AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez
 

 Raven, l'héritier des loups!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raven, l'héritier des loups! Shi-ind
Edward Wolfgang
Messages : 17
MessageSujet: Raven, l'héritier des loups!   Raven, l'héritier des loups! Icon_minitimeMar 1 Juil - 22:55


Edward Wolfgang



    Raven, l'héritier des loups! Bloggi10
      Avatar : Raven

      Parrain : Aucun aux dernières nouvelles, ou pas... qui sait Razz .

      Comment avez-vous découvert le forum ?Les Topsites, les Topsites, LESS TOPPSSIIITEEESSS.

    Raven


      Âge :Le jeune vieux a 181 ans.

      Race : Un bon petit Shinigami pour commencer .

      Votre précédent rôle : Bah je dirais un siège dans l'une des divisions serait pas gourmand Very Happy

Description de votre personnage :

Edward est le premier fils de la chef du clan d’Haramel, ce qui implique qu'il a reçu une éducation pour prendre soin des siens. Plus jeune il aimait faire la cour aux filles, ce côté a vraiment beaucoup évolué avec le temps. Effectivement, maintenant, même si une occasion se présente, il ne sautera pas dessus et continuera son chemin. Envers ceux qui lui ont tendu la main de l'amitié et de la fraternité il n'y a place qu'à la fidélité et à la fratrie dans son âme. Il a un esprit combattif poussé vu qu'il a grandi armes à la main au sein d'une famille de tortionnaires pour ne pas dire de barbares. En effet son éducation est axée sur la voie du guerrier au début, puis sur celle du sabre. De cette enfance il a acquis un mental de meneur pour être digne un jour de succéder à son illustre mère et a acquis par cela, un sens de la gestion des responsabilités.

Il est calme et réfléchi, déteste les concombres et aussi les femmes, suite à un problème plus jeune. On peut dire que c'est un bon garçon, très serviable et jovial malgré son penchant pour la solitude, la fourberie, la paresse et une tendance à lancer des devinettes à tout bout de champ. Il aime s'entrainer tel un forçat et pour ensuite aller siroter du jus d'orange à l'ombre des cerisiers. Sa position dans sa famille a fait en sorte qu'il acquiert un sens aigu de la justice pour laquelle il mettrait sa vie en jeu si le besoin se faisait. Et surtout, le petit gars voue un attachement, amour, une réelle adoration à sa louve Juiza qu’il emporte partout avec lui, au risque de créer la panique en ville car la bête n’est pas tenue en laisse.

Physiquement parlant, Edward dorénavant appelé "Raven" (et oui c’est juste son surnom Raven, son vrai nom est Edouard Wolfgang) est un jeune homme de carrure normale du haut de ses 79kgs qui possédait une énorme touffe de cheveux d'un noir total assez rare qui a tendance à ressembler à du bleu sous les rayons purs de la lune. Il a choisi de les couper lorsqu’il a pris décider de se rendre à Tokyo et arbore maintenant, fièrement les cheveux courts, bien qu’il les cache généralement sous sa capuche. En effet, avec son ancienne coupe de cheveux, plus jeune les gens faisaient des méprises en le prenant pour une femme, alors il avait pris l’habitude de cacher son visage, habitude qui n’a pas spécialement changé. Il a les yeux jaunes, un de ces jaunes qui rappelle sans cesse le métal précieux, encadrés par des sourcils dont le gauche est légèrement coupé au niveau de sa bordure extérieure par une cicatrice. Le tout se trouvant sur un visage loin d’être désagréable à regarder si on omet la longue cicatrice le long de sa joue droite. C’est un visage généralement impassible sauf si on réussit à le voir dans l’un de ses moments de mélancolie, rare moment où on peut pleinement se rendre compte de la douleur et fardeau que porte notre ami.

Côté vestimentaire, étant exilé, il ne porte plus la tenue traditionnelle des shinigamis. Il est vêtu d’un ensemble totalement noir laissant apprécier la musculature du bougre, le tout étant recouvert par un manteau blanc avec une capuche. Sur ce manteau il a fait broder des lanières noires qui portent quatre Tanto, armes ayant appartenu à sa mère. Il porte des chaussures également noires avec des ailes qui s’élancent et remontent en cercle autour du pantalon. L'unique particularité est qu'il arbore le fourreau de son zanpakuto dans la manche gauche de sa tenue où est également cachée son bras…disons particulier.


Description de votre pouvoir :

Pour commencer, de ce côté, il est bon de rappeler que notre ami se balade avec un total de cinq lames, quatre simples tanto et son Zanpakuto, à ouai ce dernier, il se prénomme Kurutta Raion (Bête Enragée).L’élément soumis à son influence est la lumière . C’est un Zanpakuto assez complexe à cerner et dont l’influence est assez étendue sur son porteur. Il est assez volumineux au niveau de son manche de couleur blanche, et a une lame noire vachement longue aussi. Enfin, vous saurez à peu près de quoi il en résulte dans la fiche technique. Razz

