AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Vasto Lorde

Messages : 511
MessageSujet: L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]   Ven 13 Déc - 1:01

Un entrainement. Un de plus j'ai envie de dire. Mais là, c'est particulier. J'ai un trio de nouveaux d'la onzième qui m'a demandé un entrainement particulier, me demandez pas pourquoi à moi. En hakuda, c'est vrai que j'étais pas le plus nul en la matière, mais... Bref, on va pas épiloguer hein, ils voulaient m'avoir comme profs, ils vont devoir assumer, mais si vous voulez mon avis, ils vont finir par regretter au final. De toute façon, j'ai tout de suite annoncé la couleur, dès qu'ils m'ont demandé :

"Ok, mais on fait ça loin d'ici, sinon je pourrais pas me battre au max"

Ai-je oublié de mentionner qu'au début, ils étaient dix à vouloir participer ? oui ? Et bien, après cette déclaration, ils n'étaient plus que trois. ça aura eu le mérite de faire un rapide tri du coup, pratique. Maintenant, je sais qu'eux, ils avaient les couilles, maintenant, faut voir s'il les portes, et s'ils tiennent jusqu'au bout. Là, on était plus loin que le rukongai, une plaine déserte, pas loin de là où j'me suis fight avec Dakufôgi il y a quelques temps. Dans un endroit comme ça, pas besoin de se contenir.

Bon, écoutez moi bien les trois glands, vous m'attaquez, en mode 3vs1, en même temps, le premier qu'hésite, je le frappe comme personne ne l'a jamais frappé, pas de parlotte, rien que d'l'action, pigé ?

Mais on p-...

Allez, lui, c'est le premier. T'as voulu parler ? Punch dans ta gueule. Le gars vole un peu plus loin, ne se relève pas. J'y ai été trop fort, il risque de mettre du temps à se réveiller, tant pis pour lui, au moins, il aura retenu la leçon pour la prochaine fois. Ah non mais moi, j'suis comme ça quand s'agit d'apprendre hein, tu fais c'que j'dis, ou tu morfles.

D'autres questions ? Non ? Bien. bon ben Ce sera donc un deux Vs un finalement.


Les deux se regardent un bref instant, puis se ruent sur moi. Voilà qui est mieux. Apparemment, ils se battaient souvent côte à côte, enfin, j'pense, vu la coordination d'leurs mouvements, malgré le fait qu'il n'y a eu aucune préparation avant. Bien... ça m'aurait fait chier de me retrouver face à deux faiblards, que j'aurais étalé en deux trois mouvements. Ils arrivaient donc vers moi, et dans une syncro' assez surprenante, m'ont mit un coup de pied sauté en même temps, de chaque côté. Pas mal... Pas mal...

Mais insuffisant.

J'ai pas envie de leur donner de faux espoirs. Bien sûr qu'ils sont bons pour de si récent promu, mais voilà, ils ont pas encore le level, c'est comme ça. Et le gros problème de ce genre d'attaque, c'est que si on arrive à contrer, ça peut faire très mal. La preuve, j'attrapais à chacun le pied utilisé pour m'attaquer, et je les ramenais l'un ver l'autre, BAM ! Collision, ils tombent au sol comme deux grosses merdes. Ils se relèvent ? Hum... Alors il en veut le duo hein ? Ok, amenez-vous. On va bien s'amuser. Maintenant, ils tentent de m'enchainer de coup, rapide, bourrin, bref, style onzième. J'dois avouer qu'ils m'ont un peu mit en difficulté, mais il m'a suffi de contrer le coup d'un des deux pour contre-attaquer en l'envoyant dans le décor d'un coup de pied dans les côtes, ce qui eu pour effet de projeter son pote aussi. Pour le moment, j'y allais mollo pourtant. Putain... J'aurais dû refuser...

Bon les gars, c'est clair qu'avant de venir me voir, va falloir que vous progressiez un minimum de votre côté, parce qu'en l'état, tout c'que vous apprendrez de moi, c'est à bien encaisser, puis bon, j'ai pas envie d'vous abimer trop fort en plus hein. Brulez pas les étapes, là vous avez voulu y aller trop vite, en plus, vous êtes assez prometteur j'trouve. Aller, barrez-vous, et revenez quand vous vous estimerez à un niveau suffisant.

Sur ces mots, ils s'exécutaient, embarquant le troisième loustic avec eux, retour au seireitei, sûrement avec un p'tit passage à la quatrième pou le coup. J'aurais dû m'en douter... Bon ! Une après-midi de gâchée, Une ! J'ai plus qu'à m'entrainer tout seul moi ! Y a peu de chance que j'trouve un partenaire d'entrainement ici !




Dernière édition par Krow Karlson le Mer 18 Déc - 16:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t3114-kafar

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]   Ven 13 Déc - 9:21

    Tsss... C'est pas suffisant...

Kirito envoya un coup de pied dans un morceau de bois qui se trouvait devant son pied. Le bout alla s'écraser sur un rocher plus loin. Le capitaine de la division scientifique se tenait debout, torse nu, au milieu de nombreux copeaux de bois et In'ki Kyuusei, son faucheur d'âme, brillait d'un éclat rouge sang maléfique dans sa main. Malgré sa taille et sa carrure peu impressionnante Kirito arborait une musculature solide ce qui prouvait qu'il s’entraînait intensément et régulièrement. Face à lui se dressait l'orée d'une forêt cependant, la première ligne d'arbre manquait à l'appel car il n'y avait désormais plus que des souches. Akihiko fixa un arbre puis d'un shunpô il disparut. Il trancha le végétal au niveau le plus bas avec une facilité déconcertante puis d'un bras il propulsa le tronc en l'air et sauta à sa suite. Il débita alors le bois en petits morceaux avec son katana. Lorsqu'il reposa les pieds sur le sol de nombreux morceaux d'écorces retombèrent autour de lui.
    Pas trop mal, mais je peux mieux faire.

Alors que Kirito allait se propulser vers un nouvel arbre ses sens se mirent en éveil car il ressenti la présence de reiatsu approchant. Il en dénombra quatre dont l'un qui surpassait largement les autres. Notre jeune héros était surpris de sentir la présence de collègue shinigami aussi loin du Seireitei. Il se rendit alors près d'un sac en bandoulière sur lequel reposait le haut de sa tenue ainsi que le Haori propre à son rang. Il n'aimait pas s’entraîner avec le Haori car cela l'obligeait quasiment à chaque fois de changer le vêtement vu qu'il l’abîmait. Akihiko poussa les affaires puis il attrapa une bouteille de saké et but un gorgée au goulot. Ensuite il rangea son arme, qui avait retrouvé son aspect scellé, dans son fourreau. Les lanières de l'attache du fourreau courrait le long du torse et dos nu du capitaine. Ce dernier fourra ensuite toutes ses affaires dans son sac, y compris le Haori, ne gardant que sa bouteille de saké à la main. Puis il se concentra alors un instant et effaça toute trace de son reiatsu. Il suivit ensuite les traces d'énergie spirituelle qu'il avait repéré. Au bout d'un moment il se retrouva dans une plaine déserte et observa les quatre lascars qui dégageaientt du reiatsu. Akihiko sans un bruit avança tranquillement puis il posa son sac à côté d'un rocher et grimpa sur ce dernier pour observer les hommes.

A leur allure il semblait évident qu'il s'agissait d'hommes de la onzième division. Par ailleurs, Kirito n'était pas un maître dans l'art de cacher son reiatsu mais pourtant face à ses hommes il avait manifestement plus de maîtrise car aucun d'eux ne le remarqua. Ce fut alors en spectateur anonyme que Kirito observa le combat. Enfin le combat...la correction plutôt ! L'un des gaillards à l'allure plus robuste que les autres avait envoyé au tapis un homme dés le premier coup et les deux autres, bien que joliment synchronisé, ne firent pas le poids bien longtemps. Akihiko était suffisamment près pour entendre les propos du type solide, ce dernier invitait les autres à revenir quand ils seraient plus fort. Désormais il n'y avait plus de doute possible, ces types étaient de la onzième division. Un sourire se dessina sur le visage de Kirito tandis qu'il voyait les trois attaquants brisés s'en aller en direction du Seireitei sans le voir. Notre jeune héros but une nouvelle gorgée de saké puis il descendit de son rocher et rangea sa bouteille dans son sac. Il avança alors tranquillement vers le type le plus fort qui semblait légèrement contrarié d'avoir battu si facilement les autres hommes. Akihiko, qui cachait toujours son reiatsu, n'avait toujours pas été vu mais il décida qu'il était temps de sortir de l'ombre en applaudissant aussi soudainement que bruyamment. Il se trouvait alors à une dizaine de mètres seulement sur la gauche du bourrin en chef.
    Très joli combat. Je ne pense pas qu'ils reviendront de sitôt.

Akihiko attendit que l'homme se retourne. La vision qui s'offrait alors au bourrin en cet instant était la vue d'un shinigami torse nu, plutôt petit et jeune, duquel n'émanait aucun reiatsu. Bref, si ce type ne connaissait pas le capitaine scientifique, il n'y avait que peu de chance pour qu'il devine son statut.
    Un entraînement un brin plus relevé ça te tente ?

Un sourire mystérieux et provocateur apparut sur les lèvres du capitaine de la douzième division.


_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Vasto Lorde

Messages : 511
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]   Ven 13 Déc - 18:11

Tiens, en v'là un autre qui s'pointe, les applaudissements en bonus.

Un p'tit jeune on dirait, physiquement en tout cas. Torse nu, l'était costaud sans partir dans un délire de montagne de muscle, un physique athlétique quoi. Et j'avais cette sale impression, genre, je suis quasi-sûr de l'avoir déjà vu quelque part, je sais que je devrais le connaitre, mais j'arrive pas à mettre un nom sur sa tronche. Je suis pourtant sur que j'l'ai déjà vu au seireitei, je sais qu'c'est un shinigami, mais, merde, je vois vraiment pas qui c'est. Fait chier, c'est vraiment chiant ce genre de truc. Bon, laisse tomber, je m'en rappellerais sûrement plus tard au pire.

Mais du coup, il sort d'où lui ? Onzième ? Nan, ça m'étonnerait, je l'aurais vu tout de suite, ça se remarque assez vite, surtout quand t'es toi-même membre d'la division en question. Joli combat qu'il disait ? Bien sûr qu'ils ne reviendront pas avant longtemps, à moins qu'ils arrivent à tripler leur puissance en une semaine, je ne les reverrais pas avant pas mal de temps, pas dans l'cadre d'un entrainement en tout cas. Mais passons, là, y a plus important, ou plus intéressent plutôt. Alors comme ça, ça voudrait s'entrainer avec moi hein ? Bah, pourquoi pas, après, faut voir s'il tient la distance, parce que si c'est pour me retrouver face à une bouse supplémentaire, c'est pas la peine quoi. Hum...

