AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Une belle soirée d'automne...ou pas [PV Asuna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Une belle soirée d'automne...ou pas [PV Asuna]   Mar 23 Avr - 18:07

La nuit était déjà tombée sur Karakura, cependant il était encore tôt dans la soirée et la lumière des commerces illuminaient les rues. De grands lampadaires s'étaient également allumés inondant d'un flot lumineux et bienveillant les passants qui se promenaient tranquillement. L'automne était en train de tomber sur la ville et l'air frais commençait à apparaître progressivement, par ailleurs un léger vent soufflait remuant les cheveux des citadins et soulevant les jupes des femmes... C'est d'ailleurs ce second détail que notre jeune héros avait en ce moment à l’esprit.

Kirito se baladait tranquillement en pleine ville. Il était toujours en train de faire ses recherches avec la douzième division mais cette semaine d'expérience l'avait fatigué et maintenant qu'il faisait nuit il avait momentanément pris le contrôle afin de se dégourdir les jambes et visiter le monde des humains. Il en avait eu assez d'attendre que sa personnalité douce soit la seule à profiter du voyage et il était donc apparut brusquement pour prendre le contrôle du corps. L'imbécile n'avait pas eu le temps de comprendre ce qu'il lui arrivait et ne put lutter.

Akihiko avait investi un Gigai, s'il avait pensé dans un premier temps rester sous sa forme classique de Shinigami afin de mater en toute impunité sous les jupes des jolies jeunes femmes, il avait finalement avalé un Gikongan pour pouvoir apprécier l'effet qu'il faisait à la gente féminine. Il déambulait alors vêtu d'un chemise noire rayée de fine bandelette blanche du plus bel effet, associé à un pantalon en jean noir. Les trois boutons du haut de sa chemise étaient sciemment ouvert laissant apparaître une chaîne en or au bout de laquelle pendait une pépite. Il appréciait jouer sur la fibre beau ténébreux en profitant du fait qu'il avait une chevelure d'un noir profond. Cependant l'atout principal de son aspect, et qui attirait l'attention de tous, venait de ses yeux bleus étincelants qui terminaient de le rendre terriblement charmant.

Charmant ça il l'était, d'ailleurs il était tout autant charmeur ! Tout en marchant dans les rues, il décochait des sourires ravageurs à toutes les beautés qu'il croisait, associé parfois à de petits clins d’œil coquin pour les plus belles ou les plus entreprenantes. Il blaguait parfois avec certaines d’entre elles et les séduisait jusqu'à en tirer un soupir d'envie lorsqu'il annonçait qu'il devait, hélas, partir. Dans le fond il ne devait aller nul part mais c'était ce jeu de charme qui l'amusait avant tout et tant qu'il n'aurait pas trouvé la jeune femme idéale pour cette belle soirée d'automne il ne s'arrêterait pas.

D'ordinaire vulgaire, il savait cependant user de belles paroles pour parvenir à séduire et c'est en cela qu'il était redoutable. Kirito n'appréciait pas les bonnes manières en temps normal. Les courbettes, la politesse, les beaux mots compliqués, il pensait que tout cela était réservé aux fiottes pures et dures comme l'autre crétin mais dés qu'il s'agissait d'attirer la donzelle il entrait dans la peau d'un véritable acteur usant d'un discours structuré et bien mené. Ce n'est pas parce qu'il appréciait être direct et rentre dedans qu'il ne savait pas pour autant parler avec aisance, ainsi quiconque essaierait de le prendre pour un imbécile se trouverait fort dépourvu face à l'intelligence du jeune Shinigami.

Il avançait progressivement vers une place qui portait en son centre une immense fontaine. Les multiples jets d'eaux plurent au jeune Shinigami mais pas autant que le troupeau de jeunes femmes qui se tenait devant. Au sein du groupe il en repéra une en particulier. Elle avait une longue chevelure brune qui lui tombait jusqu'au bas du dos et qui était remuée par le vent environnant lui donnant un éclat enivrant. Il s'approcha tranquillement les mains dans les poches et il continua à étudier sa future proie. Elle était vêtue d'une jupe courte rouge bordeaux – cette témérité malgré la saison plaisait à notre jeune héros – et d'un tee-shirt à manches longues noire qui se fendait sur un décolleté appétissant. Pour ce qui était de son anatomie, il y avait de quoi rendre jaloux un mannequin professionnel. Alors qu'il n'était qu'à une dizaine de mètre Akihiko croisa le regard de la sublime créature et lui décocha son sourire le plus ravageur. La jeune femme rougit légèrement déjà sous le charme. Il s'apprêtait à sortir une main de sa poche pour la saluer lorsque son regard fut soudainement attiré par une tenue qu'il ne connaissait que trop bien. Kirito s'arrêta net.

Sur la gauche de la troupe de femme se trouvait là une Shinigami dans sa tenue des plus classiques. Elle n'était par conséquent pas visible par les humains mais lui la voyait et elle venait gâcher son plaisir. Il ne la connaissait pas et il constata qu'elle était jolie avec une tignasse blonde impressionnante, cependant quelque chose clochait. En effet, elle était actuellement face à la fontaine, vraisemblablement en train de la regarder, mais elle avait le regard totalement vide.

Contrarié par la présence d'une consœur, sa curiosité le poussa cependant à s'approcher de la Shinigami. Il longea le groupe de femmes, jetant un bref coup d’œil à la jeune beauté pour vérifier qu'elle était encore là, puis il s'assit sur le rebord de la fontaine à moins d'un mètre de sa semblable et directement en face d'elle dans son champ de vision. Comme elle ne semblait pas réagir il regarda droit devant lui et parla doucement pour qu'on ne remarque pas qu'il parlait dans le vide.

    - Qu'est-ce que tu fais là toi ? Tu t'es perdue ?

_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 677
MessageSujet: Re: Une belle soirée d'automne...ou pas [PV Asuna]   Ven 26 Avr - 18:49



« Suis-je la seule à m’être perdue ? »

Asuna baissa la tête vers l’homme qui venait de lui adresser la parole. Elle l’avait senti venir et ne fut guère surpris qu’il lui parla. Elle l’avait perçu pour ce qu’il était bien avant que lui-même l’ait vu, elle, figée devant la fontaine dans une posture de contemplation muette. Asuna s’interrogea quelques secondes sur l’apparat prétentieux du jeune homme mais un coup d’œil sur sa droite, là où se postaient des dindes gloussantes et agitées, lui apporta une réponse on ne peut plus claire. Elle se détourna de ce navrant spectacle et s’absorba de nouveau dans la fascination qu’exerçait sur elle l’eau s’écoulant.
Si d’extérieur, elle laissait l’image de ne pas agir, perdue dans ses pensées, il n’en était rien. Tous ses sens s’étaient déployés hors de son corps fragile ; par l’esprit, elle scrutait et analysait les environs minutieusement, jaugeant les âmes et leur nature. Depuis plusieurs minutes déjà, bien avant que l’on vint l’interrompre, elle s’évertuait à dénicher la source de ce sentiment étrange qui planait dans l’air comparable à cette odeur qui précédait l’orage avant qu’il n’éclate.
Elle leva les yeux au ciel et sa main vint se poser sur la garde de son arme. Là-haut, sous la voûte sombre de la nuit, quelque chose d’énorme approchait.

Le mince voile du ciel se déchira brutalement en une fente, immense et obscure. D’entre ses ténèbres se distingua une silhouette gigantesque, d’abord floue, mais qui gagna peu à peu à chaque instant une précision terrifiante et mortelle. Des ombres surgirent les traits blancs d’un masque colossal, visage d’un pantin grotesque, dont le sourire de squelette ne laissait aucun doute quant à ses intentions. La tête se pencha vers la ville, semblant couler du puits de nuit, et fut bientôt rejointe par le reste du corps, aussi haut qu’un immeuble de plusieurs étages.
Le Gillian s’extirpa de son enfer, se redressa, et hurla son appétit dans une déflagration sonore.

