AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Opération d'un cinglé [PV Hayako Shin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Opération d'un cinglé [PV Hayako Shin]   Jeu 8 Jan - 17:33

"Youhouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu !"

Voilà le cri que je pousse lorsque je saute sur le dos d'un shinigami qui passait dans le coin. Je me retrouve sur ses épaules. Le pauvre, pris par surprise, tombe sur le sol. Et moi avec, accessoirement.

" Hey ! Mais c'est pas censé tomber un cheval !
J'suis pas un cheval. Et dégage de là toi.
T'sais qui j'suis au moins ?
Comment tu veux que je le sache avec tes trois cent kilos de graisse sur mon cul ? Bouges de là !" Demandé si gentillement, je me pousse. Le type se retourne, on se relève, il me reconnait. "Ha ... Désolé lieutenant.
Bon, on y retourne ?
...
Mais j'déconne, faut t'détendre mon gars tu sais.
Lieutenant ...
Je déconne j't'ai dit.
Lieutenant, votre bras !
Quoi mon bras ?
Il ... il pisse le sang.
Ah, ça. Oui, j'suis un peu là pour ça quoi. Si tu pouvais me trouver le taré sans zanpakuto qui vous sert de lieutenant, tu serais un chou. merci ma crème."

Il sort des bandages qu'il a dans sa ceinture et les applique sur moi. Il me dit de serrer puis court chercher le vice capitaine. Ca fait pas longtemps que j'ai pas vu Shin, et j'm'en portais pas plus mal. Notre relation a évolué depuis la première fois où j'ai renversé sa "princesse" sur le sol et où on s'est "affronté". Rien de bien méchant, mais c'était amusant. Là, j'ai besoin de lui. J'ai juste une coupure nette et profonde à l'épaule droite, environ cinq centimètres de profondeur. Aucune artère ou veine de touché, les fonctions motrices sont intactes. C'est juste que ça pisse le sang et ça fait mal. Alors j'ai pris des calmants pour la douleur. Là, je sens plus mon bras du tout. Mais je sens plus mon corps non plus aussi faut dire ... J'aurais pas du tripler la dose maximale de la journée et prendre le tout en une seule prise. Ouais, j'aurais pas du. J'm'en rend compte quand j'me réveille en train de caresser un poteau. C'est la honte qui me réveille.

Shinounet ! Où qu'il est le Shinounet de la division ?

Rah la la ... Ces jeunes qui ne tiennent pas la drogue. J'me retrouve en train de hurler, debout à moitié sur le le poteau. Le bandage que m'a donné le shinigami roule et tombe sur le sol, imbibé de sang. Il va avoir du taff le petit médecin. Mais soyons franc. Tout ça, c'est juste pour parler. Et, j'avoue, récupérer l'usage de mon bras au plus vite. Parce que Furidamu m'a abimé, mais il a fait gaffe à pas m'handicaper. Il sait que sans bras, je ne peux pas combattre. Et si je ne combats pas, il dépérit. Donc il m'a juste humilié, une fois de plus.

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.


Dernière édition par Clotho le Lun 16 Fév - 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Opération d'un cinglé [PV Hayako Shin]   Jeu 8 Jan - 20:25

Ciel dégagé, pas de nuages. Tout portait à croire que tout allait pour le mieux à la Soul Society. Pourtant, quelque chose vint perturber cette ambiance si paisible. Un shinigami a cru bon de gueuler dans les quartiers de la Quatrième, et cela a eu pour effet de sortir le lieutenant de sa sieste. Son unique moment de la semaine où il avait pu placer un petit quart d'heure de tranquillité venait d'être rompue. Sortant de son bureau en tombe, le médecin parcourut la distance le séparant de l'endroit d'où les gueulements venaient et fut fort étonné de voir son collègue de la Treizième sur un poteau. A y regarder de plus près, il semblerait qu'il soit sous l'influence d'anti douleurs. Soit il avait racketté un des sièges de la Quatre, soit on lui en avait donné trop à cause de son état physique. Son épaule droite avait une assez large entaille, et le sang avait commencé à repeindre l'uniforme de Clotho. Des bandages encore tâchés de sang jonchaient le sol, preuve qu'il avait reçu une brève intervention avant tout son manège.

