AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Amazones [Daestra-Riful]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Reine des Terres au delà du Yermo

Messages : 1225
MessageSujet: Amazones [Daestra-Riful]   Jeu 11 Déc - 11:57

Le sourire béat que Riful affichait ne plaisait évidemment pas à Isis mais elle ne pouvait que se conformer aux ordres qui lui étaient donnés : aller en avant, en qualité d'émissaire, tandis que sa maîtresse suivait tranquillement derrière. Il n'était pourtant pas indispensable qu'elles se séparent mais la suivante se doutait des raisons qui poussaient la Vasto Lorde à l'envoyer ainsi. Un nouveau jeu, sans le moindre doute. Peut-être trouvait-elle amusant de se servir d'elle comme appât. D'autant que pour la première fois depuis longtemps, elles ne parcouraient pas leur terre mais belle et bien celle d'une rivale. Et pas n'importe laquelle... Nulle autre que la Principessa en personne. Si elle-même ne l'avait jamais croisé, elle se souvenait de l'époque où son ancien maître avait barricadé ses frontières au cas où l'ancien Espada cherche à s'emparer de son territoire. Malheureusement pour eux, la menace était venue de l'Est. Par Riful.

Ce qu'elle savait de cette folle se résumait à ce que lui avait dit sa maîtresse. Ainsi qu'aux quelques rumeurs glanées au fil du temps. Et toutes se rassemblaient sur un point : il s'agissait d'une chasseresse comme on en faisait plus. D'une boule d'instinct et de mort qui ne se souciait finalement que peu des autres. La prédatrice originelle. Elle comprenait ce que la Vasto Lorde lui trouvait. Et comprenait aussi pourquoi elle n'avait jamais étendue sa conquête sur ces terres. Non pas par peur - Riful semblait ne pas connaître ce terme - mais plutôt par respect. Et elles allaient à sa rencontre aujourd'hui.

Porteuse de l'odeur de sa maîtresse, Isis supposait que cela limiterait une attaque aveugle. Du moins l'espérait-elle. Mais fidèle à ses habitudes, elle se tenait prête à répondre en cas de menace. Certes, elle se savait nettement plus faible que la femme-lianes. Mais elle restait suffisamment puissante pour se défendre si nécessaire. Les odeurs par ici étaient plus fortes. La Princesse de ce désert possédait une troupe efficace selon les dires des uns et des autres. Il paraissait ainsi logique que ces servantes jouent le même rôle qu'elle : des vigies, gardiennes de ce monde et de la prospérité de leur maîtresse. Enfin elle perçut une aura. S'arrêtant, elle balayait la zone du regard avant de laisser s'élever sa voix. Si on l'avait remarqué, comme elle le supposait, alors on l'entendait aussi. Et avant de déclencher une bataille inutile - Riful en serait désappointée - il lui fallait s'annoncer.
    - Nous venons au devant de la Principessa sans intention de nuire. En ma qualité de suivante de Riful, je souhaite que vous nous introduisiez à votre maîtresse.

L'ombre gigantesque de Riful l'enveloppa alors. Elle gloussait alors que les mots d'Isis lui arrivaient aux oreilles. Sans intention de nuire, vraiment ? Ce n'était pas là l'exacte vérité mais qu'importe. La belle avait déjà perçue la présence de sa rivale. Tout comme celles, moindres, de sa petite armée personnelle. Pour autant, s'il aurait été plus aisé pour elle d'aller directement sur place, il était sans doute plus intelligent d'attendre que les autres se dévoilent. Si malheureusement, cela prenait trop de temps, elle changerait alors de stratégie.
    - Sortez de là. Je n'ai pas envie de jouer au chat pour le moment. Je vous sens, mes chéries.

Et ses tentacules remuèrent le sol, en proie à une excitation nouvelle. L'appel du sang. L'appel de la chasse. Peut-être était-il temps pour elles de sortirent et d'aller à sa rencontre. Avant que ce ne soit l'inverse.