Oh, je sais.

C'est p'tet un peu beaucoup face à un inconnu, mais autant y aller franco là, après tout, s'il propose, c'est qu'il doit avoir les moyens d'encaisser, un minimum de répondant quoi. et sinon, bah désolé mon gars, mais t'as fait l'con. Ah et, Qu'est-ce qui est un peu beaucoup ? Oh, trois fois rien en fait...

Hm ? Ouais, ça pourrait être marrant, mais tu vois, j'en ai un peu marre taper sur des sous-merdes, alors si tu permet...

Ma phrase pas même encore terminée, je libérais mon reiatsu, au plus haut niveau possible, et autant le dire: ça risque de chier des bulles. Une énergie rouge semblait envahir l'air autour de moi, une énergie colossale. c'est que c'est pas l'fruit d'un quelconque entrainement ou je sais pas trop quoi hein, j'ai appris ce truc comme ça, sur le tas, à la va vite. Mes yeux aussi brillait d'un éclat rouge, putain ça faisait chelou au niveau d'la vision au passage. Hum... Bon, voilà, disons que s'il arrive à supporter ça, c'est que ça vaut le coup de s'entrainer avec lui.

... Je vais t'mettre à l'épreuve comme qui dirait.

Bon, aller, on va voir c'qu'il a dans le ventre ; parce que là, j'avais aucune infos sur son level de puissance, donc, y a plus qu'a espérer qu'il savait c'qu'il faisait en me proposant un truc du genre, parce que là, clairement, et encore plus que d'habitude, je ne retiendrais pas mes coups. Pourquoi ? J'sais pas, j'ai envie de cogner dur aujourd'hui.

J'te préviens, ma définition d'entrainement est assez différente d'celle d'la plupart des gens, si tu vois c'que j'veux dire...

Je lui rendais son sourire, faisant craquer ma nuque au passage. L'atmosphère toujours chargée de mon reiatsu, je m'approchais lentement, la terre s'effritait peu à peu sous mes pas, et plus je m'approchais, plus il risquait d'être écrasé par cette puissance. Au fond de moi, j'avais quand même c'pressentiment, qui me disais que le gars était pas mauvais, et que j'allais bien m'amuser.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t3114-kafar

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]   Sam 14 Déc - 10:50

Akihiko observa d'un peu plus près le shinigami qui lui faisait désormais face et qui le regardait avec une pointe d'étonnement. Ce type était un sacré gaillard et il n'y avait désormais plus aucun doute possible. Son allure et sa façon de parler trahissait son appartenance à la onzième division. Alors que le capitaine scientifique le jaugeait il remarqua que le shinigami semblait chercher qui il était. Mais finalement il ne se rappela pas du grade de notre jeune héros et ce dernier sourit alors de plus belle.
    T'en fais pas mon gars, je ne pense pas appartenir à la catégorie des sous merdes. Par contre va falloir me prouver que toi tu n'en es pas une.

Le sourire de Kirito pris un air insolent tandis que soudain son opposant concentra brutalement son reiatsu. Le capitaine scientifique observa, curieux, l'énergie spirituelle du shinigami prendre une teinte rouge et envahir les environs. Il était d'ailleurs étonnant de noter que les yeux mêmes du gaillard virèrent également au rouge. En ressentant le reiatsu arriver sur lui Kirito sentit une monstrueuse pression spirituelle s'abattre sur ses épaules. Cet homme possédait un reiatsu immense et d'une brutalité inouïe qui faisait de lui sans doute un Siège de la onzième division. A priori de nombreux shinigamis ploieraient l'échine face à un tel déferlement, mais malheureusement pour son opposant Akihiko ne faisait pas partie de ces shinigamis. Le capitaine scientifique malgré ce déferlement d'une rare violence ne cilla même pas et il continuait à sourire.
    Ohhhh jolie énergie que voilà ! Et c'est étrange tes yeux rouges, ça doit être chiant de voir avec ça, nan ?

Alors que Kirito finissait sa phrase sur un ton amusé du reiatsu doré s'échappa soudain de son corps formant une sphère parfaite autour de lui. Puis la sphère commença à s'accroître prenant une ampleur démesurée et surtout repoussant intégralement l'énergie de son adversaire. Akihiko siégeait tranquillement au centre de sa sphère. Il regardait son opposant avancer vers lui sans initier le moindre mouvement pour autant et sans subir de désagrément à cause de l’énergie spirituelle ennemie. Puis soudain l'homme annonça que ce ne serait pas un entraînement classique. Akihiko plongea son regard azuré dans les yeux écarlates du gaillard et parla.
    Je vois ce que tu veux dire...

Alors que Kirito disait ceci il libéra soudain son Shikaï. Ainsi son arme dans son dos s’agrandit soudainement et se mit à vibrer, cependant il ne la dégaina pas pour autant. Autour de lui des particules du sol commencèrent à bouger et se levèrent dans les airs pour entourer le capitaine scientifique le rendant soudain difficile à discerner.
    ...mais je pense que d'ici quelques instant tu te rendra compte que ce n'est pas moi qui a le plus à craindre de cet entraînement.

Akihiko se savait plus puissant que l'homme, pour autant il n'allait pas retenir ses coups ni sous estimer ce type. Au Seireitei ne pas prendre au sérieux un adversaire pouvait très mal finir. Le capitaine scientifique fléchit les genoux près à en découdre puis il posa sa main droite sur la garde de son arme et attendit le premier assaut du bourrin.


_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Vasto Lorde

Messages : 511
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]   Sam 14 Déc - 20:49

Des preuves ? T'inquiète pas bonhomme, j'vais t'en donner des preuves moi.

Il avait réussi mon test au passage tiens. J'avais vu juste avec mon sentiment comme quoi c'était un dur-à-cuire. Un reiatsu de niveau équivalant au mien s'échappa de lui, c'qui lui a permis de contrer les effets d'mon énergie. Pas mal... Si j'avais pas déployé mon propre reiatsu avant de rentrer dans cette sphère jaune, j'aurais certainement rencontré quelques difficultés, genre, ma gueule plaquée contre le sol, ou un truc comme ça.

Les yeux rouges hein ? Pas plus chiant que ça, ça donne une jolie teinte j'trouve !

Bon, jolie teinte, mais ça donne aussi une sale impression de filtre photo chelou au passage. Heureusement, rien d'handicapant niveau perception. Et pourtant, là, je ne rêve pas: il est flou cet enfoiré. C'est quoi l'délire ? Enfin, flou, j'me comprends, il est entouré d'une poussière bizarre. Hm... J'ai vraiment besoin de ça sérieux ? Bref, on va faire avec hein, sûrement une propriété de son zanpa, qu'il a dû libérer entre-temps, mais j'ai pas fait attention, quoique, j'ai bien vu la lame dans son dos changer légèrement de forme, mais j'ai pas capté sur le coup. Ouais... C'était sûrement ça... Mais bon ! C'est pas deux/Trois grain de poussière qui vont m'empêcher de lui foutre mon poing dans la tronche hein !

Mais pas tout de suite, nous ne sommes pas des brutes après tout... Bon, d'accord, oubliez ça. Celui qui a le plus à craindre de cet entrainement ? ça, on verra si tu peux le confirmer à la fin dudit entrainement, pour le moment, je lui répondais d'un sourire carnassier, les choses sérieuses allaient pouvoir commencer...

ça mon pote, seul l'issue du combat le confirmera.

Lentement, je continuais ma progression vers mon adversaire du jour, puis arrivé à quelques mètres de lui, je m'arrête. Là, je suis pas sur un terrain d'entrainement, donc, si l'envie m'en prend, je peux cette fois-ci sans problèmes "utiliser" l'environnement à mon avantage. Mais pas maintenant, son énergie, et la mienne aussi d'ailleurs réduirait sûrement n'importe quel projectile en cendre avant de toucher quoique ce soit. J'vais y aller comme d'hab' alors, je cours, je frappe, j'encaisse, et je refrappe. Méthode simpliste, mais qui a souvent fait ses preuves, alors on va la tenter comme ça.

Petit à petit, j'accélérais, sans utiliser de shunpo. Le but c'était pas d'surprendre, pas besoin de gaspiller d'énergie à grand coup de pas rapides inutiles. Arrivé à quelques centimètres de lui, je mettais ma jambe droite en avant, le corps sur le côté, puis, je levais ma jambe gauche aussi rapidement que possible, ce qui eu pour effet de changer le côté de ma garde. l'objectif-là était bien évidemment de le démolire avec ce même pied, d'un coup direct, en plein dans le pif. Le coup porté, je ramenais ma jambe gauche au sol, tout en tournoyant à l'aide de celle-ci, qui était alors ma jambe d'appui. Pendant ma rotation, je me baissais légèrement, tout en armant mon bras droit, qui allait alors s'écraser sur les côtes de mon adversaire, enfin, en jugeant que c'est ses côtes, putain, elle fait chier sa poussière à la fin !

Pour des premiers coups, j'y allais assez fort, mais là, pourtant, j'restais dans la catégorie des coups "calme", comme j'aime les appeler. Enfin, vraiment entre guillemets le "calme" hein, c'que j'veux dire c'est que, si besoin est, j'peux y aller plus fort, bien plus fort. Mais je préférais pas. Même si c'était clair que le gars d'en face est puissant, qui me dit qu'il sait encaisser ? Après tout, c'est un peu une ablette quoi... 'Fin, on verra bien, et s'il se trouve que le gaillard a d'la ressource, je pourrai VRAIMENT m'amuser. En attendant, j'avais diminué mon niveau de reiatsu, pour lui redonner sa consistance habituel, l'énergie Rouge cessa de se déployer, et mes yeux reprirent leur couleur habituel, je commençais déjà à sentir son reiatsu me peser lourd sur mes épaules, je me rendais bien compte là de l'intensité de cette énergie qu'il déploie. He ben, ça rigole pas en face.

Mais t'inquiéte pas, moi non-plus ça rigole pas.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t3114-kafar

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]   Mer 18 Déc - 17:32

Le sourire de Kirito était intact tandis que son opposant affichait un air autant supérieur que sûr de soi. Manifestement cet homme ne savait vraiment pas du tout à qui il avait affaire et il allait l'apprendre à ses dépens.
    L'issue de ce combat est toute vue. La seule chose qui m'intéresse à ce stade c'est de savoir combien de temps tu vas tenir.

