AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Kyouki Katsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 4
MessageSujet: Kyouki Katsu   Ven 20 Mar - 22:17

    Avatar : Ken Kaneki, Tokyo Ghoul.
    Parrain : ///.
    Comment avez-vous découvert le forum ?Recherche Google.

Kyouki Katsu

    Âge : 151 ans.
    Race : Shinigami
    Siège demandé : Grade de vice-capitaine de la Onzième?

    Description de votre personnage :

    Commençons par son caractère. Katsu est quelqu'un de très intelligent lorsqu'il est calme, capable d'adapter plusieurs stratégie suivant les évènement, ainsi qu'un bon tacticien, la réflexion étant une chose primordiale dans son état normal. Et on dit son état normal, car il est plutôt... Fou. oui, on peut dire ça. Lorsqu'un combat se déclenche et qu'il y prend part, son état mental n'est plus aussi stable qu'il peut l'être dans des journées habituelles. Il devient complètement dingue, oui, c'est le mot. Prêt à tout pour faire souffrir son adversaire, voir le sang gicler, et l'expression de douleur sur le visage de ses ennemis. Aussi, lorsqu'il perd le contrôle de son état moral, il devient très provocateur, poussant son adversaire dans les derniers retranchements de sa patience. Néanmoins, à part cette état psychique modifié par le combat, il n'est pas très expressif. Son passé dans le rukongai ainsi que durant tout sa vie de Shinigami ont fait de lui un personnage plutôt impassible, restant de marbre face aux évènements. Malgré ça, ce n'est pas une mauvaise personne. Si vous réussissez a créer une certaine affinité avec lui, il peut être très gentil, même si les expressions émotionnelles ne sont pas forcément présentes. C'est aussi une personne très mystérieuse et sombre. Il ne vous racontera rarement ce qu'il pense, ou son passé, et la seule chose qu'il pourrait vous confier, c'est qu'il aime voir la souffrance et le sang face à lui. Enfin vous le verrez sans doute par vous même, dans les conditions adéquates. Il en va de soi que, étant un personnage très axé sur le combat et tout ça, il préfère exécuter ses missions en groupe restreint, voir même seul. Car oui, plus on est, et plus on doit partager les proies. Et pour finir, il faudra rajouter que même si c'est quelqu'un de froid, distant et dingue, il a tout de même un grand sens du devoir, et protègera au péril de sa vie un de ses subordonné, le sacrifice n'étant qu'une façon de mener à bien une mission pour lui.

    Et sinon, Katsu n'est pas quelqu'un de physiquement imposant. Du haut de son mètre soixante, et de ses 60 Kilos, à première vue, c'est un gamin. Il ne paye pas de mine, et beaucoup on douté de ses capacités avant de le voir a l'oeuvre. Tout fin et tout sec, on ne peut pas imaginer qu'en fait, il sait se débrouiller. Ses cheveux aussi, sont blancs comme la neige, ce qui peut perturber au premier regard, mais ce n'est pas ce qu'il fait de lui une personne qu'on oublie pas. Le détail le plus marquant, c'est son masque. Il couvre une grande partie de son visage. Si bien qu'on ne peut voir que son oeil gauche. C'est un masque en cuir, noir comme les ténèbres de son âme, avec un grand sourire au niveau de la bouche, de toutes les dents qu'on peut voir, reflétant bien comme il faut la folie qui le ronge. Il ne s'en sépare que rarement, lorsque personne ne l'entoure, ou en compagnie des gens qu'il aime bien et qu'il connait bien. Toujours vêtu de son Hakama noir, il n'est pas réellement distinguable des autres shinigami, si ce n'est qu'il possède des manches longues, et que celui ci est plutôt près du corps. Son seul oeil visible paraît rouge, mais ce n'est qu'un reflet. Personne ne connaît la véritable couleur de ses yeux. Même pas lui, qui ne s'en est jamais soucié.