  • Le Shikai a pour nom " Gekido Raion Bakuhatsu" (Libère ta rage, fauve incandescent). De ce côté-là, il n’y a pas vraiment de changement observable mis à part l’apparition sur le manche d’une zone jaune qui donne l’impression qu’il s’agisse d’un œil. A part cela, on voit commencer à s’exprimer le pouvoir de l'arme. Sous cette forme-là, il décompose la lumière en un de ses constituants les infrarouges, qu’il canalise le long de sa lame et condense de manière excessive, entrainant un dégagement de chaleur et créant comme une couche incendiaire autour de la lame. En résumé, il passe en mode épée incendiaire Razz

  • Le Bankai pour sa part[disponible ou pas/ on verra en fonction du niveau à la validation] se nomme " Bugendai Raion Gekido" (Explosion infinie de la bête ). Encore incomplet à ce stade, mais lorsqu’il est invoqué, le zanpakuto acquiert un aspect plutôt inquiétant et pas que lui seul. Des transformations visuelles s’opèrent également dira-ton pour résumer la chose. Là le zanpakutô a un impact puissant sur l’environnement lumineux, et accumule en continue les photons dans sa lame. Dans ce mode, il améliore également les capacités de son utilisateur. Enfin bref la Fiche Technique vous dira tout.


    Histoire :
    Le Territoire des Loups!

    Qui aurait pu deviner ce qu’ils étaient avec un nom pareil ? On pouvait penser à des nobles, ou au moins une famille respectable de par les valeurs qu’ils prétendaient protéger mais il n’en était rien, on pouvait parler de bandit dans leur cas, de meurtrier et de menteur. Les Wolfgang pourraient être considérés comme une petite mafia du nord. Ils régnaient en maitre sur le quartier le plus du nord Rukongai. Là où la justice des dieux de la mort ne semblait pas avoir cours, et comme beaucoup le savait d’ailleurs, cela avait des avantages et aussi des inconvénients.

    Même si Edward ne faisait pas parti de la branche principale de cette famille, on lui avait accordé une place d’honneur à cause d’un défaut à la naissance au niveau des yeux. En effet, contrairement à tous les siens qui avaient les yeux bleus, il était né avec des pupilles dorées, signe que les anciens du clan avaient vu comme annonciateur de prospérité pour les Wolfgang. En quelque sorte, il était devenu un messie duquel on attendait un miracle avec impatience dans le futur. Bien qu’il soit né ici, que pouvait-il bien faire en attendant cet événement si particulier ? Vivre comme les autres, comme un voleur et un tueur ? Etudier des arts étant considérés comme sombres et bien loin des valeurs que l’on pourrait s’attendre à voir chez un homme bon et galant ?

    Ici, la lâcheté avait sa petite importance et on préférait parler de ruse plutôt. Il n’y avait pas de place pour les petites frappes. Elles étaient le mais favori des montagnes de muscles qui pouvaient traîner par ci et là, ainsi que des apprentis justiciers qui voulaient arranger la situation dans le district avec un espoir fou et futile, rien ne changerait jamais. Pour sa famille, Edward serait l’âme bienveillante qui ramènerait ses butins à la famille pour qu’elle reste aussi riche qu’il était possible de l’être dans un coin pareil. Et au pire, on pouvait considérer cela comme un acte noble dans le coin, naturel et courageux, même si personne ne le pensait réellement. C’était juste l’étiquette qui était ainsi. Et même dans cette esprit de protéger quelque chose qui en valait la peine, on enseignait les armes à ceux qui avaient une « place » dans le clan, le père d’Edward ayant gagné celle-ci grâce à ses nombreux larcins, son fils pourrait hérité de ce privilège et on lui enseigna les armes, afin que sa survie soit plus simple et qu’il puisse s’attaquer à de plus gros poissons plus tard, mettant davantage sa vie en jeu tout en ayant enfin un moyen de se défendre en plus que la fuite. On pouvait dire qu’ils étaient en quelque sorte la Justice ici, se disputant le titre de dieux avec les autres mafias du coin, et les Shinigamis n’étaient guère plus qu’une notion brève pour décrire des imbéciles heureux des beaux quartiers, un peu près au même titre que les apprentis justiciers qui finissaient décapités ici.

    Ed avait appris à se battre d’une manière agréable, se voyant comme un petit noble gâté, ayant appris son style se définissant par une forme de dance bien rythmée auprès de grands maîtres. Des particuliers qui lui avaient appris à combattre avec ce qu’il avait à sa disposition, desquels il avait pris comme instruments, des armes diverses qu’on pouvait trouver dans les tavernes, afin d’être efficace en toute situation. Mais cela restait des maîtres ivrognes qui se vantaient et pour finir, même le père du jeune homme en faisait partie. Ils avaient l’impression de savoir comment vaincre quelqu’un mais au fond, même si leur maitrise dépassait légèrement la moyenne du coin, ils restaient des bandits abrutis par des illusions, agitant vainement de grandes épées pour prouver la force et la dignité de leurs âmes. Tout ce qu’il pouvait encore vouloir lorsqu’il deviendrait un homme, ce serait de combattre ces dieux de la mort qui étaient pour lui le plus gros des concurrents. Au final, il les voyait comme un but à atteindre, des rivaux dans la conquête d’un monde qui se résumait pour lui à une partie d’un district malfamé. Bien loin de la réalité, n’est-ce pas ?

    Même la mort le rejette !