Akihiko ne bougea pas du tout tandis qu'il regardait le bourrin s'approcher de lui rapidement. Un assaut frontal, hein ? Pas très futé celui-là... Le capitaine scientifique analysa avec précision et rapidité les mouvements de son opposant qui semblait quelque peu perturbé tout de même par les particules qui voletaient autour de notre jeune héros. Le premier coup, de la jambe arriva visant son visage avec une force brute. Kirito dégaina alors son arme, dont le tranchant et la pointe luisait d'un éclat rouge sang, avec rapidité et contra du plat de la lame le coup. Puis il recula alors d'un pas, non pas déséquilibré mais juste pour analyser, et il identifia un second assaut qui émanait du bras gauche du gaillard et qui visait ses côtes. Akihiko fit tournoyer sa lame à une vitesse ahurissante puis il ramena son katana devant son flanc et contra adroitement de nouveau avec le plat de sa lame le coup. Le capitaine scientifique plongea alors son regard dans celui de son opposant, qui d'ailleurs n'était plus rouge, et il annonça.
    Va falloir faire beaucoup mieux que ça si tu comptes ne serait-ce que me toucher.

Un sourire narquois apparut sur les lèvres de notre jeune héros dont l'énergie spirituelle ne faiblissait pas d'un pouce et cherchait toujours à broyer au sol quiconque se trouverait trop près. Akihiko se recula alors de nouveau un peu puis sans crier gare un gros nuage de particules se souleva, bien plus imposant que celui d'avant, et entoura notre jeune héros. Masqué par la poussière Kirito lâcha alors son arme qui au lieu de tomber sur le sol se souleva dans les airs et vint se poster juste au dessus de son bras droit. Cependant comme il se trouvait derrière un mur de particules, son opposant ne pouvait rien voir de la manœuvre.

Akihiko se jeta alors sur le bourrin cherchant à le noyer sous un déluge de coups sachant que les attaques portées avec le bras droit en plus d'être puissant pouvaient entailler son adversaire grâce à In'ki Kyuusei qui suivait à la perfection tous les mouvements de notre jeune héros. Ce style de combat unique ne pouvait être manipulé que par Kirito car le magnétisme qui le liait à son faucheur d'âme était la clé de cette technique. Le capitaine scientifique n'était pas un bon combattant de Hakuda mais l'utilisation de son Zanpakutô rendait les coups portés aussi imprévisibles que dangereux.


_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Vasto Lorde

Messages : 511
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]   Sam 21 Déc - 2:01

Merde, je l'ai clairement sous-estimé celui-là, déjà que son reiastu commence à peser sévère sur mes épaules, mais en plus il est rapide... Cool ! J'vais donc pouvoir y aller sérieusement ! À ce moment-là, on verra si "l'issue du combat est toute vue"

Apparemment, il avait réussi à contrer mon premier coup avec sa lame, le bruit métallique que j'ai entendu à l'impact et ce que j'ai cru apercevoir derrière le nuage de poussière me laissait penser ça en tout cas. Quoiqu'il en soi, cette merde autour de lui s'est barrée, et tant, mieux ! Du coup houais, c'était confirmé, l'avait bien libéré son shikai celui-là, la lame rouge et tout le bordel, pas de doutes possible. C'est grâce à cette même lame qu'il a contré mon deuxième coup d'ailleurs, en me faisant ce que j'aime appeler "le coup de l'hélicoptère", genre, faire tourner son sabre vite pour parer un coup avec le plat de la lame, pas mal, il se débrouille pas mal du tout celui-là, y a pas à dire.

Mais là, c'est le moment où j'ai VRAIMENT du mal à supporter son reiastu, donc, c'est reparti pour le bordel d'activation, et aller les yeux rouges, et aller l'énergie rouge et tout le bazar. J'vais pas épiloguer avec un truc du genre "mon énergie aurait de quoi emplir de terreur n'importe quel shiniga-.." NON. C'est bon quoi, pas besoin d'en faire des tonnes, le speech comme quoi, "ouais, moi mon reiatsu l'est puissant", je l'ai déjà fait avant. 'Tain, quand j'y pense, va falloir que j'écrive un livre moi: "Comment gaspiller son énergie bêtement, en dix étapes", parce que bon, j'peux pas non plus me permettre d'activer désactiver ce truc à volonté hein, vu qu'en plus de crever sur le long terme, ça crève à dès que j'l'enclenche. Mais bref, j'm'éloigne du sujet principal. le combat donc, rev'nons au combat.

Ah ouais, le combat, moi qui croyais être débarrassé de ses poussières à la con, v'là qu'il en est recouvert, et on n'y voit encore moins qu'avant ! PUTAIN ! c'est pas possible cette technique ! j'attends un temps, ne sachant pas trop si je devrais me jeter là-dedans tête la première avec l'idée de frapper un peu au hasard en espérant que mon coup le touche. Je crois bien que c'est ce que j'aurais fait si lui-même n'était pas sorti brusquement de c'truc, la lame au poing...

Attend, la lame au poing ? C'est quoi le délire ? J'rêve pas, la lame... Flotte TOUTE SEULE là !

Bon, j'devrais pas être étonné, les bizarreries, y en à plein Soul Society après tout, et même au-delà, mais faut avouer que ça surprend sur le coup quand même. Mais... Si j'ai bien compris... L'idée-là... C'est... De m'attaquer sur le terrain du hakuda ? Enfin, lame ou pas lame, ça reste du hakuda dans l'idée non ?

Bref, je crois qu'il est grand temps d'arrêter de jouer.

J'suis p'tet pas doué pour ressentir le reiatsu ou ce genre de conneries, mais je sais différencier les faibles des forts, après un ou deux échanges. Lui, l'était clairement dans la deuxième catégorie, et p'tet que ses p'tites répliques prétentieuses comme quoi il gagnera quoiqu'il arrive étaient pas de simples provocations finalement. Oui, ça me fait mal au cul de le dire. Toujours est-il que j'vais certainement pas me laisser faire, oh ça non ! ça voulait la jouer corps à corps ? Eh bien parfait. Faisons les choses comme ça alors.

Son enchainement-là, il est clair que j'ai pas pu l'esquiver. Trop rapide, sans compter ce tas de poussières à la con qui m'a empêché de prévoir la chose, j'ai seulement pu bêtement croiser les bras devant moi pour pas en prendre trop dans la gueule, y avais de larges entailles qui se formaient dessus, ça pue du cul pour la suite si vous voulez mon avis, rien de bien handicapant, et j'avais pas été touché aux organes vitaux, mais faut quand même que j'évite de m'abimer les bras, ce sont après tout mes principaux "outils de travail".

Une fois le déluge de coup terminé, j'amenais ma main vers mon Zanpa pour le planter devant moi, il avait libéré son shikai, et celui-ci l'avait bien aidé jusque-là. à mon tour d'utiliser le mien maintenant.

Martèle ! Kajiya O Utsu !

Le Katana Disparu, pour laisser place à un duo de chaînes attachées autour de mes deux poings. Pas question d'utiliser tout c'qui touche au métal pour l'instant, juste, je libère le truc quoi. Pour l'instant, l'idée était toujours la même: lui faire gouter mon poing. Ou plutôt mon revers tiens. J'avançais dans sa garde d'un pas en avant, ma main derrière moi, je la ramenais doucement vers lui pour lui foutre une baffe. une simple baffe ? Bien sûr que non, on est en combat-là. J'avoue, vu comme ça, on dirait juste une vieille baffe sans envergure, et c'est bien là la force du coup. "Tu crois que ça va pas faire mal ? Et bah si, ça va faire mal mon con" est la meilleure phrase pour résumer ce coup, dont la puissance était assez dur à appréhender.

Alors, il va me sortir quoi pour contrer ça ? Des poussières encore ? Non, pitié pas les poussières, j'ai une gueule de femme de ménage sérieux ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t3114-kafar

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]   Sam 21 Déc - 12:46

Kirito constata avec satisfaction qu'il avait pris par surprise son opposant. Ce dernier ne para alors l'assaut qu'en se protégeant avec ses bras en position croisé ce qui lui valu bon nombre d'entailles et hématomes. Par ailleurs, le gaillard avait réactivé son puissant reiatsu car il semblait aussi avoir été handicapé par l'énergie de notre jeune héros. Les deux énergies de titans s'affrontaient avec violence tandis que Akihiko terminait finalement son assaut et recula d'un pas. Il se trouvait face à un combattant de Hakuda, qui plus est il était au corps à corps et même si son attaque avait réussi elle n'était pas parvenue à ébranler le solide bonhomme qui semblait toujours prêt à en découdre. Par conséquent il y allait sans aucun doute avoir une riposte immédiate et le capitaine scientifique entreprit aussitôt de s'en prémunir en murmurant.
    Gaikaku Ryuudouteki.

Avec ces mots un petit cube doré apparut soudainement juste à côté du visage de Kirito et resta en lévitation. D'autre part le faucheur d'âme de notre jeune héros se rengaina tout seul, comme manipuler par une main invisible. Akihiko reposa alors sa main droite sur la garde de l'arme mais n'esquissa pas le moindre mouvement car pendant qu'il se préparait son adversaire en faisait autant.

Ainsi Akihiko put assister au spectacle de la libération du Shikaï du shinigami qui, manifestement, commençait enfin à comprendre que le combat dans lequel il venait de se lancer n'était pas à son avantage. Kirito jeta un rapide coup d’œil aux chaînes qui entouraient désormais les poings du bourrin se demandant quel type de pouvoir pouvait se cacher derrière une apparence aussi insolite. Mais il n'eut pas beaucoup de temps pour se poser cette question car aussitôt le gaillard s'avança vers lui et tenta de lui asséner...une gifle ?

Kirito était dubitatif quant à la puissance de l'assaut mais si son adversaire du jour avait sorti le grand show avec son Shikaï il y avait fort à parier que ce coup là cachait bien son jeu. Ainsi alors que le coup allait le frapper de plein fouet le cube doré qui voletait autour de Kirito s’élargit brutalement en une sorte de mur doré et vint stopper net la main du gaillard avec une précision redoutable. Ce kekkaï là ne payait pas de mine également, mais son potentiel protecteur n'avait rien à envié à certains bakûdos de haut niveau. D'ailleurs heureusement que Akihiko n'avait pas sous estimé son adversaire car il avait senti que sa barrière avait été sur le point de se briser suite à cette gifle qui paraissait pourtant si inoffensive. Akihiko fit un clin d’œil provocateur à son opposant et lança soudain.
    Essaye encore.