Et pas sûr, dans ce cas là, que la discussion se passe bien...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2543-riful-la-destructrice#21816

avatar
Rang : Requin solitaire

Messages : 395
MessageSujet: Re: Amazones [Daestra-Riful]   Jeu 11 Déc - 18:14

Malgré son jeune âge apparent Flip n’a rien à envier à Stup, sa grande sœur, dont elle partage l’existence depuis des temps immémoriaux. Douée d’une certaine intelligence que ne possède malheureusement pas cette dernière la petite illuminée sait fort bien s’y prendre avec les imprévus, les routines, ou encore la gestion du stress notamment. Dans la plupart des cas elle se contente de réfléchir en silence d’un œil pétillant, l’air calme mais amusé, et à la manière des enfants termine toujours par reprendre le cours des choses sans trop se soucier des problèmes à craindre. Pour autant elle ne néglige pas son instinct de survie et, lorsque celui-ci se retrouve en position dominante l’esprit de la gamine se met à bouillir avant d’opérer sur son corps une curieuse métamorphose. Par nature sa silhouette s’orne de motifs et excroissances propres au règne animal, un système de défense passif qui annonce clairement le danger en cas d’attaque. Cela se confirme généralement lorsque l’adversaire franchit le pas. L’insouciante se revêt alors d’une cuirasse intégrale, épaisse, d’où sortent nombre de tentacules et pics amovibles. Savant mélange entre la pieuvre et la rascasse cette hybride unique n’aura dès lors plus rien de comparable avec son ancienne enveloppe d’innocence, tant par l’esprit que par la forme. Il lui faut toutefois passer un seuil auparavant, ce qui ne se produit qu’en de très rares occasions. Et visiblement, faire face à une chimère colossale surpuissante ne suffit pas ici à la faire flancher. Clever girl.

_____________________________

Maman n’avait pas tort, comme souvent. De toute façon j’ai beau lui dire que notre nouvelle maison est plus moche que l’ancienne, que la viande est pas bonne, que les voisins sont jamais contents, Madame préfère écouter l’autre pelle à tarte sans bouche soi-disant parce qu’elle est plus douée que moi. Et parce que ce que je dis n’a aucun sens. Je suis peut-être encore trop petite à leurs yeux, mais ce que je dis ce ne sont pas que des caprices de gamine. Je suis sûre que Tête-de-pioche est encore plus jeune, déjà qu’elle l’ouvre jamais que pour demander à manger ou pour jouer, si c’est pas un indice. Et puis je suis quand même la seule qui sait comment se déguiser. Mais bon si je beugle Stup va me tomber dessus, me raconter plein de trucs dégueulasses et j’aurais tellement honte qu’après ça je pourrais plus me faire entendre. Et puis Maman n’est pas d’humeur aujourd’hui, on va pas trop faire mumuse avec ses nerfs. Lui briser les ovaires, comme elle le dit si souvent. J’ai jamais su ce que c’était mais j’ai pas trop envie de les lui casser maintenant…

Alors j’ai rien fait, juste soupiré comme d’habitude. J’aime pas tellement partir si loin, surtout quand c’est pour rien faire d’autre que regarder partout et parler dans le vide. Paraît que Betty peut tout entendre, alors je fais gaffe quand même mais c’est si chiant qu’il m’arrive de leur chanter des chansons débiles. Des fois j’entends les autres rire dans ma tête, des fois c’est Maman qui me gronde, m’enfin faut bien s’occuper quand tu passes ta journée dehors sans personne avec qui s’amuser. Elle nous dit que c’est des trucs ronds, qu’on doit aller je sais pas où et chercher des frontières pour les suivre. Faudrait déjà que je sache à quoi ça ressemble ces conneries, avant de les voir. Mais si j’en parle on va encore me prendre pour une truffe alors je me tais et j’exécute.

- M’man, je crois que j’ai trouvé une copine.