    Description de votre Shikai (et bankai le cas échéant): Nom : Gekitsuu

    Shikai : Sous cette forme, le Zanpakuto se brise pour former des chaines autour des poignets de Katsu, en faisant un armes corps à corps et mi-distance. Quand la chaine touche un point du corps adverse, cela n'a aucun effet, mais si Katsu parvient à toucher de la main l'endroit où sa chaîne a frappé, suivant la durée du contact, l'intérieur de la "cible" subit des dégats, ne laissant aucune trace apparente. Par exemple, la chaine frappe l'épaule gauche. Si Katsu effleure l'endroit touché, l'intérieur brûlera plus ou moins. Par contre, si il reste quelques secondes, l'os de l'épaule peut se brise, voir imploser. Néanmoins, la plus grande faiblesse reste la portée des chaines, et le fait de venir au corps à corps pour blesser.

    Bankai : Là, les chaînes entourent le corps de Katsu, sous son hakama. Lorsque Katsu se défend, les chaines le protègent, le rendant très dur à blesser. Et lorsqu'il attaque, il n'a pas besoin d'avoir touché préalablement l'endroit pour avoir des effets sur l'intérieur de la cible. Les défauts de ce Bankai sont le fait que ce soit entièrement corps à corps. Et que lorsqu'il se défend, il est incapable d'attaquer, et lorsqu'il attaque, il lui est très dur de se défendre.

    Histoire :

    6 Juin 1866.
    6 heures et quart du matin, en plein milieu d'un quartier pauvre, dans une zone rurale du japon, à Nara, plus précisément. C'est à ce moment précis que surgirent les premiers cris d'un bambin ayant encore les yeux clos, sortant à peine du ventre de sa mère. Un petit bébé blanc, comme la neige, imberbe, comme tout gamin de son jeune âge. La belle jeune femme qui vînt le prendre dans ses bras pour le serrer contre elle, qui n'était autre que sa mère, était ravie de cette nouvelle bouche qui entrait dans la famille, même si les conditions n'étaient pas si belles que la scène qui venait de se dérouler. En effet, ils étaient pauvres, sans le sou, et surtout, elle savait très bien qu'elle ne parviendrait pas à nourrir au mieux son enfant. Son père était là aussi, un léger sourire aux lèvres, fidèle à lui même. Mais bon, la vie n'allait pas être aussi rose que prévue, n'est-ce pas? Mais ils voulaient que ce petit passe outre les obstacles de la vie, le nommant fièrement Katsu, signifiant vaincre/gagner.

    Les débuts furent durs. Peu de nourriture, peu de confort et d'hygiène, mais la petite famille tenait bon, tant bien que mal. Mais les choses se gâtèrent, lorsque La mère tomba malade. Faute d'argent, ils ne pouvaient se procurer les soins d'un médecin, et cette maladie eût raison de la volonté ardente de la jeune femme. Katsu n'avait alors que 4 ans, et vivait donc seul, avec son père. Enfin, plus seul qu'autre chose en fait, puisque son paternel passait son temps dehors pour ramener de quoi survivre. Le petit grandissait petit à petit, commença à voler de la nourriture dans les étals des marchés environnants, essayant par tous les moyens d'aider à la tâche de son père qui était de plus en plus prit par le manque de sommeil et de ressources. Le jeune Katsu n'était encore qu'un gamin, qui avait les yeux plus gros que son ventre quant aux cibles de ses vols. A 6 ans, il essaya de voler un sac plein de pain, mais sa discrétion ne fût pas des plus excellente, ce qui lui valu une belle correction de la part du vendeur. Et le soir même, quelques coups secs furent donnés à la porte de leur maison délabrée. Le père de la maison se déplaça lentement vers la porte, avant de l'ouvrir doucement.