Asuna se tourna vers son semblable, qu’elle regarda sans expressivité. Elle ignorait qui il était, et la place qu’il occupait au sein du Seireitei, mais nombre de Shinigamis face à une telle créature n’avaient plus qu’une envie, s’enfuir pour se cacher au fond d’un trou.
Ce que décida de faire courageusement la jeune femme, certaine que d’autres iraient mourir volontiers à sa place.

« Il est temps pour vous de partir maintenant, dit-elle en désignant la monumentale créature. Je vous aiderai au mieux si vous veniez à tomber. »

Elle désigna la besace pendante contre son flanc, propre aux membres de la Quatrième Division, geste qui se voulait rassurant. Bien entendu, il n’en était rien. Elle excellait davantage dans l’art de se cacher que celui de soigner.


_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t654-kuragari-asuna

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: Une belle soirée d'automne...ou pas [PV Asuna]   Lun 29 Avr - 11:35

Kirito apprécia la réplique de sa consœur même si elle traduisait un profond sentiment de lassitude elle était franche et pleine de répartie. Elle ne semblait pas du tout surprise de sa venue par conséquent, il en conclut qu'elle l'avait senti approcher mais n'avait volontairement pas voulu lui adresser la parole ou même lui lancer un regard. Lorsque les yeux verts de la jeune femme se posèrent sur lui, il ne put rien lire en eux, ils étaient comme vide ou alors ils regardaient un autre univers lointain dans les méandres des pensées de la Shinigami.
    Je vais prendre ça pour un non alors ! Et qu'est-ce que tu fous dans...

Avant qu'il ne puisse finir sa question il comprit aussitôt ce qu'elle semblait attendre. Au dessus d'eux le ciel se déchira brusquement laissant paraître l'affreux masque d'un Gillian. Décidément ces créatures foisonnaient dans les environs de Karakura... Kirito observa la créature tranquillement sans se relever de la fontaine, les mains toujours dans les poches. Au début de cette semaine d'expérience il n'avait jamais affronté de telles créatures, mais depuis il avait passé son temps à en éradiquer avec l'aide de Senji et de leurs clones expérimentaux. Ces grosses bestioles avaient beau dégager une puissance phénoménale elles s'avéraient en réalité terriblement ennuyante à la longue car elles étaient totalement dénuées d'une véritable intelligence. Leur seule approche viable était de frapper comme des brutes, de lancer des Cero et de beugler comme des demeurés. Comme pour confirmer ces faits le Gillian qui venait de s'extirper totalement de la faille et se posait à terre hurla brusquement de sa voix immonde. Notre jeune héros soupira et marmonna.
    Stupide créature...

Akihiko les détestait, ce qui lui permettait de les dérouiller sans le moindre remord, mais là sur cette place il était ravi de voir la bestiole malgré tout. Depuis le début de la semaine il affrontait ces monstres avec Senji et, trop souvent à son goût, son troisième siège portait les coups de grâce. Alors qu'en début de semaine il s'était demandé s'il parviendrait à détruire un Gillian seul, désormais il se demandait plutôt s'il pouvait venir à bout de l'une de ses créatures en un seul coup. Il baissa brièvement la tête et se mit à trembler, non pas de peur mais d'excitation. Des femmes et du combat ! Quelle belle soirée en perspective ! La belle à ses côtés décida alors de reculer et de se cacher à la vue du monstre. Lâche ? Faible ? Peureuse ? Aucun de ses termes ne semblaient pourtant correspondre à la jeune Shinigami et finalement Kirito finit par se dire qu'elle ne semblait tout simplement pas intéressée ni motivée par la perspective du combat. Cette jeune femme l'intriguait de plus en plus et les paroles qu'elle prononça ensuite amusèrent notre jeune héros. Il releva alors la tête laissant apparaître un sourire éclatant puis il éclata de rire.
    Partir ? Mais t'es pas dingue toi faut apprendre la vie à c'te saloperie ! Et puis pas la peine de sortir ton matos... Il envoya un petit clin d’œil à sa consœur puis enchaîna. Par contre reste dans les parages si tu veux bien, j'aimerais connaître ton nom, tu m'intrigues.

Sur ces paroles le jeune Shinigami se redressa, il sortit de sa poche un Gikongan – il était heureux d'avoir pris la petite pilule avec lui – et l'avala d'une traite. Aussitôt il sortit du corps dans lequel il était et apparut sous sa forme de Shinigami. Il ordonna alors à l'âme artificielle, dénommée Alfred, d'aller se présenter auprès de la jeune femme brune repérée près de la fontaine et de la garder dans les environs. L'âme artificielle jeta un coup d’œil inquiet au Gillian mais décida tout de même d’obéir aux ordres et s'éloigna tranquillement. Akihiko quant à lui marcha tranquillement en direction de l'immense créature qui beuglait une nouvelle fois.
    T'inquiète mon grand j'arrive... Je vais te la fermer ta grande gueule !

Il se posta face au géant et chercha sur le corps du monstre l'endroit le plus fin. Il finit par constater que le buste de la créature trouée en son centre semblait l'endroit parfait. Il fléchit légèrement les jambes et commença à concentrer brusquement son reiatsu. Il leva son bras droit et posa sa main sur la garde d'In'ki Kyuusei qui dépassait de son épaule. Il allait tout donner en une seule attaque unique et il avait une technique prévue à cet effet. Il regarda le mastodonte qui lui faisait face et il réalisa alors que le Shikaï ne suffirait peut être pas...
    Korasu, In'ki Kyuusei

Le fourreau de l'arme doubla de volume et s'allongea de près de 20 centimètres. Autant tout donner, la seule témoin était sa consœur et elle ne semblait pas être du genre rapporteuse. Si l'on apprenait que le quatrième siège possédait un Bankaï l'autre timide lui mènerait la vie dure... Par ailleurs, la shinigami qui se cachait ne connaissait rien de lui donc elle ne pouvait sans doute pas reconnaître son Bankaï et elle risquait plutôt de le confondre avec son Shikaï. Et puis de toute façon elle n'aurait probablement même pas le temps de voir la lame...

Le monstre finit par repérer Kirito face à lui et ce fut sans ménagement qu'il commença à préparer un Cero. Le shinigami sourit, il était ravit de constater que la bestiole avait assez de jugeote pour le prendre pour cible mais cela ne suffirait pas. Notre jeune héros concentra son reiatsu encore quelques secondes toujours en position fléchie puis il murmura.
    Hienken Kyuusei

Il contracta ses muscles et bondit dans les airs. Usant du magnétisme qui le liait à son Zanpakuto il repoussa la lame dégainant alors avec une vitesse ahurissante son arme et portant un coup unique et puissant au milieu du torse de son adversaire. Il se réceptionna alors tranquillement derrière le monstre et rengaina son arme qui avait déjà reprit son apparence scellée. Au moment où la lame se fixa dans le fourreau la créature derrière lui leva la tête et laissa échapper le Cero dans les cieux, inondant de lumière la place. L'attaque se perdit alors dans le ciel sans occasionner le moindre dégât. Puis une entaille se dessina en diagonale le long du torse du monstre passant par son trou béant et le Gillian, découpé en deux, se dissipa aussitôt. Kirito qui avait jeté un coup d’œil derrière son épaule hocha la tête satisfait. Il tourna alors les talons et marcha tranquillement en direction de sa consœur qui ne semblait pas avoir bougé. Il s'arrêta près d'elle, sourit avec charme, puis tendit une main et annonça sans détour.
    Kirito Akihiko, quatrième siège de la douzième division, enchanté ! Je suis désolé je ne t'en ai pas laissé un morceau... Puis-je connaître ton nom ma jolie ?

