AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 → Au pied, et pas plus haut. ♦ xAleksi ←

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Demoiselle ❖ têtue à fourrure

Messages : 344
MessageSujet: → Au pied, et pas plus haut. ♦ xAleksi ←   Sam 18 Mai - 15:38

« Au pied, et pas plus haut. »
→ Naezka poussa un long bâillement, qui fut suivit d’un soupir. Sa mue avait prit fin, et elle était enfin remise entièrement de tout cela… Sa peau était plus douce que jamais, ses cheveux plus verts. Tout d’elle était empreint de fraicheur et de jeunesse, et on aurait facilement eu l’impression qu’elle avait imperceptiblement rajeunit. Même Natrix et Naer a son cou semblait aussi frais que des nouveaux nés.
Mais la beauté et la jouvence ne faisaient pas tout, et la demoiselle était plutôt d’humeur maussade. Un peu irritée même. Les récents évènements avaient, au moins pour elle, était assez déplaisants et aucune bonne nouvelle n’était venue pour l’instant mettre un terme au froncement de ses sourcils. La coalt ne se calmait pas, tournait en rond, songeait régulièrement aux moyens d’évacuer cet emportement. La tournure qu’avait prit la mission lui déplaisait, autant dans son aboutissement que par la grande sympathie sans borne qu’elle ressentait désormais vis-à-vis de la Tercera. Le massacre de Hollow mineur trainant dans le Yermo n’était pas parvenu à apaiser totalement ses nerfs, et elle tentait simplement de se changer les idées. Cette initiative n’avait pas tout à fait été soldée d’un franc succès, a cela près que depuis quelques heures, quelque chose trottinait dans un coin de son crâne en y faisait résonner le bruit de ses pas. De son vivant, Shizuka aimait bien les chiens. Les animaux de compagnie en général, mais les chiens avaient cela de sympathique d’être souvent assez docile. Dans le cas de celui-ci, elle savait que le dressage faisait défaut, mais…

Solidement bandé de sangles noires, le tissu recouvrait tout son corps en ne laissant transparaitre de peau nu que ses mains, et son visage. A son cas, Natrix et Naer montaient en quelque sorte la garde, inquiets pour leur maitresse. Cette dernière, affublée d’un joli bout de femme sur l’épaule, ne s’inquiétait pas plus que cela. La femme ? Elle avait de longs cheveux châtains, un corps au forme généreuses et un visage de peste après l'âge. Sa peau était blanche et ferme, dépassant nue ca et la malgré les étoffes blanches dans laquelle elle était enveloppée. Simple précaution. Naezka en avait choisit une aussi jolie que pourrie jusqu’à la moelle, et la tenait fermement sur son épaule, solidement ficelée, comme s’il avait s’agit d’un vulgaire sac de courses. Ca n’en était pas bien loin.
Elle ne se doutait bien que les choses ne seraient pas si simples, sans doute pas du tout même. Mais il fallait bien essayer en premier lieu, et l’Arrancar s’attendait évidemment à se faire sauter dessus à tout moment. Un mal pour un bien, elle espérait en tout cas avoir de quoi calmer la bête. Et même si elle n’était pas en Resureccion, elle serait prompte changer ce détail si cela s’avérait nécessaire. D'un geste habile, l'Arrancar écarta un pan de tissus.

→ Aleksi Aleksi ! |

Quelques claques sur les fesses de son baluchon pour appuyer son appel, et un peu d’attention. Les fessées raisonnaient joliment dans le large espace vide, et le son en était fort reconnaissable. La Fraccion se tenait dans le coin d’une pièce quelconque parmi toutes celle perdues dans le dédale de Las Noches, dos au mur. Elle avait évidemment ressenti l’énergie spirituelle de l’excité -il était seul- quelques secondes au par avant, et se tenait prête a le voir débarquer.

→ Rp un peu pourrave Gomen :'D Je suis épuisée et j'ai beaucoup de travail, du coup même si j'ai méga envie de rp niveau inspiration pour un post d'ntroduction par contre... xD J'ai déjà plus d'idées pour la suite !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2085-elisa-volstoi-fiche-technique

avatar
Rang : SEXta

Messages : 159
MessageSujet: Re: → Au pied, et pas plus haut. ♦ xAleksi ←   Ven 24 Mai - 19:14

Rambo I by Theme on Grooveshark

- C'était pas ma guerre!

Il avait fouiné partout, comme de bien entendu, laissant le hasard de la vie décider de ses découvertes. Quand on est aussi simple d'esprit que lui, on laisse la vie suivre son cours, et on s'émerveille de tout. En l'occurrence, l'Alexandrov avait trouvé, sans le faire exprès bien entendu, l'accès à une salle de stockage d'information. Un truc high-tech qui avait survécu au divers razzias qui avaient frappé Las Noches, et qui fleurait bon la poussière et le renfermé. Nul autre que lui aurait vu une aubaine formidable, qui aurait permis d'asseoir sa domination sur les autres Arrancars, de par le pouvoir qu'offrait la connaissance, mais notre pauvre hère avait juste tripatouillé deux trois boutons, jusqu'à obtenir des petites lumières sympas - qu'il s'était empressé de tambouriner, bien sûr. Toujours est-il qu'il avait fini par ouvrir un dossier sur la culture de ces dernières décades, et était parvenu à tomber sur la plus improbable des découvertes - qui aurait cru qu'une application vocale aurait réagit à la véhémence de son ton lorsqu'il s'émerveillait de la brillance des touches "jaune le bouton, jaune, jaune!".

Et c'est ainsi qu'il était tombé sur Rambo, et par extension, l'incroyable acteur qu'était Silvester Stalone. Véritable Cid des temps moderne, le bourru bourrin au visage à moitié figé s'était engagé dans une multitude d'aventures, qui avaient défilé devant les yeux de l'averti Aleksi, le comblant jusqu'à satiété. Comme de bien entendu, l'esprit fragilisé de l'albinos n'avait résisté qu'une fraction de seconde, finissant par s'emplir de toute cette fantaisie. Il s'était donc retrouvé là, nu comme un ver, à l'exception d'un sous-vêtement ceignant sa tête - à défaut de trouver un foulard pour faire un bandeau - à faire des pompes avec force grognements et ahanements. Tout cela jusqu'à ce que le bruit caractéristique d'une main s'abattant sur un derrière rebondi le tire de son jeu. Tape, tape, tape, petit fessier charnu, et laisse les vagues parcourir ta chair, avant que le capitaine ne vienne encastrer son gros galion dans ton récif corallien! C'était clair, il était déjà en quête de cette alléchante petite distraction.