    Il était là, allongé au sol. Pourquoi ? Parce qu’il avait voulu conquérir le monde qui était le sien. Qui avait pu le frapper de la sorte ? Lui-même. Qui l’avait sauvé ? Personne.

    Comment cela avait pu arriver… Oui, il s’en souvenait pendant que sa vue revenait doucement. Il avait voulu trahir les siens, ou plutôt passer au-dessus des lois immorales qu’ils avaient eux-mêmes établi. Il n’y avait pas qu’eux au nord et la concurrence était là, il n’y avait pas que les Shinigamis à prétendre un pouvoir sur la zone et Edward avait vu une voie pour lui là-dedans. S’allier avec un ennemi était une bonne idée, il ne lui restait plus qu’à gagner de l’assurance et pour finir, il cumulait deux pouvoirs, le *** sur deux trônes en or à la fois. Mais qu’est-ce qui n’avait pas marché encore… C’était dur à dire, peut-être avait-il été trop pressé ou bien simplement que la chance n’avait pas été de son côté, mais dans tous les cas, il avait perdu et le déshonneur était grand. Est-ce qu’il venait également échouer dans sa rédemption, dans cette tentative de mourir en se lavant de ses pêchers à l’aide d’un seppuku, ce sacrifice rituel qui semblait convenir à quelqu’un de son rang ? Non, alors qu’il se redressait, c’était ce qui venait à son esprit, non. Quelque chose l’avait sauvé, il n’était pas temps pour lui de mourir mais il n’avait plus le droit de vivre en tant que celui qu’il était. C’était en quelque sorte une seconde vie qui s’ouvrait à lui, abandonnant les cadeaux de ses frères derrière en préférant se laisser pour mort, il laissait ainsi croire au reste du clan qu’il était parti dans l’honneur, ce qui était un peu le cas : il n’existait plus en tant que tel et ce n’était pas le même homme qui se relevait avec cette plaie au ventre, ce même personnage n’allant pas faire endurer sa présence sur ces terres qu’il avait vu grandir et qu’il avait souillé.

    « - Où dois-je aller… ? »

    Demander cela au Ciel après tous les crimes commis semblait arrogant mais dans son âme, Edward n’avait pas l’impression d’avoir fait le mal. Il avait protégé les siens et les avait servi jusqu’à en mourir parce qu’il avait à un instant tourné le dos. Il ne s’expliquait pas pourquoi il avait survécu mais une entité supérieure devait être de son côté. Celle-ci lui apportait d’ailleurs une réponse assez claire, il fallait partir vers le Sud, vers le centre. C’était peut-être le plus logique, après avoir été tout au fond du Rukongai de tenter de revenir à l’avant.

    Plus froid et arrogant après ce qu’il considérait comme une résurrection, il voulait trouver les dieux de la mort et c’est là qu’il trouverait son royaume, près d’habitations riches qui devaient l’attendre depuis longtemps. Cette petite folie était-elle le fruit d’un fanatisme pour un esprit qui l’aurait soigné de sa plaie rituelle, ou bien n’était-ce là qu’une crise d’adolescence tardive et mal placée ? Il avait encore cette lame pour se protéger et le sang séché dessus n’allait pas être un problème. Seul à présent avec son arme, il avait l’impression d’établir comme un lien avec celle-ci, surement pour échapper à la solitude qui le remplissait alors qu’il retirait la vie à des gens qui semblaient être de plus en plus faibles et pour finir, la situation monotone le dégoutait. Son pas se ralentissait progressivement alors qu’il était de plus en plus proche du cœur de la Soul Society, son cœur semblait peser lourd et les images d’un bonheur ambiant lui faisaient penser qu’au fond… peut-être il aurait mal vécu.

    Si tuer devenait dur, voler restait monnaie courante, il fallait bien survivre d’une façon et c’était apparemment la seule qu’il connaissait. Mais pouvait-il ainsi continuer et traverser autant de district sans craindre la mort ? Oui, le code du Bushido lui permettait d’avancer et il commençait à se calmer, doucement, se rendant compte que pour être heureux, il n’avait qu’à vivre caché dans la foule. Le voyage pouvait continuer sans encombre, avec quelques larcins de temps à autre pour avoir de quoi manger et cela restait savoureux, sans que le cœur n’en souffre.

    La Flamme de volonté

    « - Viens, montre-moi ce que tu vaux, gamin. »

    S’entendre dire ça alors que cela fait trente ans qu’on traine dans la boue à se battre presque tous les jours, c’est vexant. Mais ce jour-là était particulier car dans le 49ème district, Edward trouvait enfin son maître, celui qu’il n’avait pas pu voler sans se faire attraper. Nommé Sasaki, l’homme semblait faire le double du jeune homme en apparence mais malgré cela, il restait alerte et impressionnant. Impossible de le toucher si celui ne voulait pas être touché, et lorsqu’il semblait bien le vouloir, ce n’était que pour montrer des techniques dignes des vieilles écoles, bien loin des compétences des ivrognes qui avaient appris l’art du combat au petit criminel qui volait contre les murs d’une ruelle étroite, se retrouvant victime dans son histoire pour la seconde fois de sa vie. Pouvait-il encore mourir pour cet échec ? On lui expliquait que non, que sa vie était à présent à celui qui avait gagné cet échange et celui-ci lui refusait donc la chance de périr en réponse à l’humiliation.