    Trois hommes, armés de bâtons et de manches de pioches, se tenaient dans l'âtre de la porte, avant de rapidement pénétrer de force dans le bâtiment. Katsu reconnu de suite le vendeur qui l'avait corrigé le matin même, alors que ceux qui semblaient être ses hommes de mains s'emparèrent de son père. Ils le voulaient lui, le petit garçon voleur, pour le punir définitivement. Le grand bonhomme qu'était son père, baissa la tête, avant de laisser couler des larmes que même Katsu n'avait jamais vu rouler sur son visage. Il se mît à genoux, les suppliant d'épargner son gosse contre sa propre vie. Le plus bel acte d'amour possible, le sacrifice d'un père pour son fils. Les trois hommes rigolèrent, avant de tabasser à feu et à sang ce paternel qui souffrait, et se protégeait tant bien que mal. Et soudain, ils s'arrêtèrent, laissant la victime surprise, qui se retourna vers son fils pour lui sourire tendrement. Katsu ouvrit les yeux comme s'il venait de voir un fantôme. Mais non, il voyait le manche de pioche arriver dangereusement vers la tête de son père. Il pût voir les lèvres de la seule personne qui lui restait en ce monde bouger légèrement, les même mouvement qu'un "je t'aime.", avant que sa tempe ne se fracasse sous le coup qu'il venait de subir.

    Des perles salées roulèrent sur ses joues, complètement choqué par ce qu'il venait de voir, tandis que les trois hommes rirent avant de lui cracher dessus et s'en aller. Dès ce moment, le petit garçon fonça rejoindre ce corps inanimé qui gisait au milieu de la pièce. Il le prît dans ses bras, et pleura toute la nuit ce cadavre qu'il avait tant aimé. Ce fût la plus grosse douleur de sa vie, et sûrement l'obstacle le plus dur qu'il aurait à surmonter. C'est d'ailleurs cette scène qui fît de lui ce qu'il devint plus tard, car la folie meurtrière qui sommeille en chaque personne allait se réveiller petit à petit en sa personne. Mais bon, pour le moment, il pleurait toutes les larmes de son corps, si bien qu'il n'allait plus en verser une pendant un long moment de sa vie. Le lendemain même, il resta là, sans rien faire, réfléchissant à ce qu'il allait devenir. Sa soif de vengeance lui dictant de tuer les responsable, mais il était pleinement conscient qu'il ne pouvait rien faire. Alors il se décida, car même si jeune, on peut être capable de réfléchir, même faire des choses insensée. Il attrapa le peu de nourriture qui lui restait, avant de sortir de cette maison, en lâchant un dernier regard à ce corps qui gisait sans vie. Il se mît donc à marcher, marcher... Sans jamais regarder en arrière.

    Mais comme on pouvait s'y attendre, un gamin seul, dans la nature, ne tiendrait pas longtemps. Il s'écroula de fatigue au bout de 24 heures, son peu de nourriture ne lui ayant suffit que pour un repas. Ses yeux se fermèrent petit à petit, son regard s'assombrit... Et il les rouvrit, difficilement, sa vue s'éclaircissant doucement, avant de pouvoir observer clairement le lieu où il se trouvait. Etait-il mort? En tout cas, c'était une belle chambre, et le lit dans lequel il était installé était des plus confortable! La porte s'ouvrit, laissant un homme de grande stature se présenter devant lui, calmement, lui demandant s'il allait bien. Katsu se recroquevilla, acquiesçant seulement pour répondre. Apparemment, selon les dires de cet inconnu, lui et son groupe de chasse l'avaient trouvé, inerte, en plein milieu du terrain vague. Oui, c'était son dernier souvenir. Il l'avait donc sauvé d'une mort certaine. Mais ce sauvetage avait apparemment un prix : sa loyauté et son dévouement. Ce que le jeune garçon lui céda sans vraiment comprendre.

    19 Mars 1885

    Faisons un grand pas en avant, pour le retrouver à l'âge de 19 ans. C'était devenu un beau jeune homme, plutôt sec, mais bien. Les 13 dernières années s'étaient passées d'une bien belle façon. De la nourriture à foison provenant de la chasse, des vêtements chauds et épais, l'apprentissage du maniement du sabre. Car oui, au final, il tenait un rôle important dans le groupe. Il s'occupait de faire taire les témoins, puisqu'au final, la chasse n'était rien d'autre que du braconnage. M'enfin, ça ne le dérangeait pas, puisque ça nourrissait sa soif meurtrière. Mais il n'avait pas perdu son idée de vengeance, et il comptait bien y remédier bientôt. Alors une nuit, il sortit hors de sa chambre, silencieusement, laissant un mot à son maître. "J'ai un compte à régler."