Elle se la jouait ninja derrière les cailloux mais avec sa taille fallait quand même être conne pour pas la voir. J’ai pas voulu la vexer, je sais qu’elle est pas du genre commode l’assiette de pâtes géante. Et quelle idée de cracher sur cette fille toute gentille avant de l’envoyer sur moi pour dire des trucs bizarres ? La pauvre elle sentait vraiment pas bon, un peu comme l’autre derrière mais en moins fort. Je lui fait un petit signe histoire de cacher mon envie de vomir là tout de suite, et je souris en serrant bien fort les dents. Se rapprocher c’était définitivement pas une bonne idée, déjà que je peux pas trop la voir d’en bas. Tant pis, ça fait des heures que je tourne dans le vide au moins cette fois je rentrerais pas toute seule. Sauf si Maman veut pas la voir. Mais dans ma tête ça s’engueule alors je sais pas trop, j’improvise en attendant.

- C’est gentil de passer nous voir riz folle euh… Riz-foule ? Mais qu’est-ce que tu as grandi en plus ! Tu pouvais amener le chien aussi tu sais ? Il est où ? Et la dame ici c’est qui, c’est pas le chien si ?

De toute évidence, le retour au camp n’allait pas se faire dans un calme olympien.

_____________________________

Un sentiment de crainte germa dans son esprit torturé par une lutte intestine qui semblait ne pas vouloir connaître de terme. Le doute s’empara d’elle, et sa silhouette impérieuse se tordit sur le trône de pierre sculptée. La tête posée sur son poing, accoudée au siège Daestra tentait de mesurer l’ampleur de la chose et finit par formuler mentalement une réponse.

*Qu’elle vienne. Nous avons certainement beaucoup de choses à nous dire. Mais reste sur tes gardes ma fille, elle est de ceux qui exploitent les failles et s’y engouffrent sans prévenir. Occupe son esprit, tandis que je prépare son arrivée et rameute tes sœurs.*

Coupant la liaison directe, elle se mit à transmettre des ordres clairs aux autres qui, aussitôt envisagèrent de se replier au cœur du royaume. L’hybride profita alors du calme précédent la tempête qui viendrait indéniablement s’abattre sur leur refuge. Riful, ce fléau dont elle avait eu raison jadis mais qui, inexplicablement attirait sa sympathie, venait de ressurgir après une éternité de silence. Plus inquiétant encore, les rapports concernant son potentiel spirituel semblaient erronés tant l’écart de puissance entre les deux rencontres était improbable. Impossible qu’elle se soit retenue, il devait donc s’agir d’autre chose. Un éveil total peut-être ? Elle saurait bientôt.

Pour l’heure elle se leva doucement et s’enquit de rejoindre le bas de la colline. Le protocole voulait qu’un seigneur se place toujours en position dominante lors d’une introduction officielle. Mais son vœu était tout autre. Se mettre à son niveau, la traiter comme une semblable et non comme un méprisable vagabond. Riful aimait qu’on la brosse dans le sens du poil aussi le ferait-elle avant de tirer dessus, par habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t415-daestra-chibiko-la-principessa

avatar
Rang : Reine des Terres au delà du Yermo

Messages : 1225
MessageSujet: Re: Amazones [Daestra-Riful]   Ven 12 Déc - 20:02

    - Contente-toi de me conduire à Daestra sans te perdre en paroles inutiles, mon petit hérisson. Et hâte-toi. Car si la faim me prends, il n'est pas dit que je ne serais pas tenté de te décortiquer pour voir ce qu'il y a sous ta coquille.

Elle désignait sa silhouette du menton, d'un air dégouté. Elle ignorait les autres propos de la servante de Daestra. Le chien ? Sans doute parlait-elle de Rufus. Ce dernier s'était trouvé être une déception, suffisamment incompétent pour mourir de la main d'un autre Vasto Lorde. Pour tout dire, il lui avait même fallu quelques longues secondes pour savoir de qui elle parlait. Rufus. Elle l'avait remplacé sans la moindre hésitation par cette Arrancar, supposant que sa nature hybride ferait d'elle une suivante plus compétente. Mais là encore, elle était déçue. Comment ne pas l'être alors qu'elle était si faible. Enfin. Là n'était pas la question. Ni ça, ni le fait d'écorcher son nom. Il aurait pourtant été aisé pour elle d'écorcher cette petite sotte. Mais une fois encore, la Principessa l'attendait. Il était peut-être préférable d'attendre avant d'abîmer son armée.

