AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Petite discussion entre... amis ? [Kenpachi/Tenzouille]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Reine des Terres au delà du Yermo

Messages : 1225
MessageSujet: Petite discussion entre... amis ? [Kenpachi/Tenzouille]   Sam 3 Nov - 12:30

Rukongaï-Ouest. L'idée était bonne et ce n'était pas Shinjirô qui allait dire le contraire. Le message de Tenzen, il l'avait bel et bien eu. Et il avait été heureux comme un enfant recevant ses jouets en apprenant le pseudo défi du Capitaine de la Neuvième Division. Ainsi cet homme n'était pas si maître de ses émotions qu'il semblait vouloir le faire croire. Et puis un véritable combat, ce n'était quand même pas le genre de chose que l'on refusait au sein de la Onzième Division. Quoi de mieux pour se mettre en forme ou pour apprendre à respecter un homme, après tout. Et puis le Kenpachi était resté sur sa faim après l'intervention du nabot de glace, n'ayant pas eu la possibilité de faire ravaler sa fierté à l'autre vieillard. Les deux hommes ne s'appréciaient pas, ayant des mentalités complétement opposées l'une de l'autre, et ce n'était un secret pour personne. Entre les remarques, l'indifférence et autres armes qu'ils avaient à disposition, ils se montraient leur inimitié dès qu'ils le pouvaient. Mais il avait du courage, Kiryû ne pouvait lui retirer cela. Et puis l'apparition de ce masque de Vizard l'intriguait. Bien qu'habitué à combattre avec Noboru, il voulait réellement voir de quoi était capable son homologue de la Division de la Justice.

Après tout, ce genre de masque apportait un gain de puissance remarquable à ceux qui savaient l'utiliser et le Cero qu'il avait contenu le prouvait. La plupart du temps, la personnalité changeait lorsqu'un Vizard passait en mode Hollow. Et de ce qu'il avait vu, celle de Tenzen l'intéressait terriblement. Il prendrait son pied à affronter cette créature, c'était une évidence. Même s'il lui faudrait insister pour le faire apparaître, bien sûr.

    - On va se marrer, Noboru. Tu vas voir, il touche sa bille l'ancêtre. Ça va me faire du bien de me défouler un peu, je manquais d’exercice ces derniers temps. En plus, il est pas si con d'avoir fixé le rendez-vous là-bas. Personne viendra nous faire chier. Héhé...

Son Lieutenant avait insisté pour venir, même s'il ne combattrait pas. En tant que spectateur déjà, puis surtout pour voir de ses yeux les capacités du Capitaine de la Division du Lotus. Il faut dire qu'il avait une sacrée réputation et que même l'Argenté avait été ravi de voir un homme capable de tenir plus longtemps que deux minutes face à lui. Pour l'occasion, Shinjirô avait laissé son Haori dans les bureaux de la Onzième, préférant sa tenue noire d'entraînement, moins contraignante que le manteau des Capitaines, enfilant au passage ses gants cloutés pour sa petite discussion. Kaimetsu dans son dos, il avait accéléré le pas pour rejoindre celui qui lui avait fixé ce rendez-vous. Sa propre réponse avait été retournée par l'intermédiaire d'un de ses hommes, préférant cela à l'utilisation d'un de ces papillons de l'Enfer, que Shinjirô n'appréciait que moyennement.

Cette fois, il prendrait le Yakushiji bien plus au sérieux. Cette fois, il ne se priverait pas de Kaimetsu : Shinjirô avait beau adorer combattre à mains nues, il ne sous-estimait pas ses adversaires pour autant. Et avec ce qu'avait démontré Tenzen, nul doute que les capacités particulières de son Zanpakutô seraient utiles. Un mec qui manipulait des Kidô avec autant de facilité ne devait pas être prit à la légère. Mais s'il comptait seulement la dessus pour atteindre le colosse, il risquait d'être surprit. Décidément ce combat était une merveilleuse idée. C'est avec un sourire béat qu'il arrivait sur les lieux du duel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2543-riful-la-destructrice#21816

avatar
Rang : Primera Espada

Messages : 2009
MessageSujet: Re: Petite discussion entre... amis ? [Kenpachi/Tenzouille]   Sam 3 Nov - 20:04

La réponse du Kenpachi n'avait pas tardée. Ainsi Noboru avait réellement transmis son message, et les deux Capitaines allaient-ils se revoir prochainement. Ce que Tenzen avait présenté comme une demande de discussion n'en serait bien sûr pas réellement une. Ce n'est en aucun cas la conversation du Kenpachi qui l'intéresse. Pour des raisons assez évidentes, bien entendu... Deux êtres comme ceux-là ne pouvaient pas s'entendre, pas trouver de discussion capable de les rassembler. Non, la raison était tout à fait ailleurs. Le Shirohasu n'ignorait pas que durant son quart de millénaire sur Terre, ses capacités étaient parvenues à rouiller malgré ses quelques entraînements. De la chasse de Hollow de bas-étage, ni plus ni moins... Ainsi, il avait réussi à ne pas trop régresser, mais tout de même le mal était là. Oh, certes, à présent il pouvait faire appel à Ikarib, ce qui avait tendance à pouvoir compenser en puissance pure. Mais il avait bien senti dans sa petite joute récente face au Kiryû que ses sorts n'avaient plus le même dynamisme, et que lui-même n'était plus aussi résolu. Il essayait trop de se contenir afin de ne pas laisser Ikarib prendre par trop le dessus, et cela avait fini par émousser ses sens. Alors bien entendu, la manque de respect ne faisait qu'une parfaite excuse par celui qui portait le titre de Shinigami le plus puissant de la Soul Society.

Le Yakushiji avait toujours estimé que ce titre de Kenpachi n'était que du vent. Afin de garantir la suprématie de ce titre, il faudrait qu'il se confronte à chacun des Capitaines expérimentés, manière claire de valider cette domination prétendue. Le Capitaine au Lotus ne craignait pas cela, qu'il considérait comme de la poudre aux yeux. Noboru avait parlé de son courage mais comme il le lui avait répondu, il ne s'agissait pas de cela. Tenzen était résolu à récupérer sa puissance d'antan et un tel combat pourrait l'y aider. Voilà tout... Perdre ou gagner n'avait pas la moindre signification à ses yeux. Tout ce qu'il savait c'était que Shinjirô n'arriverait pas à l'abattre, et qu'en conséquence le Vizard s'en sortirait plus fort, inévitablement.

Impatient, il s'était rendu sur les lieux à l'avance. Là, il s'était installé en position du lotus et en avait profité pour méditer quelque peu. Pratique difficile tant l'excitation d'Ikarib résonnait avec la sienne. À l'écart des districts les plus éloignés, là où personne ne pourrait venir les interrompre. L'endroit était parfait... Tenzen laissait parler sa pression spirituelle, n'essayant même pas de la dissimuler. Tout ce qui aiderait le Kenpachi à arriver sur les lieux au plus vite ne serait qu'un mieux. Et finalement, il le sentit... Lui non plus ne se camouflait pas. Pas plus que son acolyte... Il poussa alors un soupir, désappointé que Guignol n'ait pu s'empêcher d'emmener Gnafron dans ses bagages. C'était censé être un combat en face à face... Le Kyûbantai Taishô n'était vraiment pas un amateur des témoins et spectateurs... Aussi, dès qu'ils furent sur les lieux, il n'hésita pas à manifester son mécontentement sans autre préambule.
    Que fait-il là ? Craigniez-vous de manquer de répartie ? Ou bien est-il juste là pour vous servir de béquille lorsque j'en aurai terminé avec vous ?
Et oui, réellement frustré de cette présence inattendue... Voilà qui lui gâchait réellement une partie du plaisir !

