AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez
 

 "Promis, ça fait pas mal." [PV Shinji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
"Promis, ça fait pas mal." [PV Shinji] Shi-shi
Satō Fumiko
Rang : Lieutenante de la Quatre

Messages : 116
MessageSujet: "Promis, ça fait pas mal." [PV Shinji]   "Promis, ça fait pas mal." [PV Shinji] Icon_minitimeSam 9 Nov - 17:22

« ILS ARRIIIIIVENT ! »

Le cri perçant du guetteur, magiquement amplifié, s’engouffra dans l’Accueil des Urgences, se faufila sous les portes et par les serrures, porta dans les nombreuses cours intérieures, dans les couloirs et les blocs opératoires, dans les chambres de convalescence et les bureaux exigus des infirmières. Il finit par mourir, après avoir couru sur les surfaces tremblantes des vitres, contre les murs limitrophes de la Division.

Ce fut comme le déclic, comme si l'on avait appuyé sur le bouton on du mode « Vie » de la Quatre. Les visages pâles et chiffonnés se relevèrent, portant un regard déterminé mais encore endormi sur les entrées. En un instant, ils se redressèrent sur leurs sièges, achevèrent de boutonner des blouses, d'enfiler des gants. L’eau et le savon ruisselèrent encore une fois sur les mains encore vierges de sang des soigneurs. Comme si un frelon était venu piquer tous en même temps chacun des guérisseurs... Et maintenant, comme depuis trop de temps, chacun était à son poste, prêt, seringues affutées et bandages dégainés. On avait senti sur les visages et les cœurs la tension, l’angoisse, l’espoir. Pendant le long sursis de préparation qui leur avait été accordé, les infirmières s'étaient jetées des œillades tendues et n'avaient pu s’empêcher de faire les cent pas, cachant tant bien que mal la peur de voir revenir à l’horizontale des camarades, des amis, des amants. Quelques médecins étaient sortis en douce fumer une clope, incapable de supporter la tension moite qui électrisait le service tout entier. Les autres, la plupart même, s'étaient affaissés comme des poupées de son sur des sièges, le sol, les lits.

Depuis que les troupes étaient parties, il y avait maintenant de trop nombreuses heures, la Quatre était sur le pied de guerre. Aussitôt que les ordres avaient été donné aux unités guerrières, les Soins s’étaient mis en branle suivant une mécanique bien huilée et chacun, chacune attendait à son poste depuis cet instant-là. La pharmacie était pleine, les salles propres, les draps changés, les serpillères prêtes. Mais cela faisait plusieurs heures qu’ils attendaient que les équipes de médecins sur le terrain ramènent les blessés qu’ils avaient pu atteindre, que les autres apportent leurs bobos en pâture. Le stress, l’inaction remplaçaient peu à peu la galvanisation des premiers exercices et l’adrénaline chutait, chutait… Des murmures, quelques rires nerveux ponctués de toussotements avaient marqué parfois le silence de mort de la pièce. On ne se sentait plus vivre dans cette salle où s’entasserait bientôt les cadavres.

Mais déjà des équipes de brancardiers surgissaient hors de l’Accueil, à la rencontre des premiers blessés. D’autres, à l’inverse, amenaient les victimes immobilisés par leurs blessures sur leur brancard et créaient les premières cohues aux entrées. Un léger brouhaha commença de naître. Les infirmières, comme des rapaces sur un macchabée, se jetaient sur les soldats tombés au combat et s’affairaient sur eux, épongeant le sang et évoluant les dégâts.

