AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez
 

 La nuit porte conseil [Lukas/Crixus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La nuit porte conseil  [Lukas/Crixus] Hum-ind
Real Mayer
Rang : Indépendant

Messages : 104
MessageSujet: La nuit porte conseil [Lukas/Crixus]   La nuit porte conseil  [Lukas/Crixus] Icon_minitimeLun 21 Jan - 10:53

Bouteille à la main, affalé sur le banc comme un vieux poivrot, Lukas pleurait la mort de son vieil ami. A sa manière, certes, mais il n’avait pas trouvé d’autres solutions que de noyer son chagrin dans l’alcool, un remède rudimentaire mais tout de même efficace. Depuis combien de temps exactement se trouvait-il ici ? Plusieurs heures, sans le moindre doute possible. Tant et si bien qu’il faisait désormais nuit noire et qu’il était à nouveau seul dans ce parc. Pas étonnant après tout : il était souvent déconseillé de traîner dans ce genre d’endroit lorsque la nuit était tombée, dès fois que l’on tombe sur de mauvais gars. Mais Lukas se moquait de cela, trop accablé qu’il était pour véritablement s’apercevoir qu’il pouvait être en danger.

Après tout, qui pourrait réellement l’effrayer alors qu’il n’était autre que le grand Handler, l’un des plus reconnus des marchands d’armes de sa génération ? Les années étaient passées évidemment mais cela n’enlevait rien à son ancienne notoriété. Bon, ce qui ne plaidait pas en sa faveur, c’est qu’il ressemblait à un vieux clochard alcoolique. Entre la bouteille et ses fringues immondes, il ne payait pas de mine. Ce qui expliquait sans doute pourquoi la police était déjà passé quelques heures auparavant pour lui demander d’aller cuver ailleurs.

Posant sa bouteille à ses pieds, non sans en avaler une nouvelle gorgée, Lukas sortit de sous sa manche de chemise sa précieuse croix, unique héritage familiale qu’il avait gardé durant toutes ces années. Seule chose qu’il emporterait dans la mort. Quincy… Tu parles d’un véritable héritage !! Levant son poignet à hauteur du visage, il contemplait la chaîne, hypnotisé par les reflets argentés de cette dernière. S’adressant même à elle comme s’il s’agissait d’une entité particulière :
    - On en a fait du chemin ensemble, hein ? Oui, oui, je sais… J’t’ai peut-être un peu délaissé pendant quelques années mais j’avais du boulot. Je n’ai jamais été comme lui en plus. Je n’ai jamais pu concilier les deux mondes. Oh ! Arrête de faire la tronche hein ! C’est déjà bien d’admettre ses erreurs, non ? … Bon bah si tu veux faire la gueule, va-y, j’m’en fous ! C’est toi qui te sentira seule tu sais.

Le « lui » en question, c’était évidemment son propre père, aujourd’hui également décédé. Et cette croix lui rappelait seulement les promesses que son paternel avait voulu lui arracher avant qu’il ne disparaisse. Celle d’user plus régulièrement de ses dons pour combattre les Hollows. Celle de se venger également des Shinigamis pour la mort de plusieurs membres de leur clan. Des promesses que Lukas n’avait jamais faites. Fermant les yeux un instant, Lukas se mit à siffloter un petit chant triste, démontrant une fois encore l’état d’esprit dans lequel il se trouvait. Ne prêtant alors aucune attention à l’aura qui venait de frôler sa conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t726-real-mayer#4436
La nuit porte conseil  [Lukas/Crixus] Arr-fra
Alcaraz
Messages : 211
MessageSujet: Re: La nuit porte conseil [Lukas/Crixus]   La nuit porte conseil  [Lukas/Crixus] Icon_minitimeJeu 24 Jan - 17:00