_________________

Resurrección:
 

Priscilla (PNJ):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2751-may-emily-ft-en-cours

avatar
Rang : Général tout frais

Messages : 630
MessageSujet: Re: Petite discussion entre... amis ? [Kenpachi/Tenzouille]   Lun 5 Nov - 17:30

Une fois n'était pas coutume, Noboru avait fait passer le message à son Capitaine et ami. Non pas par soucis de bien faire son travail - il avait "oublié" volontairement un nombre incalculable de messages, juste pour laisser son ami dans le désarroi - mais surtout parce qu'il avait une envie folle de voir le vieux grincheux se faire secouer les puces. Bien entendu, Shinjirô avait bondi sur l'occasion, aux anges, et s'était empressé de retourner l'invitation, via l'envoi express d'un de ses hommes. Joyeux comme un enfant, le bonhomme n'avait pas cherché querelle lorsque son Lieutenant le pressa pour l'accompagner, cherchant à évaluer la force du Capitaine de la neuvième, jusqu'à supposée mais non prouvée. Et ce, même si le Kiryû ne tarissait pas d'éloge sur sa pugnacité.

- L'avantage de se battre là-bas, c'est que tu peux ET tout détruire ET utiliser toutes tes capacités. Vicieux comme il l'est, le vieux croulant ne manquera pas de t'sortir des lapins de son chapeau, ça j'en suis sûr. Il pue le coup fourré, c'type j'en mettrais ma main à couper. Et gaffe à son masque, hein, ça lui fourni un supplément de force et de vitesse qu'est pas négligeable. Et si sa réputation est méritée, il utilise le Kidô comme personne. Le Kidô quoi...sérieux, on a parié sur toi, hein, et y a un paquet de pognon en jeu. Alors si tu te fais descendre par un Bakudô, on va non seulement se retrouver sur la paille, mais en plus tu vas y laisser ton image de marque. Vigilance!

Il allait quand même pas se faire torcher par un tour de passe passe...quoique, Noboru aurait du parier sur le temps qu'il faudrait à l'Argenté pour se libérer de telles entrave. Tout pouvait être sujet à se faire du pognon. C'était pas vital, mais ça permettait à la Onzième de se faire des petits extras pas négligeables, comme des fûts de saké ou autres douceurs aidant à l'établissement d'une franche camaraderie.

Le Tenzen n'ayant pas cherché à camoufler sa puissance spirituelle, les deux compères le trouvèrent très vite. Visiblement mécontent, comme à son habitude, il arborait un faciès constipé dont il ne tarda pas d'en faire connaitre la cause. Apparemment, la présence du Vif-Argent ne faisait pas son bonheur, ce à quoi l'autre s'empressa de répondre.

- C'est surtout que je suis là pour le retenir au cas où il sous-estimerait sa force. Ça serait quand même dommage, dans les circonstances actuelles, de se foutre mal auprès du Capitaine-Commandant...et puis, votre petite sauterie ne concerne pas que votre petite personne, y a pas mal de monde à qui le résultat fera le bonheur...ou la déveine. Et je suis donc là pour attester de ce résultat, afin que tout soit validé.

Aucune raison de jouer la politesse bornée, en subissant les railleries de ce crouton pompeux, maintenant. Il n'était plus dans l'enceinte du Seireitei, et ici il pouvait se permettre d'être lui même complètement. S'installant à bonne distance, pour ne pas se retrouvé pris dans la bataille, il croisa les bras et s'installa en position du lotus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2564-cheyenne#21964

avatar
Rang : Reine des Terres au delà du Yermo

Messages : 1225
MessageSujet: Re: Petite discussion entre... amis ? [Kenpachi/Tenzouille]   Mar 6 Nov - 14:27

    - T'inquiète pas Noboru. J'vais le gérer l'ancêtre.

C’est vrai qu’il y avait aussi cette foutue histoire d’argent. Depuis qu’ils avaient pris la tête de la Onzième Division, les deux comparses avaient trouvés bons de mettre en place un système de paris quasi permanent, permettant ainsi de miser pas mal d’argents contre les autres Divisions sur des sujets divers, du style « en combien de coups Shinjirô mettra K.O untel », ou « combien de temps faudrait-il à Noboru pour énerver son capitaine ». Des sujets, ils n’en manquaient jamais. Et de l’argent, ils s’en faisaient pas mal. Alors autant dire qu’un combat entre le Kenpachi et le capitaine de la Neuvième Division, ça avait de quoi faire parier à tout va. Pour ce qui était de l’envie de batailler contre Tenzen, on pouvait clairement dire qu’elle était forte. Certes, Shinjirô n’appréciait pas vraiment l’homme mais ce n’était pas pour cela qu’il désirait si ardemment l’affronter. Pouvoir se mesurer à un autre capitaine, c’était captivant. Enfin, il n’aurait pas à retenir ses coups, enfin il n’aurait pas à faire attention aux bâtiments autour. Oui… Ce combat était principalement pour lui une manière de vraiment se défouler. Le défi s’annonçait captivant.

La réplique de Noboru envers Tenzen fit sourire le colosse. Ici, plus d’étiquettes. Seulement deux hommes qui allaient combattre et un troisième qui allait observer, garant et protecteur de tout le pognon qui avait été mis en jeu. Alors que Noboru se plaçait à l’écart, préférant mettre quelques mètres entre lui et les deux Taishô, Shinjirô reporta son attention sur l’autre constipé. Des paroles acides alors même qu’ils arrivaient tout juste. Comme quoi il n’était pas aussi maître de lui qu’il semblait le faire croire aux autres. Bah… c’était de bonne guerre après tout.
    - Boh alors, tire pas cette tronche mon vieux. Tu vas pas bouder ton plaisir quand même… En plus, c’est une excellente idée que t’as eu. Sérieusement hein, je pensais pas que tu avais autant de couilles. Pourquoi tu m’as lancé ce défi, perso je m’en fous, je sais juste qu’on va s’éclater.

Un enfant. Son enthousiasme pouvait paraître étrange, bien entendu, mais quel meilleur entraînement que celui-ci. Sauf que contrairement à la dernière fois, Kaimetsu allait entrer en scène. Contrairement à la dernière fois, c’est avec sa véritable force qu’il briserait la détermination de son adversaire. Division de la Justice ou non, il allait lui faire passer l’envie de se mesurer à un véritable Kenpachi. Et l’avantage de son masque ne pèserait pas bien lourd ici. Pas comme s’il était habitué après tout. Dégrafant lentement les sangles qui rattachaient son Zanpakutô dans son dos, il fit glisser l’arme devant lui et attrapa l’une des poignées de sa main droite. Ainsi paré, il prouvait qu’il prenait au sérieux ce type. Et Shinjirô savait que si ce n’était pas encore le cas aujourd’hui, Tenzen ne pourrait dénigrer la force véritable de l’Argenté.
    - J’vais juste te briser, mec.

Fanfaron ? Si peu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2543-riful-la-destructrice#21816

avatar
Rang : Primera Espada

Messages : 2009
MessageSujet: Re: Petite discussion entre... amis ? [Kenpachi/Tenzouille]   Mer 7 Nov - 21:09

    Tellement risibles...
Il n'en ria pas réellement cependant. Oh, pourtant, une chose rare venait d'éclore sur son visage. Un sourire ! Ses lèvres s'étaient étirées en coin jusqu'à ce que ses dents blanches et parfaitement alignées se trouvent visibles. Certains avaient déjà pu lui faire comprendre que cette expression de son faciès était à bannir, tant elle ne lui allait pas. Autant les propos du Vice-Capitaine étaient ridicules au possible tant il n'avait pas la moindre idée de quoi il pouvait parler, tant ceux de Shinjirô ne purent qu'avoir un écho de drôlerie extrême. D'ailleurs en son crâne résonnait le rire enthousiaste d'Ikarib. Pour une fois qu'ils étaient en accord... Certes, leurs réactions à tous deux étaient bien différentes, mais au moins y avait-il terrain d'entente sur le côté cocasse de la chose. "Briser", c'est là le mot qu'il avait employé. Croyait-il réellement à ce qu'il disait ? Il serait alors encore plus désespérant qu'il ne pouvait le penser.
    Me briser ? Peuh ! C'est souvent par ce genre d'idée parasite que les Kenpachi ont péri... Saviez-vous que vous êtes déjà le Treizième ? L'espérance de vie et le discernement baissent de pair, j'en ai bien peur pour vous.
Et cela sans mentionner l'intéressant aspect superstitieux de ce nombre. Le treize, porteur de malchance. Chose qui semblait particulièrement juste s'il faisait le rapport avec Noboru. Sûr qu'aucune bonne étoile n'aurait permis une pareille association ! Son sourire était toujours présent, et il l'affichait fièrement, tête haute. L'influence de son Hollow y était sans doute pour quelque chose...

