'en tant que troisième siège tu réussisses à tuer deux Menos, c'est déjà assez gros même si je suppose qu'il s'agit de Gillians. Alors si en plus il est question d'une meute de petits Hollows, ce que je crois comprendre puisque tu dis qu'un de tes équipiers a été attaqué par une dizaine d'entre eux... Autant dire que tes chances de t'en sortir vivantes sont proches du zéro. Je dois donc te demander d'ajuster ce passage pour revenir à quelque chose de plus modeste.

J'en profite pour te suggérer de colorer tes dialogues afin qu'on voie mieux qui est en train de parler, même s'il est d'ores et déjà possible de s'en rendre compte ce serait tout de même plus commode. Merci de ton attention et bon courage pour accomplir les modifications demandées.

_________________

Honi Akemi [ Présentation terminée] 253954signmelofeb
Destruction leads to a very rough road
But it also breeds creation
And earthquakes are to a girl's guitar
They're just another good vibration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1637-melody-mackenzie
Honi Akemi [ Présentation terminée] Shi-shi
Honi Akemi
Messages : 9
MessageSujet: Re: Honi Akemi [ Présentation terminée]   Honi Akemi [ Présentation terminée] Icon_minitimeDim 13 Jan - 15:50

Voilà modifications apportées!

Merci des conseils et bonne relecture!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honi Akemi [ Présentation terminée] Hum-ind
Melody MacKenzie
Rang : Ϟ Espiègle Valkyrie

Messages : 2108
MessageSujet: Re: Honi Akemi [ Présentation terminée]   Honi Akemi [ Présentation terminée] Icon_minitimeDim 13 Jan - 16:02

Je te valide donc au niveau 3, en tant que Capitaine de la 3ème Division.
Tu disposes de 20 points de compétence, à répartir comme il te plaira dans ta fiche technique, qui se trouve dans le HRP de ton organisation.

Bon jeu sur BBS !

_________________

Honi Akemi [ Présentation terminée] 253954signmelofeb
Destruction leads to a very rough road
But it also breeds creation
And earthquakes are to a girl's guitar
They're just another good vibration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1637-melody-mackenzie
Honi Akemi [ Présentation terminée] 619736emperatrices
May/Em
Rang : Primera Espada

Messages : 2009
MessageSujet: Re: Honi Akemi [ Présentation terminée]   Honi Akemi [ Présentation terminée] Icon_minitimeDim 13 Jan - 16:23

Bienvenue et bon jeu sur BBS !

_________________
Honi Akemi [ Présentation terminée] Mayem-sign
Resurrección:
 

Priscilla (PNJ):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2751-may-emily-ft-en-cours
Honi Akemi [ Présentation terminée] Arr-esp
Riful
Rang : Reine des Terres au delà du Yermo

Messages : 1225
MessageSujet: Re: Honi Akemi [ Présentation terminée]   Honi Akemi [ Présentation terminée] Icon_minitimeDim 13 Jan - 16:30

J'aurai pas dit mieux O.O

_________________
Honi Akemi [ Présentation terminée] 1409396164-signature-riful
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2543-riful-la-destructrice#21816
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Honi Akemi [ Présentation terminée]   Honi Akemi [ Présentation terminée] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Honi Akemi [ Présentation terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Honi Akemi [ Présentation terminée]
» Nuage d'Ortie | Présentation Terminée |
» Krakon Vulcania [présentation terminée ]
» Léonor J. Ridcharson présentation ( terminé )
» Ayase Aru présentation[Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Archives :: Archives-