L'autre se perdit peut-être en parole pendant la traversée. Pour être franc, Riful n'était déjà plus focalisée sur elle mais plutôt sur l'entretien qui s'annonçait. Sans le vouloir - à moins que cela ne soit inconscient - elle avait respectée les coutumes anciennes des Seigneurs de ce monde en envoyant Isis en émissaire. Car malgré la complexité de la situation, les deux femmes étaient sur un pied d'égalité sur ce territoire. Il ne fallait pas oublier que les relations entre ces Seigneurs étaient plus complexes qu'il n'y paraissait. Enfin, elles arrivèrent. Il n'était plus question de suppositions, désormais. Car l'ancienne Tercera était venue à elle. Belle, puissante. Fidèle à l'image qu'elle lui avait donné lors de leur toute première rencontre. Les lianes de Riful se détendirent de toutes parts, prenant encrage dans ce sol si particulier. Puis elle éclata de rire. Un rire simple, qui exprimait une joie sincère. Cela fit frémir Isis qui se recula de quelques pas.
    - Que le temps passe vite pour les Immortelles. Je suis ravie de te revoir, Daestra. Physiquement, j'entends.

La remarque n'était pas anodine. Sans vraiment chercher à s'éviter, les deux femmes n'avaient pas non plus cherchées à se rencontrer pendant leur phase de conquête respective. Aucune des deux ne cherchant à s'emparer de celui de l'autre. Trêve réelle ou simple hasard ? Riful avait un avis très arrêté à ce sujet.
    - Mais le monde change - même le notre - et me force à revoir mes petites habitudes. Nous devons parler en reine que nous sommes, ma petite princesse du désert. Je crains que ce ne soit important. Pourtant...

Son corps trembla un instant, laissant l'onde redescendre par ses extrémités pour rejoindre le sol. Elle frémissait de désirs.
    - Oserais-je t'avouer que ta simple présence réveille cette faim qui me tenaille depuis notre première rencontre ? Tes filles aussi d'ailleurs... Ah ! Que vous seriez jolies, mes chéries, avec un bras en moins.

Elle regardait avec amour les présences autour d'elle. N'épargnant pas du regard Isis non plus. Non. Définitivement non. Ses instincts de chasseresse étaient tellement plus forts que la simple raison. Et elle aimait ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2543-riful-la-destructrice#21816

avatar
Rang : Requin solitaire

Messages : 395
MessageSujet: Re: Amazones [Daestra-Riful]   Lun 15 Déc - 0:44

Elle fouetta l’air de son aileron, foulant machinalement le sol meuble de ce royaume dévasté, ses orbites caves fixées sur l’horizon. Entretemps ses filles étaient rentrées de leur ronde quotidienne qui avait dû être avortée suite à l’annonce. Seule Flip manqua encore à l’appel, et si sa marque spirituelle ne soufra d’aucun changement notable le simple fait de la savoir en compagnie du colosse millénaire suffit à lui ronger les sangs. Mais Daestra fut vite rassurée, lorsqu’une ombre gigantesque commença à se dessiner derrière les quelques structures du cœur abandonné. Ils approchaient. Ses pensées se tournèrent donc vers Betty qu’elle aborda sans ménagement, avant de lui expliquer ses intentions premières et le rôle que tiendrait sa meute dans le cas où les choses ne se passeraient pas selon les termes et protocoles en vigueur sur les vastes terres du canyon. Riful, qui n’avait pourtant rien d’une néophyte en la matière de par son âge et son histoire ne brillait toutefois par sa patience et sa diplomatie. Il faudrait donc envisager le pire, exclure le meilleur.