    Alors il se remit en route, le regard froid et dur, son visage se crispant d'envie d'en découdre. Le trajet allait être long, mais il fallait le faire. Pas pour sa fierté personnelle, mais pour lui. Oui lui, son père. Il ne s'était pas écoulé un jour sans qu'il n'ai au moins une pensée pour son défunt paternel. Il lui manquait, oui, mais il fallait aller de l'avant. Pour mieux le venger, le libérer. Son pas était rapide, vif et déterminé. Le jour se levait, et le soleil commença à éclairer doucement le visage de notre jeune homme. Ses cheveux se mouvaient au gré des vents. Même si la route fût longue, il finit par arriver devant ce quartier pauvre qui l'avait vu partir, désespéré. Il s'arrêta quelques minutes, avant de prendre une grande inspiration et s'en aller vers le marché. Et là, il le vît. Il n'avait pas changé. Toujours cette même tête de lâche. Il s'approcha doucement, avant de dégainer son sabre, alertant les deux hommes qui avaient participé au meurtre de son père.

    Eux aussi le reconnurent, mais bizarrement, ils le craignaient un peu plus désormais. En même temps, il n'était plus le bambin de six ans qui était caché dans un coin d'une pièce. Il se rua sur le premier homme de main, qui était à sa gauche, le prenant donc par surprise, laissant sa propre folie le guider dans ses coups, le tailladant de tous les sens. Le deuxième arrivait donc par la droite, lui assénant un coup descendant que le jeune Katsu pût parer grâce à ses années d'entraînements, avant de planter violemment son sabre dans le ventre du second agresseur. Mais bon, il en restait un, et c'était le marchand. Le jeune garçon regarda à l'endroit où il l'avait vu tout à l'heure, mais il n'y était plus. Il fût soudain prit d'un mauvais pressentiment. Et c'est quand il se retourna qu'il pût comprendre que, oui, ce satané vendeur était bel et bien un lâche.

    Il baissa les yeux, pour observer la dague du vendeur plantée dans son ventre. La douleur commença à s'emparer de son corps et de sa raison, les picotements du débuts se transformèrent vite en brûlures insurmontable. Non il ne pouvait pas mourir maintenant, si proche du but!? Il attrapa le poignet du lâche, qui tenait la dague, et dans un dernier effort empli de rage, de volonté et de tristesse, il planta son sabre entre les côtes de son ennemi, le voyant s'effondrer par terre. Ce qu'il ne tarda pas à faire non plus. Il ressentit quelque chose qu'il avait déjà vécu avant... Ses paupières étaient lourdes, sa vue se faisait flou... La mort venait le chercher, encore une fois. Mais là, c'était différent. Il allait mourir avec un petit sourire aux lèvres, car aujourd'hui, il allait mourir libre. Ses yeux se fermèrent entièrement, et bientôt, il restait plus que quatre corps sans vie sur le sol du marché, ce marché où tout avait commencé...

    21 Mars 1885

    Katsu ouvrit douloureusement les yeux, comme la première fois, voyant un décors non familier se dévoiler devant lui. Une maison. Avait-il encore été sauvé? Peut-être. Une jeune demoiselle se tenait à côté de lui, et sourit lorsqu'elle remarqua qu'il était bel et bien réveillé. Elle lui expliqua qu'il était dans le 46ème district du Rukongai Nord. C'est en fait un lieu où les âmes se retrouvent après leurs mort. Donc non, il n'avait pas été sauvé, il était mort. Génial comme nouvelle! M'enfin, il pouvait encore "vivre" de cette manière, alors pourquoi se plaindre? Elle l'aida à se lever, doucement, puis il se remit à marcher, tout ça. Il se passa quelques journées avant qu'il puisse définitivement récupérer toutes ses aptitudes. Il apprit aussi à la connaître, et passait la majorité du temps en sa compagnie. Il était bien, et finalement, son ancienne vie ne l'intéressait plus. Au contraire, il préférait de loin celle là, dans la paix et la joie, avec enfin quelqu'un avec qui partager ses journées, sans problèmes particuliers.