Le service reprenait vie, pour mieux empêcher d’autres de la perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1022-sato-fumiko-en-cours
"Promis, ça fait pas mal." [PV Shinji] Arr-esp
Riful
Rang : Reine des Terres au delà du Yermo

Messages : 1225
MessageSujet: Re: "Promis, ça fait pas mal." [PV Shinji]   "Promis, ça fait pas mal." [PV Shinji] Icon_minitimeDim 10 Nov - 8:48

Lentement mais surement, le colosse arrivait près des quartiers de la Quatrième. Et l'effervescence était à son comble comme il le constatait de lui-même. Plusieurs brancards lui étaient passés devant alors qu'il s'acheminait jusqu'ici. Des blessés, il y en avait. Peut-être même des morts. Mais la guerre était ainsi et le colosse, s'il regrettait les pertes, les savait aussi inéluctables. Ses plaies étaient profondes mais il se savait hors de danger. Il fallait seulement "réparer" une fois encore son corps afin de le rendre opérationnel au plus tôt. Shinjirô ne se berçait pas d'illusion quant à son statut. Aux yeux des autres, il était une arme. Et une arme devait pouvoir frapper n'importe quand. Le plus douloureux, ce n'était pas la blessure liée à la rencontre entre la scie circulaire et son corps mais plutôt les très nombreuses marques de brulures qui apparaissaient sur toute l'étendue de son être.

On avait l'air d'un parfait idiot à se rendre sans aide par ici. Et il l'était, sans le moindre doute. Mais si le géant avait pris la décision de se rendre ici par ses propres moyens, ce n'était pas seulement pour essayer d'en imposer. Cela faisait déjà quelques temps que ça lui trottait dans la tête et l'occasion était trop belle pur être ignorée. Elle ne pourrait pas lui refuser son aide. Elle ne pourrait pas prétexter s'occuper d'un autre alors que le Kenpachi était en ses murs. Pas sans mettre en danger les hommes et les femmes avec qui elle travaillait. Il en était sûr, sa nature reprendrait le dessus. Il le lui conseillait intérieurement en tout cas. Fumiko. La femme qui lui avait sauvé la vie alors qu'il n'était qu'une âme perturbée. Cette femme qu'il avait toujours considérée comme une véritable amie. Voire une soeur.

Il savait qu'elle officiait à la Quatrième division. Une telle experte en soin, comment être surpris en vérité ? Lieutenant rattaché à Isane, elle servait le Gotei. Mais jamais elle n'était venue à lui. Jamais elle n'avait fait l'effort de lui rendre visite. Elle qui était la seule à l'avoir connu à cette époque troublée. Du mois la seule à avoir véritablement eu sa vie entre les mains. Cette fois, elle n'aurait d'autre choix que de se confronter à lui. Alors, il mettrait les choses au clair.

Car en un sens, il se savait fautif lui-aussi. Mais son instinct avait toujours été le moteur de sa vie, encore aujourd'hui. Les doc' aperçurent enfin l'immense silhouette entrer dans les locaux, où l'agitation était à son comble. De véritables fourmis tournées vers le but unique d'apporter les soins aux soldats. Une organisation formidable dont le colosse ne pouvait qu'entrevoir les implications. Donnant les directives, certains se rapprochèrent du capitaine afin de prendre soin de lui et de ses blessures. S'il accepta de poser un chiffon imbibé d'un liquide louche - afin d'atténuer la morsure de la douleur et limiter la perte de sang selon eux - il refusait de rejoindre un box à proximité. Ignorant leurs recommandations, il s’avança vers l'accueil et poussa ce cri unique. Puissant.
    - FUMIKO !

Un très court instant, les têtes se tournèrent vers lui, le silence se fut. Puis le brouhaha reprit de plus belle. Trop de blessés, les Shinigamis de la Quatrième division savaient quoi faire. Pourtant, ceux se trouvant proche du Kenpachi reculèrent de quelques pas alors qu'il se tournait vers eux, l'air mauvais et accentué par les multiples blessures qu'il arborait.
    - Tu vas me trouver ton lieutenant et vite.

Etait-ce de la frayeur qu'il lut dans ses yeux ? Sans doute. Mais alors que l'autre détallait pour trouver celle qu'il cherchait, Shinjirô restait planté là, à l'accueil, son Haori complétement en lambeaux et Kaimetsu trônait en maîtresse absolue dans son dos.