Alors que le Kekkaï reprenait son aspect de petit cube doré, Akihiko, qui avait toujours sa main droite sur sa garde, leva soudain la main gauche et pointa son index vers le bourrin qui était juste devant lui. Aussitôt six pointes de lumières jaunes s'abattirent sur l'homme pour le coincer. Ce bakudô de haut niveau venait d'être lancé sans la moindre parole pour un effet de surprise maximal et par ailleurs il valait mieux que son opposant se dégage de là parce que la technique qui allait suivre ne ferait pas dans la dentelle. Le capitaine scientifique dégaina brutalement son katana. La vitesse et la puissance d'éjection de la lame était dû au magnétisme entre notre jeune héros et son faucheur d'âme encore une fois. Cependant ce coup-ci il valait mieux que le bourrin se protège efficacement de cet assaut car il visait purement et simplement à le trancher en deux.


_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Vasto Lorde

Messages : 511
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]   Dim 22 Déc - 20:22

Ah, au moins il a pas contré à coup de poussières cette fois !

Là, il me sort le truc-là... Putain, c'est du kekkai ou du bakudo cette merde ? Bref, la grosse barrière d'énergie casse-couilles qui bloque tout. EN GROS. Bah avec ça, il m'a bloqué ma méga-baffe, et ça fait chier. Mais l'avait une forme bizarre sa barrière au passage, un... Cube. Enfin, quand j'ai frappé, le truc s'est mit à grandir brusquement. J'm'y attendais pas faut dire, j'ai vu son p'tit cube, j'me suis dit:" bon, je pense pas que ça va suffire à stopper mon coup hein", mais ça c'était avant de voir le truc grandir donc. Il cachait bien son jeu celui-là, et son kekkai... Ou bakudo... Enfin merde, sa barrière quoi, va falloir la briser à un moment ou un autre. Sans compter que bon, j'commence à fatiguer moi, va falloir se calmer du coup, MAIS, MAIS, il faut aussi que je bousille sa barrière, va falloir bien doser du coup.

Et le dosage, ça me connait, tout le monde le sait ça, non ?

Bref, une fois mon coup contré, j'ai a peine le temps de faire un second pas, dans le but de continuer mon assaut, que je me retrouve emprisonné. ça, si je me trompe pas, c'est une saloperie de Bakudo. Les pointes jaunes qui entourent et emprisonnent... Ouais, ça doit être ça. Et... Oh merde, je crois que je connais cette technique. Vu la position, il va me sortir un coup de Iaijustu, genre dégainer rapidement son zanpa et frapper, fort. Hum... Compte tenu de ma position, de son bakutruc qui m'immobilise et de la rapidité du geste, on peut aisément en conclure ceci: je suis dans la merde. je pourrais détruire son sort d'immobilisation, mais ensuite j'aurais sûrement pas le temps de répliquer... Hum...

Bon, bah va falloir se servir un peu de mon zanpa alors. Je créais une armure de métal, qui se déploya à partir de mes chaînes, pour finalement recouvrir l'intégralité de mon corps, un peu comme une seconde peau. Seul deux petits trous étaient présents au niveau des yeux, vu que bon, le combat à l'aveugle, c'est pas trop mon truc quoi. Pile au moment ou mon armure était complète, son coup me frappe.

Aïe... l'armure avait bien amorti le coup, mais je l'ai senti passer quand même, une large entaille s'était dessinée sur mon abdomen, elle aurait pu être plus large encore sans défenses adéquates. Le métal teinté de rouge et bien entamé par le tranchant de la lame au niveau de l'impact le pire avait été évité. J'aurais pas pensé qu'il se débrouillait si bien avec une lame entre les mains, encore une erreur d'ma part. Alors que mon armure se désagrégeait, histoire de me laisser une liberté de mouvement maximal, je regardais la plaie, j'avais quand même morflé. Maintenant, ça allait être à son tour, enfin j'espère.


Mais si je voulais le mettre en difficulté, je pense que j'aurais besoin de sortir l'artillerie lourde, un gros move et j'me calme après, j'vais pas assumer si je force trop. À peine son coup exécuté que j'ignorais la douleur pour vite enchainer, il était proche de moi et j'allais bien en profiter. La technique ? Eh bien, tout ce qu'il y a de plus simple, une rafale de coup de poing, bien rapide. Je commençais avec une cadence légère pour peu à peu augmenter le rythme, jusqu'à arriver au moment ou le gars en face se prend un paquet de coups dans la tronche à la seconde. Une technique assez efficace si elle touche sa cible, mais qui crève assez rapidement, on tient pas ce rythme d'attaque bien longtemps, c'est bien trop épuisant. ma respiration forte et accélérée et La douleur due à l'effort que je ressentais juste après avoir arrêté le déluge de coups était là pour le confirmer.

Y a pu qu'a espérer que j'suis pas le seul qui a souffert après cet enchainement.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t3114-kafar

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]   Ven 3 Jan - 18:54

Cette fois le coup porta et fit mouche. La combinaison du bakudo et de l'attaque frappa son adversaire de plein fouet qui le sentit passé et ce même si au dernier moment il tenta de bloquer l'attaque en déployant brusquement une couche de métal sur tout son corps.
    Et bien, va falloir faire beaucoup mieux que ça si tu souhaites ne serait-ce que me toucher !

Reculant après l'assaut Kirito regarda le métal se retirer avec amusement. Alors ce bourrin pouvait manipuler ce matériau, voilà quelque chose de plutôt surprenant à vrai dire ! Akihiko afficha un sourire puis il détailla ensuite la plaie qu'il venait d'ouvrir sur le torse de son adversaire. Même si ce dernier semblait encore partant, la blessure était profonde et elle risquait d'affecter rapidement le bourrin.

Ce dernier reparti alors soudainement à l'assaut. Il se jeta sur Kirito et envoya un premier coup de poing, suivit d'un autre, puis encore un et un suivant. En quelques secondes à peine ce fut un déluge de coups qui tomba sur le capitaine scientifique. Ce dernier manipulait alors son Kekkaï pour parer les attaques mais rapidement il commença à se faire déborder. Il était trop près de ce maître en Hakuda et il ne parvenait pas à bloquer efficacement les coups avec son Kekkaï. Il aurait pu répliquer avec sa lame mais de ce qu'il avait vu il aurait alors tranché le shinigami. Même s'il ne faisait pas de cadeau au type en face il n'allait pas non plus le rendre infirme.

Au milieu du déluge de coups une pellicule blanche se déposa alors soudain sur le visage de Akihiko. Celle-ci s'accumula alors soudainement et se concentra en un masque de Hollow qui recouvrit intégralement le visage du capitaine scientifique. Son reiatsu dorée se chargea alors brutalement de petites zébrures rougeâtres tandis que soudainement le Kekkaï accéléra en vitesse et en puissance.

Malgré tout lorsque l'assaut arriva à son apogée Kirito vit un coup plus puissant partir et finalement briser le Kekkaï. Le capitaine scientifique attrapa de ses deux mains son katana et para alors avec rapidité le coup avec le plat de sa lame. Cependant l'impact fut tellement brutal que notre jeune héros vola sur une bonne dizaine de mètres et se réceptionna de justesse. Même si son adversaire ne l'avait pas touché directement le bras gauche de Kirito ainsi que son épaule était très endolori et nul doute que certains muscles s'étaient déchirés à cause de l'impact. Ce type était une vraie brute ! Le combo que venait de lui servir son opposant était puissant, redoutable même, ce qui faisait de lui quelqu'un de puissant. Mais même si Kirito était blessé et qu'il commençait à fatiguer il en avait encore beaucoup en réserve et le masque de Hollow qui était sur son visage le prouvait. Tandis que son opposant commençait à respirer bruyamment Akihiko pour sa part se tenait droit et calme. Cependant, ce n'était qu'une façade en réalité car il savait qu'en faisant usage du masque il gagnait un sursaut d'énergie mais qu'il le paierait très cher lorsque ce visage de Hollow tomberait. La voix, légèrement plus grave de Akihiko s'échappa alors de sous le masque.
    Bien ! Voilà, ça c'est ce que j'appelle un vrai coup ! Mais t'as l'air bien crevé maintenant.

Un petit rire dément parvint de sous le masque.
    Voyons si tu réussis à te défendre si je me tiens à distance maintenant.

Kirito tendit son index de la main droite en direction de son opposant. Une énergie rouge s’accumula alors devant le doigt puis un rayon d’énergie fin, mais au pouvoir dévastateur se propulsa soudain. Le Cero, bien que de bas niveau, pouvait infliger des dégâts terrible s'il n'était pas esquivé ou bloqué. Mais en l’occurrence Kirito ne laissa pas le choix à son opposant. Maintenant qu'il avait vu la capacité offensive du bourrin, il voulait voir comment il se débrouillait en défense. Ainsi juste après avoir tiré le Cero il leva sa main gauche dans laquelle avait brillé un éclat rouge et il en propulsa une pluie de Bala de bas niveau qui servirait à empêcher le bourrin d'esquiver efficacement. Le meilleur moyen pour se tirer d'un tel assaut était de tout bloquer. Akihiko regarda avec attention son opposant. Ce qui avait commencé comme un combat tournait à l'évaluation pure et dure. Ce type était puissant mais il ne pouvait pas le battre, par conséquent Kirito essayait de pousser le gars dans ces retranchements pour connaître ses limites et pour le faire progresser. De toute manière les types de la onzième division n'apprenaient que comme ça...


_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Vasto Lorde

Messages : 511
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]   Sam 11 Jan - 23:24

BINGO ! Là, il a dû morfler un minimum. Il a bien réussi à tenir le coup quelques instants avec son cube chelou; mais ça a pas suffi. Et ça, c'est... Un masque Vizard nan ? Ouah, j'm'attendais pas à ça. On sentait bien sa puissance augmenter, son reiastu, en plus de légèrement changer de teinte, est un peu plus pesant. Chiant ça. ça risque de devenir pour la suite du combat, aussi peu longue qu'elle risque d'être. Mais bref, malgré ça, quand j'ai touché, il réussit à parer avec le plat d'sa lame. Enfin, parer, un bien grand mot, disons qu'il a limité la casse. Il est envoyé bouler dix mètres plus loin par le coup, et finit par se réceptionner.

"ça c'est ce que j'appelle un vrai coup"... Parce que j'danse le Jerk depuis tout à l'heure ? Nan mais il a pas l'air méchant l'bonhomme mais putain, il a du mal à la fermer sa gueule. Oui, c'est moi qui dis ça, et alors ? Bon... C'est vrai qu'je suis p'tet pas l'mieux placé pour faire c'genre de reproches... Ouais bref, j'aurais dû la fermer, passons. Il avait tout d'même raison sur un point: J'suis un peu out là. J'peux encore tenir, mais même si j'me retiens pas en entrainement, ya des limites, autant que y a entrainement et ENTRAINEMENT. C'est très clair comme explication nan ? Enfin bref, si je ne retenais pas mes coups, il était pas pour autant question de blesser ou se faire blesser trop gravement par excès d'effort. Encore, j'aurais été en face d'un gars que j'connais, j'y aurais p'tet été un peu plus franco, et j'aurais poussé plus loin. Mais là, l'idée ça va être de calmer le jeu, clairement.