La lame de mon zanpakutô découpe sa chair de haut en bas comme s'il s'agissait de trancher une motte de beurre. Un vulgaire jeu d'enfant. Le masque est tranché également, le sang gicle en abondance dans tous les sens, venant souiller mes vêtements et mon bonnet. Aux tâches noires coexistant avec le blanc s'ajoute quelques gouttes de sang du plus mauvais goût. J'affiche un air dépité, décidément ils ont décidé de tous me contrarier cette nuit ! Le quatrième que j'élimine et lui aussi me crache son sang à la tronche avant de disparaître, ces Hollows ne sont que des chiens. Ils ne méritent pas de vivre. De bouffer sans arrêt comme ils le font. De tuer sans raison apparente autre que satisfaire une faim toujours plus grandissante. Qu'ils soient incapables de se contrôler amène certaine personnes à exécuter le sale boulot, des gens comme moi. Étrange pour un Arrancar de mener la traque à ses semblables et pourtant, l'on pourrait dire que je suis le mieux placer pour comprendre la menace qu'ils représentent.

Tous les abattre reste la meilleure des choses à faire. Mon tour viendra un jour, étant bien malgré moi de la même race que ces pourris, mais avant je dois accomplir cette tâche. Débarrassé de cette crainte perpétuelle que l'on me retrouve, la peur de ne pas savoir contrôler le monstre à l'intérieur de moi bien moins présente, j'avance. Après être resté dans l'obscurité toutes ces années, frôlant les murs et ne sortant qu'un jour par semaine, vivant comme une bête traquée, tout cela à tort, il est grand temps de me reprendre en main. Et quel meilleur moyen de faire qu'en se trouvant une raison de vivre ? Un but. Il se trouve que je m'en suis tout récemment trouvé un. Après ma rencontre avec Koshiro, j'ai compris une chose. Je ne devrais pas avoir peur de vivre, bien que je sois techniquement qu'une âme. La vraie révélation sur mon rôle à jouer dans cette ville m'est apparu après être tombé dans ce piège tendu par ce Hollow à longues pattes. Il m'était impossible de revenir en arrière et réparer tout le mal causé. Et si je ne peux pas le faire...

Alors je peux toujours m'assurer qu'aucun innocent ne se retrouve dans cette situation tôt ou tard. Exterminer cette race de monstres sanguinaires est la seule solution à mes yeux. Que cela prenne une éternité ne m’effraie pas. Je commencerai doucement, en nettoyant complètement les rues de Karakura, puis passerait à une autre lorsque celle-ci sera complètement purifiée. Enfin, c'est ce à quoi je pense tandis que mes pas m'amenaient à traverser le parc. Personne dans les alentours, l'endroit était tranquille, du moins si l'on ne compte pas la présence d'un vieux ivre mort sur un banc. Ivre... alcool. Il m'en faut pour me faire oublier les sales heures passées. Pensant qu'il ne pouvait pas me voir, je m'affale à mon tour un morceau du banc, lui prenant sans gêne sa bouteille avant qu'il n'en reste plus rien. Après plusieurs grosses gorgées, je lui remet dans les mains comme si de rien n'était, poussant un profond soupir.

    - Aaaah ! Tu ne peux pas m'entendre, mais merci l'ami ! J'en avais bien besoin ! La chasse aux Hollows, c'est pas une partie de plaisir !


Tout comme discuter avec un être vivant qui ne vous captera pas est complètement stupide. Que voulez-vous, l'on essaie d'échapper à la solitude comme on peut ! Les yeux au ciel, confortablement installé, j'attends la suite. Que le prochain Hollow pointe le bout de son nez, je me ferai un plaisir de lui découper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La nuit porte conseil  [Lukas/Crixus] Hum-ind
Real Mayer
Rang : Indépendant

Messages : 104
MessageSujet: Re: La nuit porte conseil [Lukas/Crixus]   La nuit porte conseil  [Lukas/Crixus] Icon_minitimeLun 28 Jan - 17:28

