AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 The Kenpachi Diaries [PV Tojo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Ange de la défaite

Messages : 19
MessageSujet: The Kenpachi Diaries [PV Tojo]   Jeu 16 Mai - 19:59

C'était une belle journée. Le soleil brulait au dessus de l'horizon, encore loin de son zénith, et le sable était brulant. La petite cour intérieure était attenante au bureau de la Kenpachi, et celle-ci l'utilisait pour répéter ses mouvements les plus meurtriers, toujours prête à en découdre avec un hollow ou celui de ses semblables qui serait assez fanfaron pour oser la défier. Ses longs cheveux blonds étaient lâchés, et son Haori flottait au vent, soulevé par la légère brise qui dérangeait les grains de sable fin de temps à autre. Elle aurait pu sembler mignonne, si elle n'avait pas eu cette monstrueuse épée dans les mains, qui semblait avoir été faite dans le seul but de réduire ses adversaires en steak tartare.

Elle disposait de trois mannequins, aujourd'hui, et elle savait que ses sous-fifres ne lui en fourniraient aucun autre avant demain. Mais elle s'en fichait. Sa nette tendance à détruire son matériel d'entrainement était un fait connu de tout le Seireitei, Yamaguchi-Kenpachi étant une jeune fille difficile à catalyser, débordante d'énergie mais taciturne au possible. Si les autres capitaines la respectaient, ils ne l'appréciaient pas pour autant. Elle le savait. La pointe de la gigantesque lame de Mekajiki décapita l'un des mannequins, alors que la frêle créature avait à peine esquissé un mouvement de hanches.

- Quoi ?

On lui avait parlé, mais elle était tellement absorbée qu'elle n'avait pas entendu un traitre mot de ce que le trouble-fête venait de dire. Se retournant avec l'intention de l'envoyer balader, elle se ravisa en voyant de qui il s'agissait. Son cinquième siège, dont elle n’arrêtait pas d'oublier le nom. Elle se contenta donc d'un...

- Ah ! Vous ! Qu'est-ce qui vous amène, au beau milieu de mon entrainement ?

Elle n'avait pas sorti les griffes pour une bonne raison: Il était plutôt beau gosse. Grand, avenant... mais elle n'était pas du genre fleur bleue, et elle n'était pas non plus du genre à rougir. Son seul signe de bonne humeur et d’intérêt ayant été de le laisser s'expliquer sur la gêne occasionnée. Elle fit revenir Mekajiki en forme scellée et l'attacha soigneusement contre sa cuisse, soulevant un peu son Shihakusho sans se tourner.

_________________

You just stepped into the eye of the storm.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Nana Bantai Taisho

Messages : 557
MessageSujet: Re: The Kenpachi Diaries [PV Tojo]   Sam 18 Mai - 1:11

    - Cinquième siège Himesaki, capitaine. Je viens de tuer Hinoïchi.

    Je jetai le corps inerte que j’avais dans les bras depuis un bon moment maintenant. La rencontre entre le cadavre et le sol provoqua un bruit des plus secs qui attirerait très certainement l’attention de ma capitaine. Cette dernière était plutôt chiante d’ailleurs. Elle n’avait pas que des allures de gamines, mais aussi le comportement d’une vraie enfant. Toujours en train de décapiter des marionnettes qu’on avait du mal à confectionner, à un tel point que je me demandai si l’on n’était pas tombé sur la pire « Kenpachi » après la fameuse Yachiru présentement à la tête de la quatrième division. Bonne question qui méritait réflexion profonde pour sûr.

    - Il prévoyait de me tuer, de tuer mon père et de vous défier tout de suite après.


    Hinoïchi. Un gros con supposé être le quatrième siège de notre division. Jusqu’à présent, je m’étais toujours demandé ce que cette gamine avait eu dans la tête en l’ayant nommé avant moi. Une folle, j’vous jure. Ce n’est pas tant que je ne l’aimais pas, mais c’est surtout que je trouvais ses choix assez cons, et sa façon de diriger notre division assez bizarre. Après, nul n’était censé ignorer ses prouesses martiales qui bluffaient plus. Et dire que nous avions plus ou moins le même âge. C’était fou. Fut un temps où je la jalousais énormément, jusqu’à ce que mon père, actuel troisième siège, ne me fasse comprendre qu’il s’agissait d’une génie et que je n’avais rien à lui envier.

    - Étant donné que vous n’aimez pas spécialement la paperasse, je suis venu vous faire un rapport oral. Je suis sincèrement navré pour le dérangement.