    « - Qu’est-ce que vous êtes ? Que… voulez-vous faire de moi ?
    - Mh. Tu as une manière de te battre maladroite mais dans tes coups, je peux sentir une envie de tuer qui a disparu, c’est plutôt pitoyable. Vu que tu es à présent à moi, tu me serviras chez moi. »

    Le servir… Encore cette chose qui revenait. Mais bien vite, Ed se rendit compte que la réalité n’était comme il l’avait imaginé. Même si la maison était grande et propre, il n’y avait pas de serviteur ni même de femme ou d’enfant, le vieil homme y vivait seul et au fond, la seule raison pour laquelle il avait amené le voleur était ici, dans cette solitude pesante. Au début, cela lui semblait stupide et puis, l’homme venu de l’extrême nord regardait l’arme qu’il avait toujours gardée, n’avait-il pas fui une vie en solitaire avec un moyen que certains considéraient comme idiot ? Après cette courte révélation, il lui semblait logique de servir Sasaki et ils comblaient l’un l’autre un vide certain, reformant ainsi une famille où les incompétences et maladresses du jeunot devenaient les peines d’un père improvisé qui, encore puissant, levait sa propre lame pour lui transmettre sa force.

    Dans un combat, il n’y avait pas que l’homme et sa lame, il y avait aussi un adversaire. Il fallait connaître d’autres rythmes pour pouvoir les briser et au fond, alors que cela semblait disgracieux au départ, cette vision devenait claire après des mois d’exercice. Il y avait donc cette politesse à avoir pour l’autre, le considérant tout comme il fallait considérer son arme comme quelqu’un à part également, tout comme Edward l’avait fait avec la lame du Seppuku par le passé, et cela créé une sincérité chez le jeune homme qui apprenait alors à ne plus se vanter, mais plutôt à penser à l’autre à bien des moments de la journée. A la place de parler de lui lors d’un combat, il préférait à présent insuffler la peur et il se comportait ainsi plus comme une personne à craindre qu’auparavant où il n’était qu’un péteux qui pensait avoir de l’importance, cette pensée le rendait humble et il se rendait compte que le bonheur était à portée de main s’il continuait sur cette voie. Les valeurs du Bushido étaient respectées et son nouveau père semblait prendre tout en considération, jusqu’à son nom.

    C’est à cette période qu’il apprit réellement la tactique, mettant des règles autour de lui plutôt que les concentrer sur son épée et sa manière de la tenir, l’escrime seule étant faible et n’étant utile que lors de compétition dans des situations bien précises et trop peu souvent présentes dans la vie réelle. Un sens de l’observation se développait chez l’homme aux yeux étranges et il s’adaptait, devenant alors un vrai habitant du 49ème district plutôt qu’un étranger qui faisait semblant de savoir. Il avait trouvé un nouveau chez-soi mais il n’avait pas abandonné l’idée de rejoindre le centre, aussi bien que les entrainements tournaient à présent autour de celui des Shinigami. Le père trouvait une volonté nouvelle chez un fils qui lui était encore inconnu il y a peu et l’envie de tuer semblait avoir été remplacée par l’envie de donner un coup précis et puissant. L’amour de la perfection était là, plaisant, même si encore loin, que ça soit pour le jeune Edward que pour le vieux ou Sasaki.

    Le Vent du renouveau souffle!

    Être un bon guerrier n’était pas une chose simple et malgré que les Shinigamis ne fussent censés se battre qu’avec leur partenaire spirituel, Sasaki y vit une faiblesse. Dans le but précis de remédier à cela, il fallait mettre des règles plus strictes encore au fil des années, pour mettre toutes les chances du côté d’Edward si un jour il devait à nouveau se battre pour garder le droit de vivre… Dans cette optique, quelque chose d’à présent propre à lui apparut : le fait de délimiter un terrain automatiquement, même s’il s’agissait de frontière invisible encore à cette époque. Toutes les armes ont une portée qu’il faut prendre en compte, les ennemis se déplacent dans les trois dimensions et non dans seulement deux, tout cela contribuait à enseigner à Edward le maniement des armes afin que jamais il ne soit à court d’idées. Pendant cette période, il apprit qu’il y avait quelque chose de terrifiant chez l’homme, ses poings, et s’en servir correctement pouvait, selon les dires de Sasaki, vaincre cent hommes d’un seul coup. Dans l’esprit de l’élève, il y avait cette séparation à présent, deux genres de combat pouvant déterminer si un homme était fort ou non, le combat avec les armes et celui sans aucune, à la limite de la nudité afin qu’aucun artifice ne vienne interrompre la performance.

    « - N’est-il pas loin, ce petit Jikai ? »

    Un habile jeu de mot qui restait gravé dans l’esprit de l’intéressé. Jikai signifiait le concept de Temps et d’Epoque et il était vrai qu’il avait vécu à travers deux ères, celle du Danseur et à présent, celle de l’Epée, à travers deux siècles qui à présent lui semblaient aussi familier l’un comme l’autre. Il n’oubliait pas son passé, mais il était à présent loin et il avait ce souhait étrange de le garder en tête sans pour autant y penser. C’était comme lorsqu’on lui avait appris à se servir d’un shinaï, il y avait ainsi quatre lames qui pouvaient être séparées mais lorsqu’il se battait, il devait toujours en préparer l’une à l’autre, comme si cela reflétait sa vie. Il avait préféré l’ère de l’Epée et l’ancienne devait rester présente pour former l’arme complète, sans pour autant être utilisée, une pierre discrète dans un bâtiment de géant.