Enfin, il était temps pour lui aussi de sortir sa lame au clair. Sa main gauche alla se saisir de la poignée de son Zanpakutô, tiré de son fourreau lentement. Une lame étincelante et miroitante, d'un entretien irréprochable et zélé. À partir de là, autant ne pas perdre de temps pour le libérer, ce n'est pas comme s'il avait la moindre intention de ferrailler sabre à la main...
    Han'ei, Kagami Biraki !
Il avait opté pour la phrase de libération courte, preuve s'il en fallait encore qu'il ne souhaitait pas perdre de temps inutilement. Son katana se mit alors à briller intensément, sa forme en profitant pour changer radicalement. Au final en lieu et place de l'arme se retrouva un bouclier d'environ quatre-vingt centimètres. La couleur du bronze ne s'apercevait que sur le cadre en fait, le centre n'étant en fait qu'un grand miroir. Cependant, il ne fallait pas douter de la résistance de l'ensemble ! Le bouclier du dragon de Tenzen était de loin le plus résistant de tout le Sanctuaire toute la Soul Society !

_________________

Resurrección:
 

Priscilla (PNJ):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2751-may-emily-ft-en-cours

avatar
Rang : Reine des Terres au delà du Yermo

Messages : 1225
MessageSujet: Re: Petite discussion entre... amis ? [Kenpachi/Tenzouille]   Ven 9 Nov - 21:58

Et lui, tellement prévisible au final. Seule son envie de le combattre sérieusement intéressait Shinjirô, pour le reste, Tenzen n'était qu'un Shinigami parmi les autres. Son mépris permanent et cette façon qu'il avait de juger promptement - du moins était-ce l'impression du Kenpachi - avait surtout tendance à l'agacer. Et pas seulement lui selon les dires de ses gars et de Noboru : son passage à la Onzième Division avait marqué les esprits et l'animosité entre les deux groupes militaires n'étaient effectivement pas prêt à disparaître. En même temps, les deux capitaines ne faisaient rien pour apaiser ces tensions. Mais ce n'était pas le propos du jour. Par contre, beaucoup plus amusant, le rapport à son titre de Kenpachi. Un sourire féroce apparut sur son visage alors qu'il ricanait suite aux propos de son homologue. Finalement, l'humour était devenu une base pour le recrutement des Taishô.
    - Qu'est-ce qu'on en a à foutre des autres Kenpachi ? Finalement, j'crois que je te préfère quand t'es silencieux. T'es moins chiant.

Premier, dixième, treizième... Le chiffre importait peu. Aux yeux de Shinjirô, les autres n'étaient finalement que des reliques dépassées. Bien sûr, il y allait lui aussi de ses petites provocations inutiles : c'était aussi cela l'échauffement. D'autant que Tenzen ne s'était pas privé non plus. Mais les choses sérieuses allaient enfin débuter. Et pour preuve, le Capitaine de la Division de la Justice portait la main à son arme, libérant celle-ci de son fourreau. Leur dernière confrontation n'avait pas permis à Shinjirô de voir le Zanpakutô de son adversaire. Et à en croire l'éclat, il ne devait pas la montrer à tout le monde. Mais son sourire s'élargissait alors que le Yakushiji formulait la phrase de libération de son Shikai. Une lumière apparut brièvement avant de dévoiler la forme de son Zanpakutô. Un bouclier... Un instant bouche-bée, le colosse se gardait bien de rire de cette arme défensive. L'expérience lui avait appris qu'il ne fallait pas se fier aux apparences des différentes armes qui se dressaient face à lui. Noboru en était un exemple parfait. Mais tout de même... Un bouclier quoi ! Haussant les épaules, il mit ce détail de côté pour se concentrer sur le combat véritable.

Maintenant, ils allaient pouvoir jouer. Réellement jouer. Plus d’entrave, plus de limitation, aucune destruction de matériels possible. Et le plus drôle : qui saurait si l'un ou l'autre décidait de libérer leur Bankaï ? Noboru se garderait bien de le faire. Quant aux deux Taishô, ce n'était pas dans leur intérêt. Surtout pas après avoir déjà attiré l'attention sur leur petite querelle. Surtout pas quand le Capitaine-Commandant les avait déjà sermonné. En un instant, son visage se ferma alors que son aura redoublait de puissance, l'enveloppant dans un manteau argenté. Il avait beau jouer les fanfarons, il prenait très au sérieux son vis-à-vis. Ce qu'il avait vu de lui, couplé à ce qu'il savait sur son ancienneté au sein du Seireitei, faisait qu'il ne pouvait pas le sous-estimer. Ce qui ne l'empêcherait pas de prendre son pied. Ce n'était pas donné à tous de pouvoir se lâcher réellement face à quelqu'un qui ne mourrait pas dès les premiers coups échangés. Et cette fois, ce serait à lui de débuter la danse. Lentement, il leva le bras portant Kaimetsu au-dessus de sa tête, laissant son reaitsu parcourir la lame comme si celle-ci se gorgeait de son énergie. Ce qui était un peu le cas, en un sens. Et sans crier gare, sans un nouvel avertissement qui aurait été de toute façon inutile, il abaissa son bras avec force, envoyant Kaimetsu comme s'il ne s'agissait que d'un simple javelot. L'impact entre la lame et la cible - quelle qu'elle soit - générerait alors une onde de choc redoutable. Premier assaut... Mais qui risquait de surprendre le Capitaine. Ce ne serait pas la seule chose à faire.

Car ce qu'il avait retenu de la leçon précédente, c'est que le Vizard était plus rapide que lui. Si cette onde était tout de même puissante, elle pouvait toutefois être évitée avec la vitesse suffisante. Shinjirô comptait bien lui couper toute retraite, du moins l'espérait-il. Choisissant un autre angle, il comptait s'y rendre d'un simple Shunpô. Son poing libre se refermait, prêt à cogner de toute sa force le visage du malheureux. Un combat dantesque allait se dérouler ici. Et la moindre erreur de l'un ou de l'autre serait sévèrement sanctionnée. Il était temps de voir si ce fameux bouclier était capable de résister aux ondes dévastatrices de Kaimetsu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2543-riful-la-destructrice#21816

avatar
Rang : Primera Espada

Messages : 2009
MessageSujet: Re: Petite discussion entre... amis ? [Kenpachi/Tenzouille]   Sam 10 Nov - 12:49

Le manque cruel d'esprit de son opposant l'affligeait profondément... En voilà encore un qui ne vivrait pas vieux, c'était certain ! Pourtant, à la manière dont les Kenpachi étaient choisis, l'on pourrait croire que la sélection naturelle ferait le tri vers un certain idéal. Mais dans ce con, l'on pouvait clairement penser que non : il suffisait qu'un être suffisamment puissant se présente aux quartiers de la Onzième Division. Le Kenpachi en poste ferait comme Shinjirô et tous les autres avant lui : réagir de manière décervelée et barbare. Et sûr de sa puissance, il périrait ouvrant la voie à un quatorzième occupant du siège qui reproduirait alors les mêmes schémas. En tout cas, il ne servait plus à rien de répondre. Chauffer son adversaire n'était plus nécessaire, et il n'aimait pas particulièrement discuter avec les simples d'esprit. De toute manière, les armes allaient parler à leur place...