_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 677
MessageSujet: Re: Une belle soirée d'automne...ou pas [PV Asuna]   Mar 30 Avr - 19:36


Il exhalait de l’homme une assurance étonnante. Il n’avait pas pris ses jambes à son cou en arguant d’un rendez vous urgent, ailleurs et surtout très loin. Il ne tremblait pas non plus, et ne semblait pas effrayé par un tel combat, ni n’être guidé uniquement par son sens du devoir plus que par un courage réel.
Asuna se demanda s’il était inconscient, fou, idiot, ou au contraire d’une force imperceptible aux premiers abords, comme l'était la sienne. Peut-être était-il tout ceci à la fois, joignant la puissance à la folie imbécile.
La jeune femme ne s’enfuit pas face au gigantesque hollow, non moins parce que son collègue le lui avait demandé, que parce qu’elle se savait pouvoir rivaliser avec pareille menace si jamais le Shinigami devait tomber. En ce dernier cas, lui mort, elle n’aurait de raison de se cacher plus encore et éliminerait promptement le danger. Pour l’heure, Asuna n’avait qu’à attendre que le garçon ait fini son numéro, et que s’imposa la conclusion de ce premier échange, quel qu’elle soit.

Le fier Dieu de la Mort s’approcha tranquillement du géant masqué, pas le moins inquiet du monde. Asuna le regarda s’éloigner, fixant son dos, tout en disséquant son aura spirituelle et gardant un œil attentif vis-à-vis du Gillian. L’homme se figea face à la créature puis adopta une position singulière. Soudain, les perceptions d’Asuna s’agitèrent sous la déflagration brutale d’une intense énergie dont la source provint de l’arme du guerrier. Asuna pencha la tête de coté, curieuse, et surtout surprise de ressentir un tel condensé de puissance aussi brusquement. Elle n’était pas idiote, et sa sensibilité aux flux spirituels était suffisamment fine pour lui permettre de reconnaître une seconde libération, même totalement inconnue.
Néanmoins, elle s’attendit à une débauche d’effets et fut légèrement déçue de ne pouvoir assister qu’à un triste allongement de l’arme, qui d’extérieur, ne parut pas le moins du monde impressionnante. Asuna ne fit toutefois pas l’erreur de sous estimer le pourfendeur d’âme de son confrère. Elle patienta afin de s’en faire une idée plus précise.

La mise à mort aussi foudroyante que brève du Menos ne fut guère parlante quant au pouvoir de l’arme. Asuna suivit des yeux la trajectoire du Cero vers les cieux, ultime cadeau de la créature au monde, dont la lumière finalement mourut à l’image du monstre qui l’avait créée. Le Gillian disparut dans un souffle silencieux, et hormis les deux anges de la mort et une âme artificielle, personne autour ne prit conscience de la bête gargantuesque qui s’évapora en quelques secondes sans laisser la moindre trace. Le jeune homme revint vers Asuna d’un pas conquérant, plein d’orgueil suite à sa performance. Il se présenta en tant que quatrième siège de la douzième division, mais Asuna l’écouta à peine, et lui répondit encore moins, son attention entièrement happée par la brèche dans le ciel.

« Vous n’avez pas le temps, dit-elle sèchement, coupant court à cette effusion de présentations inutiles. Ils arrivent. »

Sa voix fut emportée par le fracas tonitruants de cris inhumains. Au dessus de leurs têtes, la faille noire vomit sa progéniture ; d’autres Gillians braillards s’écoulèrent d’entre les lèvres de la fissure, au nombre de quinze, suivis de très près par un essaim d’Hollows mineurs qui devait compter une cinquantaine d’individus.
Le regard d’Asuna se posa sur son interlocuteur, n’exprimant ni crainte ni pitié, impitoyable en un mot.

« Les avez-vous attirés, quatrième siège de la Douzième division ? Ils vous attendent, et je crois qu’ils ont faim. »

Elle se décala d’un pas pour le laisser partir le premier.


_________________






Dernière édition par Kuragari Asuna le Mer 11 Déc - 0:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t654-kuragari-asuna

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: Une belle soirée d'automne...ou pas [PV Asuna]   Mer 1 Mai - 17:46

Kirito attendait la réponse de sa consœur lorsqu’elle le mit en garde. Il entendit alors de nouveaux hurlements. Il leva la tête et regarda la fissure dans le ciel cracher un flot de Hollow et de Gillians. Voilà une sacré armée qui débarquait, il y avait sans aucun doute de quoi se faire plaisir… La Shinigami face à lui parla alors à nouveau en demandant s’il les avait attirés. Notre jeune héros ne répondit pas et regarda de nouveau le ciel. Il était le premier à se vanter de sa force et à se penser invincible mais alors qu’il dénombrait progressivement les assaillants l’autre idiot lui souffla que ces monstres n’avaient pas été attirés que par lui, c’était tout simplement impossible. Akihiko enregistra cette information, il tourna de nouveau sa tête en direction de sa consœur avec un grand sourire moqueur.
    Eh bien, eh bien ! Espèce de petite cachotière ! Je suis mauvais pour détecter le reiatsu mais il semblerait que tu caches bien ton jeu ! Je suis certain de ne pas être le seul responsable de ceci.

Ill pointa un doigt en direction des ennemis puis se retourna face à l’armée. Kirito n’avait pas envie de fuir, ses pulsions le poussaient à rentrer dans le tas quel que soit le danger mais se battre ici pourrait devenir dangereux pour les humains près de la fontaine et surtout pour la jolie petite brunette qui discutait actuellement avec son Gigaï. Kirito sentit d’ailleurs qu’Alfred était sur le point de fuir car il voyait les Hollows. Mais pour notre jeune séducteur il n’était pas question de perdre sa proie du soir ! Akihiko mit ses mains en porte voix puis hurla.
    Hey Alfred t’en fais pas je m’en charge ! – puis s’adressant cette fois à tous les monstres – Ouhouh bandes de lopettes !! On est là !!!!

Il gesticula afin d’attirer l’attention de tous ces ennemis. Alors qu’il sentait les regards converger vers eux, il fit un rapide demi-tour, attrapa la Shinigami par la main avec force et l’entraîna en sprintant dans les rues de Karakura. Elle ne sembla pas réagir outre mesure et se laissa presque faire. Tous les monstres étaient visiblement là pour eux deux, par conséquent ils les suivraient et laisseraient tranquille les humains. Ils pouvaient craindre une attaque de Cero provenant des Gillians mais ces bestioles n’en firent rien, pour le moment en tout cas.

Kirito courrait le long des rues se remémorant les endroits qu’il connaissait dans la ville. Il finit par se souvenir de l’existence d’un grand parc un peu plus loin. A cette heure de la journée il serait probablement vide. Akihiko s’y rendit rapidement trainant toujours son alliée de fortune derrière lui, il jetait parfois des coups d’œil pour constater qu’ils étaient bien suivis. Lorsqu’ils arrivèrent finalement dans le parc, il fut satisfait de constater qu’il était entièrement vide et de taille assez importante. Il y avait là suffisamment de place pour s’amuser un peu. Il se retourna alors dégaina In’ki Kyuusei par-dessus son épaule droite et arma son bras comme s’il s’apprêtait à lancer le faucheur d’âme.
    Han'tei, In'ki Kyuusei !

Les mots libérèrent le Shikaï de Akihiko. Aussitôt la lame de son Zanpakûto s’agrandit légèrement et le tranchant de l’arme devint alors rouge sang, puis elle vibra légèrement indiquant que le magnétisme entre In’ki Kyuusei et son porteur venait de se mettre en place. Puis Kirito détendit le bras avec puissance et propulsa son katana vers les Hollows.
    Sashinoberu !

Au lieu de décrire une ligne droite l’arme amorça une longue courbe tout en se mettant à tourner sur elle-même. Elle se fraya alors un chemin entre les Hollows qui arrivaient progressivement sur les lieux. Des cris commencèrent à résonner tandis que certains ennemis recevaient des coupures, parfois des membres entiers étaient détachés lorsque la lame touchait des monstres plus faibles que la moyenne. Kirito resté en retrait commandait l’arme qui disparut progressivement dans la masse d’ennemis. Il était ravi par ce combat et son amusement atteint son comble lorsqu’il vit au loin un Hollow se faire décapiter.