Mais là ça va pas être possible pour le moment, y a un cero suivi d'un bonne grosse dose de baras qui foncent droit dans ma gueule, et ce rapidement.

Merde, c'est trop rapide ces merdes, ça va être chaud d'esquiver, quoique, j'pourrais, mais... Nan, trop risqué, vaux mieux encaisser comme je peux. Et comme je peux, ça va être en foutant un mur entre sa technique et ma trogne. D'un geste de la main, ledit mur d'métal s'érigea à à peu prés trois mètres d'moi. Au début, d'là où j'étais, j'voyais les baras s'écraser sur mon p'tit mur d'métal, puis peu à peu, ma protection commençait à fondre sous l'assaut des p'tites boules d'énergie, le cero mit l'coup d'grâce au pauvre mur, le faisant exploser par le millieu. Une partie des baras accompagnait l'cero, mais mon joli p'tit mur m'avait épargné d'une bonne partie d'ceux-là. Par contre, ça empêchais pas que j'risquais d'morfler-là. Mais j'avais prévu le coup, et pour un peu amoindrir l'impact, j'avais mis mon bras en opposition, bras alors enveloppé par une fine couche de métal, rien de bien résistant, mais ça devrait aider un peu à encaisser quand même. Aller Krow, fermes les yeux, serres les dents, et reste impassible, faut pas montre qu't'as mal.

Et j'l'ai pas montré. Quand le Cero s'est écrasé sur mon bras, j'ai pas bronché. Quand quelques baras sont passé sous mon bras pour me toucher au ventre, j'ai pas bronché. La seule chose qui trahissait ma douleur, bah merde, c'était le sang qui coulait d'ma bouche. Fait chier ! La poussière que l'explosion avait soulevée formait un nuage autour de moi. J'en profitais pour m'essuyer d'un geste d'la main. Merde, malgré moi, j'avais l'impression d'copier la technique chelou d'mon adversaire du moment. Mais bref, Pas le temps cogiter, faut contre-attaquer. Vu la distance, chaud d'l'attaquer au corps-à-corps, et j'pense pas que ce soit une bonne idée pour le coup de toute façon.

Oh. Je sais. J'vais lui foutre un coup d'marteau.

Alors que le nuage de poussière autour de moi se dispersait, moi j'levais un poing au ciel, pendant que commençait à se former un marteau taille humaine au dessus de l'autre. En une demie seconde, la chose fut formée, j'écrasais alors ma main au sol, et le marteau m'imita, sauf qu'avant le sol, y avait l'Vizard, c'est donc lui qui allait prendre.

Et cette fatigue qui continue de s'accumuler... J'vais pas tenir beaucoup plus longtemps moi.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t3114-kafar

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]   Dim 12 Jan - 13:11

Kirito avait un sursaut d'énergie grâce à son masque mais son opposant lui commençait clairement à montrer de grands signes de fatigue. Le Vizard avait aussi remarqué dans l'expression de son adversaire un élan de surprise face à la découverte du masque de Hollow. Akihiko regarda alors le bourrin se défendre. Tout d'abord un mur d'acier. C'était une belle protection mais son aspect solide n'était pas aussi puissant que ce que le capitaine de la division scientifique pensait. La pluie de Bala associé au Cero parvint à démolir le mur. Alors que le Cero allait toucher sa cible soudain le shinigami se protégea avec un bras qui prit un aspect argenté. Sous son masque Kirito afficha un sourire satisfait, c'était là encore une protection métallique mais qui semblait être le dernier rempart du bourrin. Mais malgré tout le Cero et les Balas, bien que grandement affaiblit, touchèrent leur cible qui encaissa sans broncher. Pourtant Akihiko parvint à voir un filet de sang qui perla au coin des lèvres de son opposant.

Même si tout indiquait que ce shinigami était désormais hors jeu, qu'il ne pouvait plus espérer remporter ce combat, il se redressa encore et leva un poing vers le ciel. Kirito compris qu'il préparait quelque chose. Sans esquisser de geste brusque le capitaine scientifique leva les yeux au dessus de lui et vit la formation d'un gigantesque marteau de métal. Décidément le pouvoir de cet homme était vraiment fascinant, il pouvait créer du métal à partir de rien. Kirito appréciait cette détermination farouche et ce choix d'attaque. L'ennemi avait décidé de se tenir à l'écart car il avait du sentir ce que représentait le danger de ce masque. Mais malgré tout ce serait insuffisant pour faire plier notre jeune héros.

Alors que le marteau s'abattait vers lui, Akihiko fixa de nouveau son regard sur Krow puis il tendit son bras droit, qui tenait toujours In'ki Kyuusei, au dessus de lui. Brutalement un mur de reiatsu doré se déploya pour faire face au marteau qui se fracassa alors dessus dans un bruit violent avant de voler en éclats. Le Kekkaï resta un instant en l'air au dessus de Kirito. Puis au bout de quelques secondes notre jeune héros abaissa finalement son bras laissant sa barrière s'évaporer.

Cette contre attaque avait excité le Hollow qui sommeillait en Kirito, même s'il s'agissait d'un entraînement le démon et la personnalité brutale de Akihiko en voulait encore plus ! Le capitaine scientifique rengaina alors son arme puis il ouvrit les deux paumes vers le ciel. Aussitôt de l'énergie rouge s'accumula dans les deux mains de Kirito. Il s'agissait de Bala ni plus ni plus ni moins mais leur puissance était beaucoup plus grande que la technique précédente. De plus, avant que Akihiko ne le jette les Bala se mirent soudainement à s'aplatir formant des petits disques d'énergie. Le capitaine s'apprétait à lancer son attaque quand finalement sa personnalité tranquille reprit brutalement le dessus calmant les ardeurs des deux assoiffés de combat qui se trouvaient dans son esprit. L'entraînement était terminé et continuer n'aurait rien amené de bon.

L'énergie spirituelle bouillonnante de notre jeune héros se rétracta alors libérant enfin d'un poids le corps de son opposant tandis que les disques formés dans les paumes disparurent. Le capitaine scientifique adopta alors une posture plus droite. Il posa ensuite sa main sur le haut de son visage et d'un geste rapide il effaça toute trace du masque de Hollow. Les deux yeux gris du shinigami apparurent alors fixant avec intensité le shinigami de la onzième division qui arborait de vilaines blessures.
    L'entraînement est terminé, tu as bien combattu. Excuse moi pour l'emportement dont ont put faire preuve mes autres moi.

Ces mots étaient prononcés avec calme et un léger sourire serein était apparut sur les lèvres de notre jeune héros. L'homme face à lui n'était peut être pas au courant de son dédoublement de personnalités mais il venait de l'apprendre à ses dépends désormais. En effet, l'attitude du capitaine scientifique au regard gris étaient totalement différente de celle qu'il avait lorsqu'il possédait un regard azuré. Restant immobile et bien droit Kirito souffrait en silence de l'usage du masque. Toutes les blessures que Akihiko avait reçue lors de ce combat étaient internes, aussi il arborait un torse nu totalement intact. D'un shunpô le capitaine scientifique se rendit à côté de son sac qu'il avait laissé un peu plus loin. Puis il réapparut ensuite à environ deux mètres devant Krow. Il fouilla son sac et en sortit un petit pot qu'il lança en direction du shinigami.
    Mets en sur tes blessures, cet onguent soulagera la douleur et apportera les premiers soin dont tu as besoin. Mais je te conseille de passer à la quatrième division quand tu rentrera au Seireitei tout de même, pour qu'ils vérifient que tu n'aies pas de lésions graves.

Kirito marqua une pause puis il posa finalement les questions que son autre personnalité aurait dû poser dés le départ.
    Quel est ton nom ? Si je ne m'abuse tu appartiens à la Onzième division et vu ta force tu es même un Siège élevé. Quel numéro occupes-tu ?

Akihiko sourit au shinigami puis il rajouta.
    Ah oui j'oubliais, il est tout de même de rigueur de me présenter. Je me nomme Kirito Akihiko, je suis le capitaine de la douzième division. Enchanté !


_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Vasto Lorde

Messages : 511
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]   Sam 18 Jan - 17:15

Ne me demandez pas pourquoi, mais je m'en doutais.

Ouais, j'm'en doutais que c'marteau lui ferait pas grand chose, surtout avec son masque à la con là, de c'que j'ai compris, c'truc donne un boost de puissance, chiant le truc, quoi. Et c'est avec une espèce de mur d'énergie bizarre qu'il m'a contré, ça, c'est un kekkai, là j'en suis sûr par contre. Après avoir vu mon assaut contré sans difficultés, je lâchai un "MERDE ! " des plus discret. J'aurais pas dû tenter cette dernière attaque en fait, mais bon, comme qui dirait : ce qui n'tue pas te rend têtu. Et j'ai donc cru pouvoir inverser la tendance avec... ça... Enfin, non, j'ai pas vraiment cru inverser la tendance, je savais que ça m'aiderait pas beaucoup, mais c'est que maintenant que j'y pense. 'Chier, et j'vois toujours pas à qui j'ai à faire, et ça commence à me courir d'ailleurs, clair que ça doit être un gradé vu la puissance du gars, p'tet même un capitaine, mais j'suis loin de tous les connaitre, pas de vu en tout cas.

Et y m'fait quoi là ? C'est quoi les boules d'énergie à la con dans ses mains ? WOW. Les trucs commencent à prendre la forme d'un disque. ça pue du cul ça. Il m'fait quoi l'bonhomme-là, il veut me crever ou quoi ? Parce que il me met ça dans la gueule j'suis mal là. Mais il me met ça dans la gueule je répond aussi, crevé ou pas, au bord du coma ou pas, si c'combat dérape, je compte pas me laisser faire. Ce serait pas la première fois que le gars en face de moi pète un câble et perd de vue la frontière entre entrainement musclé et combat à mort, et pour être frac ça m'est déjà arrivé. Mais c'est pas compliqué de les faire redescendre sur terre. Un coup bien sec, porté de manière à c'qu'il y ai même pas besoin de parler. Une sorte de "CALME TOI !" Mais dans ce langage que j'affectionne tant. J'aurais pas besoin d'en arriver-là pour le coup, le gars s'est calmé par lui-même, et c'est mieux pour nous deux.

Encore mieux pour moi, qu'aurais p'tet pas eu la force de répliquer.

Qui a dit ça ?