    « - Merci pour votre enseignement, Maître. Je n’ai plus peur à présent… »

    C’était une bonne réponse, il n’avait plus à craindre ce petit Jikai qui restait en lui car il l’acceptait à présent, il ne serait plus torturé pendant la nuit. Mais malgré la sagesse de cette pensée, Sasaki semblait le dévisager, comme s’il attendait une suite qui ne viendrait pas. Il était clair qu’Edward avait parlé de la sorte pour dire que plus rien ne lui faisait peur, mais c’était faux :

    « - Crains le Temps mon petit… Il est ton meilleur allié et ton pire ennemi, crains le plus que la mort, aime le plus que ta propre vie. Il est partout et travaille dur pour maintenir l’équilibre, il est et restera ton plus grand maître.

    - …Sasaki-shishiou, que voulez-vous d-… ?

    - REMERCIE-LE ! »

    Etait-ce un test pour voir si Ed était fidèle au point d’accepter le point de vue ? Non, il était sérieux et c’était une manière de voir que le jeune homme acceptait lorsque son front se posait au sol. Il sentait ce Temps dont son maître parlait, il était partout autour de lui et même en lui, il était partout sur Sasaki et même sa lame semblait respirer au rythme des époques. C’était une sensation étrange, mais à présent, son cœur était enfin léger alors qu’il remerciait le Temps lui-même, même lorsqu’il quitterait la maison familiale, il ne serait plus jamais seul et son allié était le plus terrible des adversaires, son plus précieux ami.

    « - Il est à présent grand temps que ton époque commence. Tu peux partir en paix, Edward, nous t’avons apporté nos connaissances, le Temps te jugera pour tes actes, souviens-toi en… »

    Le début!

    Tous le regardaient avec un air surpris. Ils avaient tous leurs belles épées brillantes à la ceinture et pourtant, ils n’étaient que des Shinigamis de base, sans réelle importance. Pendant les mois qu’ils avaient partagés avec Edward, ils s’étaient souvent moqués de lui parce qu’il était faible d’après ce qu’on pouvait voir. Souvent, la manière de se tenir indique comment on est. Et apparemment, celle d’Ed montrait surement aux autres qu’il était de ceux dont on pouvait se payer la tête. La hiérarchie ici était fonction de la force et de la maitrise de son arme. Sachant que l’arme évoluait en fonction de son meister, que dire du bas de l’échelle qui n’avait que des épées de fer en quête d’harmonie avec leurs propriétaires, dont Edward venait d’intégrer le groupe ??Lui qui venait de recevoir à sa ceinture ce qu’on appelait un Asauchi, et qui n’était pas la seule arme à sa disposition. En effet, il avait trimbalé avec lui un shinaï, cette épée d’entrainement de base à la voie du sabre faite de bambou, qu’il préférait utiliser au lieu de la lame à sa ceinture. Pourquoi alors avoir un zanpakutô ? Il ne pouvait pas trancher facilement visiblement et même s’il prouvait qu’il était apte à remplir sa mission lors des cours à l’académie, il restait toujours ce faiblard aux yeux des autres à cause de ses préférences. Enfin, il était récompensé et il partait loin de ses camarades, ceux-ci restant ahuris à l’idée qu’un gars « comme lui » puisse partir dans l’une des divisions de l’armée de la cour. A cet instant, il avait rassuré le cœur du vieux Sasaki, peu importe l’endroit où il se trouvait, et il avait remis les choses en place, comme elles devaient l’être. Sa conquête de la Soul Society était lente mais bel et bien là et c’était là le début d’une nouvelle pensée : protéger son peuple, être un roi-servant. Simple criminel au fond du Rukongai, il se sentait à présent comme un grand seigneur qui se devait de protéger tout le monde, même si la plupart des gens semblait être des imbéciles à ses yeux. Cette épée qui ne tranchait pas spécialement bien… Elle était bien loin de la lame qui lui avait tranché le ventre il y a tant de décennie et d’un instrument de meurtre, il avait trouvé en cette arme une apparence de la Justice elle-même. Il ne pouvait pas tuer sans le vouloir réellement, c’était une bonne chose car il savait qu’il allait paniquer ici, entouré de gens surement qui allaient créer autour de lui multitudes d’évènements auxquels il ne serait pas habitué.

    Un élément rassurant, sa chambre ressemblait beaucoup à celle qu’il avait eue chez son maître dans le 49ème district et cela lui permettait de trouver rapidement le sommeil mais peut-être avait-il été trop impoli ? Un être qu’il avait sous-estimé semblait vouloir lui parler les premières nuits et il ignorait tout cela, se disant que cela devait venir d’autres chambres. Après une semaine, ce qui était murmure devenait hurlement, un hurlement l’appelant et finissant par le mètre à bout au point qu’il décide au bout d’un moment de ne plus dormir, s’enivrant d’une boisson qui allait devenir sa préférée, un met rare d’où il venait : le café. Cela l’aidait à tenir, son esprit semblant s’être endurci au point de ne plus rien entendre jusqu’à ce que la fatigue ne se fasse trop forte.

