AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Nocturne [PV Mou-dada et Naodkoko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Rang : Capitaine de la Septième Division

Messages : 355
MessageSujet: Nocturne [PV Mou-dada et Naodkoko]   Lun 4 Nov - 17:39

Comment peut-on être aussi con ?

On lui avait dit qu’il s’agissait d’une mission dangereuse pourtant, et il s’estimait prêt. Non. Ils l’estimaient tous. L’objectif, pour une fois, n’était pas de faire disparaître quelqu’un, juste de l’observer. Si la cible n’avait rien d’extrêmement dangereuse d’ailleurs, un simple humain un peu bizarre. C’était la situation qui demandait un peu de doigté, compte tenu de l’offensive Quincy qui venait de s’achever. Si l’un d’entre eux le croisait dans la vile de Karakura, c’était le combat assuré… Et personne ne souhaitait un nouvel affrontement, cela va sans dire, il fallait donc faire profil bas, se cacher dans l’ombre et regarder. Assimiler. Enregistrer l’information. Bref, une mission parfaite pour le shinigami qu’il était. En plus, ce n’est pas comme si c’était sa spécialité !

Sauf qu’à force de trop en faire, on laisse de côté des règles simples de sécurité comme, par exemple regarder des deux côtés de la route quand on traverse, porter un casque sur un chantier ou, tout bêtement, vérifier qu’on ne ressent pas l’aura d’un arrancar quand on traque quelqu’un. Au hasard hein. Vraiment. Evidemment la bête ne s’était pas spécialement fait prier pour s’attaquer au membre de la deuxième division. S’il n’avait pas le droit d’utiliser son Shikai à moins d’être vraiment dans une merde noire, il n’en restait pas moins un guerrier plutôt convainquant… quand il n’était pas concentré sur une autre cible. Le fait est donc qu’il avait pris un premier coup ( de croc, de dard, ou de pince) avant même de se rendre compte qu’il était attaqué.

« Ah le connard ! »

Le combat n’avait pas duré longtemps, mais avait eu quelque conséquence sur son état. Il faut dire qu’en plus de perdre de vue son objectif, il avait été obligé de subir les assauts de la bête pendant presque un quart d’heure avant d’avoir recours à l’âme de son arme. Sa lame avait été fort attristée de se voir appelée dans un combat aussi peu intéressant, et du coup, risquait sans doute de lui faire la tête les prochains temps. De plus, l’assaut de la bête n’avait pas été sans conséquences pour lui. La première blessure semblait plutôt grave, et elle avait réussi à lui administrer quelques lésions superficielles. Evidemment, il n’avait pas fait appel à son Bankai. Les règles restaient identiques à celles qui s’appliquaient avant l’invasion des Quincies…

Appuyé contre un mur, il reprenait peu à peu son souffle. Il sentait le sang couler le long de sa jambe, et ce, malgré la faible luminosité de la ruelle. Il était blessé, il avait raté sa mission, et il n’avait pas moyen de rentrer à la Soul Society avant le lendemain matin, le portail ne s’ouvrant qu’à une heure précise. Karakura, la nuit, ce n’était vraiment pas un endroit très accueillant.

« J’aurais mieux fait de m’abstenir, pour cette mission» grommela-t-il en s’allumant une cigarette.


Dernière édition par Serpiente le Mer 20 Nov - 11:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1672-serpiente

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: Nocturne [PV Mou-dada et Naodkoko]   Lun 4 Nov - 21:21

Et si je faisais des gaufres, ce soir ?

Oui, ça sonnait bien dans ma tête. Tomoe et Soey ont trouvé aussi, que ça sonnait bien. Tellement bien qu'on m'a demandé d'aller faire les courses, et d'aller acheter de quoi en faire. Oui, oui, à une heure du mat'. Nan, nan, on est pas bourrés. On est juste ... Comment ils disent ça, à cette époque ..? Ah oui. On est juste cons. Je soupirais, longuement. J'aimais pas sortir, tard le soir. Pas que j'ai peur du noir, mais quand même ... C'était pas ce qui me rassurait le plus. Après tout, j'sais plus qui disait ... Disait un truc genre, "La nuit est noire et pleine d'horreurs".

J'en aurai ri. Si j'avais été une personne normale. Mais j'étais plutôt du genre anormale. La nuit, les bruits les plus courants prennent des sonorités angoissantes, les ombres s'entremêlent en des chimères terrifiantes, et la pénombre rend les silhouettes penaudes ... Inquiétantes. On avait peur de l'agression, oui ... Mais pas de celles d'hommes et femmes de ce plan. On avait peur de ce qui pourrait venir d'autres. Mon regard se baladait, nerveux. Je sursautais quand j'entendais une voiture passer, ou que le vent rugissait de façon un peu trop humaine.

Ce n'était qu'une nuit comme les autres.

Je refermais mon emprise sur mes sacs de provisions, alors que je prenais un raccourci. Raccourci à travers des rues étroites et où l'on avait pas eu la décence de mettre de l'éclairement. Ce n'était pas la première fois que je le prenais, pas la dernière nan plus. Pourtant, mon coeur battait toujours à cent à l'heure quand j'empruntais le passage. C'est bête, nan ? Je riais, un peu nerveusement.

- Y'a rien d'plus que des rats morts par ici, nan ?

Personne ne me répondait, pas même le vent. Je me sentais un peu honteuse. Je soupirais, une nouvelle fois, continuant ma route. Et là, avant de le voir, je le sentais. A travers l'odeur de pourriture et de décomposition, celle de cigarette toute fraîche. Quelqu'un qui fume, ici ? Je me raidis. C'pas le genre d'endroit où on s'arrêterait pour fumer. Pour pas dire qu'en fait, ça sent l'embuscade pas très discrète ...

Vivement, je m'occulte dans un renfoncement du mur. Mon pied marche sur quelque chose qui a l'air ... Visqueux. Je grimace, de dégoût. Et j'attends. Pour être sûre de ce qui m'attendait au-delà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

avatar
Messages : 752
MessageSujet: Re: Nocturne [PV Mou-dada et Naodkoko]   Dim 17 Nov - 12:11

Gargouillis dans sa boîte de chaire. Que son ventre lui presse, cette désagréable sensation de manque. L'hiver, cruelle couverture de pénurie coupable de son mal. Trois jours à jeûner, son regard se faisant plus affûté que jamais, aux aguets du moindre gibier. Toute agonisante dans une marche titubante, celle-ci cesse inopinément. Son sixième sens de chasseresse titillé, sa figure se tourne brusquement vers cette présence. Un chat noir la toisant du haut d'une corniche. Un claquement, elle se rut dessus, enclenchant la chasse. Détale et se faufile le félin dans des ruelles toujours plus étroites, toujours plus profondes. Passe-t-il à l'abri sous des poubelles que sa prédatrice pulvérise son refuge avec une violence qui le fait tressaillir. Son habileté seule justifie que s'éternise la poursuite.

Une brèche inespérée dans une paroi, l'animal traqué intègre la bâtisse, se sauvant in extremis de la poigne de l'autre sauvage qui arrache et écrase les briques dans un râle rauque de frustration avant de se figer sans la moindre transition. Une nouvelle odeur... Ses pupilles rageuses se dirigent vers une nouvelle proie humanoïde apparemment blessée à la jambe. Le regard fixe, les yeux paraissant presque sortir de leurs orbites, Muda enlève son bras de l'intérieur du bâtiment pour s'approcher lentement, toute rampante, vers sa cible.