Shinjirô levait d'ailleurs son tranchoir - ce terme convenait bien mieux que celui d'épée - qu'il lui lança d'ailleurs l'instant d'après avec force. Qu'il en soit ainsi donc, le coup de départ venait d'être donné ! Et si le Yakushiji avait déjà pu montrer à quel point sa vitesse pouvait lui être utile, il décida ici de ne pas en faire usage. Après tout, s'il avait décidé de libérer son Shikaï aussi tôt, c'était clairement pour en faire usage ! Il se contenta donc de lever son bouclier à la rencontre de cette première offensive qui n'avait l'air de rien. Dans la foulée, il prit également la décision de ne pas rester passif et de directement placer sa contre-attaque. Ses paupières se fermèrent totalement durant le court instant où le lame du Kenpachi volait vers lui. Le fait de fermer les yeux n'était pas là en guise de provocation. Juste qu'il ne voulait pas être pris dans son propre piège...
    Kagami no Senkô !
Sur tout le pourtour de son bouclier sortirent des lames comme tant de rayons de soleil. Ce n'était d'ailleurs pas la seule inspiration à l'astre. En effet, un éclat lumineux très intense trouva sa source dans le miroir, inondant toute la zone de combat et aveuglant momentanément ceux qui, contrairement à lui, avaient les yeux bien ouverts. Quasiment au même instant, les deux Shikaïs en vinrent à se rencontrer. L'habilité défensive de Kagami Biraki était exceptionnelle ! Si l'on retenait souvent sa capacité à renvoyer les offensives non-physiques, son bouclier-miroir pouvait également encaisser les chocs avec une facilité déconcertante, absorbant les offensives pour que son porteur n'ait même pas à sourciller. Bien sûr, il y avait une petite surprise... Une onde de choc, ce qui était manifestement le pouvoir de cette lame comme Shinjirô avait déjà pu en faire montre lors de leur premier affrontement. Elle aussi fut absorbée par le bouclier, du moins pour ce qui en allait dans la direction de Tenzen. Le sol par contre n'eut pas cette chance, mais s'il fallait s'inquiéter de l'état du décor ils n'en finiraient pas...

D'ailleurs... Pour terminer cet enchaînement en beauté, Tenzen les yeux toujours fermés se fia à la détection du Reiatsu de Shinjirô - que ce dernier ne cherchait pas vraiment à camoufler... - pour pointer son index droit dans sa direction. Une lueur bleutée s'y formait déjà...
    Sôkatsui !
Une vague de flammes bleutée émergea alors. La dimension de l'attaque était déjà considérable, mais le Shirohasu savait également que Shinjirô pourrait encaisser ce niveau d'offensive sans en concevoir d'énormes problèmes. Aussi se tenait-il déjà prêt au prochain mouvement, disposé à réagir et contr'attaquer à la moindre menace.


_________________

Resurrección:
 

Priscilla (PNJ):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2751-may-emily-ft-en-cours

avatar
Rang : Reine des Terres au delà du Yermo

Messages : 1225
MessageSujet: Re: Petite discussion entre... amis ? [Kenpachi/Tenzouille]   Lun 12 Nov - 22:36

Il ne s'était évidemment pas attendu à cela. Complétement aveuglé, il ne put porter le terrible coup de poing qu'il avait initialement préparé pour son cher Tenzen. Ce dernier anticipait ses réactions et était parvenu à repousser un assaut qui, même s'il n'avait rien de majeur, aurait tout de même pu mettre à mal ses défenses. Kaimetsu était retombé au sol, non sans générer une onde sur la zone, partiellement absorbée par le bouclier du Taishô. Bien que n'étant désormais plus apte à porter le coup qu'il avait préparé, Shinjirô ne pouvait se permettre de rester sans défense. Il était cependant trop tard pour faire appel à Kaimetsu pour parer ce qui allait suivre. Compter sur sa puissance brute et son extrême résistance, voilà la seule voie qui lui restait. Il entendit simplement le nom de ce qui allait suivre, ce qui en vérité ne lui donnait aucun indice tant ses connaissances en Kidô approchait le néant absolu. Il perçut le souffle avant même de ressentir les effets de la technique, lui permettant alors de croiser ses bras contre sa poitrine afin de préserver ses organes vitaux.

Vint enfin l'impact. La chaleur et les flammes l'enveloppaient, emportant dans leur sillage un morceau du Haori du Kenpachi. Fort heureusement, bien qu'il ne s'agisse pas réellement d'une partie de plaisir, il ne s'agissait pas non plus de la pire attaque que le colosse ait subie. Laissant son aura jouer le rôle de manteau protecteur, il attendit que passe la tempête. Une poignée de secondes plus tard, il décroisait les bras, constatant avec plaisir qu'il voyait de nouveau. Tout ceci l'avait forcé à s'arrêter, ce qui emmerdait assez le combattant qu'il était. Aller toujours de l'avant était une philosophie assez simpliste mais qui fonctionnait à merveilles chez lui. Un simple coup d’œil lui permit de constater les dégâts sur son corps. Roussi, il l'était sans le moindre doute. Quelques brûlures superficielles par ci, par là. De la fumée se dégageait encore de son corps tandis qu'il poussait un soupir de consternation en voyant son Haori plutôt abîmé. Quel enfoiré ce Tenzen !
    - 'Tain ! J'ai eu chaud...

Un trait d'humour qui fit naître un large sourire sur le visage du colosse. Il était temps pour lui de montrer de quoi il était capable. Il n'était finalement pas très loin de la position de Tenzen mais il lui manquait encore Kaimetsu. Ce qui n'était pas véritablement un problème pour lui, n'en déplaise à son adversaire. Mais d'abord, il allait devoir l'entraîner dans sa petite danse ! Son bouclier était une sacrée protection mais Shinjirô n'avait jamais rien vu d'assez solide pour résister aux ondes de son Zanpakutô. Il parviendrait à tenir le coup quelques temps, c'était évident. Mais comme chaque chose, il craquerait à terme. Du moins était-ce la pensée du géant, une pensée à laquelle il s'accrochait à deux mains. Se décalant de plusieurs bonds pour finalement mettre Tenzen entre lui et Kaimetsu, il leva la main vers lui et murmura seulement le nom de sa technique. La manœuvre pouvait paraître grotesque mais tant qu'on ne connaissait pas le véritable pouvoir de Kaimetsu, on ne pouvait deviner ce qu'il avait derrière la tête. De toute façon, il ne s'attendait pas réellement à le surprendre. Seulement à s'amuser un peu.
    - Jikki !

Réagissant immédiatement au nom et à l'impulsion de reaitsu de Shinjirô, sa lame se souleva du sol où elle avait atterrit précédemment pour foncer vers la main tendue de son maître. Essayant au passage de percuter le corps du Capitaine de la Neuvième Division. Attrapant finalement de la main gauche son arme en plein vol, Shinjirô fit de suite pivoter son corps, effectuant une rotation sur lui-même pour libérer son attaque suivante.
    - Zanshu !

Alors qu'il fendait l'air de sa lame, cette dernière libérait une onde circulaire vers Tenzen, dans le but avoué de trancher en deux ce qu'elle atteindrait. Une mise en bouche, certes, mais cette technique alliait rapidité et précision. Il était temps de voir si ce bouclier était véritablement capable de repousser toutes les attaques. L'acharnement était une qualité aux yeux de Shinjirô. Il finirait par surprendre son adversaire. Surtout qu'il avait déjà en tête ce qu'il devait faire pour le prendre à contre-pied. Qu'il s'amuse pour le moment avec le basique. Bientôt, il comprendrait en quoi Shinjirô différait des autres Kenpachi.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2543-riful-la-destructrice#21816

avatar
Rang : Primera Espada

Messages : 2009
MessageSujet: Re: Petite discussion entre... amis ? [Kenpachi/Tenzouille]   Sam 17 Nov - 18:28

Tenzen's Theme:
 

Comme il s'y était parfaitement attendu, son Sôkatsui ne fut pas déterminant, loin de là. Se contentant de croiser ses bras devant lui, le Kenpachi avait encaisser l'attaque. L'on ne pouvait pas dire qu'aucun dégât n'avait été causé, mais ceux-ci paraissaient ne concerner que la tenue principalement. Tout du moins, Shinjirô se permit même de faire une remarque censée être humoristique. Tenzen aurait trouvé une allusion à « l'échauffement » plus appropriée, mais il ne pouvait pour autant pas prétendre être lui-même un expert dans l'art de l'humour... Enfin, le sabreur lui semblait parfaitement satisfait de sa répartie, faisant naître chez lui un grand sourire qui ne se répercuta bien sûr aucunement sur le visage de Capitaine de la Neuvième Division.