D’autant que leur relation n’a strictement rien de conventionnel. A la fois amies sans oser l’admettre, et rivales, les deux prédatrices ne semblent pas en mesure de communiquer autrement que par sarcasmes. Ce fut le cas du moins, à l’époque. Cela faisait bien longtemps que le requin ne s’était pas amusé avec la chimère, une éternité durant laquelle chacune se laissa bercer par sa propre histoire. Un échange de paroles, puis de coups et enfin de conseils. Les deux se quittèrent ainsi sans promesses, et se retrouvaient aujourd’hui par un concours de circonstances. Le désert rocheux est vaste tout comme son voisin de sable, les probabilités de retrouvailles sont, elles, faibles. Et alors que les traits du monstre enfin se précisaient, que le sonar renvoyait à la Principessa une enveloppe dont la surface lui parut inchangée, ses doutes sur les rapports de puissance quant à eux se confirmèrent. Pour une raison qui lui échappait encore, cette Riful-là surpasse l’ancien modèle. Restait à en avoir le cœur net.

- Contient ta joie ma sœur, ou il pourrait bien te pousser des bourgeons.

Cet aveu de sympathie et de familiarité acide aurait certainement de quoi la déconcerter, elle qui se plaisait tant à rouler des mécaniques sous ses airs de diva impérieuse piégée sous un monticule de lianes. Le simple fait de dominer le monde sous cette forme ne devait pas aider, l’égo étant de base l’un des pires fléaux chez ses semblables. Implantez ce virus dans une carcasse aux dimensions improbables et vous obtiendrez probablement cette chose que l’on appelle Riful et qui ici toisait la Principessa d’un air amusé. Son discours ne manqua pas alerter cette dernière qui, silencieusement se perdit en songes télépathiques avant de mimer sans réelle conviction son intérêt pour la chose d’un hochement significatif de la tête.

Il allait se passer quelque chose. De toute évidence le colosse comptait bien s’entretenir avec elle sur un pied d’égalité, mais certains instincts sont tenaces et à moins de recourir à quelque stratagème vicieux il y avait fort à parier que d’une façon ou d’une autre les deux finiraient par en venir aux mains. Qui mieux qu’un prédateur, pour savoir répondre aux attentes d’un autre et lire au plus profond de son âme. En son propre sein sommeille la bête. Il ne lui faudrait pas grand-chose pour qu’elle reprenne à nouveau le contrôle. Et comme il était hors de question pour Daestra de s’abaisser à le faire, une idée germa. Une idée qui ravirait certainement son hôte.

- Le monde ne change pas. Il vit. Il évolue et progresse au même titre que ceux qu’il héberge et nourrit. Je te sens forte, éveillée. Riful. Malheureusement celle que tu cherches dort depuis bien longtemps à l’abri du monde. Elle rêve de sang, de mort, de conquête. Il existe bien un moyen de briser sa torpeur…

Elle se tourna alors vers ses filles, un sourire bienveillant sur son masque d’ivoire. L’hybride n’eut pas à prononcer le moindre mot à leur égard. Elles se retirèrent, ensemble, pour se placer en haut de la colline. A bonne distance, elles assisteraient à la scène avec l’ordre de n’intervenir sous aucun prétexte. Enfin, la Mère plongea une énième fois son regard vide dans celui de sa rivale puis sur un ton étonnement calme et serein, elle clôtura son discours par une étrange proposition.

- Il va falloir frapper. Fort.

Et de lui adresser un large sourire carnassier en guise d’invitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t415-daestra-chibiko-la-principessa

avatar
Rang : Reine des Terres au delà du Yermo

Messages : 1225
MessageSujet: Re: Amazones [Daestra-Riful]   Mer 31 Déc - 17:21

Elle pouffa. L'humour de la Princesse du désert ne changeait pas et c'était là une preuve suffisante que certaines choses étaient immuables. Qu'on puisse la menacer aussi clairement, c'était rare. Mais jamais Daestra ne s'était laissé impressionner par cette apparence et cette arrogance dont se paraissait Riful. C'était pour cela qu'elles s'appréciaient, sans le moindre conteste. Elles n'étaient pas faciles à impressionner, ces femmes là. Et en véritables rivales, elles ne pouvaient laisser de marge de manœuvre aux autres. Contre nature. Elles étaient des chasseresses, des prédatrices. Cela ne faisait aucun doute.