La trombine à quelques centimètres de celle de son vis-à-vis, elle le renifle, le jauge avant de porter ses narines à hauteur de sa plaie. Ses doigts tremblotants s'y frottent pour y prélever un peu de sang, sang qu'elle prend le temps de savourer par le biais de suçotements. Le regard étincelant, l'affamée excite sa faim à léchouiller désormais le visage de ce qui allait être son repas. Nul besoin de doctorat pour deviner que les crocs de cette drôle de bestiole étaient sur le point de combler son appétit vorace grâce aux bons soins de ce gros steak appétant servi sur un plateau.

_________________


Thème de la chose ♪


Eimi:
 

Chronologie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1547-muda

Rang : Capitaine de la Septième Division

Messages : 355
MessageSujet: Re: Nocturne [PV Mou-dada et Naodkoko]   Dim 17 Nov - 21:15

Deux présences inattendues s'étaient immiscées dans la ruelle. Serpiente se demanda s'il ne pouvait être tranquille deux secondes, et ce qu'il fallait pour retrouver sa si chérie solitude. Lançant sa cigarette au sol, il empoigna son sabre, sans trop savoir s'il allait directement le planter dans l'être qui s'était silencieusement approché de lui, ou non. Le fait est qu'il s'était isolé dans cette ruelle pour reprendre un peu ses esprits, et pour ce faire, il avait activé l'une de ses techniques classiques. Une sorte de sonar qui lui révélait la présence des forts reiatsu dans les environs.

* Qu'est-ce que ... *


Lorsque ces deux points s'étaient gravés sur sa rétine, il avait été étonné. Est-ce que ces deux reiatsus venaient l'attraper ? C'était peu probable. Aucune coordination. Aucun plan d'attaque commun. La nature même de leurs énergies semblaient différentes, et pourtant le Shinigami ne voulait prendre aucun risque. Si l'une des deux personnes s'était tout simplement caché dans ce qui semblait être un renfoncement du mur, l'autre s'était approchée. Beaucoup trop pour que cela ne puisse être considéré comme une agression par l'assassin de la deuxième.

L'ancien tueur à gage avait dégainé son sabre et l'avait planté juste à côté de sa jambe, face à la créature qui se croyait peut-être encore invisible dans la pénombre. Il n'allait pas attaquer de face, ou du moins, pas sans activer son Shikai, après tout il restait blessé. S'il devait se défendre, il risquait d'y laisser plus que sa peau.

" T'as pas une aura de Hollow, alors je te laisse une chance, mais si t'insistes, j'vais te trancher en toutes petites lamelles, mon con..." susurra-t-il à l'attention de celui qu'il commençait tout juste à considérer comme un adversaire.

Restait le problème de la deuxième personne. Son reiatsu émanait par tous les pores de sa peau, probablement n'avait-elle jamais appris à le dissimuler. S'il avait du en faire sa cible, il aurait pu la suivre à la trace sans aucun problème... et il n'aimait pas ça. Était-ce possible qu'il s'agisse d'un piège, voir d'un leurre ? Serpiente n'en savait rien, mais il ne pouvait laisser de côté cette hypothèse.

Plus fort, il s'adressa à la deuxième personne. Dans le doute, souvent il fallait s'abstenir, mais le cas présent, pour peu qu'il s'agisse d'une personne "innocente", il ne pouvait pas se permettre de la laisser se faire embarquer dans un possible combat. Malgré lui, il s'était donc décidé à la prévenir.

" Et toi là, tu comptes rester cachée longtemps ou quoi ? "

Oui, bon, il y avait mieux comme manière de prévenir les gens, mais la communication ça n'avait jamais été son fort à Serpiente.


Dernière édition par Serpiente le Mer 20 Nov - 11:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1672-serpiente

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: Nocturne [PV Mou-dada et Naodkoko]   Mar 19 Nov - 22:05

J'attends. J'essaye de contrôler ma respiration, les battements de mon coeur.

J'attends, comme une cruche. Si ça se trouve, il y a rien, si ça se trouve, c'est juste mon imagination débordante qui me fait imaginer le pire. Je deviens trop parano, et c'est même pas ma faute. Pas totalement. Du tout. Un peu ? Aaarg ! Je m'embrouille l'esprit toute seule, j'suis sérieuse là ?! Et puis ... Et puis ... Il fait froid ! Je commence à me geler moi, et le truc sur lequel ma botte se trouve, et bah ... Il est carrément dégueulasse ! Allez, j'en ai marre ! Je m'en vais, et je m'en moque de ce qu'il peut y avoir devant moi ! Un agresseur ? Je lui balance mon sac de provisions à la tête et ... Et ... Et bah je cours aussi vite que mes petites jambes me le permettent ...

Je déteste ma vie.

Et si je faisais juste demi-tour ? Okay, ça me prendra une demi-heure de plus pour revenir à l'appart' mais bon ... Sérieux, j'aime pas c't'endroit ... Il a un quelque chose de vicié, et je dis pas ça juste parce que je trouve que l'odeur de cigarette, vomi, pourriture, décomposition et cadavres de rongeurs morts me dégoutent, ah ça nan ! Quoi que si. Définitivement. Erf ... Bon allez, on s'en va, ça serait bête de perdre mes provisions !

Et là, on m'adresse la parole. On ... sait que je suis là ?! Je me tétanise. Réflexe, je me renifle. Mais rien à faire, je sens rien de plus que la merde de cet endroit abandonné de tous. Si même moi j'arrive pas à sentir mon parfum, alors ... Celui qui se trouve au devant, caché dans la pénombre, c'est mort qu'il ait réussi ... Et puis, je suis sûre que mon pas était aussi silencieux qu'on pouvait se l'attendre de la part d'une shinigami ... Il m'aurait vu avant que je me cache ?! C'est mort ... Il faudrait qu'il ait de l'infra-rouge pour me repérer à cette distance ! 'faut arrêter le délire ! Ou ... Ou si ça se trouve, il me parle pas à moi ..?

Ouais. Mais en fait nan. C'est pas que j'y crois pas à ce genre d'heureux hasards, mais c'est que j'y crois pas. D'une façon ou d'une autre, il sait que je suis là. Alors il me reste qu'une solution ...

- Je le dis direct, j'ai pas de thune, alors ça sert à rien que vous m'agressiez !

C'était la vérité. Mais la vérité c'est pas ce qui arrêtait ce genre d'individus, normalement ...

- Par contre, si vous me laissez partir, je vous laisse mes yaourts ! Ils sont bio et avec du bifidus, j'vous jure !

Comment ça ? Vous pensez que mes yaourts ne vont pas le stopper ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

avatar
Messages : 752
MessageSujet: Re: Nocturne [PV Mou-dada et Naodkoko]   Mar 17 Déc - 16:10

Un tressaillement animant un léger retrait. Une lame plantée dans le sol, juste devant son nez, ses pupilles dévisagent son vis-à-vis. Ainsi n'a-t-elle pas affaire à une simple carcasse ? Ça parle et ça grommelle devant ses petites mirettes exorbitées. Ce bout de steak, à elle qu'il s'adresse ? Des lamelles, jolis petits morceaux tout fins, tout ragoutants. Voilà que la bestiole affiche le blanc de ses yeux, ses prunelles comme happées par son lobe frontal. L'extase d'un bout de viande fondant sur son palais, le goût bien prononcé faisant frémir chaque parcelle de son épiderme. Ça bouillonne dans sa tête. Contraction graduelle dans sa cervelle. Entre souffrance et jouissance, Muda se recroqueville et s'étend. Saccadant ses geignements, la chose fait craqueler ses articulations qu'elle déboîte pour mieux rouler en arrière, sur le côté, n'importe où, quelque part, juste devant le second protagoniste. Violent spasme. La voilà debout, le visage à quelques centimètres de celle de son interlocutrice.