Mais alors, la main du primate se leva, ses lèvres n'articulant qu'un seul et unique mot. Il ne connaissait pas de sorts pourtant, selon ce que Tenzen en savait. De même, comment pouvait-il user d'un pouvoir sans disposer de son Zanpakutô ? Sa réaction dès lors qu'il fit le lui fut un Shunpô sauté vers l'arrière, mais qui ne fut pas entièrement suffisant : le bas d'une sandale fut tranché, de même qu'une légère coupure sur la plante de son pied. La lame, elle, retourna dans la main du Capitaine de la Onzième Division. La blessure n'était pas importante, et comptait même pour rien à ses yeux. Le Kiryu ne pourrait même pas s'offrir le luxe d'en tirer un minimum de plaisir, le Shôzô – pouvoir passif de son Zanpakutô – s'assurant que rien de ce genre ne se perçoive. Par contre, le Yakushiji comprenait à présent mieux le pouvoir de son vis-à-vis.

Ses ondes de choc n'étaient donc pas que le simple effet de sa force physique et de son Reiatsu, mais bien celui de son pouvoir ! Le magnétisme, ou quelque chose d'approchant. La seule chose qui pouvait expliquer ces ondes adjointes à la capacité de rappeler à lui son arme aussi aisément. Le muscle le plus utile en combat selon lui n'est autre que le cerveau, et le sien venait de faire un pas en avant dans la compréhension du style de combat de son adversaire. Et ses conclusions seraient à tester pas plus tard que maintenant ! À distance toujours – et dire qu'il aurait cru que Shinjirô viserait principalement le corps-à-corps – le colosse envoya une de ses ondes de choc, qui pourtant serait bien plus efficiente à proximité... Une nouvelle fois, Tenzen y offra son bouclier-miroir, mais ne se priva pas cette fois d'en utiliser une capacité.

    Kagami no Hansha !


Si son bouclier était clairement d'une grande efficacité pour arrêter une offensive purement physique, ce genre de manifestation spirituelle pouvait jouer dans son jeu. Non seulement l'offensive serait parée, mais elle serait surtout renvoyée vers son destinataire ! Heureusement, celle-ci n'était pas assez puissante que pour surpasser le pouvoir de son bouclier, ce qui allait sans doute lui offrir un avantage. Rares étaient ceux qui n'étaient pas surpris de voir revenir à eux leur propre offensive !

« On s'emmeeeeeeeerde ! ». Effectivement, Ikarib n'avait pas tout à fait tort. Ce combat n'avait d'autre utilité pour Tenzen que de se dérouiller, récupérer la pleine possession de ses moyens. Et ce n'était pas avec des échanges aussi faibles qu'il allait pouvoir trouver un intérêt à cet affrontement ! Plus que par les mots, ce seraient par les actes que le Shirohasu allait démontrer qu'il n'était pas là pour jouer ! « Kagami no Shinkorô » souffla-t-il dans un Shunpô. Avec rapidité, il déplaça Kagami de son bras gauche à son bras droit dans son mouvement afin de fausser les pistes. En effet, son Shinkorô avait pour intérêt de créer une illusion, un reflet. Ici, c'était un reflet de Tenzen en personne. Et comme tout reflet, tout y était inversé... Là tout l'intérêt de faire passer son arme d'un côté à l'autre !
Les deux Tenzen se positionnèrent chacun sur un flanc du colosse – mais pas trop proche tout de même – après qu'il dut s’accommoder du retour de sa propre attaque. La suite était déjà prête... Le Yakushiji tend sa main gauche, poing fermé.

    Mairuzu Hasu no Hanabira !


Sa main s'ouvre pour laisser s'échapper un demi-millier de larges pétales blanches faites d'énergie spirituelle. Son reflet en fait de même, et si l'attaque qu'il lance pour sa part n'est qu'illusoire, cela ne fait que rajouter de l'impact à la menace. Seulement cinq cents pétales sont dangereuses, mais jusqu'à preuve du contraire il y en avait mille dont se méfier !


_________________

Resurrección:
 

Priscilla (PNJ):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2751-may-emily-ft-en-cours

avatar
Rang : Reine des Terres au delà du Yermo

Messages : 1225
MessageSujet: Re: Petite discussion entre... amis ? [Kenpachi/Tenzouille]   Lun 19 Nov - 22:19

Quelque chose clochait mais le colosse n'aurait su dire quoi. Son mouvement avait été brillamment évité par Tenzen et pourtant, il aurait presque juré l'avoir ne serait-ce qu'éraflé. Mais à en croire la posture du Capitaine de la Neuvième division, ce n'était pas le cas. Et cela commençait à très sérieusement énerver Shinjirô. Avoir face à lui quelqu'un de suffisamment rapide pour éviter certains coups, ça ne le choquait pas réellement. Mais là, c'était pire que tout... Le Kenpachi avait décidé d'y aller doucement mais commençait dès à présent sa manœuvre. S'il fallait y mettre du sien, alors il ne se gênerait plus. Toutefois, il avait déjà fort à faire avec ce que lui préparait son homologue. Lui au moins, il prenait cela plus au sérieux que prévu.

Et quelle surprise de revoir son attaque revenir vers soi ! L'onde tranchante avait rebondit directement sur la surface de ce bouclier, prenant pour cible le lanceur. Paradoxalement, c'est avec un large sourire que le colosse accueillit cette réplique. Il connaissait les effets de ses propres attaques pour les avoir déjà subie. Hors de question de fait d'encaisser cette onde cinglante. Attrapant la poignée de Kaimetsu qui se trouvait au milieu, il plaça son bras plus en arrière alors qu'il libérait de nouveau son reaitsu. Sa défense était déjà plus ou moins en place. « Suitai. » Certainement le meilleur moyen de contrôler ce genre d'effets. Une situation quasi parfaite en quelque sorte.

Car au moment où il avait libéré sa technique, une bulle magnétique apparut autour de lui. Tout ce qui se trouvait dans son périmètre passait sous le contrôle de Kaimetsu. Ou peu s'en faut. Autant dire que sa propre onde n'avait aucune chance de l'atteindre, s'écartant du colosse sans même l'effleurer. Reportant son attention sur Tenzen, il éclata de rire. Ils étaient désormais deux. Voilà qui équilibrerait le combat, n'est-ce pas ?
    - J'adore ton pouvoir, mec. Me renvoyer ma propre technique, je kiff à mort. Et maintenant, z'êtes deux. C'est noël avant l'heure !

Déstabilisé ? C'était inutile. Deux, trois, quinze. Cela n'avait strictement aucune importance pour celui qui avait abattu le précédent Kenpachi. Sa philosophie était assez simple : on tape tout ce qui bouge. Deux, c'était presque se foutre de lui tant c'était facile. Mais le vieux avait décidé de mettre un coup de collier. Bras tendus, ils allaient frapper forts. "Ils". La technique apparue alors sous les yeux de l'Argenté. Qui en restait sur le cul. Des pétales par centaines se dispersaient dans l'air. S'approchant de lui à une vitesse proprement ahurissante. Suitai toujours en place, il fit pivoter Kaimetsu devant lui pour tenter de résister. Mais la douleur fut immédiate tout de même. Comment se préserver face à ça ? Cela ne dura pas longtemps mais son corps fut lacéré de toute part. Si sa défense avait repoussée une partie des pétales, elles furent trop nombreuses pour permettre au colosse de s'en sortir indemne. Dos, bras, jambes, visage... Le sang s’écoulait de chaque partie de son corps, preuve de la puissance hors norme de ce sort. De la magie aux yeux de Shinjirô mais de mémoire, il ne se rappelait pas d'avoir jamais été aussi mis à mal par un Kidô. Se redressant complétement, il épongea le sang qui s'écoulait de sa joue avant de reporter son attention sur les silhouettes face à lui. La réplique allait être terrible.

Fouillant dans sa poche, il prit une poignée de cure-dents dans sa main droite. Une grimace. Posant les yeux sur sa main, il constatait les multiples entailles. Quel salopard. Il devait savoir qui frapper. Les deux ne pouvaient être réels et de fait, perdre du temps et de l'énergie à se jeter sur un mirage n'était pas très malin. L'aura du colosse semblait désormais se concentrer autour de sa main contenant les précieux morceaux de bois. Il était temps d'agir. Plus concentré que jamais, il venait de comprendre l'importance de ne plus jouer les gosses.
    - Tsumayouji !