Il se retourna alors vers sa consœur toujours immobile, la jaugea rapidement puis regarda en direction du champ de bataille sur lequel les Gillians étaient en train d’affluer. Kirito se plaça juste à côté de la Shinigami qui semblait toujours aussi passive et leva sa main gauche ouverte vers le ciel. Il plaça ensuite sa main droite dans le dos de la déesse de la mort et lui sourit à pleine dents.
    Voulez-vous bien m’accorder cette danse jeune inconnue ?

Il poussa alors sans ménagement la jeune femme vers le lieu de l’affrontement tandis que son arme lui revint brusquement dans la main gauche attiré par le magnétisme qui les liait désormais. Un bon nombre de Hollows étaient déjà tombés ou blessés mais il restait de quoi faire encore, ne serait-ce qu'avec les Gillians. Kirito était content d'avoir trouvé une partenaire de combat, même si elle manquait clairement d'entrain pour le moment.
    Let’s go ! Montre moi ce que tu sais faire toi aussi !!!

_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 677
MessageSujet: Re: Une belle soirée d'automne...ou pas [PV Asuna]   Jeu 2 Mai - 20:43


Asuna regarda, intriguée, son partenaire qui lui tint des accusations parfaitement infondées. Elle pencha la tête sur le coté, plissa les yeux, comme elle avait pour habitude de le faire lorsque quelque chose parvenait enfin à capter son attention. Elle s’était longuement entraînée au cours des années pour parvenir enfin à maîtriser l’art subtil de la transparence. Elle se pensait suffisamment capable pour pouvoir abuser des Shinigamis de haut rang, et savait l’avoir déjà réussi. Pour preuve, personne n’était encore venu lui réclamer des comptes. Il était de fait totalement impossible que des créatures aussi faibles que ces Hollows, Gillians compris, pussent l’avoir repérée. Non, Asuna n’était certainement pas la cible de cet attroupement. Karakura possédait un nombre incalculable d’âmes puissantes, et l’une d’entre elles se tenait justement à ses cotés. Il n’était donc guère surprenant que ce regroupement de mets exquis ait pu attirer l’appétit des bêtes.
Soudain, Asuna se sentit saisie à la main par son confrère qui avec une force surprenante l’entraîna à sa suite. Malgré elle, elle se retrouva bientôt à devoir cavaler derrière lui au travers les rues de la ville sans parvenir à émettre la moindre protestation. Elle tenta bien de se défaire de la poigne mais n’y parvint pas, n’y mettant pas assez d’effort, de mauvaise grâce elle finit par abandonner, se contentant de suivre bêtement le quatrième siège. Il la lâcha enfin, à l’orée d’un parc situé au cœur de la ville. Asuna, pliée en deux par l’effort, tenta de reprendre son souffle. Elle sut qu’elle n’en aurait pas l’occasion car elle perçut l’instant d’après toute l’attention des créatures qui se focalisèrent sur eux. Ou plutôt sur le quatrième siège seul. La jeune femme se retrouvait donc contrainte et forcée de se tenir auprès du fanal d’énergie spirituelle qui précisément appâtait les monstres du Monde Creux.

Bientôt, les Hollows se regroupèrent en masse auprès d’eux. Certains s’en étaient allés chasser ailleurs mais le nombre de ceux qui leur faisaient actuellement face n’en restait pas moins conséquent. Le quatrième siège rugit violemment un nom aux cotés d’Asuna, qui sursauta. L’arme de son compagnon changea, d’une façon différente de la première fois, en moins lumineux cependant. Asuna se redressa et se tint immobile, derrière lui, tandis qu’il envoyait au loin son sabre tel un projectile mortel. La masse des fauves s’avança vers eux ; certains tombèrent sous les coups de l’homme, mais Asuna distraite par ses propres pensées, réfléchit intensément au meilleur moyen de s’esquiver. Une main se posa dans son dos alors que le visage grimaçant de son confrère apparut devant ses yeux. Ricanant, il l’invita à entrer à son tour dans la valse. Il la propulsa vers l’avant en direction du groupe de créatures. Certains Hollows se ruèrent vers le Shinigami, mais d’autres se tournèrent vers Asuna, comme remarquant pour la toute première fois sa présence. Sa lassitude s’empara de son être tandis qu’une dizaine d’entre eux sur précipitèrent vers elle dans l’espoir de la dévorer.
Elle soupira. Lorsque le premier assaillant fut sur elle, Asuna s’esquiva d’un leste pas de coté, se retrouvant par ce geste dans son dos. Un deuxième attaquant se jeta sur elle et elle se déroba de la même façon. Les assauts se firent plus vifs mais Asuna entreprit un ballet de feintes mollassonnes. Tourbillonnante autour d’eux, la jeune femme échappa à toutes les agressions dont elle était la cible ; ses mouvements fluides, calculés au millimètre près traduisirent une volonté froide de s’économiser le plus possible.
Mais à force de déplacements instinctifs, sans pensée, Asuna se retrouva finalement au milieu d’un cercle de bêtes grondantes. Ces dernières s'amassèrent toutes ensemble et son pauvre corps chétif fut bientôt enseveli par les silhouettes bosselées de ses agresseurs affamés.
L’un d’eux se redressa, humant l’air, visiblement intrigué par quelque chose. Promptement, sa tête partit rouler loin de ses épaules, et son corps mort s’effondra pour ensuite disparaître dans une épaisse fumée noire. Les monstres affolés se redressèrent mais chaque seconde qui passa signa la mise à mort de l’un d’eux. Au crépuscule de la dixième seconde, le groupe se retrouva dispersé aux quatre vents, redevenu poussière.

Une silhouette translucide, parfaitement imperceptible, se rapprocha du Shinigami qui continuait de se battre. L’être indiscernable s’immobilisa à quelques pas de l’Ange de la Mort, et resta là, immobile, à le suivre de ses yeux invisibles, sans rien dire ni faire. Il réfléchissait activement, toutefois. Et son esprit sombre formula l’idée que peut-être, cette petite chose avec son sabre, se révèlerait nettement moins gênante morte que vivante.




_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t654-kuragari-asuna

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: Une belle soirée d'automne...ou pas [PV Asuna]   Ven 3 Mai - 11:06

A gauche, au dessus, de nouveau à gauche, à droite, encore au dessus. Les assauts des Hollows bien que faibles étaient incessants, parfois certaines attaques réussissaient à atteindre Kirito mais c'était uniquement parce que cet échange de coups brutaux lui procurait de puissante montée d'adrénaline. S'il l'avait voulu, il les aurait anéanti à distance à l'aide d'un kidô mais ce genre de coup était digne de l'autre fiotte. Lui aimait transpirer, se déchaîner et se mettre en danger. Pour chaque esquive effectuée ou coup porté, Akihiko punissait le responsable en lui tranchant un membre ou en l'annihilant purement et simplement d'une frappe puissante. Sa manière de combattre était pour le moins étrange et sans aucun doute chaotique à observer.

Le Shinigami se battait à grands coups de Hakuda sur les adversaires associé à des techniques issue de sa maîtrise du Tae Kwondo. Ces coups portés au corps à corps et à mains nues étaient puissants et redoutables. Kirito aimait se battre de cette manière mais contre d'autre shinigamis sa vitesse d'attaque ne lui permettait pas de se battre aussi bestialement, il avait encore beaucoup de progrès à faire dans ces domaines car l'autre calme avait majoritairement le contrôle du corps et il s'était surtout entraîné à la maîtrise des kidos, du sabre et de son Zanpakûto. Ce dernier venait d'ailleurs rendre le combat encore plus illisible car il n'était en réalité pas rengainé. En effet, le katana du dieu de la mort se trouvait juste au dessus du bras droit de son porteur et dépassait de moitié le poing de Kirito. Par conséquent, lorsque le jeune homme portait des coups de sa main droite il infligeait également des coupures à ses adversaires. Parfois juste avant de frapper il repliait son avant bras droit et assénait non pas un violent coup de poing mais un puissant coup de sabre ravageur.