-Yaourt ? Ça se... mange ?

La curiosité attisée, Muda, toute baveuse, attrape sa vis-à-vis par les épaules pour mieux serrer sa probable bienfaitrice. Pas question de laisser s'échapper ce qui, au pire, comblerait le vide dans son estomac apparemment bien maltraité au regard des nombreux gargouillis qui la prennent depuis, maintenant, quelques secondes.

-Faim... J'ai faim... Faim ! FAIM ! FAIM ! FAIM !

Ainsi lui éclate-t-elle les tympans en braillant toujours plus fort, toujours plus vite tout en forçant la poigne de son étreinte. La trombine défigurée par le besoin pressant d'assouvir un besoin vital, tout portait à deviner qu'ignorer ses caprices reviendrait à enfanter bien des préjudices.

_________________


Thème de la chose ♪


Eimi:
 

Chronologie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1547-muda

Rang : Capitaine de la Septième Division

Messages : 355
MessageSujet: Re: Nocturne [PV Mou-dada et Naodkoko]   Ven 20 Déc - 14:46

Serpiente n’en croyait pas ses oreilles, la situation avait plus que dérapé, mais heureusement pour l’instant personne n’était blessé. Enfin si, lui, mais ce n’était pas à cause des deux énergumènes présents. La première voix avait sonné plutôt juvénile – alors qu’elle était plus vieille carne que jeune jument – et l’avait contre tout attente pris pour un malandrin. Bon, c’était probablement compréhensible, il était tapi dans l’ombre de la ruelle mal éclairée, et son accoutrement, comme d’habitude, n’était pas des plus accueillants. Sa voix rauque, de plus, ne devait pas avoir arrangé la situation. Bref, il s’était plutôt planté dans sa manière d’aborder celle qu’il avait pris pour une hypothétique ennemie. Pire encore, elle lui avait proposé de lui donner … ses courses ? Était-ce une blague ?

Il n’avait cependant que peu de temps à perdre avec elle, l’autre bête de foire ayant amorcé son approche. La première réaction de Serpiente aurait dû être de décapiter cette chose aussi vite que possible, mais quelque chose l’avait retenu. Sa blessure probablement. Après quelques mouvements erratiques, elle s’était avancé à toute vitesse vers la première personne, et avait murmuré quelques mots. Ainsi, elle était donc douée de parole, ce qui ne manqua pas d’étonner le borgne assassin.
La scène avait beau être surréaliste elle n’en restait pas moins critique. L’espèce de bête secouait son interlocutrice, une jeune femme, comme un prunier, en réclamant sa pitance. Allait-elle avaler toute crue Naoko ? Le Serpent espérait que ça n’en arriverait pas là. Déjà parce qu’il n’avait pas envie de voir ce spectacle, honnêtement. Le cannibalisme ce n’était pas trop son dada. Et puis aussi parce qu’après tout, c’était surement de sa faute si ces deux personnages s’étaient croisés. Le shinigami de la deuxième division supposa que c’était son sang, ou sa puissance spirituelle qui avait attiré la « chose ».

Laissant de côté pour l’instant les questions qu’il se posait sur la jeune femme ( par exemple, d’où elle sortait un reiatsu aussi impressionnant ), il décida d’intervenir. A l’aide d’un shunpo, il s’approcha du duo, et toujours son sabre à la main, il donna un conseil à Naoko, qui n’en avait probablement pas besoin.

« File lui tes courses ! Ce truc a faim !!»

Peut-être que Muda, comme les ours, s’arrêterait pour regarder ce qu’il y avait dedans. D’autant plus que c’était vraisemblablement de la nourriture. Mentalement, il croisa les doigts en espérant que la chose était plus intéressée par le yaourt que par leur chair à tous les deux. Il n’avait vraiment pas envie de devoir se battre dans son état, mais si c’était nécessaire, il devait être prêt.

_________________
OH HELLO THURR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1672-serpiente

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: Nocturne [PV Mou-dada et Naodkoko]   Lun 23 Déc - 21:29

Vous savez, parfois, j'ai envie de rester au lit et de pas en sortir de toute la journée. Ou soirée. J'étais pas pour cette idée, je le dis direct. Les courses à cette heure là, ça se finit toujours mal, et je dis pas ça parce que je me suis faite une saison entière de séries policières tout à l'heure, ah ça nan nan nan ! Je dis ça juste parce que, heu, bah ... Y'a eu un bruit chelou. Un peu comme si quelqu'un galopait, mais à quatre pattes.

Sauf que c'est pas possible, pas vrai ?! Hein hein hein ?!

Je recule de quelques pas, trop tard. A la lumière blapharde du spot lumineux, une bête de cauchemar apparaît devant mes mirettes ouvertes de part en part. Le cri s'étouffe dans ma gorge alors que ça poigne se ferme sur mes épaules. L'impression d'étouffer. La peur me tétanise, moi, vaillante Kunoichi, dernière héritière de la dynastie Joseon !

Mais sérieux, il fait trop flipper le machin là !

Et il put. Terriblement. J'ai son haleine en plein dans la figure, je détourne le visage histoire de m'en préserver. Mais j'y peux rien, il me secoue, il me crie, s'acharne sur moi. Mon unique réflexe sans même entendre le malandrin, je lâche mes courses et me met à crier. Comme si ma vie en dépendait.

Et elle en dépend.

- Nan sérieux, c'est pas drôle, je le dis direct ! C'est pas drôle, pas drôle, pas drôôôôôôle !

Et parce qu'il y pas de raison que je le fasse pas, relent martial, je décide d'écraser mon genou entre les jambes de la bête illusoire. Pas sûre que ça soit utile, mais au moins ...

A moins que ... Je me condamne ? Ah nan nan nan ! Ma voix s'éteint, mes prunelles terrifiées se posant sur le truc qui me fait face, qui je l'espère, ne m'en voudra pas trop de l'avoir agressé. Mais c'est lui qui avait commencé déjà ! C'est pas ma faute, il se l'ait cherché !

- Oups ..?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

avatar
Messages : 752
MessageSujet: Re: Nocturne [PV Mou-dada et Naodkoko]   Mar 21 Jan - 17:57

Irritante, tellement irritante à ne pas lui donner ce qu'elle veut. Ce regard à l'Ouest, dans d'autres contrées, loin de la bonne voie. Mais qu'est ce qu'elle peut bien avoir à brailler ainsi ? Braillement agaçant. Qu'elle se taise, se taise à jamais... Sa victuaille. Chaire bien tendre. Bras si moelleux... Quoi d'utile à ce que ces bestioles inutiles soient dotées de la parole ? Déchets sans valeur. Bout de steak sur pattes. Envie incontrôlable. Elle enrage, enrage que l'on ne cède à son caprice, qu'on la fasse mijoter, qu'on mette à l'épreuve sa bonne patience.

C'est tout... ça suffit... Bagatelle qui n'a que trop duré. Décision prise, décision avortée. Elle lâche sa proie. Non pas par mansuétude, davantage par la surprise découlant de cette riposte soudaine. Silencieuse... Statique... Comme choquée. Qu'est-ce ? Menace ? Acte hostile ? Elle ne lui a pourtant pas fait de mal. Mal ? La bonne blague. C'est pas de la douleur ce truc. La voilà à se mordre la main, à se souiller la salive du sang abondant de sa plaie béante. Ses crocs jusqu'à l'os. Se moque t-elle d'elle ? Pathétique créature qui agresse son prédateur. Ses iris crachent une rage qui ne s'est laissée contenir que trop longtemps. Lâcher la pression de sa mâchoire, se tenir le bras, un bras vite esquinté par ses griffes grossières.