Lukas ouvrit bien grand les yeux alors qu’il entendait la personne prendre la parole, remettant au passage en place la bouteille qu’il lui avait volée sans vergogne. S’il était imbibé d’alcool, il comprenait encore les choses. Mais quel sans-gêne !! Non seulement ce type déboulait de nulle part pour prendre place sur le banc – alors qu’il y en avait bien d’autres dans ce parc – mais en plus il se permettait de lui prendre son alcool sans même lui demander son avis. Là, c’était hors de question de laisser passer ceci. Il avait beau ressembler à un clochard, il n’était pas encore disposé à se laisser traiter comme un moins que rien. Tournant la tête vers la personne qui se trouvait toujours à ses côtés, il l’interpella sans ménagement, le poussant même du coude pour être sur d’attirer son attention.
    - Non mais tu vas pas bien p’tit gars… T’as cru que t’allais pouvoir me prendre ma bouteille comme ça sans demander la permission et que j’allais la fermer ? J’suis pas encore aveugle gamin !

Pour dire vrai, il avait été si accaparé par le geste de cet homme qu’il n’avait prêté attention qu’à la première partie de sa phrase, occultant donc presque totalement l’histoire sur les hollows. Faut aussi dire que l’alcool n’aidait pas à être maître de tout ses sens, ce qui expliquait le fait qu’il ignore pour le moment les mots employés. Après s’être assuré d’avoir capté son attention, il se recula un peu sans le lâcher du regard, réajustant seulement ses lunettes sur son nez pour bien voir le visage de cet avorton. Il ne semblait pas bien vieux mais quelque chose perturbait Lukas. Sans doute de vieux réflexes liés à sa condition véritable, celle d’un Quincy, mais il était encore trop dans le coltard pour s’en rendre véritablement compte. C’est pourquoi il reprit :
    - Y’en a plein des endroits dans l’coin où tu pourras en acheter. J’te préviens, recommence jamais ça avec moi où ça va chauffer pour ton matricule. J’suis vieux mais pas sénile. J’peux encore te botter ton cul de blanc-bec tu sais.

Pas sénile ? Un peu quand même mais cela, il ne pouvait se l’avouer. Sans vraiment s’en rendre compte, Lukas venait de se mettre à baragouiner quelques insultes en allemand, sa langue natale, afin de ponctuer ce qu’il venait de dire. C’est là que le mot qu’il avait d’abord ignoré lui revint en plein visage, comme un boomerang, lui faisant cesser aussitôt les insultes. Ouvrant plus grand les yeux encore – oui, oui c’est possible – il approcha son visage de celui de son vis-à-vis avant de lui poser l’ultime question.
    - Répète un peu ?? T’as bien dit « chasser le Hollow » ?? Mais t’es qui, bon sang !

D’un coup, il se leva pour contourner le banc et se cacher derrière, adossant son crâne près des barreaux du dossier, cherchant à se couler sous l’obstacle sans y parvenir. Il se trouvait désormais dans une position bien inconfortable, juste derrière l’inconnu.
    - Parle doucement, gamin ! On sait jamais… Ils sont là !

Et le voilà dans une nouvelle crise de démence. On ne le changerait pas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t726-real-mayer#4436
La nuit porte conseil  [Lukas/Crixus] Arr-fra
Alcaraz
Messages : 211
MessageSujet: Re: La nuit porte conseil [Lukas/Crixus]   La nuit porte conseil  [Lukas/Crixus] Icon_minitimeMer 6 Fév - 2:36

Un coup de coude flanqué dans les côtes et je comprends instantanément la merde dans laquelle je me suis encore fourré. Je vais finir par me faire tuer en la jouant si stupidement, à croire qu'aucun humain n'est en mesure de me voir, alors que c'est tout le contraire. Lui, le vieillard alcoolique, lui aussi le peut. Tout comme Koshiro, et pourtant, aucun des deux ne semblent mort. Sérieusement, je ne sais pas ce qu'a cette foutue ville, mais il semblerait que les humains également ne soient pas totalement normaux. Ils ont leur secret et celui-ci m'intrigue fortement, en plus de me piéger à chaque fois. Cette fois, l'individu porte des lunettes rondes et une cicatrice à l’œil droit. Il apparaît comme vieux et surtout, à un de ces types qui dorment dans les rues de Karakura, ne pouvant pas se payer un logement, un sans abri. Je l'écoute d'une oreille distraite, tout en poussant un profond soupir...