Et les paroles suivantes convainquirent Riful qu'elle s'adressait à la bonne personne. S'il lui fallait frapper pour éveiller celle qui dormait, elle le ferait. La seule chose qu'elle redoutait, c'était que l'autre ne revienne à elle que trop tard. Car il y a une évidence que Daestra ne pouvait avoir oublié... La Vasto Lorde qui se dressait face à elle était une personnalité instable, régie par ses émotions et ses instincts. Capable du pire comme du meilleur. Et de là à ce qu'elle oublie l'intérêt de cet affrontement, il n'y avait qu'un pas finalement.

Une partie des lianes s'extirpa du sable, revenant à leur maîtresse. Isis comprit le signal elle-aussi. Elle se recula et libéra sa Ressureccion, prenant son envol pour gagner une des dunes environnantes. Sa véritable apparence n'était là que pour lui permettre de supporter les terribles forces qui allaient se mettre en marche ici. La harpie se savait capable de tenir sous sa forme réelle, là où son apparence humaine était trop faible. Elle n'interviendrait pas. Sauf contre-ordre de sa maîtresse. Ses dernières blessures étaient encore présentes dans son esprit, suffisamment vives pour lui éviter de faire la même erreur que la dernière fois.

Riful avait suivi l'affaire avec amusement. Isis apprenait vite malgré tout. Leur relation était bien différente de celle que pouvait avoir Daestra avec ses filles. En cela, elles étaient diamétralement opposés. Elles communiaient ensemble. Les mots étaient inutiles, cela se voyait. Ce n'était pas la peur de leur maîtresse qui les poussait à obéir. L'amour ? Elle n'aurait su le dire. Elle, elle maintenait sa servante dans une peur constante. Et prenait plaisir à la voir tâtonner avec elle. Son attention se reporta enfin sur la femme-requin. Il était temps de passer aux choses sérieuses. Le jeu débuterait instamment.
    - Tu vois toujours aussi clairement, pour une aveugle. Je me suis effectivement éveillée pour de bon, bien qu'il m'ait fallu un peu de temps. Et s'il me faut te secouer un peu pour que tu t'éveilles à ton tour, je m'exécuterais avec joie, ma soeur.

Son aura explosa comme il l'avait fait à de si nombreuses reprises, prenant possession de toute la surface de combat, faisant peser sur les âmes qui se trouvaient autour d'elle une pression constante. Laissant naître dans le cœur des faibles cette peur primale, cette envie de fuir la mort. Elle sourit.
    - J'espère que la pêche sera bonne.

Son corps fut secoué d'étranges tremblements. Il se contracta, parcourut de ces spasmes. Des pieux en grand nombre furent alors expulsés des différentes parties de son corps, prenant pour cible l'ancienne Espada. Une attaque mineure mais qui n'était là que pour faire gagner un peu de temps à la belle. Ses tentacules se regroupaient déjà autour de ses bras afin de les rendre plus importants, plus puissants. Et lui permettant une meilleure allonge. Un rictus apparut sur son visage alors qu'elle se projetait en avant, cherchant à trouver le moment idéal pour frapper. Son bras s'allongea subitement, poing fermé, essayant de percuter le corps musculeux de la créature qui lui faisait face. Et la bave lui montait déjà aux lèvres rien qu'à l'idée de déguster un morceau de choix de cette femme.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2543-riful-la-destructrice#21816

avatar
Rang : Requin solitaire

Messages : 395
MessageSujet: Re: Amazones [Daestra-Riful]   Jeu 12 Fév - 20:07

Spoiler:
 