Projetant avec force une partie des cure-dents vers la première cible, Shinjirô pivota immédiatement pour balancer les autres sur la seconde. Cette attaque n'était pas sans conséquence et l'œil expert du colosse observait désormais le moindre mouvement suspect. Car ces projectiles n'étaient pas si anodins que cela. Cette technique lui permettant tout simplement de concentrer sa force dedans afin de s'en servir comme d'intermédiaire. Ne rien faire signifiait être complétement repoussé, écrasé. Un détail lui sauta alors aux yeux, comprenant qui il devait frapper. Il se savait plus lent que Tenzen mais il avait pour lui l'avantage de la précédente attaque. D'un Shunpo il se jeta littéralement en avant, Kaimetsu en main, avant de commencer un véritable enchainement au sabre.
    - Sabaki !

Chaque coup était porté rapidement et avec une très grande violence, cherchant littéralement à briser et à arracher ce qu'elle atteignait. Tendons, talon, jarrets, bras... Le but étant tout simplement de mettre hors de combat celui qui se dressait face à lui. Chaque coup était suivi d'un Shunpo pour tenter de contourner l'adversaire. Et ce bouclier, aussi résistant qu'il soit, ne saurait préserver l'intégralité du corps de son vis-à-vis. Le Jugement de Kaimetsu allait se rendre. Et s'il pensait que c'était tout, il comprendrait rapidement le pouvoir passif de cette lame titanesque. Les ondes étaient faibles mais le but de cette manœuvre était tout simplement d’affaiblir le bras qui s'opposait à lui. Affaiblir pour briser. La véritable capacité de Kaimetsu. Le Yakushiji céderait à un moment. Et là, il aurait mal. Très mal. Car il ne suffisait que d'une seule ouverture pour le colosse.

Voilà ce qui arrivait quand deux capitaines commençaient à se battre sérieusement. La puissance dégagée était non seulement colossale mais les techniques commençaient d'ores et déjà à approcher le divin. Ces deux hommes ne faisaient plus semblants.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2543-riful-la-destructrice#21816

avatar
Rang : Primera Espada

Messages : 2009
MessageSujet: Re: Petite discussion entre... amis ? [Kenpachi/Tenzouille]   Mer 21 Nov - 0:43

Spoiler:
 

Pensait-il avoir vraiment tout vu de son pouvoir ? Enfin, si l'aperçu qu'il avait eu de celui-ci lui plaisait, c'était une bonne chose. Peut-être le colosse se déciderait-il à passer à la vitesse supérieure et rendre ce combat enfin un petit peu plus intéressant. Ce serait frustrant s'il n'avait rien à offrir de mieux que cela... Il n'y aurait alors plus qu'une seule et unique solution pour Tenzen : le pousser à faire montre de son Bankaï. Pour autant, s'il pouvait éviter de libérer le sien en premier, il ne s'en priverait pas. Il avait une nette préférence sur la solution consistant à observer avant de contre-attaquer en conséquence. Toujours est-il que le renvoi de l'onde de choc avait été aisément contré, Shinjirô procédant pour cela en la création d'une demi-sphère l'englobant, et qui démontrait ainsi que son Zanpakutô ne se limitait pas qu'à l'offensive. Pour autant, cela ne fut d'aucune utilité face au sort du Yakushiji. Au final, créer un clone illusoire pour cela avait-il réellement un intérêt ? Pas réellement, non... Même sans ça, le résultat aurait sans doute été le même.

À présent, le moment de la riposte. Le Kenpachi usa d'une technique qui pourrait paraître anodine mais qui dans le registre d'un tel bourrin ne pouvait pas être prise à la légère. Des cure-dents... S'il connaissait l'habitude du primate d'en mâchonner, il en voyait ici une application particulièrement notable. Par mesure de précaution il lève son bouclier et se prépare au choc. Grand bien lui en avait pris ! Et encore, il s'en était fallu de peu pour que cette offensive qui n'avait l'air de rien parvienne à pousser outre son bouclier-miroir de par sa puissance brute. Pour sa part, il ne prit pas la peine de faire un commentaire bien senti sur les capacités de son adversaire. Il avait mieux à faire. S'occuper de cette pluie qui allait tomber sur lui, notamment !

En effet, Shinjirô se jeta à sa rencontre d'un Shunpô et commença à faire s'abattre sur lui de violents coups de son tranchoir. Heureusement, la différence de vitesse entre les deux opposants est telle que le Shirohasu parvient à suivre son mouvement et leva son bras protégé de son Shikaï à la rencontre de celui de celui du Kiryû. La danse d'un toréador esquivant un taureau furieux. Mais coup après coup, son bras droit s'affaisse... Sans doute la plus violente offensive qu'il avait pu voir dans le registre du Taishô de la Onzième jusque là... Son bras d'ailleurs ne pourrait pas supporter cela bien longtemps, sans doute pas tout à fait remis de leur premier affrontement. Il se devait de réagir et de faire quelque chose avant de ne plus pouvoir le lever, ce qui le laisserait alors sans défense. Son idée est faite. Il sait de quoi il va user... Le cueillir juste après un déplacement, l'instant avant que son bras ne tombe pour le frapper une nouvelle fois.

L'index de sa main gauche se tend, bien qu'il laisse ce bras en rentrait. On ne sait jamais, que sa tentative soit un échec... De l'énergie spirituelle à la teinte jaunâtre s'y concentre.
    Rikujōkōrō !
S'il s'y faisait prendre, six rubans d'énergie viendraient entourer la taille du Kenpachi, lui empêchant tout mouvement. Et dans ce cas, l'enchaînement était déjà tout réfléchi. Shinjirô avait semblé apprécier le Sōkatsui. Voyons s'il prenait plaisir avec la version supérieure !
    Sōren Sōkatsui!
Une masse considérable de flammes bleues sortent alors par sa main dans un véritable déluge. De quoi, il le pensait, se sortir de ce mauvais pas tout en ripostant de manière tout aussi agressive. Une immobilisation suivie d'un sort de haut-niveau à bout portant... Son adversaire était capable d'encaisser énormément, il n'en doutait pas, mais ce devrait commencer à piquer sérieusement à présent... Enfin, Tenzen n'en est pas indemne pour autant, même si son Shôzô ne laissait toujours rien voir des dégâts qu'il avait pu encaisser. En effet, si à l’œil il semblait encore parfaitement frais grâce à son illusion, en vérité son bras droit le faisait réellement souffrir, lui faisant se dire qu'il ferait mieux de rapidement changer son bouclier de bras s'il ne voulait pas que cela se passe très mal lors de la prochaine charge... Par précaution, il chercha à se reculer d'un Shunpô à la fin de son offensive. De là, il pourrait procéder au passage de son Shikaï en main gauche. Si tout se passait comme prévu...


_________________

Resurrección:
 

Priscilla (PNJ):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2751-may-emily-ft-en-cours

avatar
Rang : Reine des Terres au delà du Yermo

Messages : 1225
MessageSujet: Re: Petite discussion entre... amis ? [Kenpachi/Tenzouille]   Dim 25 Nov - 10:42

    - Shirokami !

L'aura de l'Argenté l'enveloppait de nouveau de pied en cap. Juste avant l'impact du sort de Bakudô, Shinjirô libérait sa technique. Son niveau de Hakuda poussé à son paroxysme. On pouvait dire ce que l'on voulait sur lui, il n'était pas qu'une bête assoiffée de batailles. Lorsque les choses dégénéraient pour lui, il était capable de le percevoir sans pour autant aller au suicide. Il n'avait cure de ce qui était arrivé aux autres Kenpachi. S'étaient-ils laissé emporter par un combat trop difficile pour eux ? Avaient-ils sous-estimés l'adversaire face à eux ? Lui ne ferait pas ces erreurs. Alors même qu'il se trouvait proche de Tenzen, il perçut le moment presque infime de celui-ci. L'index tendu alors même que le colosse allait frapper de nouveau. Un timing parfait, ne laissant aucune chance à celui qu'il affrontait de fuir. Il n'y avait de fait rien d'étonnant à ce que le Capitaine de la Neuvième Division soit considéré comme l'un des meilleurs combattants. Toutefois, en connaissant les capacités offensives de celui qu'il affrontait, cet index tendu n'avait laissé aucune place au suspens. D'où la technique déployée à ce moment-là.