    « - Vous allez vous taire, oui ?! »

    C’était l’un des premiers contacts qu’il avait avec ceux qui deviendraient des années plus tard ses camarades à l’académie, et il les voyait se réveiller durement. Ils n’avaient pas l’air de faire semblant et malgré les questions du jeune Edward, il semblait que personne n’ait hurlé dans le coin. Il fallait bien une dizaine de minutes pour le calmer et enfin comprendre où était le problème : sa tête. Elle hurlait sans qu’il ne prenne le temps de l’écouter et au final, il avait même fermé son esprit. Trop bien d’ailleurs, il ne parvenait pas à comprendre les mots de celui qui devait être son allié et les hurlements continuaient jusqu’au point qu’il décide de porter des lunettes qu’il avait trouvé dans un carton aux archives, efficaces pour cacher les cernes qui se dessinaient sous ses yeux. Il le sentait, quelque chose en lui était frustré d’être ignoré et au final, il était devenu un peu fou malgré les heures qu’ils passaient ensemble.

    « - La solitude est vraiment un fardeau dur à porter, pff… ? »

    Ses doigts glissaient sur le long de la lame, comme pour masser le métal qui semblait scintiller encore plus sous la pression, les hurlements se calmant progressivement. Où était-il pour s’ouvrir ainsi alors qu’il pensait être seul ? Dans les archives où il s’amusait à trier des milliers de fiches difficilement et le manque de café avait dû le rendre plus tendre, c’était comme s’il espérait que quelqu’un vienne pour faire cela à sa place.

    « - … Tu crois vraiment que je vais t’apporter un café ? … Hoy ? Hoy ! Hoooy !! »

    C'était sa seconde personnalité qui se manifestait de nouveau, et il l'entendait distinctement de nouveau. L'être naissait.

    Au Revoir Soul Society !

    Fraichement rentré au Seireitei après son soixante-dix-neuvième anniversaire, il entre à l’académie. Il confirme alors ce que son père adoptif voyait se dessiner en lui. Il montre des qualités et un talent sans précédent, la nouvelle parvient dans le Nord du Rukongai, et c’est l’effervescence dans toute la grande famille Wolfgang dont il descend. Jamais auparavant un pareil génie n'avait encore été observé et les anciens annoncent cela comme le signe tant attendu. Il finit par attiré l'attention de nombreux capitaines et reçoit une invitation de la part de la onzième division pour son style particulier purement combat qu'il accepte sans hésiter. C'est ainsi que trois ans plus tard à sa sortie de l'académie qu'il entre au sein des rangs de la onzième division de la cour. Fraichement arrivé il est défié en duel par le Troisième siège et connait sa première défaite en combat singulier à cause de sa non maitrise du shikai. Ne se voyant confier que des missions d'extermination de hollows, il demande une permission et s'en va de nouveau au Rukongai pour s'entrainer. Revenant un peu plus tard, il défie en duel le troisième siège de nouveau, se croyant devenu plus fort. Malheureusement son orgueil et son égo élevés lui vaudront de se faire tout bonnement écraser par la puissante de son adversaire. Il en ressortira traumatisé, et il deviendra une véritable lavette, effrayé par le combat à l'épée, il se tournera vers l'étude il ne se verra plus attribué de mission pendant cette période et ne brandira plus une seule fois son Zanpakuto.

    Par un soir où il était à trainer comme d'habitude sur la colline des exécutions il recroisa un de ses amis d’enfances qui avait lui aussi intégré les divisions du Seireitei, qui avait appris ce qui advenait de l'ex-prodige de l'académie et qui venait vérifier cela. Après le premier échange de regard, son ami lui dit qu'il allait lui donner une dernière chance pour récupérer le pendentif qu’il lui avait pris plus jeune à la suite d’un pari. Il demanda à Ed de se mettre en garde car il allait attaquer. Ce dernier au moment où ses lèvres dirent non avait dégainé son Zanpakuto pour parer le violent coup d’épée qu'avait envoyé son protagoniste. Après dix minutes d'échanges, il put constater tout souriant qu'Ed n'avait rien perdu de sa maitrise mais qu'au contraire il semblait avoir une nette évolution. Il décida alors d'attaquer franchement et sorti son shikai pour essayer de secouer le shinigami.