    - Rooh, c'est bon l'ancien, tu vas pas t'emballer pour quelques gorgées, hein ? Pense plutôt à ton cœur, je ne voudrais pas que tu me claques dans les pattes ! Pas ce soir quoi ! Et puis tu devrais plutôt me remercier, cette merde est mauvaise à ton âge !


Et tandis que je m'apprête à renouveler mon geste, la mise en garde tombe, juste au bon moment pour éviter un conflit d'éclater. Il va m'en décrocher une si je retouche à sa bouteille, le message est très clair. Quel sale radin c'vieux merdeux. Je ramène ma main droite vers moi, cette dernière frôlant jusqu'à présent le verre de la bouteille, prête à s'en emparer. Ce ne sera pas pour ce soir que je me descendrais une bouteille gratuitement... Si l'idée de trancher en deux le vieillard ne me déplaisait pas, je n'étais pas encore prêt pour me livrer gratuitement à la violence. Un certain changement s'était opéré en moi depuis ma rencontre avec le balafré, mais ce n'était pas suffisant pour devenir un tueur sanguinaire. Faire couler le sang oui, mais uniquement celui de ma race. Or, il ne dégageait rien d'un Hollow. L'absence de masque sur son visage balayant de toute évidence l’hypothèse de l'Arrancar.

Et le voilà qui débitait un flot de paroles dans une langue totalement incompréhensible. Le ton de voix employait laissait clairement comprendre qu'il ne me complimentait pas. Mon faciès fut déformé sous une grimace agacée, il devrait surveiller son langage l'ancien. Autant je peux me montrer aimable, autant s'il persiste dans cette voie-là cela risque de mal finir. Étant donné que je ne pige pas un mot de ce qu'il chante, je lui laisse le doute et ne relève pas. Il jugea bon de couper court de son plein gré, me collant d'un peu trop proche son visage d'ivrogne au mien, à tel point que son haleine répugnante manqua de me faire vomir. Ma main vint s'écraser sur gueule pour le forcer à reculer. Qui aimerait respirer une telle chose ? Il a tiqué sur le fait que je traque mes semblables. Le mot Hollow ne lui est pas étranger et réveille en lui une certaine curiosité le poussant à m'en demander davantage.

    - T'es sûr que tout va bien comme tu veux le vieux ? Non parce que tu m'as l'air d'avoir de sérieux problèmes psychologique. T'aurais pas été victime d'une bande de jeunes par hasard ?


Il suffit de l'observer dans son délire pour comprendre mon interrogation. Il tente de faire quoi là exactement ? Soulever le banc ? Se planquer derrière ? C'est vraiment flippant... Enfin, il a perdu toute pensée belliqueuse à mon égard, c'est déjà un bon point. Je décide finalement de rentrer dans son délire, j'apprendrais peut-être des choses plus aisément de cette manière, en tentant de rentrer dans sa tête. Mon visage se rapproche du sien, une main venant se plaquer contre ma bouche comme pour éviter que mes paroles ne s'ébruitent trop. Ne reste plus qu'à chuchoter comme il souhaitait...