Sound Effects - Bugle Calls (Cavalry Charge) by Sound Effects on Grooveshark

- Wouhou! Whouuuuuuhouuuuuu! Savez vous planter les joues, à la mode de genoux! #ZAP# Ah ah! Aaaaaaaaaaaah, stuc, stuc et crème pâtissière! Ton petit cul fera l'affaire! #ZAP# et tandis que je traverse la vallée de l'ombre de la mort, je sais que tu es là, ET QUE JE VAIS TE FOURRER COMME UNE DINDE!

Il courait à s'en prendre les murs, tantôt roulant dessus, tantôt grimpant, mais toujours chaotique dans ses déplacements. Il fallait dire qu'on l'avait finement amadoué, appâté, avec la promesse d'un petit abricot à sucer jusqu'à perdre la raison. Dans sa frénésie, il avait tout de même pensé à agripper d'une main ses vêtements - la peur de perdre son précieux petit trésor l'ayant décidé au dernier moment - mais se baladait toujours dans le plus simple appareil, toutefois ceint de sa couronne en slip. Dans la blancheur des murs du palais, il aurait pu faire ton sur ton. Amusant, d'y penser, non? C'eut été autrement plus amusant que le Rey se trouve dans un de ses couloirs, constatant la retenue qu'affichait certaines de ses ouailles. Le petit bout d'Arrancar était, à sa manière, aussi impressionnant qu'on vole de sauterelles. Une véritable plaie qui ne se limitait pas qu'à l’Égypte impie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t467-aleksi-alexandrov-termine#2427

avatar
Rang : Demoiselle ❖ têtue à fourrure

Messages : 344
MessageSujet: Re: → Au pied, et pas plus haut. ♦ xAleksi ←   Mar 11 Juin - 14:54

« Au pied, et pas plus haut. »
→ Un cri, un cri de guerre retentissant et se répercutant le long des murs immaculés. Le chien répondait aux fessées comme le loup qui répond à l’appel de la pleine lune. Il cavalait déjà, et la peau nu de la plante de ses pieds accompagnait sa course. Un léger sourire étira les lèvres de Naezka, satisfaite de la vitesse surprenante de la réaction de l’animal. Jusqu’ici, tout se déroulait comme prévu, en tout cas.
La corde qui ceignait son baluchon était un lien épais, fait de nombreux fils entrelacés d’alliage obtenus à partir du quartz qui constituait ce monde. Étreinte par celle-ci, la chair, se rebellant contre les liens ne paraissait que plus voluptueuse. Distraitement, la serpente jouait avec ce qu’il lui restait de corde inutilisée de sa main libre : elle ne s’attendait pas à ce qu’Aleksi se contrôle beaucoup, et de ce fait avait songé que ce petit bout de chaine pouvait toujours lui servir. Elle en obtint bien assez vite confirmation, alors que le cabot émergeait dans sa course folle au coin du couloir, sans même la voir. Ni une ni deux, elle projetât dans sa direction la boucle qu’elle avait préparée spécialement à cet effet, d’un tressaut, avec une précision remarquable. La corde traversa l’air, se jetant sur le chien affolé comme un serpent, pour passer autour de l’une de ses chevilles. Un coup sec allié à sa course folle et, zbaf, une crêpe.


Maintenant, que faire ? Elle hésitait. Fortement. Bien qu’entièrement vêtue, la demoiselle ne se faisait pas d’illusions… Il serait difficile de contenir la bestiole. Elle desserra son emprise sur la corde pour ne pas lui donner l’impression qu’elle comptait l’asservir par celle-ci, et rajusta un peu son appât sur son épaule avant de s’accroupir. Quand on fait face à un chien, on a toujours envie de s’accroupir pour l’amadouer.

→ Tu as vu ce que j’ai rapporté pour toi mon Joli ? |

Appuyant ses dires, elle jouait du revers de la main avec l’une des jambes galbées de sa proie dont on voyait quasiment que le bas du corps ficelé, renversée comme elle était sur son épaule. Aleksi n’était pas le seul après tout à savoir apprécier un joli bout de femme.

→ MAIS ! |

Elle fut prompte cependant à placer une main plus qu’explicite entre le casse croute et l’animal. Elle ne tenait pas à ce qu’il lui saute immédiatement dessus, s’il n’était pas déjà trop tard.

→ Il faut le mériter ! Mais je sais que tu le mérites, hein Aleksi ? Si t’es un gentil toutou, peut être même qu’on pourras en trouver d’autre ensemble, qui sait ? Ca fera une jolie chasse ~ |
Tout en disant ces mots, elle s’amusait à faire tourner l’un des pieds de la demoiselle sous la truffe du chien, voir si elle avait son attention par le biais de ces larges mouvements cycliques, qui a chaque tour tendaient et détendaient la peau de la cuisse blanche et se répercutait le long du charmant fessier. Contre son épaule, Naezka sentait sa proie frémir de tout son long, parcourue de frissons d’horreur. Elle avait perdue la force de se débattre depuis longtemps et sombrait peu à peu dans le désespoir, après un élan de panique vite réprimé provoqué par l’annonce du cabot. Il était vrai que sa position n’avait rien d’enviable… Quoi que, n’était ce pas agréable de se faire caresser les jambes par la Fraccion ? Si, très certainement. Ce que l’appât redoutait, c’était bien la suite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2085-elisa-volstoi-fiche-technique

avatar
Rang : SEXta

Messages : 159
MessageSujet: Re: → Au pied, et pas plus haut. ♦ xAleksi ←   Mer 12 Juin - 19:32

Il était tout à sa cavalcade, obnubilé par son objectif claquant et rebondit. Aussi ne vit il pas l'infâme chaine s'enrouler autour de sa cheville, le privant tant de vitesse que de liberté de mouvement. Peut être aussi à cause du fait qu'il n'y voyait goutte, avec son sous vêtement maintenant complètement abattu sur ses yeux, à force de courir comme un dératé. Il put cependant ressentir comme jamais le carrelage s'abattre sur son visage, l'écrasant comme un fruit trop mûr. Sa tête, d'ailleurs, calice si vide et pourtant si plein, fut un temps le pivot de tout son corps, prenant la place de ses petons dans une glissade faciale qui vida d'un coup son inertie. Le reste du corps retombant dans un bruit mou, il releva sa gueule d'ange un peu trop déchu sur les bords pour aviser le spectacle qui se déroulait devant ses mirettes grandes ouvertes.