    Son adversaire ne fit qu’un seul pas qu’Edward se mit à trembler, il ressentait la même peur que lors de son affrontement avec le troisième siège de sa division. C’est là que son ami lui demanda alors "Pourquoi il s'était battu tout ce temps?" avant de rengainer son zanpakutô et de s'en aller. De retour dans sa chambre, il découvrit une note annonçant le décès de Sasaki, et ne put s’empêcher d’aller vérifier la véracité des faits. Rentrant dans la demeure de son défunt père, il trouva le cercueil .Il y resta toute la nuit assis dans un coin, à pleurer, avant de se lever vers 5h du matin pour aller dans la chambre qu’il avait occupé auparavant. Une fois dans sa chambre, il y vit poser le Zanpakuto de son père auquel il n’avait jamais prêté attention. De nouveau ce soir-là il pleura et se souvint de la phrase que lui répétait sans cesse son père il y avait quelques années: "La lame que tu brandis dans ta main n'est pas un simple objet, c’est une partie de toi. Elle peut être tout ce que tu veux, pour peu que tu le veuilles." A cet instant il y eut un déclic en lui. Il remit sa tenue d'entrainement, pris le zanpakutô de son père et sortit dans la cour et prêta serment sur la lame de son père d’un jour devenir le combattant le plus puissant de la Soul Society et de ne plus fuir devant un adversaire. Dès lors le jeune homme choisit définitivement de se couper les cheveux. Il s’en alla demander une permission pour s’absenter, disant aller faire son deuil, permission qui lui fut accordée. Il descendit dans le monde des humains et décima pendant deux semaines pleines, tout hollow qu’il croisa. À la suite de cela, il disparut mystérieusement, sans laisser de traces. Malgré les patrouilles qu’on lança à sa recherche, nul ne sut le retrouver. Et lorsque le bilan de décembre fut apporté cette année-là au capitaine-commandant en poste, j’ai nommé Kyōraku Shunsui, son nom figurait dans le registre des portés disparus, plus précisément des présumés morts.


  • _________________
    Raven, l'héritier des loups! Elswor13


    Dernière édition par Edward Wolfgang le Sam 19 Juil - 21:46, édité 12 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2455-edward-wolfgang
    Raven, l'héritier des loups! Hum-ind
    Melody MacKenzie
    Rang : Ϟ Espiègle Valkyrie

    Messages : 2108
    MessageSujet: Re: Raven, l'héritier des loups!   Raven, l'héritier des loups! Icon_minitimeJeu 3 Juil - 9:36

    Bonjour et bienvenue sur BBS.

    Tout d'abord, si Raven n'est qu'un surnom, il serait bon de faire figurer le vrai nom de ton personnage en tant que pseudo, quitte à te faire appeler comme tu veux en RP. Tu peux le modifier toi-même dans ton profil.

    Ensuite, si nous interdisons les utilisations trop poussées de personnages du manga dans les présentations, c'est d'une part pour éviter de les dénaturer et d'autre part d'avoir des rapports proches avec eux sortis de nulle part. Tu l'auras compris, tu ne peux en aucun cas avoir un tel lien avec Aizen, pas plus que les deux PNJ que tu mentionnes.

    Il n'existe aucun passage « permanent » entre Soul Society et le Hueco Mundo, ni dans une grotte ni ailleurs. Sauter dans le passage qu'emprunte le Hollow pour y retourner, passe encore, mais ça, non.

    Pour ce qui est d'avoir un bras de Hollow, ça ne va pas être possible non plus. Je doute que ce soit vraiment compatible de toute façon (d'autant que la plupart sont trop difformes que pour avoir des bras au sens où on l'entend). Ça aurait éventuellement pu être négociable pour un Vizard (avec une autre justification cependant), mais certainement pas pour un Shinigami.

    Si tu es jugé pour des crimes envers Soul Society, tu seras au mieux jeté en prison, au pire exécuté. Les Shinigamis dits exilés dans le manga sont des fugitifs tous autant qu'ils sont, qui se sont enfuis avant de recevoir leur peine. Il serait quelque peu idiot de la part des instances du Seireitei de relâcher dans la nature un individu susceptible de leur causer du tort ne serait-ce que par revanche...

    Je ne vois par ailleurs pas comment tu aurais pu retourner « tranquillement » de la Terre à la Soul Society ; là encore, il n'existe aucun passage permanent. Urahara doit l'ouvrir chaque fois qu'Ichigo et ses amis désirent s'y rendre, par exemple.

    Étant donné que je suppose que les « nouveaux venus qui utilisent un pouvoir étrange » sont les Maho Tsukai, ça ne va pas être possible non plus. Toutes leurs apparitions (des plus légères aux plus imortantes) ont été jouées sur le forum au travers des différentes missions et events, outre le fait qu'il n'y a aucune raison qu'ils aillent s'en prendre à un petit village perdu au vu de leurs desseins.

    Quelques petits problèmes chronologiques se posent également : Urahara a été enlevé et le Kanshu détruit lors du premier Event (en 2015 sur le forum). Nous sommes aujourd'hui en 2019 et cela fait deux ans que les Maho Tsukai ont été anéantis (résultat du dernier Event en date). Il s'est donc écoulé au bas mot 4 ans depuis un éventuel contact avec Urahara. J'ajouterai aussi que ce dernier n'a aucune raison d'envoyer quelqu'un te chercher jusque dans ton village dans la mesure où le Kanshu se vouait à la protection de Karakura avant toute chose. Si tu n'y as jamais mis les pieds, tu n'es donc fatalement pas concerné.

    Je te laisse réviser ta fiche en profondeur en tenant compte de ces différents points.
    Bon courage pour les modifications et merci de ton attention.