    - Chasser le Hollow ouai, c'est bien ce que j'ai dit. J'me nomme Crixus, j'suis un de leurs ennemis, quand j'en croise un c'est simple, je le découpe avec mon nodachi. Tu m'as l'air de bien les connaître toi aussi, tu as de la famille chez eux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La nuit porte conseil  [Lukas/Crixus] Hum-ind
Real Mayer
Rang : Indépendant

Messages : 104
MessageSujet: Re: La nuit porte conseil [Lukas/Crixus]   La nuit porte conseil  [Lukas/Crixus] Icon_minitimeMar 26 Fév - 11:31

Des problèmes, il en avait, c’était une certitude. Et cet Arrancar était loin de pouvoir imaginer à quel point ce vieillard pouvait être atteint. Mais ce n’était pas tout. Car en jouant le jeu de Lukas, en entrant dans ce monde si particulier qui était le sien, Crixus ne faisait qu’alimenter la paranoïa du Quincy. Et il était généralement préférable d’éviter ce genre de chose avec Handler, lui qui pouvait rapidement perdre les pédales et donc les limitations qu’il s’était imposé pour éviter les dommages collatéraux. Et tandis qu’il se mettait à chuchoter, Lukas tendait l’oreille pour être sûr de bien tout assimiler. Et à mesure qu’il intégrait les nouvelles informations apportées, un sentiment d’insécurité s’imposa à lui. Cette ville était réellement étrange au possible et venir ici avait été visiblement une très mauvaise idée. Lui qui avait rejeté en bloc le monde spirituel se voyait aujourd’hui contraint d’y retourner… Et cela ne lui plaisait pas du tout.

Par réflexe, il toucha sa croix Quincy qui pendait à son poignet, ne libérant pas pour autant l’arme qu’elle recelait. Autant éviter ce genre de chose pour le moment, pas tant qu’il n’y était pas forcé. L’avantage de l’état dans lequel il se trouvait, c’est que peu à peu il reprenait ses esprits. Ainsi donc cette personne chassait les Hollows. Si cette information aurait pu surprendre n’importe qui, Lukas n’accueillit plutôt avec simplicité. En effet, lui-même étant Quincy, il savait que cette pratique était courante parmi sa famille et le clan en général. Mais de là à les attaquer à l’épée, là, il l’impressionnait. Cet homme n’était pas un Shinigami – Lukas pouvait les repérer rien qu’à l’aura qu’ils dégageaient – et généralement ils étaient les mieux armés pour combattre ces démons. Alors qu’était-il ?
    - De la famille chez eux ? Mais t’es pas un peu malade ? Je ne ressemble pas à un monstre quand même !!!

Consterné par la remarque, Lukas secoua la tête, poussant même un soupir. Il n’était pas désespéré par la remarque mais il n’en était pas loin. Pour autant, la présence de Crixus avait quelque chose de rassurante. Alors que les ombres cernaient les deux hommes – en pleine nuit, pas étonnant en même temps – le regard de Lukas passait d’un point à un autre, cherchant à voir s’ils étaient écoutés ou observés.
    - Je suis Lukas, C’est pour ça que je connais ces p’tites bêtes. Généralement, je préfère les éviter. Le mode « justicier », c’est pas pour moi, je suis trop vieux pour ces conneries. N’empêche… S’ils veulent se frotter à moi, je peux te dire que je vendrais chèrement ma vieille carcasse. Agathe me protègera ! Hein ma belle ?

Agathe était le nom de sa Gatling, celle qui se trouvait scellée dans sa croix Quincy. Et puisqu’il la considérait comme une véritable amie, comme une personne à part entière, il n’y avait donc rien de surprenant à ce qu’il parle d’elle de la sorte. Caressant du bout de l’index le symbole gravé dessus, il reporta instantanément le regard sur Crixus.
    - Pourquoi tu les chasses d’ailleurs ? Ils sont dangereux quand même, c’est prendre beaucoup de risque pour un truc qui te concerne pas, non ? Si tu veux vivre vieux, il faut vivre caché ! C’est pas la bonne expression, je sais, mais c’est ce qui me ressemble le plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t726-real-mayer#4436
La nuit porte conseil  [Lukas/Crixus] Arr-fra
Alcaraz
Messages : 211
MessageSujet: Re: La nuit porte conseil [Lukas/Crixus]   La nuit porte conseil  [Lukas/Crixus] Icon_minitimeMar 5 Mar - 18:13