Enfin bref. Comme il l'a si bien dit, l'entrainement est terminé. Il me disait ça alors qu'il avait repris un niveau de reiastu normal, ce que je fit tout d'suite après. Il avait enlevé son masque d'un geste de la main.. Bizarre... Il a l'air différent de tout à l'heure... et à c'qui parait, j'ai bien combattu. Mouais... Enfin, limite, j'en sais rien, mais j'ai jamais tendance à me dire que j'ai bien combattu quand j'me fais démonter comme ça. Par contre y a un truc que j'ai pas pigé: mes autres moi ? J'ai à peine le temps de penser à ça que je le vois se diriger vers son sac, prendre un pot, revenir vers moi d'un shunpo et me lancer son pot. De l'onguent hein ? Cool ! J'vais pouvoir récupérer un peu ! Même si la douleur j'm'en fous un peu, tant que ça limite pas mes mouvements. Ah ? La quatrième ? Ouais, pas con, c'était prévu de toute, avec mes derniers combats et tout, j'avais déjà pour idée d'y aller un d'ces quatre, c'combat ne fait que précipiter les choses en gros. Là, le gars me demande mon nom, tout en ayant deviné qu'je suis d'la onzième. C'est vrai que c'est un peu écrit sur mon front, et y a plus trop de doutes une fois qu'on s'est battu avec moi.

Merci pour l'onguent. Moi c'est Krow, Krow Karlson, huitième siège. D'la onzième, comme tu l'as deviné. Pas de problèmes pour ce qui est de "l'emportement", ça arrive à tout l'monde !

Pis là j'étais en train d'réfléchir. Shinigami. L'autre qui m'a dit, j'pense qu'il voulait parler d'un dédoublement d'la personnalité. ça, plus le fait que c'est un vizard.

Oh merde. J'crois que j'viens de comprend-..."Je me nomme Kirito Akihiko, je suis le capitaine de la douzième division."

Ouais, j'avais bel et bien compris. Mais quel CON je fais sérieux. J'aurais dû y penser plus tôt. Et ça devait se voir à ma tronche que j'étais en train de me dire un truc du genre. Merde, c'est la deuxième fois qu'un gars d'la douzième me bat maintenant que j'y pense... 'Tain, faut vraiment que j'me reprenne, j'pars en couille-là.

Capitaine de la... Ha. Ok. Je vois. J'aurais dû y penser plus tôt. désolé. Bah, enchanté aussi alors hein ! Et sinon, ouais, pas con le passage à la quatrième, sans compter que j'doit y aller depuis un certain temps. À la suite d'autres entrainements musclés tu vois...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t3114-kafar

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]   Lun 20 Jan - 13:52

Huitième Siège... Et bien les types de la division de Shinjirô étaient vraiment des brutes ! Même si ce shinigami ne pouvait pas battre Akihiko il était d'une puissance redoutable et son Reiatsu était par ailleurs d'une puissance équivalente à de nombreux capitaines déjà. Ce type était vraiment prometteur aux yeux du capitaine scientifique qui le détailla un instant de plus.

Puis soudain Kirito afficha un grand sourire amusé lorsqu'il vit le visage du dénommé Krow afficher une certaine incrédulité en entendant son grade. Le shinigami sembla d'ailleurs s'en vouloir de ne pas avoir reconnu avant son opposant et cela se lisait dans son attitude. Malgré tout le colosse continua de lui parler sans prendre de pincettes. Décidément les gars de la onze n'était pas de as en politesse mais à vrai dire Kirito s'en moquait éperdument. Certains capitaines auraient pu se plaindre de cette familiarité mais notre jeune héros la trouvait au contraire agréable.
    Ne t'inquiète pas, tu n'es pas le seul à ne pas me reconnaître et puis là je ne porte même pas mon Haori. Je me doute que tu dois avoir du mal à croire que tu as bien combattu vu que tu ne m'as pas directement touché, mais m'obliger à sortir mon masque est en soi une très grande performance.

Akihiko s'étira un peu, tous ses membres commençaient à subir le contre coup de l'utilisation de son Hollow et son bras gauche qui avait bloqué l'attaque de Krow était très endolori. Le capitaine scientifique fouilla ensuite son sac et en tira soudain une bouteille. Il la déboucha et but directement au goulot, puis il la tendit ensuite au huitième siège.
    Si l'onguent guérit les blessures physiques rien de tel qu'un peu de saké pour revigorer l'esprit !

Le capitaine scientifique s'éloigna alors de quelques pas puis il posa son sac au pied d'un rocher avant de s’asseoir lui-même dessus. Les yeux gris de notre jeune héros détaillait tranquillement son adversaire du jour et décelèrent de très nombreuses cicatrices. Ce que Krow venait de dire se vérifiait facilement, à savoir qu'il avait beaucoup combattu récemment et qu'un tour à la quatrième aurait déjà du être fait depuis un moment. Akihiko sourit à cette pensée. Les gaillards de la onzième division passaient le plus clair de leur temps à s'entraîner et à se taper dessus ne serait-ce que pour garder leur grade dans la hiérarchie. Cela faisait de ces hommes et femmes des machines de guerre, littéralement, mais cela engendrait aussi des excès bien évidemment. Il suffisait de voir le corps meurtri de cet homme pour le comprendre. Si jamais un événement survenait prochainement Krow serait puissant, mais ces trop nombreuses blessures le rendraient moins efficaces.
    Tu es bien marqué par le combat effectivement, même si la taillade que je t'ai infligé sur le torse est la blessure la plus inquiétante actuellement car elle est encore ouverte et mon onguent ne servira pas à la nettoyer complètement.

Akihiko marqua ensuite une pause avant de poursuivre.
    Dit moi Krow, tu es un expert en Hakuda de ce que j'ai pu voir mais je t'avouerais que je suis plus curieux de ton faucheur d'âme et de ses formes. Est-ce bien du métal que tu manipules ? Tu peux en créer comme tu le veux ?

Notre jeune héros était toujours ravi et curieux de découvrir de nouveaux pouvoirs. Pour son esprit scientifique l'un des plus grands mystères restait les formes que prenaient les zanpakutô. Car d'un individu à un autre les armes avaient des propriétés tellement différentes que cela le fascinait au plus haut point.

_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Vasto Lorde

Messages : 511
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]   Dim 26 Jan - 11:21

Bah, c'est vrai que sans Haori, c'est plus chiant de les reconnaitre les capitaines. Enfin, autant j'ai certaines têtes de capitaine que j'peux associer à leur division, autant y en a j'connais juste leur nom, et c'est tout. Pour le coup, j'me trouve vraiment con de pas l'avoir reconnu plus tôt lui. Rien que le coup d'la double personnalité aurait dû m'y faire penser, et je SAVAIS que j'l'avais déjà vu quelque part dès que je l'ai vu, et une fois qu'il a sorti son masque, mais là, j'avais aucune raison de pas me rappeler de lui. Et, cerise sur le gâteau, son niveau ne laissait pas de place au doute quant à son grade, ou peu en tout cas, reste le cas de ceux qui cachent leur puissance.

Mais voilà quoi, pour le coup, là, maintenant, on était d'accord sur ce point : j'ai pas l'impression d'avoir spécialement bien combattu.Je sais que c'est normal que je galère face à un capitaine, mais j'y peux rien, dès que j'me fais battre de ct'e manière, j'me sens faible, c'est comme ça, et ça va mettre du temps avant de changer. Mais bref, je pense, je pense, mais y a de d'la bibine qui m'tend les bras !

on est d'accord !

J'attrape au vol la bouteille, la vide d'une bonne partie de son contenu tandis que j'écoutais Akihiko, qui s'inquiétait de la blessure que j'ai au torse. ça ? Ouais, j'avoue c'est pas d'la petite entaille. Et pourtant j'ai vu pire, bien pire ces derniers temps. tout ça pour dire que si cette blessure n'était clairement pas à négliger, elle était pas non plus celle qui m'alarmait le plus, après tout, ce serait pas la première fois que je me barre après un entrainement musclé, toutes plaies ouvertes sans pour autant faire quoique ce soit pour les refermer. Inconscient ? Con ? Un peu des deux j'pense, mais il m'est rien arrivé d'bien grave pour le moment, et j'suis de ces gens qui ne se rendent compte de leur conneries qu'une fois qu'ils doivent en payer les conséquences. Donc, à partir du moment où je m'écroule pas au sol, entre la vie et la mort après avoir négligé quelques blessures, j'fais rien. Rien, j'abuse un peu, j'suis pas totalement con non plus, j'mets un ou deux bandages, mais si je devais me pointer à la quatrième à chaque fois que j'me retrouve avec une entaille un peu plus grosse que les autres, autant que je demande un transfert là-bas, on y perdrait moins de temps.

Et, comme vous vous en doutez certainement, moi, shinigami à la quatrième = ÉNORME BLAGUE. Rien que l'idée me faisait sourire.

Je continuais d'écouter le cap'tain, qui, je dois l'avouer, m'impressionne de par ses capacités d'observation: je suis un expert en Hakuda. Eh ben, il a dû avoir du mal à s'en rendre compte ! Enfin, plus sérieusement, lui, ce qui semblait l'intéresser plus que cet aspect, c'était mon Zanpa, et ses pouvoirs. Kajiya O Utsu. Cet aimable vieillard, quoique assez strict. C'est rare qu'il l'ouvre, mais au moins, quand il le fait, il dit pas de conneries. Mais pour le coup, c'est le pouvoir qui intéresse le jeune capitaine (j'dis jeune, mais il doit être plus vieux que moi). Le métal donc.

En effet ouais, le métal. J'peux en créer, à peu prés autant que je veux. Sans être un pro en la matière, j'dirais que c'est en quelque sorte dans mon propre reiastu que Kajiya O Utsu puise pour ensuite créer le métal, ma quantité que j'peux produire dépend donc de mes réserves. logique jusque là, ça marche peu prés pareil pour tout l'monde. Après, les applications en combat, ça dépend que d'moi et de c'que j'arrive à pondre avec ma p'tite tête. Mais si à une époque, j'me suis beaucoup penché sur mon Zanpakuto et ses pouvoirs, aujourd'hui, c'est surtout mon corps que j'entraine. Bien sûr, j'néglige pas non plus mon Zanpa, loin d'là, il faudra que je recentre mes efforts sur lui au bout d'un moment. Et p'tet dans pas longtemps à vrai dire.

Ouais, parce que, sans pour autant lâcher l'entrainement, j'commence à envisager de plus en plus de développer mes liens avec mon Zanpa. Pour dire les choses telles qu'elle sont, ça fait au moins 1 ans que j'entend plus sa voix. J'suis habitué à c'qu'il me foute des vents pendant plusieurs mois, mais là... Un an... Qui sait, p'tet que c'est un signe d'sa part ? Pour me dire quelque chose ? Il est chiant a parler en énigmes lui aussi...