    Et comme toutes les bonnes choses ont une fin, soi disant, il a fallut attendre un matin d'automne. quelques années plus tard. Alors que sa seule connaissance en ce monde devait aller chercher deux trois trucs, elle mettait un temps fou à revenir. Prit d'un mauvais pressentiment, Katsu se dépêcha de se mettre à sa recherche. Il traversa bon nombre de ruelles, de places et de pâtés de maisons, mais rien, aucunes traces de la dite amie. Mais ce fût un cri aigüe qui sorti le jeune homme de sa recherche. Il venait d'un bâtiment juste à côté, et ce mauvais pressentiment se renforçant, il se rua dans la vielle bâtisse. Boum, la porte enfoncé, il pût voir ce qui se passait à l'intérieur. 3 hommes, des voyou, était en train de s'en prendre à une jeune femme. Il la reconnue aussi tôt, car c'était elle.

    Ses souvenirs refirent surface. Cette scène, il l'avait déjà vu. Où, il ne savait pas, ou plus. Il fût pris de panique, son corps se tétanisant d'abord. Mais cette fois, il n'était pas question qu'il reste là sans rien faire. Il fallait prendre ses responsabilité, laisser court à ses émotions pour réagir face à cette horreur qui se passait devant lui. Sa folie se réveilla de nouveau, elle qui l'avait laissé tombé depuis un moment, et il se mit donc à trembler. Les Trois bandits se tournèrent vers lui, rigolant de son manque d'action, avant de le regarder d'un peu plus près. C'est à ce moment que Katsu releva la tête, il ne tremblait plus. Et dans un rugissement de rage et de folie, il libéra une grosse quantité d'énergie spirituelle, qui assomma les trois brigands, avant de lui même tomber dans les pommes, d'un coup. Il se réveilla dans ce décor qui maintenant lui était familier, puisqu'il vivait ici depuis un petit moment déjà, avec son amie à ses côtés, de nouveau. Elle lui raconta la scène, lui expliquant qu'il était tombé de suite après l'onde de choc. Katsu haussa les épaules, ne comprenant pas trop, avant de sortir prendre un peu l'air.

    Il poussa donc la porte d'entrée, suivi de près par sa meilleure amie. Il entamèrent une petite marche, lente, à travers les rues du quartiers. Le soleil brillait, il faisait chaud, et c'était réellement plaisant. Il virent au loin deux homme vêtus de Hakama noir, qui marchait dans leur direction, avant qu'il ne les atteignent et les interpellent. Il voulait que Katsu les accompagnent, au Seireitei. Misa, son amie, lui avait déjà parlé des Shinigami, alors il savait où ils voulaient en venir. Il tourna son regard vers elle, qui versa une petite larme, en lui disant "Vas-y, mais revient vite me voir...". Il fronça un peu les sourcils, avant de la prendre dans ses bras et reculer légèrement une fois l'étreinte terminée. Il la regarda un petit moment, avant de se retourner, et suivre les hommes en noir. Le trajet fût long, mais katsu pût voir ce à quoi ressemblait le Seireitei. De grands murs se présentaient devant eux, avant que les deux Shinigamis lui dirent de les suivre au sein de cet immense ensemble. Ce qu'il fît, tranquillement.

    Voilà maintenant 6 ans qu'il était à l'académie, à enchaîner les cours et les exercices de pratiques. Il était d'ailleurs plutôt bon, mais sa flemme l'empêchait d'être de ces "Génies". Et désormais, sa folie faisait partie intégrante de sa personne, claquant des changement de personnalité d'un coup, sans réelle raison valable. Enfin si, la plupart du temps, c'est pendant les combat, là, il devenait fou. M'enfin, là n'est pas le sujet. Il venait de passer son concours de fin d'académie, et attendait la réponse avec impatience. Et elle ne fût pas bien longue à tomber. Bim, résultats positif, Division : 11! Il n'avait donc pas fait ces 6 ans d'académie pour rien, heureusement!