-Papa m'a pas dit... Ils bougent pas quand il les découpent et les fait bouillir dans la casserole. Pourquoi ça bouge ? Pourquoi ça doit bouger ?

Un pas en avant. Ils sont trois ? Elle n'en perçoit qu'une, une suicidaire. Sa tête qui se penche sur le côté pour mieux lorgner dessus. Nerveuse, la cannibale.

-Pourquoi ? J'aime pas... C'est... Et puis... RHAAAAAAA !

Dernier barrage qui vient de rompre, la voilà à débouler sur son agresseur, ses griffes d'os à l'air, bien décidée à faire un manteau de sa peau.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1547-muda

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: Nocturne [PV Mou-dada et Naodkoko]   Ven 24 Jan - 17:05

Je ne m'attendais pas à faire des miracles, quand je l'ai attaquée par pur réflexe. Après tout, j'étais dans mon Gigai qui inhibait pas mal mes capacités, et puis, ne nous le cachons pas : J'ai toujours été naze au corps à corps, que ce soit au combat à mains nues ou avec un sabre. A quoi je pouvais m'attendre en faisant ça, à part exciter la bestiole ?! Je sais pas, je sais plus. Mon corps a agi sans mon consentement, en pensant que ça serait kewl, toussah toussah. Sauf que ça l'était pas.

La bête ne semble pas contente. Pas que ça ait l'air de l'affecter, mais ça l'a agacé. Et même que ça parle. C'est ... humain ? Ca y ressemble vaguement, mais no way ... Je veux dire, enfin ... Je dis ça mais je suis plus très humaine moi, donc bon ! Mais il y avait pas un proverbe qui disait que si ça a l'air humain mais que ça l'est pas, ou que ça a été humain mais que ça l'était plus, il fallait ne pas s'en approcher ? ... Ca voudrait un peu dire que je devrai pas me fréquenter, si on suit la logique des choses ! Raaah, puis pourquoi je pense à ça moi ?! Ça m'aide pas dans la présente situation !

Parce que le truc là qu'est peut être humain mais qu'il en a pas l'air, et bah il se déchaine, il crie ! Il devient fouuuu ! Et il veut me planter, si j'en crois les griffes qui viennent de lui pousser. Pas le temps de crier, un autre réflexe qui s'active : Je quitte mon corps artificiel pour lui faire face avec mon vrai corps, ma barrière Kekkai s'activant passivement dans le but de me protéger de l'assaut. Ma couverture était grillée, mais qu'importe ! C'était une question de vie ou de mort, et être morte, je le dis direct, c'est pas cool !

- C'pas pour aujourd'hui que tu auras mes yaourts, je le dis direct !

Comment ça ? Que ce n'était d'aucune utilité de dire ça, et que dans le pire des cas, le mec qui se trouve dans la rue (si il peut m'entendre sous cette forme, ce qui est pas sûr) me prendrait pour une folle ? Bah, un détail, juste un détail. Mais c'est que j'y tiens à ces yaourts, ils ont du bifidus actif !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

Rang : Capitaine de la Septième Division

Messages : 355
MessageSujet: Re: Nocturne [PV Mou-dada et Naodkoko]   Mer 29 Jan - 12:03

L’échauffourée venait de commencer, sous ses yeux ébahis, et malheureusement il allait surement devoir intervenir. La rousse, semblant céder à la panique, avait asséné un coup de genou vicieux au niveau de l’entrejambe de l’autre belligérante. Si quelque chose était à retirer de cette intervention c’était que la chose n’était pas masculine, sinon elle se serait effondrée en appelant sa maman. Au contraire, elle s’était plutôt renfrognée. Ce qui était compréhensible, après tout, elle ne voulait rien d’autre qu’un yaourt et on la recevait à coups de pied dans le fion.

Serpiente, ne pouvait être sûr de ce qu’il apercevait à cette distance et dans la pénombre de la rue mal éclairée, cependant il aurait parié qu’il venait de voir s’allonger les doigts de la bête. Était-ce seulement possible ? Sans avoir le temps de s’en assurer, la réaction ne se fit pas attendre, aussi bien du côté de la jeune rousse que de celle du shinigami. Si la première venait de quitter son corps artificiel et avait activé une barrière d’énergie, ressemblant fortement à celles des anges de la mort qu’il avait l’habitude d’activer, lui se contenta dans un premier temps d’activer son Shikai.

« Lève ton voile, Kasumi »

Et, soudainement, ils se trouvèrent tous les trois dans un brouillard épais, qui, par contre, ne dérangeait que ses deux "invitées". Le problème restait entier. Il était blessé et n’avait aucune envie de s’immiscer dans ce combat, cependant, il ne pouvait pas vraiment laisser la rouquine en prendre plein la gueule en se tournant les pouces. Qui plus est, il s’interrogeait tout de même sur la présence en ces lieux d’une fugitive. Oh, il n’avait aucune envie de la capturer, ni quoi que ce soit dans le genre. Il ne s’agissait que d’une vilaine curiosité.

Mist Constriction

Une tentacule de brume s’était élancée vers la chose informe. Son but était de l’empêcher de bouger, le temps de trouver une échappatoire, et, à cette distance, elle pourrait difficilement l’esquiver sans un mouvement brusque qui aurait au moins le mérite de la séparer de sa cible. Au pire, à cette distance, il devrait recourir à son crachat de brume. Il n’en avait pas franchement envie, cette technique lui laissant un arrière-goût plutôt âcre dans la bouche qu’il n’appréciait guère, mais quand on a pas le choix …

« Tu veux vraiment pas lui filer tes yaourts ? Qu’on puisse se tirer ! » tonna-t-il en direction de la jeune femme qui n’avait toujours pas lâché son sac de courses.


_________________
OH HELLO THURR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1672-serpiente

avatar
Messages : 752
MessageSujet: Re: Nocturne [PV Mou-dada et Naodkoko]   Jeu 30 Jan - 12:55

Qu'elle fonce aveuglément, tête baissée, rien ne l'arrêtera. Du moins, le pense-t-elle, jusqu'à ce qu'une résistance vienne bloquer ses griffes d'os. Dans sa tête se produit comme un coup de jus, son résultat au travers d'un spasme faisant s'éloigner sa main trop engagée dans cette chose inconnue. Quelle sorcellerie est-ce là ? Aucune blessure apparente ni même douleur sur sa main. Une espèce de mur invisible ? Brusquement refroidie, la voilà à effleurer cette curieuse barrière. D'abord surprise par ce machin sortant de l'ordinaire, la bestiole finit par donner de l'élan à son poing destructeur.

Ses yeux fusillant la rousse alors dupliquée, cette vétille n'allait sûrement pas lui résister. Deux pour le prix d'une ; une opportunité comme il ne se présente que rarement pour se refaire la panse. Hors de question de passer outre. Loin de l'arracher à l'objet de son attention, le brouillard ne se lève pas moins à une vitesse anormale. Peu importe, l'impulsion s'amorce, mais se laisse rompre par un autre objet non identifié. Une espèce de tentacule vaporeuse enroulée autour de son bras. Du gaz qui la retient ? Sceptique, la maigre ténacité de cette entrave ne l'inquiète que peu ; ses serres suffisant à sectionner par écrasement ce désagrément.