Never, Never Gonna Give You Up by Barry White on Grooveshark

Fruit de Printemps, promesse d’Été. Magnifique abricot s'épanouissant en une colline ravinée, déboisée et pourtant assurément hydratée. Il faisait face à l'huître perlière, la matrice maitresse, un échappatoire duquel les voix pourrait se glisser, et exploser dans un frisson libérateur. Mais en plus de cela, il s'y trouvait ni une, mais deux fois plus de raisons de frétiller.

- Yoho, moussaillon, ouvrez les écoutilles, sortez la mitraille!

La femme serpent, cette petite gourgandine qui s'était déjà assumée comme digne de recevoir les ardeurs passionnées de l'Alexandrov, dans un autre lieu et un autre temps, revenait déjà à la charge pour prendre sa gamelle pour la route. Ravissant! Charmant! A cette perspective, le jeune Arrancar n'était plus tant que ça allongé sur le ventre, pour le compte.

Choum - La grosse bite à Dudule.mp3 by Choum on Grooveshark

- Owiowiowiowi, d'la gougoutte! Du foufouillon! Viens t'en ma loutre, j'vas te passer la rate au court bouillon! Honky tonky honky bonky #ZAP# Enlève moi tout, y compris l'tampax! #ZAP# Et nous sommes tous réunis pour l'élection de miss boudin de Las Noches!

Il tapait du poing au sol, accompagnant le battement en ciseaux de ses pieds, tel un gosse qui s'amène volontairement à la crise d'épilepsie par joie de vivre. Cependant sa joie n'était, comme d'habitude - Ô funeste jouet du destin, pauvre bouffon victime de dieux à l'humour aussi féroce que cruel! - que de courte durée. Il y avait une contrepartie. Laquelle? Aucune idée. De toute façon l'albinos était bien trop occupé à suivre de la tête le mouvement cyclique du pied s'agitant devant lui, donnant l'impression que son chef allait finir par se déboulonner et finir sa course de lui même dans les couloirs immaculés. Puis sa rotation prit fin, brusquement, tandis que ses pupilles dilatées, offertes à l'afflux de lumière qui gagnait chaque recoin du palais, s'étrécirent. Prestement, sa main s'était tendue, attrapant l'appât s'agitant devant son nez. Il était sot, fou, imprévisible, mais capable d'une grande puissance, malheureusement pour le reste du monde. Sa main tenant fermement la cheville d'airain, aux courbes aussi sensuelles qu'immaculées, il tendit le visage, ouvrant grand la bouche pour appliquer sa langue sur le dessous des orteils de sa proie. C'est dans un ample mouvement, autant empreint de lenteur que d'intensité, qu'il lécha la plante de pied de tout son long. A vous en tirer des frissons. Il était maintenant empreint d'une gravité que personne n'avait pu expérimenter jusque là, une des facettes de sa personnalité qui ne s'était jusqu'alors jamais exprimée.

- Tu sais, petite, tu joues avec le feu.

Il n'avait pas décillé son regard, profondément planté dans les pierres précieuses de la sirène aux cheveux couleur de lagon. Puis c'était fini. Il se frappait maintenant le visage au sol, fissurant petit à petit le pavé parfait sous ses coups de boutoir, mais jamais entamant sa propre armure impénétrable.

- Faut faire quoi #PAF# faut faire quoi #PAF# quoi faut faire #PAF# faire quoi faut #PAF#...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t467-aleksi-alexandrov-termine#2427

avatar
Rang : Demoiselle ❖ têtue à fourrure

Messages : 344
MessageSujet: Re: → Au pied, et pas plus haut. ♦ xAleksi ←   Sam 15 Juin - 14:32

« Au pied, et pas plus haut. »
→ Alala… Prévisible la bestiole. Enfin, dans une certaine mesure seulement, bien sur.
Malgré tout Naezka lui souriait presque chaleureusement, son visage exprimant d’aimables « oui oui » pour chacun de ses délires. Au moins, sa stratégie à ce stade semblait plutôt bien marcher, et le jouvenceau suivait admirablement du regard le pied qu’elle faisait tourner devant son nez. Il réagissait exactement comme elle l’avait prévu, même si elle se doutait qu’il y avait de forte chance que ce soit de courte durée. Et elle faisait bien, parce que le petit manège prit fin bien assez vite. La prise de l’animal fut si ferme que Naezka aurai pu vaciller si elle n’avait pas été sur ses gardes. Étrangement, la Coalt ressentait un léger malaise… L’appât sur son épaule par contre tressautât d’horreur, s’apprêtant à se débattre. La femme-appât fut coupée net dans son élan cependant, glacée d’effroi par la sensation ignoble qui vint parcourir la plante de son pied. Naezka hésitait entre le rire et le dégout. Comme ca, en tant que spectatrice, c’était plutôt sympa ! Être à sa place par contre non merci, et voir la languette de chair rose parcourir lascivement les orteils blancs la mettait… un peu mal à l’aise. Il avait de drôles de tendances, quand même… Enfin, celle-ci n’était certainement pas la pire.
Le dégout et l’amusement furent vite oubliés cependant, balayés d’un revers de la main par l’expression saisissante qu’abordait soudain l’Aleksandrov. Pourquoi ? Les pupilles dorées de la serpente se dilatèrent à leur tour, mais sous le coup de la surprise. Le visage comme le regard d’Aleksi, en cet instant historique, exprimaient du sérieux. DU SÉRIEUX. Ce n’était pas un sérieux feint, fou, qui annonçait une déclaration loufoque telle que « ce pied a un gout de banane au rhum » ou on ne sait quoi d’autre, mais un sérieux réel, qui allait de pair avec la phrase qu’il prononça.