Mais moi aussi j'avais ma petite question.

Tu m'excusera de pas avoir bien compris mais... Le pouvoir de tiens de Zanpakuto, c'est quoi ? Parce que, entre les poussières, la lame qui vole toute seule et tout, j'aurais tendance à dire un truc par rapport au magnétisme, la gravité, ou bien quelque chose du genre en tout cas, mais j'ai aucune certitudes pour être franc.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t3114-kafar

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]   Dim 26 Jan - 13:19

Krow, qui appréciait l'alcool manifestement, arborait un air décontracté alors que sa blessure ouverte avait un aspect impressionnant. Kirito se doutait qu'un type de la onzième était habitué à de telles blessures et c'était là l'un des points forts de cette division. Ces bourrins étaient capables d'encaisser sans broncher avec une détermination farouche. Akihiko pour sa part avait conçu un panel de techniques défensives pour pallier à ce genre de problèmes justement. Malgré sa puissance le corps jeune du capitaine scientifique n'était pas capable d'encaisser bien longtemps.

Akihiko écouta avec attention ce que disait alors Krow concernant son faucheur d'âme. Il était plutôt rare qu'un shinigami parle librement de son pouvoir, certains gardaient jalousement secret leur pouvoir ayant peur que si les gens le connaissent ils puissent lire en eux. Après tout le Zanpakutô était un reflet de l'âme de son porteur. Le shinigami de la onzième division parla donc des caractéristiques de son arme et de la relation qu'il entretenait, plus ou moins, avec elle.
    La capacité à produire un élément n'est pas si répandu que ce que tu penses. Effectivement certains pouvoirs permettent de créer des éléments mais à ma connaissance tu es le seul à pouvoir créer du métal. C'est vraiment impressionnant et je t'encourage en effet à communiquer avec Kajiya O Utsu car tu pourrais créer des techniques redoutables avec un tel pouvoir. Des techniques qui pourraient d’ailleurs se combiner efficacement avec ta maîtrise du Hakuda.

Le capitaine scientifique appréciait la franchise de l'homme en face de lui et il souhaitait l'encourager à mieux découvrir son pouvoir qui pourrait s'avérer être dévastateur en attaque et implacable en défense. Lorsque finalement Krow lui demanda quel était son pouvoir Kirito sourit de plus belle. Son arme qui était rengainé dans son dos était toujours en Shikaï et donc magnétisé. Ainsi Kirito dégaina son faucheur d'âme sans le toucher, uniquement en manipulant le magnétisme et il le fit planer au niveau de son épaule droite.
    Même si tu ne l'as pas complètement identifié tu as vu juste tout de même. Mon pouvoir contrairement au tien ne crée pas quelque chose mais il est également invisible car il s'agit en effet de magnétisme. Lorsque je suis en Shikaï je peux intégralement manipuler mon arme sans la toucher. In'ki Kyuusei obéit à mes ordres et je peux également un peu manipuler des éléments dans l'environnement. Mais c'est en Bankaï que les choses deviennent vraiment intéressante. Une fois mon faucheur d'âme libéré je peux manipuler tout ce qui se trouve autour de moi que ce soit mon arme, des rochers ou même ton corps.

L'arme de Kirito retourna soudain dans son fourreau. Notre jeune héros affichait un air amusé. Il avait donné assez d'informations pour contenter Krow mais il gardait tout de même secret bon nombres d'autres spécificités. Il ne fallait pas non plus dévoiler toutes ses cartes.
    J'ai d'ailleurs entendu dire que ton capitaine maîtrisait un pouvoir assez similaire au mien, mais je n'ai jamais eu l'occasion de le voir en action. Qui sait, cela viendra peut être dans un futur proche.

Malgré ces paroles, Akihiko n'aurait jamais cru que quelques semaines suivant cette rencontre avec Krow il affronterait alors Shinjirô dans un combat de titan. Le capitaine scientifique se pencha soudain, il fouilla son sac et en sortit le haut de sa tenue qu'il enfila tranquillement. Puis il sorti également le Haori frappé du chiffre douze et le posa sur ses épaules. Désormais il n'y avait plus de malentendu possible pour le shinigami de la onzième division.
    Je te propose de terminer cette bouteille avant de rentrer au Seireitei. En attendant raconte moi un peu comment tu as réussi a devenir huitième Siège dans une division aussi réputé que la onzième.

Kirito était curieux, comme toujours. Son esprit scientifique était toujours à la recherche de nouvelles connaissances et dans le récit de vie des shinigamis il y avait toujours des choses intéressante à en tirer. En d'autres termes le capitaine scientifique aimait à connaître ses semblables.

_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Vasto Lorde

Messages : 511
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]   Dim 2 Fév - 22:49

On est d'accord, mon Zanpa, c'est pas d'la merde. Enfin, bien utilisé, j'pense que n'importe quel trancheur d'âme est redoutable, faut mettre le truc entre de bonnes mains, et vu que le pouvoir lié au Zanpa se développe au contact du Shinigami pendant la période de transition entre le stade Asauchi et "vrai" Zanpa, c'est souvent entre de bonnes mains. Et il m'avais devancé sur ce point : Combiné efficacement à mes compétences en corps à corps, j'pense aussi qu'ça peut faire mal, ce pouvoir. Et j'avais bel et bien le projet de développer cet aspect, mais j'étais jusque là resté au stade de l'idée. Et ça va bientôt changer, va falloir que je cause avec le vieux.

Pour son pouvoir, j'avais "a peu prés" compris l'truc. Quand il a réitérer le coup de sortir sa lame de son fourreau sans toucher son Sabre, je l'ai bien compris. En gros, il peut manipuler à distance les objets environnant. Et c'est encore plus efficace en Bankai (Logique jusque là.). Mais bon, tout comme j'avais pas tout dit sur mon pouvoir, lui aussi devait garder une part d'mystère sur le siens. Allié ou pas, y a certaines choses qui se disent pas à n'importe qui, en particulier à la première rencontre.

Le Zanpa d'mon capitaine ? Franchement, je sais pas trop, y a un truc par rapport au magnétisme, et au métal aussi d'ailleurs. De c'que j'ai entendu. Un truc plutôt puissant, même j'pense que c'est de ses poings qu'il faut le plus se méfier.

Ouais, ton pouvoir est assez proche du sien d'une manière. Tu l'as jamais vu en combat hein ? T'inquiètes, quand ça arrivera tu verra qu'il a pas volé son poste.

C'est sûr que quand tu portes le titre de Kenpachi, t'as obligatoirement le niveau qui va avec. Le niveau MONSTRUEUX, s'il y a besoin de l'préciser. C'est tout aussi vrai pour le titre de capitaine en général, mais la onzième à quelques... "Particularités" qui en font une division à part. Hum... Pas besoin d'en dire plus, ces fameuses particularités sont connues de tous... Enfin, la plupart du moins. Quoiqu'il en soit, l'idée de s'enfiler c'te bouteille avant de revenir au Seireitei me plaisais bien. Alors comme ça, il voulait en savoir plus mon ascension au sein d'la onzième hein ? Enfin, ascension, tout de suite les grands mots, j'suis huitième siège hein, c'est pas non plus LE TRUC DE OUF quoi. D'toute façon, j'ai rien à foutre dans l'immédiat, alors pourquoi pas, même si bon, y a rien de vraiment palpitant hein, j'ai pas une carrière héroïque ou un trucs proche.

Bah, disons qu'les raisons qui m'ont poussés à devenir Shinigamis sont assez... Conne. Pour faire simple. De base, si aujourd'hui j'me balade avec un Zanpa à la ceinture, c'est parce que je me faisais chier à errer dans l'Rukongai, foutre la merde et tout et tout. J'veux dire, ça va, ça occupe quelques temps, mais j'suis pas resté plus de 6 ans dans l'Rukongai, à peu prés. Ensuite, parcours classique, académie et tout l'bordel. Avec mon profil j'me suis bien vite retrouvé à la onzième. J'me suis assez vite intégré, j'ai pris mes marques, et j'étais assez efficace. Assez efficace pour lentement mais surement monter dans la hiérarchie, malgré un ou deux accidents de parcours, j'me suis vite fait illustré contre les quincies, même si j'ai rien fait d'incroyable non plus.'Fin, tout ça pour dire que c'est quasi comme si la onzième m'avais éduqué.

Même si j'me suis jamais vraiment barré du Rukongai, j'y vais régulièrement, que ce soit pour le travail ou le plaisir. Tiens ! ça pourrait être intéressent de connaitre le parcours d'un capitaine ! Et ça me laisserais le temps de finir cette bouteille, que je vidais petit à petit à chaque fin de phrases.

Et toi alors, comment on d'vient capitaine d'la douzième division, hum ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t3114-kafar

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]   Lun 3 Fév - 16:49

Akihiko laissa échapper un petit rire amusé face à la remarque de Krow concernant son capitaine. Manifestement le niveau du Kenpachi n'était pas une légende et ses hommes le respectait vraiment beaucoup. Malgré la réputation de bourrin que se traînait la onzième division le capitaine scientifique était vraiment impressionné de savoir que Shinjirô inspirait autant le respect.

Ensuite Kirito écouta tranquillement son acolyte du jour qui parla de son histoire. Assez basique en somme mais impressionnant aussi malgré tout. Tout le monde n'arrivait pas huitième siège de la onzième division et, quelque soit les motivations de base de ce shinigami au départ, aujourd'hui il montait les échelons. Par ailleurs, si la détermination farouche qu'il avait montré durant le combat persistait, nul doute que ce Krow ne s'arrêterait pas là. Akihiko resta songeur un instant en pensant que même si les convictions de chaque shinigamis étaient différentes elles les réunissait tous et c'est ce qui les faisait avancer. Puis soudain le gaillard le questionna à son tour sur son parcours. Kirito s'attendait à cette question. Il fixa alors avec malice son acolyte et afficha un sourire amusé.
    Je parlerais pas sans saké !

Akihiko leva alors sa main montrant la bouteille qui, une seconde plus tôt, était dans la main du huitième siège. Amusé par son petit tour de passe-passe notre jeune héros but un peu puis il rendit la bouteille à Krow.
    Comment on devient capitaine scientifique, hein ? On pourrait penser que j'ai voué ma vie à la recherche et pourtant dans mon cas rien n'est plus faux que cela. Je dirais que je le suis devenu avec du talent mais également grâce à une belle part de hasard et de chance.