    _________________

    Raven, l'héritier des loups! 253954signmelofeb
    Destruction leads to a very rough road
    But it also breeds creation
    And earthquakes are to a girl's guitar
    They're just another good vibration
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1637-melody-mackenzie
    Raven, l'héritier des loups! Hum-ind
    Melody MacKenzie
    Rang : Ϟ Espiègle Valkyrie

    Messages : 2108
    MessageSujet: Re: Raven, l'héritier des loups!   Raven, l'héritier des loups! Icon_minitimeJeu 10 Juil - 6:12

    Cette présentation est-elle encore d'actualité ?

    _________________

    Raven, l'héritier des loups! 253954signmelofeb
    Destruction leads to a very rough road
    But it also breeds creation
    And earthquakes are to a girl's guitar
    They're just another good vibration
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1637-melody-mackenzie
    Raven, l'héritier des loups! Shi-ind
    Edward Wolfgang
    Messages : 17
    MessageSujet: Re: Raven, l'héritier des loups!   Raven, l'héritier des loups! Icon_minitimeJeu 10 Juil - 21:14

    Pas de panique; je suis toujours vivant Razz et elle est belle et bien d'actualité

    _________________
    Raven, l'héritier des loups! Elswor13
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2455-edward-wolfgang
    Raven, l'héritier des loups! Shi-ind
    Edward Wolfgang
    Messages : 17
    MessageSujet: Re: Raven, l'héritier des loups!   Raven, l'héritier des loups! Icon_minitimeSam 12 Juil - 22:27

    Je reviens pour annoncer que j'ai fini de changer ma présentation. J'annonce aussi que j'ai totalement changé l'histoire au cas où Smile Bonne lecture!

    _________________
    Raven, l'héritier des loups! Elswor13
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2455-edward-wolfgang
    Raven, l'héritier des loups! Hum-ind
    Muda
    Messages : 752
    MessageSujet: Re: Raven, l'héritier des loups!   Raven, l'héritier des loups! Icon_minitimeVen 18 Juil - 18:15

    Bonjour ! Je te dis pas bienvenue, on s'est déjà croisé sur la chatbox o/.

    Dans ta fiche, quelques points à revoir.

    D'abord, ton pouvoir. Bien, on connait l'apparence de chacune des étapes de transformation de ton zanpakutoh. Reste à nous dire ce qu'est son pouvoir. Le présenter dans ses grandes lignes. Là, on est dans le flou le plus total.

    Ensuite, l'Asauchi n'est pas un sabre fait de bambou, mais bien de métal. Un katana basique en outre, dont l'âme est modulée selon l'utilisateur sur un temps plus ou moins allongé. Les zanpakutohs scellés ayant tous la même forme, c'est pas avec sa simple apparence qu'on peut jauger la force d'un shinigami.

    Enfin, un an de permission pour s'entraîner au Rukongai, c'est difficilement imaginable. Plusieurs raisons qui pourraient t'interdire pareil congé. Après, les missions d'extermination d'hollows sont en soi de bons entraînements. Si ce n'est pas suffisant, tu peux toujours t’entraîner au Rukongai entre deux missions. Demander des permissions de quelques jours mais plus nombreuses.

    Ho, un dernier point, plus global. On a du mal à situer chronologiquement ton histoire dans la trame du forum. Où t'insères tu dans celle-ci ?

    Voilà, je te laisse revoir ça. Bon courage pour les rectifications !

    _________________
    Raven, l'héritier des loups! Mudasi11

    Thème de la chose ♪


    Eimi:
     

    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1547-muda
    Raven, l'héritier des loups! Shi-ind
    Edward Wolfgang
    Messages : 17
    MessageSujet: Re: Raven, l'héritier des loups!   Raven, l'héritier des loups! Icon_minitimeSam 19 Juil - 21:47

    Bonsoir! J'ai apportées des modifications suivant les remarques sempai Razz, s'il y a encore quelques soucis je suis à l'écoute Very Happy

    _________________
    Raven, l'héritier des loups! Elswor13
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2455-edward-wolfgang
    Raven, l'héritier des loups! Hum-ind
    Muda
    Messages : 752
    MessageSujet: Re: Raven, l'héritier des loups!   Raven, l'héritier des loups! Icon_minitimeDim 20 Juil - 0:48

    Shunsui n'est pas vraiment un porté disparu. Sa mort fut explicite. M'enfin, là, ça tient du détail.

    Je te valide donc shinigami indépendant de niveau 2. Tu disposes de 15 PC à répartir comme tu le souhaites dans ta FT. Si tu as des questions, je t'invite à te diriger dans le bureau du staff. Bon jeu !

    _________________
    Raven, l'héritier des loups! Mudasi11

    Thème de la chose ♪


    Eimi:
     

    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1547-muda
    Contenu sponsorisé
    MessageSujet: Re: Raven, l'héritier des loups!   Raven, l'héritier des loups! Icon_minitime

    Revenir en haut Aller en bas
     

    Raven, l'héritier des loups!

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 1 sur 1

     Sujets similaires

    -
    » Raven, l'héritier des loups!
    » Une Garde Pure [ prio ; Oméni, Raven, Gylfie ]
    » L'héritier des Ténèbres || Forum RPG
    » Raven Sloth
    » En entraînement... [PV Raven]

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Bleach - Before the Shadows :: Archives :: Archives-