Naezka demeura immobile, silencieuse, interdite. Que venait-elle de voir ? De quoi avait elle été témoin ? Elle ne savait pas trop quoi penser… Elle tentait d’interpréter ce qu’elle venait d’entendre comme un délire de plus, mais ca n’en avait ni la forme, ni l’apparence. Cette parenthèse fut de courte durée, et le sol se mit à trembler sous les coups de tête du fou ayant retrouvé son état normal. La serpente ne pouvait oublier ce qui venait de se produire cependant, bien qu’elle se demanda encore si cela avait été bien réel… D’autres avaient ils été déjà témoins de ce type d’éclairs de lucidité ?
En tout cas, il n’en restait rien. La Fraccion raffermit sa prise autour de la femme qu’elle maintenait toujours fermement sur son épaule, et s’efforça de se concentrer sur les affaires en cours, en considérant qu’elle était somme toute confrontée à l’Aleksi « habituel » : un chien en chaleur qui agissait de manière aussi désordonnée que déraisonnée. Elle savait qu’elle jouait avec le feu, mais tant pis, elle essayait quand même. Si la demoiselle avait appelé l’animal, c’était non seulement pour chasser son ennui et sa colère, mais aussi pour se rapprocher de l’animal et potentiellement calmer un peu sa frustration vis-à-vis de sa mission précédente. Cette conasse de Daestra… Il valait mieux qu’elle n’y pense pas.

Leur mission sur terre était aux yeux de la Coalt un échec : ils avaient certes vaincus leurs opposants, mais qu’y avaient ils gagné ? Rien, strictement rien. Tout au plus un peu de mérite, et encore. La femme serpent n’avait retenu de cette expérience quasimment que des sentiments négatifs et de mauvais souvenirs… Et une intense frustration. Envers et contre tout, Naezka comme Shizuka aimaient le travail bien fait. On lui avait confié une mission, et elle avait été quasiment ignorée. La Tercera n’en avait eu que faire. La Fraccion, par contre, demeurait frustrée de n’avoir nullement remplit leurs objectifs. Or, Aleksi qui avait été avec elles n’avaient pour sa part même pas été mis au courant de ces objectifs. Elle fit quelques petites tapes sur la cuisse de la jambe dont il tenait toujours la cheville afin d’attirer son attention.

→ Aleksi, tu te souviens de notre petit passage sur terre n’est ce pas ? |

Si elle avait son attention ? Pas tout à fait certain. Mais elle élargit son sourire et s’amusa à gesticuler un peu plus qu’elle ne le faisait en temps normal pour animer son propos. Ne pas parler de Daestra. Ne pas évoquer le nom de Borick. Focaliser son attention et être « claire » pour un « enfant ».

→ Quand je suis venue tu sais, c’était pas pour taper sur des gens ! On nous avait confié une mission tu sais ! On plaçait de grands espoirs en nous. Tu le sais ca ? Il y a un gros truc qu’on appelle un Monolithe, une sorte de caillou, qui est tombé à Karakura. Un Caillou magique ! Et on devait en retrouver des traces, savoir ou il était tombé, quoi que ce soit. Mais à la place, on a juste tout cassé. |

Oui, un caillou magique. La miss n’avait pas chaumé, et pris soin de se renseigner un peu sur les monolithes. Elle savait qu’il en était tombé au moins sur ces deux mondes, et que ces pierres étranges aspiraient les âmes environnantes. Ca devait avoir un aspect particulier, non ? Aux yeux d’Aleksi, cela devait plus ou moins s’assimiler a un caillou magique. D’autant que leur aspect devait avoir quelque chose de spécial… Bien sur, rien ne garantissait que l’excité ait vu ou apprit quoi que ce soit. Mais d’eux trois, il était celui qui cavalait le plus, et elle voulait malgré tout s’y essayer.

→ C’est vraiment nul tu sais. Moi, ca m’embête, et je pense y retourner. Mais je peux pas tout de suite. Toi, tu n’étais pas au courant n’est ce pas ? Dire qu’on comptait aussi sur toi… |
Bien sur, elle encensait. Mais elle était curieuse de savoir : comment le charmant toutou réagirait il si on lui disait que l’on comptait sur lui, que l’on plaçait en lui ses espérances ? On ne devait pas le faire souvent. Bien sur dans les faits, c’était surtout Borick qui avait confié cette mission à Daestra, mais ca c’était dans les faits. Concrètement, elle attendait de la bestiole qu’il soit sage et l’écoute, et peut être même retourne sur terre pour elle chercher ce « caillou magique ». Enfin, cette mission était avant tout un prétexte pour se rapprocher du chien. Une simple étape. Elle savait qu’elle jouait avec le feu, mais si elle pouvait, qui sait, s’attirer la sympathie de ce bout d’Arrancar pour un jour l’utiliser contre l’autre grognasse…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2085-elisa-volstoi-fiche-technique

avatar
Rang : SEXta

Messages : 159
MessageSujet: Re: → Au pied, et pas plus haut. ♦ xAleksi ←   Lun 17 Juin - 19:07

Il se frappait toujours la tête lorsqu'une nouvelle question tomba. La Terre? La Terre! Ce grand vivier doré par le soleil chatoyant, rempli de gens charmants, de proies délicieuses et toujours soucieuses de satisfaire son insatiable envie d'expérimenter de nouveaux jeux. Mais plus que cette évocation du paradis...sur Terre, ce fut le souvenir impérissable d'une rencontre ayant devant toute autre marqué l'esprit du jeune Arrancar. Les saltimbanques avec leurs instruments à vent et leur accoutrement à base de ponchos et chapeaux loufoques gardaient une place immense dans son cœur. Enfin...dans ce qui devrait être son cœur, mais n'était au final que le centre névralgique de ses pulsions et envies. Eut-il effectivement possédé l'organe symbolique qu'il eut versé une petite larmounette de mélancolie.

Flute- Peruvian - Inca Son - Kulla by South American Music on Grooveshark

- Oh oui, oh oui...LA TERRE! TADAAAAAM! Soleil, jambes, bras! Fourrage, chanson, baoum, pluie de béton! Chien chien à sa mémère... #ZAP# et l'autre petit futé avec son feu, aussi, lui, il aurait du mourir, il aurait #ZAP# des flûtes aussi, des flûûûûûtes!

Et de ses lever, et finir par imiter le flûtiste des légendes qui conduisit les rats à la flotte, vers leur trépas humide. Sauf qu'il n'avait rien sous la main, si ce n'était son trilili, qui fit au final pas mal l'affaire, bien qu'il ne pouvait se pencher assez pour souffler dedans. Il se contentait donc d'agiter les doigts de chaque côté, comme s'il plaçait ses notes, l'air dégoutant et génial à la fois, touché par la grâce - mais la grâce de qui, ou de quoi?