Cette désagréable sensation dans son bras délivré, Muda n'en a cure. Un autre souci bien plus pénible s'impose. En effet, déjà que l'obscurité rendait difficile la distinction de la moindre silhouette, cette drôle de brume achève dorénavant de disqualifier son champ de vision. Une énergie spirituelle criarde que la bête perçoit comme une présence puante qui lui est aisé de localiser. Quelques pas plus loin, le positionnement exact de la rousse d'alors.

Désormais consciente qu'elle n'a affaire au gibier habituel, les efforts pour en venir à bout seraient, dès lors, décuplés. Sur place, un coup de talon pour planter son pied dans l'asphalte en plus de ses griffes afin de prendre appui. Viennent alors les contorsions, et ce, dans l'optique de mieux porter le bout de son fémur, détaché de sa rotule, vers sa cible. Deux petites secondes d'optimisation de la visée pour enfin laisser s'allonger brusquement son fémur, direction le cœur de cette présence qui n'a que trop subsisté. Cette fois, elle ne lui laisserait aucune chance.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1547-muda

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: Nocturne [PV Mou-dada et Naodkoko]   Lun 3 Fév - 20:45

J'étais rassurée, me permettant un infime soupir. Ma maîtrise de l'énergie spirituelle ne s'était pas amoindrie avec mes années passées sous forme d'humaine. Heureusement d'ailleurs, sinan la bestiole en face de moi se serait fait un plaisir de m'éventrer. Mais comme je m'en doutais, la barrière finissait par lâcher sous les coups de griffe. Je préparais déjà ma prochaine action en me contentant de chuchoter, empoignant le sabre qui désormais décorait ma ceinture.

- Hurle, Hangyaku.

Pas de flash de lumière ou autre effet kiss-cool lors du changement de forme de ma lame ! Sobre, Hangyaku, pipe chinoise, se tenait désormais entre mes mains, et elle exhalait déjà d'une agréable fumée bleuâtre. Agréable pour moi, tout du moins. C'était de bon augure, un petit sourire se logeant sur mes lèvres. Mais ça, c'était avant qu'une brume nous happe tous, faisant disparaître le malandrin, la bête et même moi-même de mon champ de vision. Ça venait du premier cité, obligé ! L'autre était en train de défoncer ma protection quand ça a commencé à se lever, pff ! Genre il peut pas être utile quoi, il fait ça juste pour m'embêter ! Lui je le choppe, je ... Je ... Je sais pas.

Déjà, 'faudrait que je me charge de la bête. Bête qui s'en irait si je lui laissais mes courses, comme me le fait bien aimablement remarquer le Shinigami (même si je savais pas encore que c'en était un). J'hésite. Mais hésite un peu trop longtemps : Un truc fonce vers moi à travers la brume. Réflexe, j'aspire une grande bouffée de fumée, et la recrache sous forme de grenade. Celle-ci explose au contact de l'obstacle, se solidifiant pour former un demi-dôme à peine suffisant pour contenir le coup me visant.

Si je m'étais pris ça, je crois que je serai un peu, comment dire, en pas très bon état.

- Bon okay, t'as gagné, ils sont à toi les yaourts !

Je fouille rapidement dans mon sac, choppe les pots de yaourt (mes préférés ... j'en pleure encore) et les balance loin devant moi. Peut-être même qu'ils vont attérir sans faire exprès sur le malandrin, mais bon ... J'y suis pour rien, je ne fais que me défendre moi !

Puis c'est pas comme si il avait servi à grand-chose hein, autant être sincères !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

Rang : Capitaine de la Septième Division

Messages : 355
MessageSujet: Re: Nocturne [PV Mou-dada et Naodkoko]   Mer 12 Fév - 14:57

La situation semblait avoir échappé aux mains du Shinigami. D’ailleurs, peut-on seulement dire qu’il l’avait eu sous son contrôle ? Pas vraiment. Quand bien même, le monstre était passé à l’offensive, sans se soucier de l’ancien assassin. S’il avait une cible c’était l’autre jeune femme rousse. La méthode utilisée d’ailleurs, n’était pas des plus catholiques. Elle avait … séparé un de ses ossements pour en faire un projectile ? Serpiente n’en croyait pas ses yeux. Il était pourtant sûr qu’il s’agissait d’une aura humaine ! Comment un être humain pouvait-il être capable de ce genre de prouesses, cela le dépassait. Ce n’était cependant pas réellement son problème, sur le papier, mais tout de même, il n’avait jamais croisé ce style de pouvoir.

De son côté, la fugitive avait activé le pouvoir de son sabre, ce dernier se changeant en ce qui semblait être une pipe à fumer. Crachant de la fumée, elle avait formé une défense qui l’empêcha de se faire empaler par son adversaire. C’était pour le moins intéressant. Serpiente avait de moins en moins envie de s’immiscer dans ce combat, et décida donc de prendre un peu de recul. D’un shunpo, il s’éloigna de quelques mètres des deux belligérantes, qui ne manqueraient pas, le cas échéant de le remarquer.

« Pas si évident. » prononça-t-il à haute voix, plus pour lui-même que pour qui que ce soit d’autre. Utilisant une technique de dissimulation, il se fondit dans les ombres, en attendant de voir comment aller se dérouler le combat.

Shades of Mist

Le Shinigami était partagé. Devait-il aider l’humaine, la rouquine, ou ne pas s’en mêler tout simplement ? La première combattante restait une humaine, malgré tous ses côtés … monstrueux. L’autre était d’ailleurs à coup sûr une Shinigami, ou quelque chose dans le style. L’utilisation d’un zanpakuto était bien la preuve qu’elle n’était pas à prendre à la légère. Avant d’intervenir, de toutes manières, il devait récolter un peu d’information. Il n’aimait rien de moins que de se jeter corps perdu dans un combat sans connaître les vraies limites de son ou ses opposants. D’autant plus qu’il était possible que les deux unissent leurs forces pour s’attaquer à lui.

Enfin… possible, mais peu probable. Mais Serpiente n’avait pas vécu aussi longtemps en tant que déserteur en prenant des risques inutiles.


_________________
OH HELLO THURR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1672-serpiente

avatar
Messages : 752
MessageSujet: Re: Nocturne [PV Mou-dada et Naodkoko]   Jeu 20 Fév - 7:29

Résiste. Que ça résiste... cette espèce de bazar de chair et d'os. Sensation désagréable. Profondément désagréable. Pourquoi ça n'est pas passé à travers ? La frustration d'être bloquée. Abjection. Ce n'est pas normal. Ce bout de steak sur pattes... Pourquoi refuse-t-il de trépasser ? Tient-il à ses entrailles ? Anormal. Absolument anormal. Un gibier non consentant. Si difficile à concevoir pour la chose. D'ordinaire, un simple glapissement de salutation, puis c'est tout. Rien de plus. Reproduire ce schéma, ça ne devrait pas lui demander tant d'efforts. Que les événements ne se passent pas comme elle le voudrait... Ça l'agace. Ça l'irrite. Ça l'assaillit. Découragée ? En rien. Ce truc... qu'il tienne bon plus longtemps, ça n'en excite que d'avantage l'envie de rentrer sa tête affamée dans ses tripes irrésistiblement flasques.

Qu'ils ressortent de ses orbites, ses globes oculaires. Paire de yeux boulimiques de l'idée de se repaître. Bientôt, ils seraient satisfaits. Le temps que son pieu se range dans son fourreau de chair, Muda visualise déjà la prochaine action. Un mur invisible ? Ce truc, elle l'anéantira en personne s'il le faut. Mieux vaut que son repas ne compte pas dessus pour demeurer entière.