Et son sourire ne s’effaça pas, lorsque Riful lâcha sur elle plusieurs de ses tentacules. Tous la frappèrent en plein thorax, sans que ses défenses ne daignent s’élever. Mais au lieu de transpercer son corps à la manière d’une vulgaire motte de beurre ce dernier, sous la violence du choc fut brutalement projeté quelques mètres en arrière. Le squale se redressa aussitôt malgré une toux significative, et sa main posée sur le point d’impact où on pouvait maintenant voir d’importantes fissures creuser la surface de ce rempart jugé impénétrable par le commun. Sauf que Daestra n’avait pas affaire au commun, mais à une nouvelle forme d’élite. Le prédateur ancestral, dont la puissance n’avait rien de semblable si on devait en juger par ses connaissances en la matière.

Avant qu’il ne lui soit possible d’en faire éloge, une deuxième salve la faucha tout aussi efficacement, mais avec une simplicité déconcertante. Ce poing démesuré, l’hybride aurait très bien pu s’en défaire. Au lieu de quoi elle l’accueillit à bras ouvert, sorte de raillerie non dissimulée à l’encontre de sa rivale qui n’en apprécierait pas moins le geste, puisqu’il s’agissait là d’une requête à laquelle on venait de répondre. Cette fois-là pourtant, il n’y aurait de suite envisageable. Sous les coups répétés du colosse, l’esprit vacilla. La flamme de la raison s’éteignit dès l’instant où la roche manqua briser l’écorce et les os, et où le goût du fer inonda les sens de l’ancienne Tercera. Après le flash aveuglant de l’inconscience, après les ténèbres du songe…

Après une éternité sans combattre ni succomber au plaisir de la chasse, ses prunelle mortes s’animèrent. Un voile s’engouffra dans les abysses, et l’aveugle en redressant la tête vers sa compagne lui exposa ses rubis viciés, corrompus par un sentiment de colère infecte. Le sommeil de la Bête n’avait que trop duré.

- La pêche au harpon, y’a que ça de vrai hein ? Attention à pas casser ta ligne ma chérie !

S’extirpant des gravas avec peine, elle profita du couvert pour sonder son être, et humer le reste du monde. Si sa condition physique ne laissait rien entrevoir d’alarmant, une odeur putride ne manqua pas lui vriller les tripes. Non pas que la charogne soit motif à la voir retrousser les naseaux, bien au contraire. Non, ce fumet insoutenable prenait sa source ailleurs, au sein même de son esprit. La paix, l’illusion d’une quiétude viscérale tentait de gagner son cœur. Mais cette chose, en plus d’être hautement improbable, portait la marque du géant millénaire. Son empreinte spirituelle s’immisçait en elle, risquant bien la convertir alors que s’achevait enfin son insoutenable torpeur. Devant tant de couardise, et son évidente envie d’en découdre la Principessa se laissa donc guider vers l’essence même de son existence. Du calme naquit la haine, et de la haine un cri terrible qui souffla littéralement tout voile susceptible de remettre en question son besoin primaire.

Si le combat n’est rien de plus qu’un jeu pour ces monstres, leur première entrevue laissa clairement la matriarche sur sa faim. Celle qui se disait aussi vieille que le monde creux, et dont le costume d’arrogance n’aurait dû avoir d’égale que la force ne lui inspira pourtant que pitié. Nul doute que cette fois, il en serait autrement.

C’est pourquoi le squale ne se fit pas attendre davantage et, une fois pleinement remise de son éveil quelque peu brutal, elle s’empressa de fondre sur l’autre. Elle chargea dans un premier temps jusqu’à rejoindre la foret de lianes. Le meilleur moyen pour une crevette de se jouer d’une baleine étant précisément d’user de sa taille, d’autant que cette théorie farfelue s’était avérée payante jadis. Profitant de son élan considérable, elle grimpa le long de ces immenses tentacules avec une aisance redoutable. Flanquée de son escadrille, elle cribla Riful de dards insignifiants qui tiraient toutefois leur force du nombre. Une gêne plus qu’un handicap sérieux, mais qui ne manquerait pas énerver sa partenaire.