Et la belle parla d'une mission, de ce qui l'avait amené sur Terre elle aussi, à la rencontre de la Maitresse et de lui. Ainsi elle avait eu quelque chose derrière la tête, quand elle s'était offerte à son épanchement amoureux, tout en sébum et autres concrétions physiologiques. La mention du caillou magique eut tôt faire de renforcer les suspicions de l'albinos, qui changea du tout au tout, se recroquevillant dans une position défensive, l’œil calculateur, mi-ouvert, tentant certainement de jauger quelque chose qui devait correspondre à ses standards de recherche.

- Un caillou...magique? Oui, je sais, je sais, j'ai vu #ZAP# non! Je n'ai rien vu du tout, du tout. Juste du gravier partout, des morceaux de foyer, des caillots de sang, oui, oui, rouge, gris, gris-rouge...

Il reculait, maintenant insensible au charme de l'appât dodu qu'on lui avait présenté. D'ailleurs se rendait-il de suite vers ses vêtements épars, tentant d'y mettre un semblant d'ordre avant d'espérer les enfiler. Son trésor était en péril! On cherchait à lui prendre. Il n'était as fou, il ne se laisserait pas berner aussi facilement. D'ailleurs, tout le monde s'accordait sur ce point. Même le panda rose qui faisait le poirier du côté des colonnades. S'ensuivit un chemin de pensée qui, bien sûr, trouva ses échos à l'extérieur, bien fortuitement.

- Elle cherche le caillou, ça oui #ZAP# oui mais je c'était cadeau, premier arrivé, premier servi #ZAP# elle veut la gloire, pourquoi la gloire? #ZAP# elle veut les faveur de la Maitresse #ZAP# oui mais pourquoi n'avoir jamais montré le morceau? #ZAP# pas d'importance, pas d'importance pour d'autre que moi...

Il serait bien difficile de se sortir de cette manne de pensées qui s'enroulaient telles des tentacules au sein de la psyché endommagée de l'hybride. Il en était à enfiler son pantalon - son caleçon toujours fiché sur sa tâte - lorsqu'un coup d’œil derrière son épaule lui rappela le joli petit lot saucissonné ainsi que sa prédatrice non moins sensuelle, promesses d' ahanements, de coups, de griffures et d'explosions intenses de joie mal réfrénée. Il se retourna, stoppant sa tâche en cours. Il affichait un air candide sur le visage, celui d'un enfant qui se demande encore si le bonbon qu'on lui propose existe vraiment.

- Tu...tu veux retourner sur Terre, avec moi?

What what in the butt by Butters on Grooveshark

Elle le voulait pour elle toute seule, ça crevait les yeux. Oublié, son précieux trésor, et rebonjour, afflux sanguin provoquant une douloureuse rigidité non-cadavérique. Un instant, il se tenait droit comme un I, l'autre il enserrait la taille de son interlocutrice, la tête appuyée sur l'une ses cuisses, le visage pris en sandwich entre la gorge de la serpente et les rondeurs de son appât. Tout a son excitation, il remuait la tête, comme un chat cherche les caresses, sa jambe droite animée de tressauts nerveux.

- Tu veux qu'on copule, hein? Tu veux jouer à frotti-frotta...oui oui oui, on fait tout ça, et puis...après, on va sur Terre!

Il y avait quand même un sentiment de remord qui pesait sur sa conscience. Il avait une conscience? La bonne blague!

- Mais...et la Maitresse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t467-aleksi-alexandrov-termine#2427

avatar
Rang : Demoiselle ❖ têtue à fourrure

Messages : 344
MessageSujet: Re: → Au pied, et pas plus haut. ♦ xAleksi ←   Jeu 27 Juin - 18:10

« Au pied, et pas plus haut. »
→ Au moins, elle saurait que lui parler de la terre avait vraisemblablement le don de mettre de bonne humeur. Mais elle se serait bien épargné le petit spectacle qui en découla et détourna instinctivement le regard : non pas parce c’était révulsant en soit, mais plutôt par honte pour lui. La gêne et la honte étaient des sentiments qui devaient lui être si étranger qu’il fallait bien, dans ces moments la, quelqu’un pour s’embarrasser à sa place. Et encore, Nae était loin d’être la personne idéale pour ca, compte tenu de son tempérament.
Cette parenthèse fut close bien vite cependant, et la réaction de l’animal face à l’évocation du « caillou magique » eut tôt fait de piquer à vif la curiosité de la serpente. Se prostrant, il réagissait de manière on ne peux plus explicite, et si Naezka ne pouvait tirer de conclusions sur le vif, elle pouvait au moins déduire de son changement d’attitude soudain qu’il y avait bien anguille sous roche. Mais que faire désormais ? il était clairement sur la défensive, mais le flot de parole qu’il laissait échapper consolidait l’hypothèse selon laquelle il y avait bien quelque chose. « Oui je sais »… Et ce gris rouge. Nae savait en effet que les pierres sombres luisaient d’un rouge carmin, même si elle n’avait encore jamais eu l’occasion d’en voir de ses propres yeux.
Il reculait désormais, tendant la main en arrière en direction de ses habits. Ressentait-il tout à coup le besoin de se rhabiller ? cet être étrange connaissait il la pudeur ? La demoiselle avait la vague impression qu’il ne s’agissait pas tout a fait de cela, et qu’il aurait volontiers fui nu comme un ver avant de se souvenir que ses habits étaient « importants ». Après tout, il les avait aussi trainés jusque la alors qu’il faisait le polisson sans couche culotte. Enfin, ses paroles consolidaient sa théorie, et achevaient de lui faire penser que cet Aleksi cachait bien quelque chose. Mais quoi tout a fait ? Les monolithes tombés sur les différents mondes étaient a sa connaissance très grands. Mais l’impact avec le sol avait du être rude –sans compter les dommages que la météorite avait du subir après coup- et il n’était pas impossible que des fragments de la pierre mystérieuse aient été disséminés dans les environs du point d’impact. Naezka souriait. Elle comprenait désormais que pour obtenir des informations d’Aleksi, il suffisait à peu de chose près de guider le flux de ses pensées. Bien sur, dicter par après ces actions était un tout autre combat, tant il était changeant. Mais elle avait de bon espoirs d’y parvenir, petit à petit, peut être.