Les branches d'énergie furent balayées par le Shirokami. La présence du Capitaine de la Onzième division était telle qu'un sort de Bakudô comme celui lancé n'avait aucune chance de le piéger. Quant aux flammes qui suivirent, il ne pouvait que combattre le feu par le feu. Il se ruait déjà en avant, encaissant la majeure partie de cette attaque de plein fouet. Les brûlures multiples et les blessures physiques commençaient à être nombreuses sur le corps du Kenpachi. Mais si Tenzen ne dépassait allégrement en vitesse d'exécution de ses attaques, Shinjirô avait pour lui le monopole en termes de résistance et de capacité d'encaissements. Deux arts tellement différents. Ce qui donnait à ce combat tout son intérêt. Luttant contre la puissance de cette technique, Shinjirô n'avait plus qu'un but en tête. Frapper.

Sa vitesse n'était désormais plus comparable à celle qu'il avait montrée précédemment. L'énergie du colosse commençait à chuter de manière vertigineuse, ce qui allait le pousser à prendre plus de risque. Tenzen n'avait encaissé que quelques coups mais résistait. Aucune blessure apparente. Cela ne pouvait perdurer indéfiniment. Le Shirokami suffirait, c'était aussi clair que de l'eau de roche. Celui-ci s'était reculé d'un Shunpo mais ce n'était pas suffisant. Plus maintenant. L'aura du Kenpahci était telle qu'il fissurait le sol sur son passage, tenant toujours dans sa main droite la lame de son Zanpakutô. Son épaule gauche semblait gravement atteinte, ce qui expliquait qu'il ne l'utilise plus. Mais qu'était-ce un simple membre lorsque l'on prenait plaisir à affronter un homme aussi redoutable ? Il l'atteindrait. La silhouette du colosse disparut un instant pour reparaître sur le flanc du Capitaine de la division de la Justice. Il n'avait pas choisi ce côté au hasard. Celui où se trouvait son bouclier. Pourquoi ? Car le seul moyen de faire douter cet homme, c'était de frapper là où il se pensait invulnérable. La lame du colosse partit si rapidement vers la silhouette de son adversaire que seul un flash blanc apparut. Impact. Le choc résultant de la combinaison entre le Hakuda et sa technique générant des ondes fut tel que le sol s'enfonça sous leurs pieds, se fissurant à de multiples endroits, devenant de plus en plus instables. Mais pour quel résultat ?

D'un bond en arrière, Shinjirô se sortit lui-même de son propre périmètre d'attaque. Essoufflé, il l'était. Le Shirokami puisait dans ses réserves. Il allait devoir frapper fort lors du prochain coup. Ce qui serait peut-être son dernier. Mais Tenzen ne pourrait s'en relever. Du moins y croyait-il dur comme fer. Bras tendu, Kaimetsu dans la main, il adressa un petit sourire à son vis-à-vis sans même prendre le temps de fanfaronner. Un tel combat... Aucune parole n'était nécessaire désormais.
    - Bankai... Kaimetsu !!!

Un simple murmure. Mais l'aura du colosse brillait désormais plus que jamais. Le sol se mit à trembler. La lame du géant semblait disparaître, se liquéfiant totalement pour former tout autour de lui une mare de plus en plus vaste. L’attaque suivante n'aurait plus rien de comparable. Shinjirô leva son bras valide.
    - Metsubou

Une partie de la masse liquide se souleva du sol, formant une multitude de balles grosses comme le poing du colosse. Tournant autour de sa silhouette, les balles semblaient dirigées par le simple esprit Kenpachi. Cette fois, l'Anéantissement serait de la partie. Car les sphères se précipitèrent sur leur adversaire dans toutes les directions possibles. Allié à sa maîtrise du magnétisme, Shinijirô allait s'assurer de priver d'échappatoire son homologue.

Cette fois, s'il s'en sortait indemne, Shinjirô ne pourrait qu'abdiquer la tête haute. Son genou se mit à fléchir. Mais la concentration pour maintenir ces sphères primait sur la douleur. Il ne lui restait pas grand-chose pour sa prochaine offensive.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2543-riful-la-destructrice#21816

avatar
Rang : Primera Espada

Messages : 2009
MessageSujet: Re: Petite discussion entre... amis ? [Kenpachi/Tenzouille]   Dim 25 Nov - 19:31

Ikarib's Theme:
 

Pas le temps. La contre-attaque du Kenpachi est trop rapide pour qu'il puisse changer son bouclier de bras. Il s'était attendu à beaucoup de choses, mais certainement pas à le voir éviter ainsi son immobilisation. Cependant, son tir enflammé avait fait mouche, mais son opposant ne paraissait pas vouloir baisser les bras pour autant. Au contraire, il semblait avoir plus de hargne encore. Cette technique qu'il utilisait présentement disposait d'une puissance phénoménale, il ne fallait pas être un génie pour le deviner. Et si sa vitesse est ainsi augmentée, il n'y a pas à douter que sa force aille de paire. Pas question de chercher à parer cela ! Il serait bien incapable de lever son bouclier-miroir assez haut et solidement que pour s'empêcher de subir cette frappe...

Sa main gauche va alors effleurer son visage, faisant enfin appel au pouvoir d'Ikarib, réjouissant ce dernier. Le tranchoir de Shinjirô traverse cependant le Capitaine de la Neuvième Division, le découpant en deux dans le sens de la hauteur... Tenzen explose alors en quelques pétales blanches de lotus, totalement inoffensive. C'était là le comble de sa propre vitesse, lui permettant de laisser derrière lui un clone lui laissant l'occasion de s'écarter pour éviter cette furieuse offensive. À l'écart, il sait que la suite ne tardera pas, et décide donc d'agir dans le but de se préserver plutôt que de riposter. Sa voix est sévèrement transformée, double et grinçante. Son ton n'est plus le même non plus, et c'est avec une lourde pointe d'amusement et de folie qu'il passe à l'étape supérieure dans ce qui ressemble à un cri...
    BANKAÏ ! Yata no Kagami !
Son bouclier toujours attaché à son bras droit se met à étinceler dans un lueur qui finit par l'englober. Le miroir grandit et se divise, pour en laisser à la fin de la transformation cinq larges bouclier-miroirs d'environ cent-cinquante centimètres de diamètre chacun, et qu'il peut désormais déplacer par sa simple volonté. Tous les cinq l'entourent dans une ronde lente alors qu'au même moment, le Kiryu use également de sa libération interdite. En lieu et place de son énorme Zanpakutô, une panoplie de sphères d'une taille respectable. L'augmentation de ses défenses qu'offrait le Bankaï ne serait pas de trop...

Tenzen se recroquevilla alors, quatre boucliers servant de murs là où le cinquième vint faire office de toit. Cela laissait quelques interstices, mais le tout continuait de tourner autour de lui afin qu'il n'en devienne pas aisé d'user des failles de cette défense. Et alors tomba la lourde pluie... Dure et impitoyable. Le choc n'était pas simple à contenir même si les capacités de son Zanpakutô absorbaient une bonne partie des coups. Une ou deux sphères parvinrent à s'immiscer par delà sa défense, et les frappes reçues furent alors bien lourdes... La Yakushiji basait son pouvoir sur la défense, par sur l'endurance, aussi savait-il qu'il ne pourrait pas subir cela bien longtemps.
    Kagami no Shôzôga !
Cette technique agissait comme un soin, se débarrassant de quelques dégâts réels au déficit de son reflet, intact. Les réparations ne donneraient rien de point de vue visuel, cela visant dans ce cas particulièrement les os endommagés... Lorsque l'averse en fut terminée, ses boucliers se levèrent, le Shirohasu se redressant. Son illusion ne laissait rien paraître, toujours stoïque, son Haori toujours immaculé. Ce n'était pas réellement le cas bien sûr, une partie de son masque s'étant même en réalité dissipé après le fracas d'une sphère sur son crâne. Du sang lui coulait du front jusqu'à la tempe, témoignant de la puissance de l'impact. À cet instant, Ikarib écarta les bras fièrement avant d'éclater d'un long rire de dément. Un bluff auquel Tenzen seul n'aurait pas pensé de lui-même, mais qui risquait de porter ses fruits. Soit cela l'énerverait plus encore, soit cela finirait de le démoraliser. Mais pouvait-on seulement entamer le moral d'un tel colosse ? Si ce n'était pas le cas et qu'il commettait l'erreur de se jeter sur lui, le Yakushiji possédait encore les ressources que pour l'accueillir comme il se doit !