Pendant cette danse macabre Akihiko avait surveillé du coin de l’œil sa partenaire de combat, il avait alors constaté qu'elle esquivait avec une précision impressionnante les assauts des assaillants, une précision dont lui même ne pouvait pas se vanter. Chacun de ses mouvements semblait calculé pour ne pas demander d'efforts superflus confirmant petit à petit la thèse que la jeune femme cachait sans doute son jeu. A un moment alors qu'elle semblait acculé de toutes parts il vit soudainement les ennemis tomber sans raisons apparente. S'il se demanda comment elle s'y était prise il soupçonnait l'utilisation d'un kidô pour ce tour de passe passe.

A droite ! Il ne parvint pas à esquiver le coup qui le frappa en pleine poitrine. Kirito fut soulevé du sol par le choc et s'écrasa contre un banc trois mètres plus loin. Le bois craqua sous l'impact et notre jeune héros se retrouva la tête penché vers le ciel étoilé. Un bref instant il vit la lune briller au dessus de lui, il sourit et éclata de rire. Un nouveau monstre apparut dans son champs de vision prêt à frapper mais il fut plus rapide. Saisissant In'ki Kyuusei il empala son adversaire qui retourna brusquement au néant.

Il se releva et regarda devant lui, le nombre de Hollows encore en état de se battre pouvait désormais se contenter sur les doigts d'une seule main. Nombres d'entre eux se trouvait à terre dans un piteux état. Kirito chercha alors du regard sa consœur et ne la trouva nulle part. Même s'il se doutait qu'elle était du genre à fuir il songea qu'elle devait toujours être dans les environs. Alors qu'il était dans ces pensées une lumière aveuglante se dessina dans le ciel. Deux Gillians étaient en train de charger un Cero dans sa direction. Il avait en partie oublié que ces créatures étaient là et pourtant même s'il elles ne s'étaient pas manifestées jusqu'à présent les voilà qui attaquaient. Kirito se propulsa dans les air et esquiva au dernier moment l'attaque qui frappa le sol dans un grand fracas. Le souffle de l'explosion le propulsa haut dans le ciel et lui infligea quelques brûlures mineures. Il regarda sous lui et constata que les Hollows qui avaient survécus à leurs assauts venaient d'être exterminés par l'attaque. Ils n'avaient servis qu'à les fatiguer rien de plus.
    Iki !

Grâce à son magnétisme Kirito propulsa In'ki Kyuusei avec puissance, il fit alors tourner l'arme sur elle même lui octroyant ainsi une grande force de pénétration. Tandis que l'arme frappait un Gillian en plein torse et le traversait de part en part laissant derrière elle un petit trou de 30cm de diamètre, il usa de son pouvoir pour se propulser vers son arme. Il arriva alors sur le haut de la tête du Gillian qu'il venait de blesser et récupéra In'ki Kyuusei qui brillait d'un éclat rouge plus puissant que jamais. Vu que les monstres ne semblaient pas avoir beaucoup de considération les uns pour les autres il gesticula en direction des menos alentours.
    Bah alors vous attendez quoi les baltringues ! Chui toujours en vie moi !

Il fut récompensé par trois d'entre eux qui chargèrent aussitôt un Cero. Les attaques combinées foncèrent vers Kirito et le malheureux Gillian sur lequel il se trouvait. Il se jeta alors derrière le crâne du monstre s'en servant comme bouclier humain. Le choc fut d'une violence rare, la tête du Gillian explosa sous l'impact et les Cero manquèrent de peu notre jeune héros qui se réceptionna sur le sol avec un air satisfait. Puis faisant face à l'attention des quatorze Gillians restants il s'adressa au vide.
    Tu veux vraiment pas me filer un coup de main ? Je sais pas où tu te caches et je n'ai franchement pas envie de te chercher mais t'es sacrément timide quand même...

De nouveaux Cero étaient en train de se préparer tandis qu'un léger vent ébouriffa les cheveux du jeune homme qui était tout sourire. Son katana reposait sur son épaule droite et sa main gauche se trouvait dans sa poche.
    J'aime bien me battre seul mais j'apprécie aussi avoir un compagnon de jeu, surtout quand celle-ci s'avère des plus charmante. Et puis si tu me files un coup de main se sera plus vite fini et tu pourras tranquillement retourner dans l'anonymat qui t'es si cher apparemment.


_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 677
MessageSujet: Re: Une belle soirée d'automne...ou pas [PV Asuna]   Sam 4 Mai - 0:43


Lentement sa raison s’égrenait, et le projet qui naissait au fil des secondes dans ses méandres mentales ne lui parut soudainement plus si fou. À vrai dire, il possédait les vertus d’une cohérence raffinée et implacable. Asuna choisit, et sa décision fut prise.
Elle se rapprocha du jeune homme jusqu’à être sur le point de le toucher, mais rien ne laissa deviner sa présence, pas même un souffle. Elle arma vivement son bras et l’instant suivant sa lame fendit l’air avec pour cible la nuque vulnérable du quatrième siège. Son geste se suspendit brutalement à quelques centimètres de la chair tendre, stoppé par un afflux brutal d’énergie dirigé droit dans leur direction. Asuna se détourna brusquement et s’esquiva vers l’arrière alors qu’un rayon pourpre vint s’écraser là où elle se tenait quelques secondes plus tôt. L’explosion de l’attaque vaporisa les Hollows contre lesquels se battait le Shinigami ; ce dernier profita du chaos engendré pour s’envoler dans les airs, hors de portée immédiate.
En contrebas, la jeune femme n’esquissa plus le moindre geste dans sa direction, se contentant de le jauger ; elle le vit virevolter, trancher et piéger les géants creux avec un entrain déraisonnable, presque enfantin. Sa détermination parvint à faire tomber un autre Gillian. La carcasse effondrée de celui-ci fut l’une des preuves les plus flagrantes de la combativité de l’homme.

Enfin, le Shinigami quitta les cieux pour fouler de nouveau terre ; avec bravade, il se tint alors devant les quatorze autres Menos survivants. Il exultait, sans crainte. Asuna serra ses doigts sur la garde de sa lame, l’esprit toujours agité d’obscurs desseins. Elle entendit le quatrième siège parler, d’abord à lui-même, puis à elle enfin. Ses premiers mots, elle ne les écouta pas, les jugeant ineptes, les suivants eurent toutefois toute son attention.
Ses pas l’amenèrent dans le dos du Shinigami qui ne put que se douter de sa présence, sans certitude ; la respiration de la jeune femme se mêla à celui du vent, qui emporta au loin toute trace de sa présence.
Toujours invisible, la jeune femme se pencha par-dessus l’épaule de son confrère. Dès lors, celui-ci put sentir la caresse de ses cheveux transparents contre sa joue. Délicate, presque amoureusement, elle porta ses lèvres à son oreille ; doucement, elle parla. Mais la délicatesse du ton laissa transparaître la menace, insidieuse sous la surface.

« Oublie-moi. »

Pas une demande, ni même une prière, mais bel et bien un ordre. Asuna pensait cerner la personnalité du quatrième siège, à présent ; elle avait contemplé sa fougue et sa témérité face à des ennemis qui en auraient fait fuir de moins courageux. Il ne s'effraierait pour quelques mots glissés, sans conséquence. Aussi, Asuna se décida-t-elle à briser son seul interdit. Sur le moment, elle le conçut à peine, mais elle accorda pour la première fois sa confiance à quelqu’un, malgré ses immenses réserves.