    Courant 2012 (Apocalypse time)
    Katsu courait du plus vite qu'il pouvait pour rejoindre ses coéquipiers en déroute. Le dédale de rues qui composait le Seireitei lui était désormais bien familier, et il savait s'y repérer même dans la panique qui était bel et bien présente dans l'atmosphère. Virage à gauche, à droite, puis de nouveau à gauche. Les bruits de lames s'entrechoquant paraissaient de plus en plus proches. Quoi que, ce genre de bruit était maintenant l'ambiance du Seireitei. Il s'arrêta net en arrivant sur place. oui, la bataille faisait rage, les combattants tombaient les uns après les autres, à une vitesse folle. Mais les Shinigamis perdaient l'avantage. Il dégaina Gekitsuu, son Zanpakuto, afin de rejoindre le front et se battre aux côtés de ses camarades. C'était la première fois qu'il voyait la Soul Society en déroute sur son propre terrain, mais il ne fallait pas perdre espoir. Les Quincys se battaient de toutes leurs forces, avides de vengeance et guidés par la haine. Mais les dieux de la morts tenaient bons tant bien que mal, même si leur nombre diminuait à chaque assaut. Katsu, quant à lui, essayait de rivaliser avec certains de ses adversaires, en tuant quelques uns aux périls de sa vie, son état de santé se faisant de plus en plus fragile... Il n'était désormais que très peu à pouvoir rester debout, et katsu en faisait plus ou moins partie. Il tremblait tant ses jambes ne le tenait presque plus. Et c'est un autre assaut de Sternritters qui se lançait, réduisant les chances de victoire à Zéro. Il était au sol, très mal en point, incapable de tenir son arme, la mort le guettait une fois de plus.

    Mais apparemment, son heure n'avait toujours pas sonnée, puisque les secours arrivaient. Il commençait à sombrer dans un sommeil profond, bercé par la douleur, et la dernière image qu'il eu, ce fût les membre de la division ultime. La division 0. Mais il ne pût guère voir le combat final, puisqu'il tomba bien vite dans les vapes, pour ce réveiller quelques temps plus tard, dans l'infirmerie de la Quatrième.

    Quelques années plus tard, en 2015, le calme commençait peu à peu à revenir au sein de la Soul society, avant qu'un évènement ne chamboule la situation. Apparemment, un énorme monolithe serait apparu dans le Rukongai, poussant quelques troupes à y aller, dont des Capitaines. Katsu, lui, restait dans les quartiers de sa division, avant d'apprendre que les équipes envoyées dans le Rukongai avaient été repoussées par une seule et unique personne. Et peu de temps après, la rébellion s'installa dans certains quartiers. Une bonne mobilisation se shinigami suivit peu après ces évènements, et le jeune Shinigami faisait parti de ceux à envoyer au coeur d'un district en pleine mutinerie. La-bas, la situation ne tarda pas à dégénérer, le combat prenant place aussi vite que le souffle du vent. Katsu affronta les ennemis qui lui faisait face, en compagnie d'autre de ses congénères. Une fois les combats terminés, il n'eurent que peu de temps de répit avant que le Capitaine-Commandant ne décide de les dépêcher dans l'Hueco Mundo.

    Une énorme quantité de combattant se rendit là-bas pour en découdre avec l'ennemi. Et une fois arrivé sur place, ce ne sont que les arrancars qu'ils eurent à affronter. La bataille fût rude, Katsu avait subit de gros dommages corporels, mais aucune blessures ne lui avait été fatale. Il fût juste un des combattants blessés dans la batailles qui fût finalement mortelle pour le Capitaine Hitsugaya et sa vice Capitaine.

    2016
    C'est en cette année que le Seireitei pût recevoir Urahara Kisuke en cadeau dans un monolithe, avant que le Capitaine Komamura ne leur avoue que ce n'était pas réellement lui. La neuvième, la dixième et la Onzième division se mirent sur sont chemin. Etant de la Onzième, Katsu était évidemment présent. Le combat commença donc contre cet ennemi qui se révéla être l'Ex capitaine Kurotsuchi Mayuri, qu'il peinèrent à repousser, mais réussirent au pris de la vie du Capitaine Komamura. Et c'est à peine un an plus tard que les réels ennuis démarrèrent. Après un coup d'une grande envergure des Maho Tsukais, Les shinigamis fîrent une alliance avec les Arrancars de Las Noche, marchant vers le monde des mages de sang. Le jeune Kyouki faisait parti de cette armée qui défiait la puissance émergente des Maho. Il était présent lors de la trahison d'une des leurs, et de la mort de son Capitaine commandant par les mains du Rey, Grimmjow. La surprise ne fût pas attendu lorsque les Reapers entrèrent en action. Faction presqu'inconnue, ils réduisirent à néant la menace des MAho Tsukai. Et enfin, c'est en 2019 qu'eût lieu l'invasion de la Soul Society par Las Noche, avec l'aide du Sima, où il prit part et où tous s'en sortirent avec succès.