_________________

Resurrección:
 

Priscilla (PNJ):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2751-may-emily-ft-en-cours

avatar
Rang : Reine des Terres au delà du Yermo

Messages : 1225
MessageSujet: Re: Petite discussion entre... amis ? [Kenpachi/Tenzouille]   Lun 26 Nov - 11:53

Un instant abasourdi de voir Tenzen s’en sortir indemne, Shinjirô chassait rapidement ce sentiment de son crâne pour lui-même éclater de rire, répondant ainsi à celui de son adversaire. Qui d’ailleurs n’était pas vraiment un grand habitué de ces choses là et qui prouvait au Kenpachi que ce Hollow changeait bel et bien la personnalité du porteur de masque. Bien que rien ne puisse démontrer que Tenzen ait été blessé durant l’affrontement, Shinjirô restait tout de même soulagé de voir ce masque et le Bankaï du Capitaine de la Neuvième Division. Et la raison en était évidente : il s’agissait des deux atouts de son cher collègue. Le colosse doutait réellement que le Vizard ait pour habitude de dévoiler ces deux pouvoirs très souvent. Bien sûr lui-même était amoché et avait également été dans l’obligation de libérer Kaimetsu mais à ses yeux, parvenir à ce résultat, c’était déjà une petite victoire.

A ce jour, jamais le Kenpachi n’avait eu à attaquer un homme comme le dirigeant de la division de la Justice. Un être dont le sabre était en réalité tout entier tourné vers le défensif, un être qui avait grâce à cela résisté face à la puissance pure du géant. Chose suffisamment extraordinaire pour être relevée. Un véritable entraînement en réalité et il devait admettre qu’il n’avait que trop rarement eu pareille opposition. Le constat était même évident : les deux pouvoirs associés risquaient de causer bien des dégâts face à des ennemis communs. Et cette alliance pourrait à l’avenir être le fer de lance de leurs offensives. Encore fallait-il que ces deux là puissent cohabiter ensemble sur un champ de bataille, ce qui n’était pas si sûr que cela.

Se redressant de toute sa hauteur, malgré les nombreuses contusions et brûlures qu’il portait sur le corps, Shinjirô reprit calmement la parole. A ses yeux, il était inutile de frapper de nouveau. En dehors de cramer ses dernières ressources, cela ne servirait à rien. Autant garder quelques bottes secrètes pour un potentiel futur combat. Il ne scellait toutefois toujours pas son Zanpakutô. Car ce masque encore présent prouvait que Tenzen n’était plus vraiment à la surface. Et Shinjirô ne connaissait absolument pas ce Hollow qui avait prit temporairement le contrôle de ce corps. Noboru aussi changeait de personnalité dans ces cas là et le colosse avait appris à se méfier de cette chose qui était en lui.
    - Comme quoi, t’as pas qu’une grande gueule… J’dois admettre que c’est assez frustrant de voir que tu n’as presque rien. Tes putains de boucliers sont foutrement efficaces. J’m’attendais pas à ça. Bien joué, mec.

Familiarité quand tu nous tiens. Il ne s’attendait pas réellement à avoir un retour de sa part, Tenzen n’étant pas du genre très bavard. Mais ce n’était rien. Chacun son truc après tout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2543-riful-la-destructrice#21816

avatar
Rang : Primera Espada

Messages : 2009
MessageSujet: Re: Petite discussion entre... amis ? [Kenpachi/Tenzouille]   Mar 27 Nov - 22:26

Si Tenzen s'était contenté de défendre sans contre-attaquer, le Kenpachi quant à lui ne fit rien, comme si cela sonnait tout simplement la fin de cet affrontement. En effet, avaient-ils réellement à aller plus loin encore dans leur « petite discussion » ? Il n'y en avait ni besoin ni nécessité. Les deux Capitaines en étaient déjà à utiliser leur Bankaï, et malgré les désaccords entre eux, il ne s'agissait pas là pourtant d'un combat à mort... Si le Yakushiji avait encore des ressources, il savait aussi qu'il ne pourrait pas en encaisser beaucoup plus. Et si quelqu'un comme le Kiryu préférait mettre un terme au combat, il fallait croire qu'également lui parvenait à ses limites. Il était donc convenable pour tous deux d'en rester là, mais Ikarib serait-il de cet avis... ?
    Tu veux rire ? Tu vas pas m'faire croire que c'est déjà f-
Cette phrase n'eut pas le temps d'être terminée. La main gauche de Tenzen s'était élevée vers son visage, où ses doigts s'étaient soudainement crispés, rappelant par là Ikarib au silence en se privant de son masque. Ce dernier disparut dans l'instant, imposant le silence au Hollow. Et si Shinjirô n'avait pas scellé à nouveau son Zanpakutô, le Shirohasu en fit de même, mais sans doute pour d'autres raisons. S'il ne se privait pas de son pouvoir, l'illusion qu'il était intact resterait elle aussi. Le but n'était pas vraiment d'influer encore sur le mental du Kenpachi. Juste qu'il ne souhaitait pas que le secret de cette illusion soit éventé. Si Shinjirô et Noboru continuaient à penser que le Capitaine au Lotus restait toujours droit et qu'aucun coup ne venait marquer son corps, alors tout ce qu'ils pourraient dire resterait en ce sens.

Quant à ses autres capacités... Il n'avait pas fait usage de ses bottes les plus redoutables, aussi ne s'inquiétait-il pas de cela. Il n'était pas réellement un secret que Tenzen se trouvait être un maître en l'art du Hadô. Et si l'on apprenait que son Zanpakutô possédait un pouvoir défensif, et bien soit. Ses arcanes les plus précieuses étaient préservées, c'était là le principal. Et même du surplus de pouvoir d'Ikarib, il n'avait pas fait montre. Ce serait sans doute à réserver à leurs ennemis...
Le Yakushiji marcha alors vers Shinjirô, ses cinq bouclier-miroirs l'entourant et tournoyant toujours autour de lui. Au moment de se croiser, alors qu'il se tenait à presque deux mètres sur la gauche de son confrère, il parla enfin sans pour autant faire cesser ses pas.
    Le divertissement semble vous avoir plu, j'en suis bien aise. Pour ma part il me semblait que j'étais destiné à être brisé... Mais ne vous en faites pas, je ne m'en offusque pas, ce genre de promesse livrée au vent n'est pas réellement une nouveauté...
Une manière de bien lui rappeler la courte discussion qu'ils avaient eu en entame de ce combat. Il savait que désormais, il ne pourrait plus être pris à la légère par les deux plus haut sièges de la Onzième Division. Cela n'avait pas vraiment d'importance, mais pourrait avoir son utilité à l'avenir. Par contre, ces heurts avaient pu lui permettre de pratiquer ses capacités à haut niveau sans toutefois avoir à puiser dans ses ultimes ressources. Juste un échauffement donc, et qui, si ce ne pouvait être considéré comme suffisant à la progression, avait au moins eu son utilité en ce qui concernait le fait de se dérouiller quelque peu. Avoir recours à son Bankaï, cela faisait des siècles que ça n'avait plus été le cas. Peut-être qu'un petit match retour pourrait être éventualisé, lorsqu'ils seraient remis. Et alors, cette fois, ils pourraient voir à passer à la vitesse supérieure bien plus tôt. Car il ne doutait pas que le Kenpachi, lui non plus, n'avait pas montré tout son potentiel...

Même pas un regard pour Noboru, qui n'avait rien eu d'autre à faire que d'assister sans la moindre réaction à cet affrontement. Et le moment de quitter les lieux est venu, le Shirohasu disparaissant dans un Shunpô en usant de toute sa vitesse, parmi les plus poussées de la Soul Society...

_________________

Resurrección:
 

Priscilla (PNJ):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2751-may-emily-ft-en-cours
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Petite discussion entre... amis ? [Kenpachi/Tenzouille]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Petite discussion entre... amis ? [Kenpachi/Tenzouille]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite discussion entre... amis ? [Kenpachi/Tenzouille]
» Petite discussion entre amis
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Une petite soirée entre amis histoire de décompresser enfin ! { Siloé & Liam
» Sortie entre amis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Soul Society :: Rukongai-