Néanmoins, à peine impulse t-elle sa course qu'un projectile percute son front. Ce bidule... Qu'est-ce ? Loin de l'avoir meurtri, cet objet n'en arrache pas moins son attention. Pire, il efface un instant de son esprit le fruit de sa rage. Rage ? D'où vient-elle d'ailleurs ? Impossible de s'en souvenir. Mais peu importe. Qu'elle effleure prudemment ce machin. Aucune réaction. Tout plein de boîtes qui ne font qu'une. À quoi que ça peut servir ? Ses narines reniflent au plus près. Il y a l'air d'avoir un truc dedans.

Comestible ? Faudrait goûter pour ça. Par petit bout ? Bagatelle ! C'est un pot tout entier qu'elle dévore d'une bouchée ! La voilà à mastiquer, l'expression sceptique, en quête de saveurs. Particulier mine de rien. Croustillant à l'extérieur, tout coulant à l'intérieur. Avec leurs dents d'herbivores, ses proies parviennent vraiment à manger cette bizarrerie ? Enfin bon, c'est vrai que c'est pas mauvais à l'intérieur. Non, pas mauvais du tout... délicieux même ! Un peu comme la viande après la charpente d'os ! Deuxième pot. Ces herbivores sont moins primitifs que l'aurait cru la prédatrice. Une bonne surprise. Trois, quatre... Le dernier est simplement gobé.

Un souper de qualité, hélas, la quantité n'y était pas. Mais au moins put-elle recouvrer son sang froid. Petit coup d’œil direction sa proie d'hier. Étrange comme d'un coup, ce steak sur pattes lui paraît beaucoup moins apathique. Petits pas timides en sa direction, les mains obturant sa bouche. Pour quelle raison ? Ça, valait mieux pas lui demander. Les décale-t-elle, de toute façon, solidement entrelacées sur sa joue droite, avant de remuer ses lèvres.

-T'es pas méchante toi ? Tu l'es pas hein ? Mon ventre qui me fait mal depuis mon dernier mangé... ça sort peu en ce moment. Et puis... il avait cette madame. Gentille la madame...la madame... Real... mais j'ai eu peur... très peur... Et mangé... j'ai oublié.

Qu'elle justifie sa faim. Cette rencontre plutôt sympathique. Pourquoi avait-elle fui déjà ? Un élément que cette femme avait dit... Déplaisant cet élément. Y-sera-t-elle sensible, cette nourriture ? D'ailleurs, peut-elle parler avec de la nourriture ? La comprend-elle seulement ? Ce serait tellement plus simple de la changer en limace... Son péché mignon. Cependant, elle a été si gentille... Et elle a l'air si dur à écrabouiller...

-C'était bon ton mangé... Mais... J'ai faim... encore. Si plein de temps... Si plein de temps que j'ai pas mangé quelque chose qui bouge pas... Je serais sage !

Des yeux jadis si menaçants qui, désormais, paraissent l'implorer. Elle n'est pas lunatique pourtant, la Muda.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1547-muda

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: Nocturne [PV Mou-dada et Naodkoko]   Lun 24 Fév - 19:45

Un jour, y'a très longtemps (ou alors c'était dans un manga, donc pas si longtemps en fait), quelqu'un a dit : C'est une belle journée pour mourir. Il devait sûrement avoir raison, quand il l'a dit. Et j'aimerai pouvoir dire la même chose pour, j'sais pas, caler une réplique classe mais bon ... Je pouvais le tourner comme je le voulais, bah ... C'est triste à dire, mais c'est une sale journée pour mourir. Surtout dans une petite ruelle remplie de déchets et en compagnie de ce truc aussi moche que dangereux ! Donc voilà, je le dis, j'suis honnête :

C'est vraiment une soirée de merde pour mourir.

Bref, concentrons sur le machin furieux qui essaye de m'empaler avec son ... Son quoi déjà ? Son pieux ? Ouais, sûrement ... 'achement aiguisé quand même d'ailleurs, ça a un peu pété ma protection ! Bon, d'accord, ce que je fais c'est solide, c'est pas allé plus loin me laissant le temps de larguer du leste, mais quand même ! Voilà quoi ! C'est humain au moins ?! Je regardais la chose de travers. Pour ma santé mentale, j'espère que ça l'est pas. Déjà que j'ai eu du mal à recoller les morceaux entre ma première mort, mon emprisonnement puis mon exil, ça serait con de balancer à l'eau tout ces beaux efforts !

Bon, bon, bon ... Essayons quand même de trouver un bon coté à tout ça ! Elle s'est désintéressée totalement de moins, le truc sorti tout droit d'un film d'horreur japonais totalement naze pour le simple fait d'être nippon ! Et ça bouffe mes yaourts. Mais pas comme moi je le ferai, ça serait trop mainstream hein ! En bouffant TOUT le yaourt, avec le pot en verre ! Parce que tout le monde sait que le verre, ça fait pas du tout mal quand ça passe pas la gorge, nan nan nan !

Je regarde la chose bouffer yaourt après yaourt, à moitié fascinée à moitié dégoutée.

Heu ... Et si, j'sais pas, j'partais un peu très loin ? Bonne idée. Brillante même ! Mais trop tard. J'ai passée trop de temps à rien faire, et voilà qu'après avoir fini le repas copieux de verre pillé et de bifidus actif, la chose se rend compte que j'existe à nouveau, et que me bouffer serait un bon dessert pour achever la chose ! Mais en fait nan. J'ai beau reculer de quelques pas, elle est sur moi. Mine effrayée, mes yeux s'écarquillent.

Et elle s'exprime à nouveau. Pour me parler de plein de trucs que je comprends pas. Enfin, si, j'en comprend une : C'est que les yaourts ça lui plait, et qu'elle en voudrait plus. Et que si je veux vraiment rester en vie (ou avec mes deux jambes / bras, cela s'entend), ce serait conseillé que je lui dise où en trouver ... Mais j'vais quand même pas l'envoyer au magasin, nan ? Peut-être ... Quoi que, j'ai une meilleure idée ...

A savoir que ça va être totalement foireux.

- Heu ... Machin ... C'est ... C'est le mec qui a mis toute la fumée ! C'est lui qui a tous les yaourts ! Alors, si tu en veux plus, retrouve-le, et demande lui gentiment ! Je suis sûre qu'il ... qu'il acceptera.

Je doute qu'il accepte, vu qu'il a quedalle. Mais bon ... Ça me donnera le temps d'être à l'appart' quand la bête se rendra compte du mensonge éhonté !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

Rang : Capitaine de la Septième Division

Messages : 355
MessageSujet: Re: Nocturne [PV Mou-dada et Naodkoko]   Ven 21 Mar - 11:34

Caché dans les ombres, Serpiente cherchait une solution. Dans son état, il pouvait affronter le monstre humain, mais n’en sortirai pas forcément vainqueur. Cette capacité déroutante qu’elle possédait, qui lui permettait de virtuellement se désagréger sans sembler en subir de conséquences le perturbait. Qu’en était-il s’il la découpait ? Se reformerait-elle autour de son sabre ? Ce n’était pas envisageable de l’affronter sans plus d’informations. Par contre, il avait noté la faim de la bête, et jugea qu’il pouvait en profiter pour la calmer. Donnez à manger à un chien et il sera votre meilleur ami. Ou quelque chose comme ça.

Profitant donc de sa technique de camouflage et de sa célérité surhumaine, il se dirigea à toute vitesse vers ce qui semblait être une petite épicerie ouverte toute la nuit. Il n’y avait pas foule, mais de toutes façons, sa double invisibilité – une fois car il s’agissait d’une âme, une autre pour cause de sa fameuse technique – empêcherait n’importe qui de le discerner. Tout au plus sentiraient-ils un courant d’air provoqué par son passage ?