Le corps de la jeune femme se plaqua contre celui de l’homme et perdit toute vigueur ; Asuna s’avachit soudainement sur lui, ses jambes la tenant à peine, comme trop paresseuses pour la porter. De sa main gauche, elle s’agrippa à l’habit de son soutien, alors que son autre bras se tendit vers l’avant, en direction des Hollows agités. Sa main tendue redevint visible, au même titre que le reste de son corps. Se serrant davantage contre son confrère, Asuna se mit à chuchoter sourdement des mots incompréhensibles, des phrases décousues, prémices d’une conclusion mortelle :

« Hiryū Gekizoku Shinten Raihō. »

Une déferlante grondante se propulsa avec fureur hors de sa paume. Un monstre de foudre déchainée, ruant et chevauchant vers les Menos, les engloutit avec rage, chœurs et cris électriques. L’explosion qui suivit se chargea d’achever les quelques derniers survivants alors que la lumière intense de leur agonie inonda le parc. La paume fumante d’Asuna se maintint dans les airs quelques secondes, puis se relâcha. Elle trouva cependant une destination inattendue, mais calculée.
Sa main glissa sur la poitrine de l’homme puis jusqu’à son ventre, galopante. Elle s’immobilisa mais les frissons qui la parcouraient laissèrent deviner son envie de descendre plus bas encore.

« Je suis prête à beaucoup pour m’assurer ton silence, Kirito Akihiko. »




_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t654-kuragari-asuna

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: Une belle soirée d'automne...ou pas [PV Asuna]   Dim 5 Mai - 11:07

Dire que le jeune homme ne fut pas surprit serait mentir, bien évidemment il fut très étonné lorsqu’il sentit soudainement une mèche de cheveux glisser le long de sa joue mais son expression n’en laissa rien paraître et il ne sursauta pas pour une seule raison. Sa joie était bien plus grande que son étonnement. Il passait une excellente soirée se jetant de surprises en surprises et cette dernière le fit frissonner de plaisir. Non seulement elle était restée dans les parages comme il s’en était douté mais en plus elle était désormais toute proche de lui, aurait-il réussi à capter son attention ? Il n’en savait rien et à vrai dire il s’en moquait éperdument, il s’amusait et prenait du plaisir voilà tout ce qui comptait pour lui à présent. Le jeune homme était légèrement en sueur, son taux d’adrénaline était à son maximum et la proximité de sa consœur pourtant encore invisible à ses yeux boostait son plaisir. Il savait désormais qu’elle devait être puissante pour pouvoir ainsi se soustraire à sa vision et à tous ces sens mais au lieu que ce sentiment ne l’inquiète il n’en était que plus excité encore. Il sentit alors le souffle de la respiration de l’inconnue proche de son oreille.

Rien ne pouvait le contrarier actuellement pas même les deux mots simples qui résonnèrent pourtant au creux de son oreille comme une véritable sentence, ces paroles prononcées avec douceur semblaient sonner comme une mise en garde. Pourquoi cette jeune femme se complaisait dans l’anonymat, cela il n’en savait rien mais cette farouche envie de rester invisible participait à rendre le moment étrange et presque enivrant. Akihiko sourit en regardant face à lui les Cero des Gillians briller prêt à être expulsé dans leur direction. Il en dénombra six mais il ne s’en alarma pas et au lieu de réagir il répondit simplement.
    T’oublier ? Hey j‘vois pas comment je pourrais me souvenir de toi je ne connais même pas ton nom. Par contre je vais avoir du mal à oublier ton joli minois…

A peine eût-il finit ces mots que la Shinigami s’affaissa brusquement sur lui. Bien qu’ils faisaient tout deux quasiment la même taille il la soutint sans problème et apprécia la chaleur de ce corps contre le sien, en particulier celle de deux sphères qui se pressèrent contre son dos. Cette sensation le fit momentanément perdre le fil de ses pensées mais il fut brutalement ramené à la réalité lorsqu’il vit un bras de la Shinigami apparaître soudainement et s’agripper à lui tandis que le deuxième bras apparut également et se tendait en direction des Gillians au loin. Il sentit alors sa consœur s’agripper un peu plus à son corps pressant ainsi un peu plus les deux êtres l'un contre l'autre. Kirito appréciait ce rapprochement soudain même s'il en ignorait pour l'instant la raison. Se décidant à ne pas laisser tomber sa semblable qui semblait tenir debout uniquement grâce à lui il passa un bras dans son dos et enserra la jeune femme pour la maintenir fermement en place tandis qu’il l’entendit réciter des mots renfermant un pouvoir qu’il ne connaissait pas. Les Cero adverses partirent à l’instant où la jeune Shinigami termina l’invocation de son Kido. La paume devant lui se mit alors à luire et une terrible puissance en sortit brusquement. Une véritable tempête de foudre fusa en direction des attaques combinées des monstres.

Kirito observa alors avec délectation la scène. Non seulement le puissant sortilège aspira les attaques adverses mais il poursuivit ensuite sa route et frappa de pleins fouet les quatorze Gillians restant qui hurlèrent à l’unisson. Un véritable chaos se déroula devant ses yeux et en quelques secondes seulement ils furent tous réduit à néant. Une attaque, quatorze géants abattus. Elle n’était pas seulement puissante mais surtout beaucoup plus forte qu’il ne l’était actuellement pourtant il n’avait jamais entendu parler de cette femme. Alors que le calme revint soudainement le quatrième siège éclata de rire devant cette ironie et lança.
    T’aurais pu m’en laisser un petit bout quand même !

Sa soirée était fantastique, bien meilleure que ce qu’il aurait jamais pu espérer. Puis soudainement il sentit la main de la jeune femme se poser sur son torse lui arrachant alors un frisson. Il réalisa alors que la main mais également le corps de la jeune femme collée au sien semblaient aussi vibrer de désir. Ses doigts galopèrent de sa poitrine vers son ventre très lentement, très agréablement. Puis elle prononça à nouveau quelques mots tranchants. Une menace ? Une invitation ? Kirito ne savait comment interpréter ces mots, mais il serait mensonger d’admettre qu’elle le laissait désormais indifférent. Il attrapa alors sa main, se retourna tranquillement, l’enserra avec son bras droit par la taille et la ramena tout contre son corps. Leurs visages étaient proches pourtant encore en cet instant il ne parvenait pas à y lire un quelconque sentiment. Il avança encore son visage et ancra ses yeux dans les siens toujours aussi vide, il sentait désormais sa respiration tellement il était proche d’elle. Elle semblait indéchiffrable, insaisissable et pourtant elle était là juste devant lui et il la touchait.
    Et que proposes-tu belle inconnue ? Tu aurais déjà pu me tuer, tu as peut être même déjà essayé de le faire… Qu’est-ce que tu aurais d’autre à m’offrir en échange de mon silence ?

La main du quatrième siège qui enserrait toujours la sienne, la ramena sur son propre torse puis se posa dans le creux du dos de la Shinigami et amorça une lente descente à son tour.
    J’espère au moins que tu ne vas pas t’enfuir comme tu sembles tant aimer le faire.

_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 677
MessageSujet: Re: Une belle soirée d'automne...ou pas [PV Asuna]   Mer 8 Mai - 23:19


Il ne s’effrayait pas. Il exultait et vibrait contre elle, attiré par le danger, comme un papillon l’était par la lumière incandescente qui signerait sa perte. Asuna voyait son visage se réjouir devant cette perspective. Elle le sut fou sur l’instant. Enivré, idiot, il jouait avec elle en prédateur alors qu’il était la proie. Naïvement, elle avait cru pouvoir le faire fuir en adoptant ce rôle aguicheur mais c’était sans compter l’énergie libidineuse de son interlocuteur qui, faisant fi du risque, mettait en avant les besoins de son dard plus que sa propre vie. Ses illusions ruinées, il ne lui restait guère d’option. En d’autres circonstances, Asuna se serait peut-être offerte à lui, même sans envie, si elle avait été convaincue que cela servirait ses intérêts. Dans le cas de cet homme dément, elle le pressentait suffisamment manipulateur pour profiter de sa chair, sans tenir parole pour autant. Asuna savait pertinemment que si la peur ne pesait pas, elle sortirait perdante de ce marché.