_________________
"Promis, ça fait pas mal." [PV Shinji] 1409396164-signature-riful
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2543-riful-la-destructrice#21816
"Promis, ça fait pas mal." [PV Shinji] Shi-shi
Satō Fumiko
Rang : Lieutenante de la Quatre

Messages : 116
MessageSujet: Re: "Promis, ça fait pas mal." [PV Shinji]   "Promis, ça fait pas mal." [PV Shinji] Icon_minitimeSam 23 Nov - 15:24


Fumiko ne releva même pas la tête. A son côté, l’homme sursauta, esquissa un mouvement de tête, se repencha sur la blessée qui gémissait. Elle perdait beaucoup de sang, et on était saisi de pitié en la voyant agiter faiblement le moignon de son bras gauche, comme un nouveau-né encore peu sûr de ses gestes. Elle avait perdu trop de sang. Ne passera pas la nuit, songea Fumiko en se détournant d’elle. Pas assez de détermination, et la jeune femme n’avait pas d’énergie à dépenser pour ceux qui avaient arrêté de se battre. Elle avait pour ordre de se réserver pour les membres les plus puissantes du Sereitei, de toute façon. Ceux dont on ne pouvait se passer en ces temps de guerre.

Et comme par hasard, le plus monstrueux de ces derniers venait d’entrer dans la place en hurlant son prénom, réduisant par là-même de 20% l’espérance de vie de l’ensemble des grands blessés. Il fallait reprendre les choses en main, et c’est dans cette optique qu’elle partit résolument retrouver son Capitaine, qui laissait se dérouler des choses peu convenables dans son service. C’est qu’elle le gérait très mal, enfin, et elle aurait pu réagir un peu pl…
Le brancardier qui avait été missionné par Kenpachi la rejoignit avant qu’elle ne puisse esquiver un pas de fuite.

« Lieutenante, le Capitaine Kenpachi vous cherche !
- Oui oui, j’allais chercher le Capitaine Kotetsu p…
- Non non, il vous cherche, vous.
-Ah ? »

L’homme lui jeta un regard éloquent. Elle grimaça, et tourna les talons pour retourner vers l’accueil. Pas le choix, pas le choix… Il en avait de bonnes, lui. Fumiko sentit une pointe d’irritation naître dans son cœur, ce qu’elle se refusa évidemment à reconnaitre comme tel. Elle était une grande fille, mature, elle avait dépassé leurs petits soucis passés et elle s’estimait parfaitement apte à tenir une discussion strictement médicale et/ou professionnelle avec le Kenpachi de la Douze. Tout du moins, c’est ce qu’elle se répéta jusqu’à voir le grand animal.
Aussitôt, une petite larme traîtresse jaillit de son globe oculaire droit et elle sentit son cœur arrêter de battre une poignée de secondes. Elle essuya rageusement l’objet du crime et, l’esprit plus confus que jamais, avança rapidement vers Shinjirô.

« Capitaine Kiryû ! » Elle avait crié son nom sans s’en rendre compte. « Nous sommes dans un service de soin, et nos patients ont besoin de silence, que vous en soyez un ou pas ! Alors je vous prierais de vous taire ! »

Elle se planta devant lui, les jambes légèrement écartées, les mains sur les hanches, et la tête aussi relevée que possible pour pouvoir le fixer dans les yeux. Une deuxième petite larme, mais vraiment toute petite, se glissa, taquine, hors de son œil gauche pour couler le long de son nez.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1022-sato-fumiko-en-cours
"Promis, ça fait pas mal." [PV Shinji] Arr-esp
Riful
Rang : Reine des Terres au delà du Yermo

Messages : 1225
MessageSujet: Re: "Promis, ça fait pas mal." [PV Shinji]   "Promis, ça fait pas mal." [PV Shinji] Icon_minitimeVen 6 Déc - 22:51