Face aux rayons de l’épicerie, cependant, une drôle de question le traversa. « Ca mange quoi les monstres ? » Et il était clair comme de l’eau de roche qu’il n’en avait pas la moindre idée. Dans le doute donc, il s’arma d’une bouteille de lait, d’un steak congelé, d’un paquet de chips et d’un paquet d’apéricubes – Au saumon, mon préféré ! – et, sans passer par la caisse, s’éclipsa, laissant derrière lui un épicier interloqué par la vision d’une boite d’apéricubes volantes. Quelques années plus tard, le pauvre monsieur Tanaka raconterait à qui voudrait bien l’écouter qu’un soir, alors qu’il était pourtant sobre, il avait vu des fournitures hantées.

Une paire de minutes plus tard, le Shinigami de la deuxième division était de nouveau sur ce qui avait brièvement été un champs de bataille. La chose se tenait à quelques centimètres de la désertrice qui … qui tentait de renvoyer la balle sur lui ! L’ancien tueur à gages fut tenté de la laisser dans sa détresse, mais d’un autre côté, il avait braqué une épicerie, et n’avait pas envie de repartir dans le Seireitei avec toutes ces provisions inutiles.

« Hé machin ! » héla-t-il la bête. « Tiens, v’la d’la bouffe ! Lâche la rouquine maint’nant ! » lui cria-t-il, en lui lançant le paquet d’apéricubes aux pieds, puis déposant le reste de la pitance par terre. Ca commençait sérieusement à devenir n’importe quoi cette histoire !

_________________
OH HELLO THURR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1672-serpiente

avatar
Messages : 752
MessageSujet: Re: Nocturne [PV Mou-dada et Naodkoko]   Lun 24 Mar - 21:09

Abstraite nostalgie. Nostalgie d'un temps. Un temps où se repaître pour survivre ne l'effleurait point. Peut-elle réellement renouer avec cette sensation ? Celle d'un bienfaiteur survenant au moindre de ses caprices... Qu'il lui manque ce passé... Ce passé confortable accentue en elle l'attente prêtée à cette femme aux cheveux pourpres. Grimpe, grimpe l'envie de fermer sa mâchoire sur le cou de cette personne qui animait en son sein des sentiments confus, voire contradictoires. Ré-freine, ré-freine ses pulsions meurtrières dans l'espoir d'un quelque chose qu'elle peinait à se représenter. S'écarquillent, s'écarquillent ses yeux tandis que se mouvent les lèvres de son interlocutrice.

Le type à la fumée ? Lui qu'a le reste de la victuaille ? Mais qui exactement ? Sa mine décontenancée. Un autre lui veut du bien ? Bien brut dans ses pensées, seule l'obsède l'identité de cette personne mystérieuse. Ainsi serre-t-elle de plus en plus fort les bras de sa bienfaitrice d'il y deux minutes. Le retrouver... La promesse d'un grand plaisir rendue insupportable par ce peu de tangibilité dans les indications qui s'en voulaient la clef.

-Où ? … Où ? Où ? Où ?

Répète-t-elle cette question avec de plus en plus d'insistance qu'apparaît de plus en plus plausible la disparition précoce d'une fille somme toute bien peu prudente. Au moins jusqu'à ce que ne la sorte de sa frustration grandissante une voix braillarde portée, selon toute vraisemblance, à son encontre. Un paquet lancé non loin d'elles qui arrache davantage son attention que l'autre gaillard familier. S'éloigner à en oublier sa captive d'alors, s'approchant de ce drôle d'objet. Le tenir du bout des doigts. Le renifler. Le secouer. Coulisse aussitôt son contenu, de sorte à faire sursauter la Muda, en plus de déverser une tripotée de petits cubes colorés sur l'asphalte.

Ces bidules... Inconsistants... En mettre un à la bouche ? Une explosion de saveurs de loin meilleures à la nourriture de tout-à l'heure. S'illumine de suite ses prunelles d'un éclat naïf. Se délecter de chaque petit cube jusqu'au dernier. Délicieux, mais ce n'est là qu'une mise en bouche. S'atteler donc à se traîner, esclave de son extase, aux pieds de cette divinité, où se tenaient d'autres produits aux allures tout aussi délicieuses. Un steak, elle connaît bien ça. Bien que moins tendre que ce qui lui était d'ordinaire donné de dévorer, il n'en cale pas moins l'estomac. S'empiffre, s'empiffre la bestiole, dorénavant à mille lieues de toute notion de prudence. Sa poigne qui saisit le bas de l'habit de son dieu vivant. Qu'elle sanglote, devant tant de bonté ; ses larmes et sa morve séchant sur le tissu du gentil monsieur. Quoi que c'est comme sentiment ? De la... reconnaissance ?

_________________


Thème de la chose ♪


Eimi:
 

Chronologie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1547-muda

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: Nocturne [PV Mou-dada et Naodkoko]   Jeu 17 Avr - 20:30

Mon leurre pathétique ne fonctionne pas. La bête s'accroche à moi, interroge, plus et plus frustrée. Elle n'est pas stupide, malheureusement. Comprend que je cherche à l'éloigner, sûrement pour fuir. Mais elle ne veut pas. Elle veut des yaourts, yaourts que je n'ai pas ! Je regarde paniquée à droite et à gauche, alors que la pression sur mon bras se fait plus et plus douloureuse. Je ne sais pas où me mettre. Je ne sais pas comment agir, réagir. L'attaquer ? Mais elle est trop proche ! Fuir ? Un étau d'acier m'en empêche. Et le malandrin à la drôle de brume ? Disparu comme celle-ci. M'abandonnant à mon triste sort. Je balbutie, tente de reculer. En vain.

Me vois condamnée, là tout de suite. Toujours au mauvais endroit, Nao. Toujours à prendre les mauvaises décisions. Comme il y a un siècle. Comme maintenant, pour pas changer. Mais voilà qu'il était revenu, le bienfaiteur ! Il était revenu avec des victuailles, pour me sortir d'affaire ! La bête humaine fonce vers notre sauveur commun alors qu'elle engloutit les mets, steacks et petits cubes de fromage aux couleurs scintillantes. Je pousse un soupir de soulagement, infime. Que faire ? Abattre la bête alors qu'elle a le dos tourné, qu'elle est concentrée sur le malandrin ? Une idée fort tentante. Mais ça serait assez malpoli. Fuir sans demander sans risque le serait tout autant.

Et ces deux idées partageaient un même problème : Le fait que Muda dont je ne connaissais même pas le nom pouvait se retourner et m'abattre d'un unique coup de je sais pas quoi. Bref, je sais pas quoi faire. J'hésite. Je tremble. Je devrai dire quelque chose ? Sûrement.

- Merci hein ...

C'était dit sur une voix faible, j'étais même pas sûre qu'il ait entendu. Mais au moins, c'était dit. Maintenant, il ne restait plus qu'à savoir quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko

Rang : Capitaine de la Septième Division

Messages : 355
MessageSujet: Re: Nocturne [PV Mou-dada et Naodkoko]   Mar 27 Mai - 11:00

Le leurre avait marché, presque trop bien. La bête s’était lancée sur la nourriture et avait dévoré son dû. Il fallait avouer qu’elle n’avait fait qu’une bouchée de la viande et des différents autres paquets que le Serpent lui avait amené. D’un autre côté, si elle se comportait comme un animal sauvage, peut-être qu’elle n’avait pas réellement mauvais fond et qu’il ne s’agissait là que des conséquences d’une vie étrange ? N’avait pas lui-même été porté vers sa carrière d’assassin, en quelque sorte ? Et cette condition valait-elle mieux que celle de la jeune fille face à lui ? Probablement pas.