    Je m’inclinai respectueusement pendant quelques secondes, avant de me redresser. Je n’étais pas si grand que ça, puisque je ne faisais qu’une tête de plus qu’elle. Les mecs comme Kiganjo ou encore mon père par contre… C’était autre chose. Complètement taché du sang du traitre, je soupirai lourdement. Maintenant, je m’attendais soit à ce qu’elle m’ignore royalement ou à l’un de ses caprices plutôt détestables. Faisant un signe de main, deux shinigamis sortirent de nulle part pour s’emparer du corps et aller s’en débarrasser aux abords du rukongai. Comme d’habitude quoi. Un rituel que perpétrait la division depuis des millénaires maintenant. La routine quoi…

    - Je viens aussi d’apprendre de la bouche du sixième siège de la troisième division qu’il y avait un soulèvement massif d’une bande d’anciens shinigamis révoqués par le commandant en personne. Le groupe se situerait dans le district 69. Si vous le permettez, j’aimerais prendre quelques-uns de nos hommes avec moi et aller m’occuper de leur cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1639-chikusa-heiji#12702

avatar
Rang : Ange de la défaite

Messages : 19
MessageSujet: Re: The Kenpachi Diaries [PV Tojo]   Lun 27 Mai - 0:25

Un cadavre. Rien que ça. A bien y repenser, ce cinquième siège-là était à peine plus âgé qu'elle. Une des caractéristiques qui l'avaient empêchée de le mettre à un siège moins élevé encore. Car il avait manifestement ce que certains grand pontes appelaient le potentiel. Le potentiel brut, le diamant non taillé, et la gouaille qui allait avec. Et elle sentait que la situation imposait qu'elle laisse ses manies de gamine de coté pour enfin adopter la personnalité posée que seuls les autres capitaines et le capitaine-commandant Yamamoto connaissaient. Elle avait tout simplement jugé plus simple d'extérioriser ses ordres sous forme de caprice afin de faire marcher cette division au pas.

Les crétins comme cet Inoichi, dont elle attendait depuis plusieurs semaines que la tête tombe tant il se montrait arrogant, étaient légion dans la division. Et on les reconnaissait souvent au premier regard, au premier mot échangé. Surs de leur force, mal à l'aise dans une position de subordonné, avec des tonnes d'ego mal placé à revendre. C'était la loi de la jungle. Les prédateurs qui rugissaient trop forts disparaissaient mystérieusement au profit des plus malins. Elle se souvint d'une discussion qu'ils avaient eu au sujet d'Inoichi avec Kiganjo. Une poilade de tous les instants. Elle n'apprenait donc rien qu'elle ne soupçonnasse déjà de la bouche de son cinquième siège.

- C'est exact, je ne suis pas en bons termes avec la paperasse en général. Une perte de temps, si vous voulez mon avis. Eh bien, un triomphe par les armes est synonyme de fête, par ici, du moins à ce que l'on m'a dit.

Un trait d'humour absolument affligeant de la part de quelqu'un qui éventrait sans le moindre scrupule tous les malheureux qui osaient la défier, et qui battait ainsi des records de longévité à son poste.

- Vous êtes donc maintenant officiellement meilleur que ce type là, car il est raide et vous non. Et ne vous excusez pas pour le dérangement, Inoichi l'avait cherché et je l'avais à l’œil depuis quelques semaines, déjà. Si ce n'était pas vous aujourd'hui, c'était moi demain.

Elle vint, trottinant presque, examiner le cadavre.

- Vous lui avez tranché la carotide... Beau travail, salissant, certes, mais beau travail.

Une curiosité malsaine perçait dans la voix tout à coup beaucoup plus femme de la Kenpachi. Elle était morbide, et toute trace de son innocence avait disparu lorsqu’elle avait démembré le précédent Kenpachi après l'exécution de son père à elle. Un véritable bain de sang, qui allait rester dans les mémoires. Elle répétait d'ailleurs souvent les mouvements qui l'avaient amenée à la lourde charge de commandante de la division du combat. Ses gars étaient les meilleurs des meilleurs. Mais c'était surtout une meute de loups qui cherchait constamment à s'entredévorer. Et cet Himesaki-là était une exception agréable, avec un sens de l'honneur comme on en faisait plus. Comme elle-même n'en avait pas, s'entend.

- La troisième division, hein ? Et ils ne peuvent pas aller s'en charger eux mêmes ces...

Elle dépassa le quatrième siège et lui fit signe de la suivre.

- Incapables de seconde zone ? Faut toujours que ce soie nous. Et quand je dis nous, c'est vous et moi. On se bouge.

Le haori volant derrière elle alors qu'elle évoluait à grands pas dans les couloirs, ses subordonnés la regardaient passer sachant déjà que cet affreux rictus qu'on voyait dépasser de sous son écharpe signifiait qu'il y allait avoir de la violence, et pas qu'un peu, au programme. Et ils s'écartaient. Cette gamine faisait froid dans le dos, capable de vous quémander une friandise à un moment et de vous décapiter juste après. Et d'ailleurs, une fois arrivé à la sortie du quartier général, quelle ne fut pas leur surprise lorsqu'ils la virent s'adresser au cinquième siège Himesaki en ces termes.

- Vous m'en laissez quelques uns, mais mis à part ça je vous regarde. Marché conclu ?