Son visage d'abord, suivit de son corps ensuite, se tournèrent dans la direction de l'éclat de voix. Une voix familière, un ton qui l'était tout autant. Et alors que son regard tombait sur la silhouette de Fumiko, le géant sentit sa gorge se nouer. Il s'était attendu à ressentir quelque chose d'étrange en venant ici et en la demandant. Mais l'émotion était réelle. La douleur fut chassée de son esprit par un autre sentiment : la culpabilité. Ce fut temporaire mais même lui ne pouvait l'ignorer. Heureusement, le caractère emporté de la jeune femme lui permit de se focaliser dessus. Il ignora la larme qui roulait sur son visage. Se rendait-elle compte qu'elle était sans doute l'une des seules dans tout le Seireitei à oser s'adresser à lui de la sorte ? Sans doute pas. Les habitudes avaient la vie dure. Et elle avait là un avantage que peu possédait : celle de pouvoir engueuler le Kenpachi sans risquer de perdre la tête. Littéralement parlant.

La posture de défi de Fumiko l'acheva. Et un bref sourire éclaira son visage avant de disparaitre presque aussitôt, la douleur se rappelant à lui tel un boomerang. Elle l’engueulait mais que faisait-elle en ce moment, à beugler comme un veau ? Les regards des Shinigamis ne se braquaient pas directement sur eux, sans doute pour éviter d'être pris à parti par ces deux individus si particuliers. Comme si cela pouvait changer quelque chose.

Poussant d'abord un long et théâtral soupir, Shinjirô ne lâchait pas du regard cette femme qu'il avait toujours respectée. Et considéré comme une véritable sœur. Elle lui avait sauvé la vie. Mais pas seulement. Elle était parvenue à apporter de la douceur et de la tempérance à une époque où rien ne parvenait à calmer ses pulsions. Une époque où il avait été un véritable démon. Comment croire qu'il était le même homme en cet instant précis ?
    - Et tu peux m'dire c'que t'es en train de faire là ?

Il n'avait même pas relevé qu'elle l'avait vouvoyé. Il relevait seulement qu'elle criait sans doute aussi fort que lui, si ce n'est pas plus, et qu'il était donc étrange qu'elle lui fasse cette réflexion. Elle avait beau être le Lieutenant de la division des Soins, elle ne s'en trouvait pas moins devant un Capitaine. Quiconque possédant de la raison aurait deviné qu'il était préférable de ne pas trop l'ouvrir. Mais elle, elle s'en fichait. Sans doute ne voyait-elle pour le moment qu'un homme suffisamment idiot pour venir ici seul et couvert de blessures. Un homme qui semait la pagaille dans une structure aussi carré que cette division.
    - Bon, on fait quoi ? Tu vas tirer la gueule comme ça pendant encore longtemps avant de faire ton taff et de me soigner ?? J'crois qu'on a des choses à se dire ma grande et on va pas faire ça ici. Alors ?!

Clair qu'ils avaient des choses à se dire. Maintenant qu'il la voyait, il reprenait contenance. Il ne s'excuserait pas. Pas à la manière traditionnelle il s'entend. Mais il savait qu'il avait clairement merdé avec elle par le passé. En l'abandonnant. Même s'il n'avait pas eu le choix... Et après autant de temps à s'être ignoré, il devenait important de clarifier les choses. Ne lui en déplaise, elle ne se débarrasserait pas de lui si aisément. Pas alors qu'il était dans cet état.

_________________
"Promis, ça fait pas mal." [PV Shinji] 1409396164-signature-riful
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2543-riful-la-destructrice#21816
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: "Promis, ça fait pas mal." [PV Shinji]   "Promis, ça fait pas mal." [PV Shinji] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

"Promis, ça fait pas mal." [PV Shinji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Promis, ça fait pas mal." [PV Shinji]
» Le roi a fait battre tambour
» PNJ pour Shinji
» michelle martely se fait gifleret avilir en republique dominicaine
» Errer fait réfléchir [Eris]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Soul Society :: Seireitei-