Elle le regardait droit dans les yeux, lui en faisait de même, et leurs regards s’affrontèrent dans l’espoir de prendre à défaut l’autre. Asuna se sentit basculer vers l’arrière tandis que le visage du quatrième siège, inexorablement, s’approchait du sien. La main de la jeune femme se plaqua violemment sur l’entre cuisse de l’homme en ultime geste de rejet :

« Seki. »

La sphère se matérialisa contre la virilité du Shinigami et émit une onde de moindre envergure mais toutefois écrasante pour un organe aussi fragile. Profitant de la diversion, Asuna exécuta un pas éclair et se retrouva un mètre plus loin, l’arme dégainée et le visage paralysé sur une grimace de neutralité impitoyable.

« Je ne m’enfuis pas parce que j’aime à le faire. Je le dois. »

Son regard brilla d’un éclat intense, meurtrier, le même qui dût l'éclairer quelques minutes plus tôt alors qu’il était encore invisible. La silhouette de la jeune femme se détacha de toute attitude sensuelle ou désirable, pour n’être plus que raideurs douloureuses et attentes martiales.

« Je n’ai rien à offrir d’autre que ta propre vie. Quel prix y accordes-tu, Kirito Akihiko ? »

Asuna l’abattrait froidement, comme un chien, s’il prenait la chose encore à la plaisanterie. Il l’avait deviné, pourtant, son attachement à l’anonymat. Seule cette conviction idiote de se croire le maître de l’échange pouvait le pousser à adopter encore cette attitude arrogante. Le sujet était trop important pour être traité avec légèreté. Le métal sanguin de la Dame frémissait à l’idée d’inculquer cette mortelle leçon au garçon.

« Ta réponse, quatrième siège. Maintenant. »




_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t654-kuragari-asuna

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: Une belle soirée d'automne...ou pas [PV Asuna]   Jeu 9 Mai - 10:37

Alors que Kirito appréciait le corps de la jeune femme contre lui et se concentrait sur chacune de ses courbes il constata brutalement un changement dans son regard. Il pouvait désormais y lire quelque chose. Même s’il ne sut quel sentiment ce regard exprimait il comprit qu’il y avait eu un changement chez sa consœur, serait-ce en bien ou en mal ? Cela il l’ignorait. Alors que leurs visages étaient désormais proches au point de se frôler la belle bougea brusquement et plaça sa main sur un endroit pour le moins…incongru. En temps normal il aurait apprécié cela mais désormais il venait de comprendre ce que le regard de la jeune femme venait d’exprimer. Du défi et de la menace. Voilà ce qu’il venait d’y lire et ce geste anormalement rapide, surtout venant de la jeune Shinigami, n’était pas fait pour lui faire plaisir et il le constata à ses dépens lorsqu’il l’entendit prononcer le nom d’un kidô.

Une sphère bleue se matérialisa au niveau de son entrejambe. Akihiko eut inévitablement un mouvement de recul lorsqu’il sentit la pression s’exercer et sa consœur en profita alors pour s’éloigner aussitôt d’un bon mètre. Il la vit à peine esquisser le mouvement ce qui lui confirmait qu’elle était bien plus rapide que lui même. Alors elle parla une nouvelle fois.

Puis il sentit le regard de la jeune femme changer à nouveau en un éclat meurtrier, elle ne semblait plus rigoler, le problème était que Kirito la prenait déjà très au sérieux depuis le début, il était conscient de sa faiblesse désormais mais cela ne le gênait pas outre mesure. Il la regardait de ses yeux bleu azur un léger sourire au coin des lèvres toujours présent. Il ignorait s’il était amusé, ou au contraire terrifié à l’idée d’avoir fait naître de tels sentiments chez la jeune femme qui semblait pourtant accorder de l’importance qu’à peu de choses. Etait-il, dans un sens, devenu important à ses yeux ? Suffisamment pour qu’elle daigne le remarquer ? La belle inconnue lui demanda alors le prix qu’il accordait à sa propre vie sur un ton emplit de menace.

Kirito leva la tête et scruta le ciel haut au dessus de lui. Un vent frais vint lui ébouriffer les cheveux et lui arracha un frisson. Ce fut à cet instant qu’il perdit le contrôle sans y faire attention, l’autre timide venait de monter à l’assaut car il avait baissé sa garde.

Akihiko baissa la tête et deux yeux gris étincelants se posèrent sur la jeune shinigami. Le nouveau regard d’acier n’était pas menaçant mais déterminé et ce fut une voix tout autre que précédemment qui sortit de sa bouche. Le ton était ici posé, réfléchi et honnête.
    Notre vie n’a absolument aucune valeur. Elle nous a été volé il y a déjà plusieurs centaines d’années lorsque nous sommes réellement mort. Je pense que la vraie question à poser jeune demoiselle est de savoir quelle valeur TU accordes à nos vies ? Manifestement tu n’aurais aucun mal à nous tuer, tu en as même eu plusieurs fois l’occasion et pourtant encore maintenant tu sembles nous offrir une chance de nous rattraper. Pourquoi ?

Son regard gris était emplit de chaleur et de douceur. Akihiko cherchait à décrypter la femme face à lui mais il en éprouvait des difficultés car l’autre reviendrait très vite, il le savait. Il reprit alors la parole toujours sur le même ton.
    J’ignore comment cela est possible mais l’autre semble t’apprécier… Alors qu’habituellement il ne fait que considérer les femmes comme des proies toi il te voit différemment, j’aurais presque l’impression qu’il te…

Sa voix se brisa soudainement, le quatrième siège ferma les yeux, se prit la tête entre les mains dans un geste de douleur puis il respira un grand coup et son sourire réapparut. Lorsque ses yeux s’ouvrirent deux pupilles azur se posèrent de nouveau sur la jeune femme.
    Putain quel emmerdeur celui-là ! Toujours à faire la morale.

Kirito regarda la Shinigami face à lui. Etrangement il comprit alors seulement que l’autre timide avait raison, comme toujours. Il se mit à sourire de manière sincère et non provocatrice pour une fois et regarda son interlocutrice. Il avança d’un pas vers elle.
    Si tu voulais me tuer tu l’aurais déjà fait. De plus, je n’ai jamais eu l’intention de parler de toi et encore moins de tes pouvoirs à qui que ce soit parce que…

Sa réponse déterminerait s’il allait continuer sa vie de shinigami ou alors si il allait désormais disparaître ici. La sphère bleue s’était atténué et avait progressivement disparue durant tout ce temps prouvant par là même que ce kidô ne se voulait pas mortel mais juste dissuasif. Elle aurait pu le tuer. Il regarda alors droit dans les yeux son interlocutrice.
    Tu me plais ! Accorde moi encore un peu de ton temps charmante inconnue, après je te laisserais disparaître.

_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 677
MessageSujet: Re: Une belle soirée d'automne...ou pas [PV Asuna]   Jeu 9 Mai - 23:49


Asuna n’avait plus de doute, l’homme était bel et bien dément. Elle flairait la folie dans tout son être et elle y lisait la marque dans chacun de ses sourires. Son regard qui miroitait d’une couleur à l’autre en était la preuve la plus parlante. Les yeux n’étaient-ils pas la fenêtre donnant sur l’âme ? Si tel était le cas, alors le quatrième siège était déchiré entre au moins deux esprits distincts à chacun son iris.
La jeune femme fut surprise lorsqu’elle vit pour la première fois ce changement. D’yeux azurés, ils passèrent à des nuances métalliques mais ce nouveau regard ne se pourvut pas de la froideur de sa teinte. Au contraire, il se voila d’une douceur délicate et enveloppante, tout comme la voix qui s’échappa des lèvres du garçon, sans point commun également avec ce qu’elle fut précédemment.