Et quoi de plus énervant qu’un insecte qui s’éclipse purement et simplement après avoir commis son méfait ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t415-daestra-chibiko-la-principessa

avatar
Rang : Reine des Terres au delà du Yermo

Messages : 1225
MessageSujet: Re: Amazones [Daestra-Riful]   Ven 20 Fév - 22:12

    - Ne te soucie pas de ma ligne, tu constateras par toi-même comme elle est solide désormais.

S'il y a une chose qui amusait réellement la Vasto Lorde, c'était de pouvoir échanger avec cette autre prédatrice. Il n'en existait que peu des comme elle. Et le changement arriva plus rapidement qu'elle ne l'aurait cru. Sa voix. Sa posture. Même sa puissance. Il y avait quelque chose de différent chez elle. Quelque chose de bien plus dangereux, en vérité. De plus primitif aussi. Mais la mort n'effrayait plus Riful depuis plusieurs millénaires. Et seule l'excitation motivait encore cette entité si terrible.

Daestra possédait cette capacité unique de se jouer du corps de la Destructrice. Une impératrice capable de donner la mort d'un simple battement de cils, voilà ce qu'elle était. Et Riful voyait en son adversaire gravir l’enchevêtrement de ses lianes tout en subissant le tir nourri de son escadrille. Chaque impact blessait la belle. Dans son corps comme dans son âme. Une combinaison qui n'avait rien d'anodin. Et qui, bien que peu douloureux en soit, générait un agacement considérable chez la montagne qu'elle était. Puis vint la noirceur. Vint l'obscurité. Daestra s'éclipsa. La colère lui effleura l'esprit. Cette créature était rapide. Plus que les maigres proies qu'elle se mettait sous la dent depuis quelques temps. Mais elle se reprit. Ce petit jeu l'amusait de plus en plus et elle se laissa aller au rire.

Peu à peu, une aura aussi noire que la nuit elle-même l'enveloppa. Les plaies nombreuses occasionnées par l'escadrille suintèrent d'un liquide sombre. Du sang ? Qui sait ? Quoi qu'il en soit, les blessures se refermèrent. Peu à peu, la douleur se dissipa. Il était désormais indispensable pour elle de mettre la main sur son petit poisson préféré. Son rire s'éteignit, ses yeux se fermèrent. Et, poussant un long soupir, elle ouvrit les yeux. Sur ce monde. Sur son monde. Deux prunelles auréolées de pouvoir. Et c'est sous une toute nouvelle couleur que ce territoire lui apparut. Plus de lumières. Plus rien autre que les effluves de celle qu'elle traquait. De sa chaleur. De sa force. Et elle la repéra.
    - Ce monde n'est pas assez grand pour te cacher de moi, ma chérie. Mais j'aime aussi jouer à cache-cache. Et je crois que je t'ai trouvé...

Ses tentacules se déployèrent instantanément. Dans le but d'épingler sa sirène préférée. Mais pas seulement... Car parmi les très nombreux bras qu'elle projetait vers Daestra se trouvaient plusieurs lames cachées. Des lames qui essaieraient d'atteindre celle qui chercherait sans doute à échapper aux mailles de son filet. Concentrée, Riful ne lâcherait pas facilement le morceau. Moins encore depuis que la Principessa avait réveillé ses instincts les plus anciens. Les plus meurtriers. Ce qui faisait d'elle sa soeur.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2543-riful-la-destructrice#21816
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Amazones [Daestra-Riful]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Amazones [Daestra-Riful]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [TUTO] Amazones ( et oui ! Vous avez bien lu ! )
» [Poxies] Amazones 28mm
» Rituels Amazones
» Les amazones ...
» [BloodBowl] Mon équipe : Les enfants du Curé...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Hueco Mundo :: Au-delà du Yermo-