Il avait l’esprit tordu, celui là. Nae demeura impassible, alors qu’elle se demandait vaguement de quelle manière l’Aleksandrov résonnait : il était évident que le fil de ces pensées tournait toujours un peu autour des mêmes choses. Elle eut un mouvement de recul léger cependant lorsque l’animal bondit subitement vers elle pour passer le bras à sa taille. Nae ne pouvait se permettre de le repousser, mais elle ne tenait nullement à entrer parfaitement dans le jeu de la créature, pour la simple et bonne raison que cela lui répugnait. Pourtant, elle se rendait compte au contact qu’envers et contre tout, la petite chose avait un corps d’homme, somme toute. Bien sur, son air idiot et son attitude qui tenait plus de l’animal que de l’être humain avaient tot fait de rappeler à qui on avait à faire. L’Arrancar se tenait elle aussi raide comme un piquet, et s’efforçait, par sa posture, de l’empêcher de se coller trop à elle tout en lui tendant un peu plus l’appât, sans le lui donner pour autant.
A nouveau, Naezka réfléchissait à toute vitesse sur l’attitude à prendre : finalement, être confrontée à cet être complexe et déraisonnée demandait beaucoup plus d’efforts qu’on ne le pensait, justement parce qu’il n’était pas normal. D’autant qu’elle avait un peu de mal à se concentrer en cet instant, troublée par une étrange sensation qui n’avait rien d’habituel. Elle ne voulait pas risquer de le brusquer, sans qu’il interprète pour autant à « gentillesse » comme une invitation quelconque. Ses lèvres s’entrouvrirent – elle s’apprêtait à répondre, lorsqu’enfin l’animal se reprit pour évoquer « sa maitresse ». Nae fut déstabilisée un instant –« rha cette connasse ! »- puis décida bien vite de rebondir sur le sujet à son avantage.

→ Non Aleksi, nous ne copulerons pas. –une bonne chose de dite- Ca serait mal envers ta maitresse, justement. Et moi aussi, j’ai mes engagements. |

Vivrait-il cette affirmation comme un drame ? Tout en disant cela, elle avait posé la main sur la tignasse blanche de l’énergumène pour lui tapoter gentiment la tête. Et comme il s’amusait à adopter les attitudes d’un chat, elle se hasardait même à gratter, légèrement d’abord puis avec plus d’assurance, derrière l’oreille du cabot comme elle l’aurait fait pour un animal. Tout en faisant cela elle en avait profité pour se reculer un peu, se soustrayant à l’emprise de son bras. Était ce être trop téméraire que de se montrer aussi agréable ? Dans son cou, les deux serpents ondulaient, l’enlaçant fermement et tenant leur têtes en direction du Fraccion de la Tercera, prêt à tout moment à défendre leur maitresse du vil copulateur. S’il avait le malheur d’être trop entreprenant, il était certain de subir leur morsures et leur ballas… Malheureusement, Naezka savait bien que cela n’aurait que peu d’effet.

→ Mais qui sait, peut être qu’on pourrait retourner sur terre oui. Si tu es bien sage, je veux bien. Comme ca on pourra chercher le caillou magique ensemble ! Ta maitresse elle s’en fiche tu sais, du caillou. C’est pour ca qu’elle ne t’en a même pas parlé, elle voulait juste taper ces hommes du Kanshu et chasser. Mais moi, si tu trouves quelque chose, je serais très fière de toi ! Parce qu’avec le caillou, on pourra peut être découvrir plein de choses, et faire plaisir à nos maitres ! |

Elle exagérait un peu bien sur. D'autant que ni Dark ni Daestra n'avaient de chance de faire grand cas de tout cela, à moins qu'il n'y ai vraiment de découverte signifiante sur les Maho Tsukai à la clef. Mais le mettre en confiance et lui suggérer qu’ils pouvaient entretenir un rapport ou elle l’estimais un tant soit peu -en plus de jouer avec la corde sensible- pouvait bien avoir du bon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2085-elisa-volstoi-fiche-technique

avatar
Rang : SEXta

Messages : 159
MessageSujet: Re: → Au pied, et pas plus haut. ♦ xAleksi ←   Mar 2 Juil - 20:06

Trop d'information pour le gentil chien chien à sa mémère. Tout d'abord, le fait qu'on lui refusait la copulation, à cause d'engagements. Aleksi ne savait pas ce que c'était, mais ça ne semblait pas très attrayant, les engagements. Du coup, il s'était fait une raison, la case "sexe" resterait vide, sans aucune croix pour la remplir, ne serait-ce qu'un peu. Mentionner la jalousie de sa Maitresse était vain, par contre. La Princesse n'était pas portée sur la possession, du moins à ce niveau là. Qu'on soit la victime des assauts enfiévrés de son jouet, c'était une chose, qu'on lui vole sa loyauté, une autre...Après tout, elle ne portait pas, au même titre que d'autres grands noms du Hueco Mundo, un titre de noblesse pour rien. Elle octroyait des libertés comme elle les reprenait, impitoyablement, sans même une onde d'hésitation. Ce fut un grand moment, à l'intérieur de l'Alexandrov: celui où il comprit que sa place en ce monde n'était pas un pur hasard mais bien quelque chose de bien déterminé, un chemin tout tracé qui l'amenait exactement là où il devait être, à sa place sur l'échiquier. Il était le fou du Roi, le personnage au déplacement contraire à toutes les autres pièces, excepté la Reine, peut être. Mais n'était-il pas à son service? Et hop, un point de plus pour cette logique inaltérable.

-------------------------------------------------------
Petit tour dans le monde intérieur de l'Arrancar
-------------------------------------------------------


Circus Contraption Theme by Circus Contraption on Grooveshark

Il courait comme un dératé sur l'échiquier, les mains levées, la bouche bavante, grande ouverte sur un beuglement n'ayant rien à envier au plus aguerri des Wisigoth.

- BEEEEUUUUUAAAARGH!

Et oui, c'était le fou. D'ailleurs, le chapeau à clochettes lui allait comme un gant. Ça tintait, tintanabulait, à sa suite.

- La diagonale, c'est létaaaaaaaal!

Et de taper quelques pas de danse sur une case noire. Rockabilly, le bouffon. Et les marmottes intergalactiques qui tournent, tournent, tournent, dans un vortex coloré qui aboutit sur une pâquerette qui éclot, en plein sur le front d'un fonctionnaire japonais cinquantenaire, la mine déconfite, le poireau poilu.

------------------------------------------------------------------
Fin de la visite dans le petit monde intérieur de l'Arrancar
------------------------------------------------------------------


- Magique le cailloux. Magique le cailloux? Pas magique le cailloux, rien, des clous #ZAP# j'te fiche mon bras aux clebs qu'il est tout mort, ton tamagochi! #ZAP# pas la peine de tortiller du cul pour chier droit, poupée, si c'était le cas, on en aurait entendu parler, depuis le temps #ZAP# hein, quoi, hein?