Dans tous les cas, tel un animal guidé par ses sens, Muda avait voulu remercier son bienfaiteur. Et ce dernier, rompu aux situations de stress, n’avait pas flanché lorsque cet étrange être s’était approché, cette fois-ci avec de meilleures dispositions que lors de leur première rencontre, quelques minutes auparavant. Sa blessure, ceci dit, commençait à le faire souffrir, et il ne doutait pas que s’il s’attardait dans la zone, il risquait, non seulement de se faire reprendre par son capitaine, mais d’y laisser quelques plumes. Sortant de sa gimmick taciturne, l’ange de la mort se tourna vers ce qu’il avait identifié comme une jeune fille. Manipulée, déformée, étrange sous tout point de vue, mais proprement humaine. Il lui susurra quelques paroles à voix basse.

« La prochaine fois je te ramènerai encore plus de nourriture. Tache de survivre jusqu’à notre future rencontre, petite. »

Le ton ne se voulait pas paternaliste, mais il connaissait la difficulté de survivre en territoire hostile. Il aurait voulu lui demander de ne manger personne, mais qui était-il pour juger les habitudes alimentaires de la chasseuse ? Il se tourna plutôt vers celle qu’il avait identifié comme une shinigami, ou un assimilé.

« Je ne sais pas qui tu es, d’ailleurs je m’en moque, je ne suis pas venu sur terre pour chasser du déserteur. Ce sera peut-être différent la prochaine fois, Shinigami. »» lui lança-t-il d’un ton neutre. Il n’avait rien contre la rouquine, mais sa nature était si claire. Lui même avait vécu en tant que déserteur pendant plus d'une décade, lorsqu'il était humain, et il savait reconnaître ceux qui avaient choisi le même chemin que lui à l'époque. Si, dans un futur proche, sa mission était de la chasser, il deviendrait le pire des traqueurs. Il ne voulait pas la prendre au dépourvu cependant.

Il était temps pour le shinigami de disparaître, de rejoindre le Seireitei, et de réaliser un compte rendu de son combat contre le Hollow qu’il avait envoyé au tapis. Rien de bien réjouissant, mais il s’agissait d’une étape obligatoire. Serpiente fit disparaître son shikai, et les couleurs de son sabre s’inversèrent, reprenant ses tons initiaux. Sans un bruit, il disparut d’un Shunpo dans la nuit noire.

Spoiler:
 

_________________
OH HELLO THURR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1672-serpiente

avatar
Messages : 752
MessageSujet: Re: Nocturne [PV Mou-dada et Naodkoko]   Dim 1 Juin - 2:38

Regarder droit dans les yeux son bienfaiteur. Franche. De boire pieusement ses paroles. De s'en délecter pour s'en retrouver de loin satisfaite. Plus... Plus à manger. En demandait-elle autant ? Assurément pas. Du moins, pas initialement. De s'accrocher au niveau du tibia dans l'unique dessein que de le remercier pour la nourriture accordée. D'en recevoir plus ? Jubilation. Extase. La figure ouverte comme elle l'avait rarement été. Les prunelles rendues humides sous l'émotion, n'en révélant que mieux la lueur scintillante de son regard.

-Vrai ? Vrai vrai vrai ? J'attendrai ! Promis ! Ha... Plein manger... Haaaaaa....

Tomber en arrière, prisonnière de son fantasme gustatif. Rouler, rouler au sol, se voyant déjà nager au milieu de cadavres tout frais, préparés spécialement pour elle... comme le faisait son père. De n'avoir à se salir les mains... Nostalgie d'un temps révolu, avec son trésor trépassé. Jouissance de se faire servir, de n'avoir rien à faire. Temps lointain, au point que la prédatrice en vienne à douter de l'avoir réellement vécu. Du domaine du rêve ? En ce cas, cet homme lui ferait renouer avec.

-C'était bon... Tellement bon... booooooon...

Un cuisinier fabuleux, contrastant considérablement avec ses propres talents dans cette pratique. De ne se rendre compte de l'interaction entre ce généreux individu, et l'autre fille dont la chose entretenait un rapport plutôt ambigu. Seulement, se rendre compte de la disparition soudaine de l'objet de son admiration. S'en émouvoir ? Un soupçon de tristesse. Tristesse contrebalancée par la promesse d'un lendemain meilleur. Fixer un court instant l'autre protagoniste et ce, sans la moindre once d'hostilité. L'expression neutre. Absolument neutre. Brève suspension du temps, pour aussitôt disparaître dans la pénombre de la ruelle. Euphorique ? Enthousiaste.



_________________


Thème de la chose ♪


Eimi:
 

Chronologie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1547-muda

avatar
Rang : Vagabonde

Messages : 161
MessageSujet: Re: Nocturne [PV Mou-dada et Naodkoko]   Jeu 5 Juin - 17:56

Il y avait échange, entre le malandrin qui n'en était pas vraiment un, et le monstre inhumain qui était bien plus humain que moi. Quelques messes basses que je n'arrivais à percevoir, mais qui envahissaient de joie celle que je connaitrai un jour sous le nom de Muda, la muette qui pourtant pouvait parler. J'avais toujours peur. Je restais toujours à ma position, bien en retrait, mes courses étalées dans la crasse. Ce qu'il fallait faire ? Fuir, définitivement. Mais j'attendais un signal de celui qui était, bien malgré tout, mon bienfaiteur. Signe qu'il ne tardait pas à m'envoyer. Une simple phrase qui me faisait comprendre que notre prochaine rencontre pourrait se faire dans des circonstances différentes, et que dans celle-ci, il y aurait affrontement. Traque et mort.

J'aurai aimé répliqué quelque chose comme *Vous pouvez toujours essayer*, *Dans vos rêves*, *Comme les Dieux le voudront*, ou quoi que ce soit signifiant que je l'attendais de pied ferme ou que je me moquais de sa menace à peine voilée. Mais je n'ai jamais eu de répartie. Au moment où je respirais profondément pour lâcher un mot, il n'était plus là. Et le monstre après une phrase décousue disparaissait à son tour, me laissant seule dans cette ruelle sombre.

- Pff ...

Vie de merde. Je soupire, alors que je m'agenouille pour récupérer les affaires éparpillées. Récupérons celles qui sont récupérables, et les autres ... Que les rats en profitent. Au moins, elles, elles le peuvent. Plus moi. Ni ma carte bancaire. Soupir. Je vais devoir acheter de nouveaux yaourts, ou Tomoe va me faire la gueule, et l'excuse du *mais y'a un mec chelou et un monstre qui m'ont sauté dessus et m'ont obligé à leur refiler mes produits laitiers !* ne passera pas. Même moi, là, quelques minutes après que la chose ait eu lieu, je n'arrivais toujours pas à me convaincre de la réalité de la chose.

Nouveau soupir, mes courses ramassées. La vie n'était jamais paisible, et quand elle l'était, c'était uniquement pour ensuite, peu de temps après, vous rappeler à grands coups de crosse au visage qu'elle est juste cruelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1486-saiwai-naoko
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Nocturne [PV Mou-dada et Naodkoko]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nocturne [PV Mou-dada et Naodkoko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nocturne [PV Mou-dada et Naodkoko]
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Escapade nocturne [Galyana]
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]
» Combat nocturne ou dans des lieux plus que sombres.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Chroniques & Flashbacks :: Chroniques & Flashback-