Le capitaine de la douzième division fit un clin d’œil malicieux à son interlocuteur et il continua aussitôt.
    Contrairement à toi j'ai erré dans le Rukongaï très longtemps, près de trois cents ans je pense. Je dis « je pense » car je n'ai pas de véritables souvenirs de cette période, seulement des brides et je peux te dire que j'ai fait certaines choses qui feraient pâlir des hommes de ta division. Ma perte de mémoire est sans doute un effet secondaire de ma maladie mentale et c'est sans doute pour ça que j'ai erré si longtemps aussi. Malgré tout il y a environ 25 ans j'ai fini par être repéré par un shinigami qui m'a conseillé de me présenter au Seireitei. Au départ j'y suis allé uniquement dans l'espoir de guérir de ma maladie, ce qui au final, est une raison peu brillante. J'ai été un élève assez instable et finalement j'ai d'abord atterrit à la cinquième division. C'est là bas que je suis resté le plus longtemps et que j'ai progressé en tant que simple shinigami. Ensuite j'ai été nommé à la douzième division il y a deux ans seulement et en tant que quatrième siège.

Akihiko se remémorait les choses au fur et à mesure. Il avait encore du mal à réaliser que deux ans plus tôt il n'était personne au Seireitei et que la plupart des gens le connaissaient uniquement car il avait une maladie mentale.
    Je peux te dire que ça a surpris pas mal de monde que je sorte de nul part et que je prenne un tel poste chez les scientifiques surtout que mon physique ne m'a pas vraiment aidé... Mais bon j'ai réussi à me faire respecter en très peu de temps et je me suis découvert une passion pour la recherche. J'ai toujours cogité vite et j'analyse beaucoup mais j'avais jamais penser faire quelque chose de ces spécificités. J'ai donc rapidement progressé dans cette division et l'ancienne capitaine de la douze, ainsi que l'ancien vice-capitaine, étaient des amis et ils m'ont poussés vers l'avant. Ensuite il y a eu un concours de circonstances. J'ai aidé à construire une prothèse pour le capitaine de la treizième division et celui-ci m'a alors pris comme vice-capitaine pour que je veille sur l'état de ce bras mécanique. J'ai une fois de plus dû me faire respecter et bien que j'ai bossé pour la treizième j'appartenais encore plus ou moins à la division scientifique. Puis Heathcliff, mon Hollow intérieur, a fait brusquement son apparition il y a un an tandis que mes amis, Ai et Senji, ont disparu laissant la douzième division sans aucun leader. On m'a alors jugé le plus indiqué pour reprendre le poste de part ma nouvelle puissance mais aussi les connaissances que j'avais de toutes les recherches en cours.

Akihiko s'arrêta de parler réalisant qu'il en avait beaucoup dit. Il regarda alors Krow et ajouta sur un ton amusé.
    Désolé je suis un peu bavard parfois, je voudrais pas t'ennuyer avec mes histoires.

_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko

avatar
Rang : Vasto Lorde

Messages : 511
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]   Jeu 13 Fév - 2:51

Ah, c'est d'l'abus d'pouvoir, là, pas l'saké ! ça m'a surpris son truc, ça mérite qu'j'utilise le mien de pouvoir pour lui foutre un boulet de métal dans la... Oubliez ça. Bref, de toute il a juste bu une gorgée et m'a rendu la bouteille, bonne décision ! Je buvais une gorgée tandis qu'il commençait son histoire.

Alors comme ça, lui, il est resté longtemps dans l'Rukongai, hein ? 'Fin, même si d'apparence, on dirait pas du tout, le gars est quand même plus vieux que moi, ceci explique cela. Pis mon cas est assez... Particulier. C'est rare les gens qui s'enrôlent aussi vite en tant qu'Shinigami, et qu'en ont le potentiel aussi vite aussi. Ouais, j'm'auto congratule, problème ? Bref, disons que j'ai très vite compris que, bien qu'le Rukongai soit dans les faits un endroit "fait pour moi", à la longue, je finirais par m'y faire chier, donc, j'me suis barré dès que l'ennui à pointé l'bout d'son nez, sans même réfléchir. Puis j'y retourne régulièrement rendre visite à des "connaissances", j'ai jamais coupé les ponts, contrairement à certains gradés qui, parfois, ont l'air de croire que Soul Society se résume au Seireitei, rien de plus. En une ligne: des têtes de con. Et donc, lui, il s'rappelle plus trop d'ça, à cause de sa fameuse maladie mentale. C'était un gros fou-dingue alors, avant ? Genre, qui s'contrôle pas et tout ? Mh... Je vois. Si ça s'trouve, j'l'ai déjà croisé et j'm'en rappelle même plus, et lui risque pas de s'en rappeler. Un Shinigami l'a repéré, et il s'est pointé à l'académie, pour finalement aller à...

La cinquième. Les archives, merde. Cette division de gratte papiers. 'fin, j'sais même pas si elle avait cette fonction à l'époque. Et du coup, après ça, transfert à la douzième, quatrième siège. Son physique a posé problème ? Wat ? Nan, j'suis désolé mais moi j'trouve il a pas une gueule de Barbare, quoi, il te dit il est scientifique, tu le crois. MOI scientifique c'est déjà beaucoup moins crédible. Et donc, celui qui est aujourd'hui ni plus ni moins que le capitaine de la division scientifique n'a pas cette passion pour la science depuis sa naissance, hum ? En tout cas, son parcours à dû être des plus mouvementés, ça mérite le respect. J'dois avouer que je voyais pas le capitaine de la division scientifique avec un tel passé. J'le voyais plus en mode passionné des sciences depuis sa plus tendre enfance, qu'il a passé comme enfant gâté d'une famille de la basse noblesse, dans un beau domaine au Seireitei et tout l'bordel du genre. Faut croire qu'j'me suis trompé lourdementpour changer. Il est aussi passé par la case treizième. Hum... au moins ça lui donne une expérience dans plusieurs domaines distincts d'avoir fait tant d'divisions. Puis vint le moment que j'attendais dans son histoire : l'apparition de son Hollow. Déjà qu'ils étaient deux dans le corps, un troisième locataire, hollow de plus, ça a dû bien partir en couilles dans sa cervelle au pauvre. Pis ses potes au sein d'la douzième qui clamsent... Dur... C'est jamais facile de perdre des gens avec lesquels t'as mené des batailles, vécu ta vie de Shinigami. Je sais pas c'est c'qui l'unissait à ce gens, mais parfois, des liens plus fort que l'amitié se tissent entre soldats. j'vous arrête tout de suite : Non, je ne parle pas de ce genre de liens, .

T'excuses pas, dès fois on se laisse emporter quand on revient sur ce genre de souvenirs, moi le premier, crois moi. Assez unique en son genre ton histoire en tout cas. Sans doute qu'ton hollow et ta maladie n'y sont pas pour rien. Drôle de parcrous pour un capitaine de la douzième. Ils étaient tous fous d'une certaine manière, t'échappes pas à la règle. Pas d'offenses hein, j'dis la chose comme elle est. Faut croire que y a pas d'génie sans folie comme qui dirait.

Je finis ma phrase, petite grimace de douleur. Va falloir que j'me barre, moi, si je reste trop longtemps sans soins ça va pas le faire.

Bon ! C'est pas tout ça mais j'vais pouvoir rester à blablater trop longtemps ici tandis qu'mon sang coule. On remet ça quand tu veux ! J'vois la douzième autrement grâce à toi maintenant ! J'imagine que tu rentres aussi, nan ?

à moins qu'il ait quelque chose de prévu, mais y a pas tant d'trucs à foutre dans les environs si ce n'est s'entrainer. Quoiqu'il en soit, moi, j'étais déjà debout, buvant la dernière gorgée de la bouteille de saké, puis j'me dirigeais vers le Seireitei, la quatrième allait encore avoir des nouvelles de moi...



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t3114-kafar

avatar
Rang : Kyûbantai Taishô - Capitaine de la neuvième division

Messages : 695
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]   Ven 14 Fév - 14:27

Replonger dans ses souvenirs était pour Kirito autant fascinant que déroutant. Certains moments de sa vie était bien présent dans son esprit, même si tantôt joyeux, tantôt douloureux, mais au delà de ça il avait beaucoup de mal à se rappeler d'autres périodes. Parfois des brides de mémoire lui revenait ce qui prouvait que toutes les informations se trouvaient là quelque part mais sous une forme qu'il ne parvenait pas à identifier clairement. La réaction de Krow fit sourire dans un premier temps le capitaine scientifique. Sous ses airs de bourrins il y avait quand même quelqu'un de sympa et assez conciliant au final. Quant aux paroles sur la folie, non seulement notre jeune héros ne se vexa pas mais en plus il éclata de rire.
    C'est sûr que je ne suis quelqu'un d'assez changeant comme tu as pu le remarquer aujourd'hui et rajouter un Hollow dans tout ce bazar ça ne doit pas améliorer les choses. Mais au final t'as peut être bien raison, c'est peut être juste ça en fait qu'il faut pour être capitaine à la douzième division : il faut être fou.

Akihiko fit un clin d’œil au huitième siège et il affichait une mine enjouée. Puis soudain la piqûre de rappel de Krow fit prendre conscience au capitaine scientifique qu'effectivement son interlocuteur perdait encore pas mal de sang. Il valait mieux qu'il aille à la quatrième division rapidement.
    En effet, vaut mieux pas faire traîner tout ça. Je suppose que tu as vu pire mais bon ce n'est pas une raison non plus et puis mon onguent ne va pas faire effet très longtemps. Quant à t'avoir fait changer d'avis sur ma division j'en suis heureux et sache que je ne suis pas le seul combattant redoutable à la douzième. Je prends d'ailleurs bonne note de ta proposition et je reviendrais donc t'affronter !

Akihiko se releva tranquillement et rassembla ses affaires, constatant au passage que le colosse s'était sifflé toute la bouteille de saké. Sacré descente le bonhomme ! Cette réflexion fit sourire un peu plus le capitaine scientifique qui s'étira. Il n'avait pas de séquelles visibles du combat qui venait d'avoir lieu mais son corps était tout de même meurtri et il allait le sentir passer dans les prochains jours.
    Je t'accompagne, ça m'ennuierait que tu t'évanouisses sur le chemin du retour. Je n'aimerais pas devoir expliquer à ton capitaine que je t'ai mis dans cet état.

Le capitaine scientifique afficha un sourire mi-amusé, mi-moqueur car il jouait sur la corde sensible de la fierté de la onzième division. Si cela s'apprenait qu'un scientifique, qu'il soit le capitaine ou non, avait battu un siège de la onzième Krow en entendrait parler pendant un moment, c'était certain !


_________________

Cliquez sur l'image pour accéder à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t721-kirito-akihiko
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]
» L'habit ne fait pas le moine. [Self-Murder]
» L'habit ne fait pas le moine... [Pv: Chatiel] [SPOILERS!!!]
» Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
» L'habit ne fait pas le moine. [Twan] // END.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Soul Society :: Au-delà du Rukongaï-