Tour à tour une voix assurée, puis finalement geignarde, comme déboussolée. Ses différentes facettes avaient toutes un avis bien arrêté sur la question de la pierre qu'il cachait pour lui tout seul. Bien sûr, son côté enfantin l'obligeait à collectionner les objets de voyage comme on garde une pierre ou un coquillage, mais d'autres n'étaient pas nés de la dernière pluie.

- Faire plaisir à la Maitresse, c'est chasser.

Une évidence.

- Manger son caca c'est pas bien. Le lancer c'est mieux. On pourrait lancer du caca sur les poulets? Le Monsieur avec les cheveux tout mauve il veut que je fasse mes besoins sur le bureau du Roi.

Et de chercher quelque chose dans ses poches. A se demander si elle n'étaient pas sans fond, vu ce qu'il en retira. Tout d'abord, quantité de sable, qui aux vues des circonstances n'était pas incongru, puis d'autres babioles, comme un chapeau péruvien, une chaussure de sport, un morceau de verre, un gorille qui laissait sortir sa bistouquette quand on le pressait assez fort, des perles, un os, probablement un morceau de colonne vertébrale...puis, dans un éclair fugace, le morceau de monolithe. L'albinos du bien constater que le regard de la femme portait sur son précieux objet d'un noir de geai. Aussi ses yeux s'étrécirent-ils alors qu'il sondait ses motivations, se recroquevillant le temps d'un instant en un mouvement clairement possessif. Puis, dans un geste, il faisait sauter l'objet d'une main à l'autre, avant de se pencher vers la femme, poing tourné vers le bas.

- Tiens!

Catch Item by 近藤浩治 on Grooveshark

Ouvrant lentement ses trois derniers doigts, en commençant par l'auriculaire, l'ingénu laissa tomber sa prise dans la paume de son interlocutrice, avant de rejoindre les mains sur son plexus, l'air d'attendre quelque chose. Son offrande? Une petite boulette d'excrément séché, qu'il avait sorti de ses poches en même temps que le reste. Le tour de passe-passe avait été parfait, quand bien même le jeune homme l'aurait fait consciemment. Il gardait bien sur entre le pouce et l'index sa prise de guerre, ayant compris qu'il ne pourrait cacher longtemps son trophée aux yeux inquisiteurs de la serpente. Ne restait plus qu'à imposer sa volonté, asseoir son droit de posséder.

- On va jeter du caca sur la Terre. Et on trouvera des cailloux, mais ça, c'est à moi! #ZAP# Qui casse paie #ZAP# Laisse moi te dire une bonne chose, marin d'eau douce! Le premier qui met la main sur mon trésor se retrouve à danser avec les requins, les pieds attachés à un boulet pour visiter le fond, c'est bien clair? #ZAP# A moi à moi à moi à moi à moi à moi à moi à moi à moi à moi à moi à moi à moi à moi à moi à moi à moi à moi à moi à moi à moi à moi encyclopédie à moi à moi à moi à moi à moi à moi à moi à moi! Oh!

Prise de conscience. Elle cherchait à faire quelque chose de son propre chef, genre, action sous-marine complètement cachée de l'espionnage de la couverture! Ah! AH! AAAAAAAAAAAAAAAAAAH! Élémentaire, mon cher maçon!

Joker & The Thief by Wolfmother on Grooveshark

- Oh toi, j'aimerais pas être à ta place.

Ça non.

- Oh si ils savent, il vont tellement te faire mal. Tu fais des cachotteries? Tu veux faire des choses à la Maitresse? Tu veux faire des choses qu'elle veut pas, qu'elle s'en fiche, mais c'est pas vrai, peut être qu'elle s'en fiche pas, peut être qu'elle veut pas qu'on le fasse, peut être qu'elle veut pas qu'on s'en fiche, peut être qu'elle est allée sur Terre et qu'elle voulait pas que tu viennes, et que c'est pour ça qu'elle voulait pas te ramener ici, peut être qu'elle veut te laisser toute seule, toute seule, punie! Peut-être que tu veux lui prendre Aleksi, pour l'embêter, l'ennuyer, la faire chier! Cailloux, hiboux, nuit, étoiles, lumière, Soleil, Terre, humains, manger, cake, mensonge....mensonge! Traitrise! GAH!

Il avait reculé d'un bond, avant d'attraper la chaine qui lui enserrait le pied, et de tirer dessus de toute ses forces. Elle rompit, bien sûr, le morceau restant s'affalant le long de sa jambe de pantalon, pour aller atteindre le sol, près de sa cheville toujours maintenue. Un rictus mécontent enlaidissait maintenant son visage, alors que le délire qui le prenait lui soufflait de ne pas tomber dans un panneau pareil. C'était comme ça. Ça pouvait changer, hein! C'était aussi probable que la chance de se manger un pruneau dans une partie de roulette russe. Pour l'instant, en tout cas, le Fraccion ne cherchait qu'à se mettre à l'abri de toute cette tentation.

- Pas gentille, moche, moche, là!

Et de lui envoyer au passage une poignée d'autres boulettes séchées à la tronche, histoire de couvrir sa fuite. Car il avait décidé de se carapater, pour ne pas se retrouver désisté de son bien et de son libre arbitre - un grand défenseur des libertés et du libre arbitre, de l'opinion réfléchie et de la logique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t467-aleksi-alexandrov-termine#2427

avatar
Rang : Demoiselle ❖ têtue à fourrure

Messages : 344
MessageSujet: Re: → Au pied, et pas plus haut. ♦ xAleksi ←   Ven 26 Juil - 23:51

« Au pied, et pas plus haut. »
→ Il y avait quelque chose d’effrayant dans ses voix –parmis les nombreuses qui parcouraient son esprit- qui soudain avaient l’air plus clairvoyantes – mais aussi malveillantes- que les autres. Si l’animal en lui-même n’avait rien d’effrayant si ce n’était son attitude chaotique au combats, celles-ci n’annonçaient rien de bien rassurant à chaque fois qu’elles se prononçaient, et Nae n’aimait pas ca. Mais peut être était ce aussi grâce à ses petites raisons qu’il était plus aisé à percer à jour ? Si l’animal était le grand cru du désordre au sein de Las Noches, Nae au contraire devait face à lui redoubler de vigileance pour contrôler les moindres muscles de son visage ainsi que ses réactions : si elle s’emportait, elle le perdait à coup sur. Du moins, tel qu’elle voyait les choses…