    De nos jours.
    Il passa donc un certain moment à faire quelques missions à droite et à gauche, œuvrant pour la Soul Society comme tout bon Shinigami, Espérant tout de même prendre du grade à long terme, même si le combat restait dans ses priorité.


Dernière édition par Kyouki Katsu le Lun 23 Mar - 22:57, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: Re: Kyouki Katsu   Sam 21 Mar - 9:18

Bonjour et sois le bienvenu sur BBS.

Tout d'abord, je t'invite à modifier ton pseudo : en effet, il te faut le mettre en sens japonais, c'est à dire nom de famille puis prénom. Ensuite, l'utilité d'un avatar est de voir à quoi ressemble ton personnage : or le tien est affreusement pixelisé. Je t'invite à y remédier.

Concernant ta présentation en elle-même, j'ai le regret de t'annoncer que tu n'as pas le niveau pour être Capitaine de la Onzième Division. Comme ton histoire a une fin ouverte, il n'y a rien à modifier sur ce point. En revanche, j'aimerais cependant que tu intègres un peu plus les éléments du background à ton histoire, puisque ton personnage est concerné, étant donnée sa présence relativement ancienne au Seireitei. Après quoi, je pourrai procéder à ta validation.

Bon courage pour les modifications.

_________________

Farune [PNJ de Taka] :
Spoiler:
 

Taka selon Lies, merci à elle !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka

avatar
Messages : 4
MessageSujet: Re: Kyouki Katsu   Lun 23 Mar - 22:30

Bonsoir et merci!

Alors pour mon pseudo, c'est fait. Katsu est son prénom, et Kyouki son nom. Aussi, j'ai modifié mon avatar et mon histoire, rajoutant des détails du Background afin de montrer la présence de mon personnage, comme demandé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Ϟ Espiègle Valkyrie

Messages : 2110
MessageSujet: Re: Kyouki Katsu   Lun 23 Mar - 22:51

Bonsoir et bienvenue,

Tu as oublié de modifier le grade demandé, mon collègue t'ayant précisé que ce ne serait pas possible. Préviens-nous quand ce sera fait.

PS || C'est Ken Kaneki et non Kitani !

_________________


Destruction leads to a very rough road
But it also breeds creation
And earthquakes are to a girl's guitar
They're just another good vibration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1637-melody-mackenzie

avatar
Messages : 4
MessageSujet: Re: Kyouki Katsu   Lun 23 Mar - 22:58

Bonsoir et merci! C'est fait, et puis je me demande encore pourquoi j'ai mis Kitani...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Capitaine-Commandant

Messages : 503
MessageSujet: Re: Kyouki Katsu   Mar 24 Mar - 12:43

Je te valide donc au niveau 2 en tant que Vice-Capitaine de la Onzième Division !

A ce titre, tu disposes de 15 PC à répartir comme bon te semble lors de la création de ta fiche technique, que je t'invite à faire le plus rapidement possible pour pouvoir participer aux events et missions que nous organisons régulièrement. Si tu as des questions, n'hésite pas à les poser dans le Bureau du Staff.

Bon rp avec ce personnage !

_________________

Farune [PNJ de Taka] :
Spoiler:
 

Taka selon Lies, merci à elle !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1856-kazegai-taka
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Kyouki Katsu   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kyouki Katsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ~ Kigen D. Kyouki ~ { |End!| }
» B - Un endroit bien dangereux [Katsu]
» La Reine du Rock se présente !
» Entraînement de Kyouki
» Katsu Uchiha - Genin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Bienvenue sur Bleach - Before the Shadows :: Présentations :: Gotei 13-