_________________

You just stepped into the eye of the storm.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Nana Bantai Taisho

Messages : 557
MessageSujet: Re: The Kenpachi Diaries [PV Tojo]   Ven 21 Juin - 13:18

    Mon sourire était en tout point ressemblant au sien, tant et si bien que les passants autour de nous eurent des sursauts flagrants. Dans cette division, on me connaissait aussi pour ma violence particulière. Me salir ? Même pas peur. A un tel point même que je pouvais très certainement me teindre les cheveux avec le sang de mes victimes. Voir cette gamine se bouger le fion me faisait amplement plaisir. Mis à part son sourire aussi mauvais et carnassier que le mien, l’ordre qu’elle m’avait donné m’allait bien. On allait s’amuser ensemble ! Quel honneur ! Et quelle joie en même temps de pouvoir laisser libre cours à ses pulsions. Pulsions que mon père s’était donné un mal fou à contenir durant ces dernières années. Pas ma faute si j’aimais me battre et tuer !

    - Marché conclu capitaine.

    A ce moment-là, mes pulsions les plus malsaines poussaient mes pieds à effectuer moult shunpos pour quitter le seireitei. J’étais heureux et cela se voyait à la manière dont je volais de toit en toit. Comme si je me ruais rapidement vers la mort elle-même. Un sentiment qui m’excitait plus qu’autre chose. Qui avait-il de plus merveilleux que de mettre sa vie en jeu dans un combat ? Haha ! Si ça se trouvait même, je pourrais moi aussi affronter cette petite qui devait me suivre à la trace. Avec mon bankai que je maitrisais plus ou moins, j’aurai peut-être une chance de la buter et de prendre sa place, huhuhu. Une perspective qui me fait frémir, à un tel point que je n’avais même pas remarqué que nous étions déjà dans les tous premiers districts du Rukongai…

    Il ne nous fit pas plus dix minutes pour arriver à bon port. Et très bizarrement, celui-ci était carrément désert. Croyant tout d’abord à une blague, je m’étais mis à pester sans retenue. Les informations livrées par le sixième siège de la troisième étaient-elles fausses ? Mystère et boule de gomme. Mais c’était sans compter mon odorat. L’odeur du sang ne m’était pas inconnue, aussi m’étais-je fié à flair. Je m’approchai donc d’un des nombreux taudis parsemés dans les environs, avant de regarder par une fenêtre pourrie. C’est alors que je vis le carnage. Une famille entière avait été décimée comme pas possible. Surpris, je me mis à visiter plusieurs baraques, et je constatai que c’était partout la même : Les habitants du coin avaient été tous tués ! L’horreur…

    - Qui a pu bien faire ça… ?

    La réponse ne se fit point attendre, car tout à coup soudain brusquement, (C’est vous dire qu’on ne les attendait pas du tout) plusieurs hommes firent leur apparition sur les toitures des cabanes du coin. Une cinquantaine environ. De dangereux shinigamis pour la plupart. Certains étaient même bien connus des registres de la onzième. D’autres avaient été des prisonniers notoires. Une brochette de combattants hors pairs ! De quoi ne pas nous ennuyer. Mais alors que je dégainais mon trancheur d’âmes sourire aux lèvres, une énième pression spirituelle s’imposa dans les environs. Elle était puissante, lourde, oppressante, de telle sorte que je dus poser un genou à terre tout en mimant une grimace. Une silhouette massive se dessina à quelques mètres de nous…

    - HO ! HO ! HO ! Regardez qui voilà ! L’actuelle Kenpachi et l’un de ses larbins ! Si c’est pas beau les mecs, bwahahahaha !

    Le corps disproportionné et marqué par moult estafilades… Le ton bourru… La barbe hirsute… Pas de doutes possibles, c’était le cinquième Kenpachi du nom ! Comme quelques-uns des Kenpachi, l'ogre avait survécu à Yamamoto et s’était caché depuis. Il avait dû ruminer sa défaite pendant longtemps le bougre ! Sans doute s’apprêtait-il à attaquer le Gotei 13 par pure vengeance. Je ne me rappelais plus des circonstances de son exil… Juste qu’il avait été particulièrement barbare. Pire que Yachiru elle-même. Un gros morceau qui serait difficile à abattre. D’ailleurs, ce n’est que lorsqu’il leva son zanpakutoh et qu’il fit mine de l’abattre dans le vide que ses hommes se ruèrent soudainement sur nous. J’eus dès lors un nous sourire avant de faire de même…

    Ça allait saigner !

    Citation :
    Désolé pour le retard !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1639-chikusa-heiji#12702
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: The Kenpachi Diaries [PV Tojo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

The Kenpachi Diaries [PV Tojo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The Vampire Diaries
» The World Of Vampire Diaries
» Petite discussion entre... amis ? [Kenpachi/Tenzouille]
» Tiens, la onzième à un nouveau capitaine [Pv. Kenpachi]
» ► ALEX - diaries

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Chroniques & Flashbacks :: Chroniques & Flashback-