C’était irrévocablement que son regard se posât sur la pierre. Son pressentiment s’avérait vrai, et elle venait de valider le meilleur des cas de figure : comme un enfant qui gambadant sur la plage s’approprie le coquillage qu’il y a déniché, Aleksi avait bel et bien mis la main sur une pièce à conviction alors qu’il cavalait. Ses pupilles remontèrent immédiatement au visage de l’Aleksandrov, qu’elle observait, avant de s’abaisser à nouveau sur ses mains : s’il avait eu un geste de recul, il semblait aborder une fois de plus un comportement d’enfant. Face à son attitude, la demoiselle ne put que tendre –non sans une certaine hésiation- sa paume ouverte. Elle ne se faisait pas trop d’espoirs.
Naezka avait elle vraiment envie de continuer sur sa lancée … ? Franchement, elle se surprenait désormais à peser le pour et le contre. Elle avait l’habitude des spécimens un peu atypiques, et savait habituellement s’amuser de leur compagnie. Mais là… La main nacrée ne bougeait plus, par peur de voir rouler la petite boule mal odorante dans sa paume. Elle retenait tant bien que mal une grimace, tentant toujours, plus ou moins efficacement, de faire bonne figure. Détournant le regard elle continuait à observer Aleksi comme un scientifique observe son spécimen d’études. Il était si affairé à s’agiter dans tout les sens et vivre de ses propres réactions qu’elle pouvait bien se permettre de ne rien faire sans même qu’il ne s’en rende compte. Son attitude positive semblait définitivement décliner, et elle n’était pas étonnée désormais de la voir disparaitre. Mais Naezka ne s’était pas spécialement préparée à cette tournure…

Elle haussa le sourcil. Pensait-il avoir compris quelque chose ? Son attitude n’était pas toute désintéressée il est vrai, mais bon… Naezka ne portait pas Daestra dans son cœur, il était vrai, mais jamais elle n’admettrai ouvertement « comploter » contre elle. De plus l’objet de sa convoitise n’avait ici rien à voir avec la Tercera, être faisait qu’attiser une curiosité toute personnelle. Tout au plus chercherait elle par la même à apporter quelque chose à Dark. Quand au fait de se mettre Aleksi dans la poche ~
Si l’énergumène était intéressé, il n’en était pas moins une potentielle source énorme de problèmes. Elle pouvait se passer de lui, et nuire un jour ou l’autre à sa maitresse par de tout autres moyens. Elle éclata tout simplement de rire à la moitié de sa tirade.

→ Wow 'leks ! T’en as de bonnes toi, j’sais pas ou tu vas les– Whoops ! –chercher ! |

Elle s’était décalée d’un Sonido mineur pour éviter les quelques projectiles insalubres jetés dans sa direction. Faisant rebondir celui qu’il lui avait remis au creux de sa pomme, elle le jettât haut dans les airs de sorte qu’il retombe –si celui-ci ne gesticulait pas trop- sur la tignasse blanche du Fraccion. Les sourcils légèrement arqués mais toujours l’air enthousiaste et le sourire aux lèvres, elle continuait :

→ J’compte pas te le voler ton caillou voyons ! Et encore moins monter des plans diaboliques toutou, ya rien à savoir ! Enfin. – elle marqua une pause, hésitante- c’est vrai que j’aurai bien aimé que tu me le prêtes pour l’étudier un peu avant d’en chopper des plus gros ! C’est que c’est pas n’importe quoi, ces trucs là. |

Elle penchait la tête sur le coté, l’air un peu déçue tout à coup. « Mais si tu veux pas, tant pis. » Son visage juvénile du fait de ses mues avait l’avantage de la faire aisément passer pour plus candide qu’elle ne l’était. Finalement, elle haussait les épaules pour ajouter presque marmonnant pour elle même. « En plus ca aurait pu être marrant de jeter des crottes sur les gens sans même qu’ils nous voient ouai ! Ca fait pas de mal un peu de déconne après avoir travaillé dur…. » Et lui adressant un sourire rieur, elle commençait à se décaler pour sortir du coin ou elle était nichée. Nae gagnait déjà le couloir le plus proche lorsque soudain, elle parut se souvenir qu’elle avait toujours une femme nue sur l’épaule. Faisant volte face, elle s’en délesta.

→ Allez, jte la laisse quand même elle avait l’air de te plaire ! |

Le butin touchait le sol dans un bruit mou, et la femme ficelée se mit aussitôt à gigoter. Naezka se redressait derechef, admirant un instant le derrière nacré qui gigotait sous ses yeux. Une jolie proie, tout de même ! Mais pas trop son type, elle savait qu’il en serait plus heureux qu’elle. Elle s’en détournait, pour s’interrompre une dernière fois.

→ Oh et Aleksi ! Fait gaffe quand même, le caillou, on m’a dit qu’il pompait le Reiryoku, te rend pas malade en le gardant sur toi tout le temps. Ciao ! |

Un dernier sourire, et elle pivotait pour disparaitre à l’angle du couloir. En gardant toujours la pierre sur lui ainsi, ne ressentait il pas l’emprise négative qu’elle avait sur lui ? Pompant son énergie petit à petit… En un sens, il était presque mieux qu’il la garde ainsi sur lui, au moins Naezka s’épargnait elle ainsi ce mal. Et puis au moins, elle savait qu’il l’avait en sa possession, et pouvait toujours s’arranger pour mettre la main dessus en cas de force majeure… Tendant l’oreille, elle avançait tranquillement dans le couloir qu’elle venait de gagner.
Désolée pour l'attente, j'espère que c'est pas trop tout pourris x__x

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2085-elisa-volstoi-fiche-technique
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: → Au pied, et pas plus haut. ♦ xAleksi ←   

Revenir en haut Aller en bas
 

→ Au pied, et pas plus haut. ♦ xAleksi ←

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haut les Nains ! [Messagers du Rêve - MJC Savouret, Epinal]
» Saut de 361 pieds en motoneige
» L'habitat au haut Moyen-Age
» Art et Tradition-découpages du Pays-d\'En-Haut...
» Couleur de la cape de haut elfe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Chroniques & Flashbacks :: Chroniques & Flashback-