C’est alors qu’il se lança dans un plaidoyer vaguement touchant auquel Asuna ne porta une attention que très relative. Plutôt que de l’écouter, elle fixa un point précis du cou de son interlocuteur en songeant à la force nécessaire qu’il faudrait pour séparer les deux vertèbres. Lui continuait de parler, inconscient, et bavard. Mais un nouveau changement de personnalité tira Asuna de sa rêverie ; le garçon se dépouilla de sa douceur au profit de son assurance prétentieuse. Ses yeux de nouveau luisirent d’un éclat bleu dans lequel la jeune femme se noya sans crainte.
Cette fois-ci, Asuna prêta l’oreille à ses propos ; les mots qu’il prononça, elle les décortiqua et s’accorda même le luxe de faire peser un profond silence après qu’il eut fini de parler.
Elle entrouvrit la bouche, puis se ravisant soudainement, elle ne dit rien. Une mince ligne se dessina sur son front, signe visible de la profonde réflexion dans laquelle elle s’absorba. Concentrée sur ses pensées, elle ne vit pas la fine goutte de sang qui remonta le long de son sabre, bravant l’effet de la gravité, pour se percher sur la pointe qu’elle quitta ensuite, tombant dans le ciel.

« Ce n’est pas un échange, Kirito Akihiko. Je ne te dois rien, répondit-elle platement. Je n’ai pas non plus besoin de ta permission pour disparaître. »

Son ton incisif ne laissa planer aucun doute quant à son sérieux. S’il fallait prendre des mesures drastiques pour dénouer la situation, elle le ferait, sans concession.

« J’ai déjà essayé de tuer, par ailleurs, ajouta-t-elle froidement. Une distraction m’en a empêchée de justesse. »

Elle pointa sa lame vers le Shinigami en ultime geste d’avertissement. Un pas de plus, et il finirait embroché dessus, nourrissant de son sang la Dame qui vibrait d’une émotion difficilement contenue par Asuna. Entre les doigts de la jeune femme, le sabre frissonnait, impatient et vorace.

« Je n’accorde aucun prix à ta vie, seulement à ton silence. Je suis pragmatique, quatrième siège, ta mort m’éviterait nombre de soucis. Mais je sais le sort que réserve le Goteï aux meurtriers. Il n’est pas enviable.»

La Dame rejoignit son fourreau, l’instant suivant, Asuna se tint devant son supérieur hiérarchique. Sa main retrouva le chemin de sa poitrine et s’y posa en douceur.

« Ma paume contre ton cœur. Tu dis ne pas avoir l’intention de parler de moi. Très bien. Mais si tu parles, je creuserais un trou à cet endroit précis, conclut-elle en tapotant de l’index son sternum. »

Elle s’écarta d’un pas, le dévisageant une dernière fois. Son regard disparut derrière ses cheveux ternes pour ne laisser plus que voir le bas de son visage. Fugacement, ses lèvres s’étirèrent en un sourire. Asuna s’éloigna, dos à son interlocuteur, sans regard en arrière.

« Tu devrais fuir cet endroit, Kirito Akihiko, mon sortilège a probablement attiré l’attention de certains de nos frères. À trop rester ici, tu pourrais finir Capitaine. »

Ses mots s’éteignirent, sa silhouette disparut et Asuna ne fut plus là.

Spoiler:
 


_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t654-kuragari-asuna

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: Une belle soirée d'automne...ou pas [PV Asuna]   Lun 13 Mai - 11:41

Kirito jaugea la femme face à lui et comprit rapidement qu'il n'obtiendrait pas gain de cause. Il parvenait désormais à lire en elle une détermination farouche qui semblait motivée par un seule et unique chose : rester inconnue. Ces propos il ne les écoutât que brièvement car ils ne l’intéressaient pas vraiment, il ne s'étonna pas non plus lorsqu'il apprit qu'elle avait manqué de le tuer peu avant car elle ne faisait là que confirmer ces soupçons. Il avait essayé d'attirer la jeune femme dans ses filets pour faire durer un peu plus la soirée, permettant même à l'autre abruti de s'exprimer en son nom mais son effet n'avait pas eu le résultat escompté.

Lorsque la Shinigami pointa son arme sur lui, il posa par réflexe la main sur la garde d'In'ki Kyuusei. S'il devait tomber il le ferait en combattant et opposerait une résistance farouche. Malgré ces considérations Kirito ne paniquait pas et ne montrait pas la moindre trace d'inquiétude ni de contrariété. La soirée avait été riche en émotions et il souriait toujours malgré tout car il avait passé du bon temps, il aimait le risque et le danger et aujourd'hui il avait été servi.

Il la vit disparaître brusquement, serrant son emprise sur son Zanpakuto, il constata alors qu'elle réapparaissait devant lui. Sa vitesse était stupéfiante mais il aurait eut le temps de réagir s'il l'avait voulu or il ne sentait pas ici la moindre trace d'attaque. Il laissa alors la jeune shinigami poser sa main sur son torse à nouveau. Appréciant la chaleur de la paume sur son corps, il écoutât ses dernières paroles. Il se mit à sourire un peu plus lorsqu'elle évoqua le sort d'un meurtrier, en effet si sa propre capitaine pouvait l'enfermer trois jours dans un cachot pour perversion contre sa petite personne, le sort d'un authentique assassin devait être des plus rudes. Lorsque la jeune inconnue rangea son arme il la regarda dans les yeux et déclara.
    En effet ma mignonne, ce serait con de se faire coincer en train de buter un quatrième siège.

Elle parla alors encore mais cette fois sur un ton des plus menaçants en le mettant en garde si jamais il parlait d'elle mais il avait bien compris qu'elle ne plaisantait pas cela ne servait à rien d'insister encore sur ce point. Il préférait les gestes aux paroles et ses gestes avaient déjà bien assez parlé pour elle.
    Je parlerais pas de toi parce que j'en ai pas envie. Pas la peine de t'en faire pour ça ma jolie.

Kirito n'était pas du genre à se taire parce qu'on le lui ordonnait. S'il gardait le silence c'était uniquement parce qu'il ne voyait pas l’intérêt de parler de cette rencontre, s'il le faisait il ne la reverrait sans doute pas or il comptait bien recroiser sa route un jour prochain. La paume de la jeune femme se détacha finalement de son corps puis elle s'éloigna. Ses yeux disparurent de son champ de vision et il vit alors apparaître sur le visage de la jeune inconnue le premier sourire de la soirée et il avait quelque chose de charmant. Il se demandait si cette réaction était due à leur rencontre ou à son soulagement de pouvoir enfin retourner dans l'anonymat. Il la regarda ensuite s'éloigner et fut amusé par ces dernières paroles. Kirito lança alors.
    Je compte bien devenir capitaine par mes propres moyens, j'ai pas besoin de tricher pour ça !

Il sut qu'elle avait entendu mais il ne chercha pas à voir si elle réagirait. Akihiko tourna les talons avant de la voir disparaître et se dirigea vers la place qu'il avait quitté un peu plus tôt dans le soirée. Le jeune Shinigami avançait tranquillement déambulant dans les rues se remémorant rapidement ce qu'il venait de se produire. Son sourire était toujours intact puis brutalement il s'arrêta et se frappa le front.
    Merde je sais même pas son prénom au final...

Il s'amusa encore de la situation, elle avait réussi à le berner suffisamment pour ne même pas lui révéler qui elle était. Eh bien pour lui désormais il s'agirait de la belle inconnue et ce même s'il apprenait un jour son véritable nom. Alors qu'il arrivait en vue de la gigantesque fontaine il constata qu'il n'était pas le seul à avoir fait des efforts ce soir. Alfred se trouvait assis sur le bord de la fontaine et la jolie brune assise sur ses genoux était en train de l'embrasser avec fougue. Le sourire de Kirito se fit soudainement radieux, il regarda le ciel étoilé et parla pour lui même.
    La soirée ne fait que commencer...


_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une belle soirée d'automne...ou pas [PV Asuna]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une belle soirée d'automne...ou pas [PV Asuna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une belle soirée d'automne...ou pas [PV Asuna]
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)
» Une belle soirée de printemps [Aiden]
» Belle soirée entre .. Collègues ? (PV/Harima)
» Par une belle soirée étoilée (Daiya - Shaynar)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Monde des Humains :: Banlieue de Tokyo-