Cet homme, il n'avait pas dû avoir une vie facile pour tourner ainsi. Un passé rendu douloureux par ceux de ma race ? Cela expliquerait pourquoi il agissait de la sorte à la simple évocation du mot Hollow. Et aussi le fait qu'il traînait dehors à une heure pareille, complètement ivre. Qu'il soit également un monstre dévoré par la faim comme j'avais pu l'être m'aurait étonné, nulle trace de masque sur son corps n'était décelable. Il n'était pas non plus une âme égarée, alors qui pouvait-il bien être ? Le vieux répondait au nom de Lukas, dévoilant ainsi qu'il avait conscience de l'existence des Hollows, sans pour autant être volontaire pour tous les éradiquer de cette ville. Prêt à se battre si l'un d'eux vient tenter de dévorer son âme, il n'ira pas de lui-même se mesurer à eux. Ce serait même bien tout le contraire, puisqu'il me conseillait de rester caché si je voulais vivre longtemps.

Je ne pus m'empêcher de rire à l'écoute de ces derniers mots. Non pas pour me moquer de sa personne, seulement que cela me rappelait mes premières années passées dans l'ombre après avoir quitté Las Noches. Apeuré que j'étais à l'idée d'être rattrapé par les Arrancars, rares étaient les fois où je me permettais des sorties en plein air s'éternisant sur plus d'une demi-heure.

    - Ne t'en fais pas pour moi, j'ai largement vécu pour ne plus craindre de mourir pour de bon. Et détrompe-toi, le cas de ces p'tites bêtes comme tu les appelles, me concerne bien plus que tu pourrais l'imaginer. Mieux vaut les chasser que de les laisser en liberté !


Esquissant un sourire, mes yeux s'attardèrent un instant sur la croix suspendue au poignet du vieux Lukas, ce dernier semblant lui porter une affection toute particulière. Allant même jusqu'à lui donner un nom, comme si un simple objet pouvait être habité d'une âme et ainsi mérité qu'on lui attribue un pseudonyme. Cela ne faisait que renforcer l’opinion faite sur mon interlocuteur, ce vieil homme n'était que folie.

    - Je n'ai pas tout bien saisi Lukas, comment est-ce que tu connais l'existence des Hollows ? Tu ne m'as pas l'air d'être quelqu'un d'ordinaire, sans pour autant que je sois en mesure de te classer dans l'un des camps ennemi à ces montres. Appartiens-tu au Kanshu ?


Le nom de cette organisation tout comme son existence, m'était revenu en tête à l’instant, alors que je faisais appel à ma mémoire. L'ennemi premier des Hollows était les Shinigamis. Repenser à ces dieux de la mort ramenait dans mon esprit les souvenirs de cette fameuse rencontre avec l'un d'eux. Un ancien Shinigami pour être plus exact. Ayant quitté le monde qu'il nommait Soul Society, pour continuer d'accomplir son devoir sur terre, à sa manière. De ce que j'en avais compris en tout cas. Membre du Kanshu, voilà comment le nom de l'organisation m'était apparu. Et s'il s'avérait que ce vieux en fasse également partie, alors peut-être devrais-je penser à mettre un terme à cette discussion.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La nuit porte conseil [Lukas/Crixus]   La nuit porte conseil  [Lukas/Crixus] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

La nuit porte conseil [Lukas/Crixus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Abandonné] La nuit porte conseille.
» Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]
» Collaboration Monastère et Conseil d'Artois
» Tournoi Champion Eternel (Paris 14, Porte d'Orléans)
» porte étandar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Monde des Humains :: Banlieue de Tokyo-