Et bien, qu'avons nous là ?

Shin s'approcha assez près pour voir à quel niveau de conscience était son compère, puis eut un sourire naissant. Il était clairement défoncé, d'où le fait que ses nombreux hurlements à la lune. Déjà, fallait le faire descendre de son perchoir. Réquisitionner deux de ses hommes pour l'aider à descendre sans encombres, puis le garçon à la chevelure argentée l'amena à son bureau. Le guidant jusqu'à un siège, le médecin sortit une corde et attacha le lieutenant. Simple mesure de précaution.

On a voulu atteindre les sirènes du port d'Alexandrie, Cloclo ?

Attrapant le bras du patient, Shin remonta la manche de l'uniforme pour insérer l'aiguille d'une seringue dans l'avant bras. Faire un prélèvement sanguin par ponction veineuse servait à déterminer combien de doses avaient été injectées. Se doutant bien que Clotho n'avait aucune connaissance médicinales, Shin redoutait une réaction de son organisme. Encore une fois, il se voulait prudent.
Retirant doucement l'aiguille, le médecin se hâta et plaça un pansement dessus. Rupture de coton, et un pansement suffirait amplement. Détacher le patient ou attendre un peu ? Cruel dilemne, car Shin désirait s'amuser un peu. C'est pas tout les jours qu'il avait un lieutenant comme patient. Et il restait un peu de temps avant qu'il reprenne totalement ses esprits. Snif snif. Trop d'injustice dans ce monde ! Finissant de panser les blessures de Clotho, le garçon le libéra de ses liens.

Voilà qui devrait être bon. Dites moi, comment vous êtes vous retrouvé dans cet état ? Un tour à la Onzième ?

C'était pas ça, vu l'unique blessure qu'il possédait. La Onzième était certes remplis de rustres, mais ceux ci avait un sens de l'honneur. Et puis, quand ils se bastonnaient, c'était à mains nues généralement. Et un coup de poing ou pied ne faisait pas ce genre d'entaille.Un coup de sabre donc. Mais de qui ? Seul le lieutenant de la Treize pouvait éclairer la lanterne du garçon. Enfin, c'était pas trop trop important cela dit. Ca pouvait attendre. Il est assez grand pour faire ce qu'il veut.

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Opération d'un cinglé [PV Hayako Shin]   Ven 16 Jan - 16:40

Shini ! T'as déjà remarqué que dans shinigamis, bah ya ton nom ?

La remarque la plus intelligente que j'ai fait de ma vie ... Pitié, achevez moi maintenant. Voilà ce qui sort de ma bouche quand le lieutenant de la 4ème apparait enfin à mes yeux. Deux types me font descendre. Puis je suis l'homme que je suis venu voir dans son bureau. Là, il se met à m'examiner. Durant tout son examen, je le regarde avec des yeux de poisson qui louche. Il m'attache.

Je savais pas que t'aimais attacher tes partenaires. Si tu me l'aurais dit, j'avais pu amener mes menottes. J'porte un regard sur mon épaule. Puis j'le vois approcher une aiguille de mon bras. Vires moi cette merde de là !! Oui, je n'aime toujours pas les aiguilles, et notre histoire d'amour n'est pas prête de commencer si elles continuent à me faire mal à chaque fois qu'on se rencontre. Je lutte pour me défaire de mes liens, mais cet abruti les a trop serré. Il retire l'aiguille et je manque de tomber dans les pommes quand je vois le sang qu'il m'a pris. Il compte nourrir un vampire avec ou quoi ? Puis il applique des ... ... trucs avec des ... ces machins là. Mais si, vous savez, les bidules qu'on met quand on s'est machiné quelque part. Quand il termine, il me libère des cordes. Puis il me demande comment je me suis retrouvé blessé. Pendant le temps qu'il m'a soigné, j'ai rien senti. Remarque, j'ai rien senti depuis quelques heures.

Boarf. J'ai discuté avec mon zanpa, et on a échangé nos arguments. Faut croire que les siens sont meilleurs que les miens. Pour l'instant en tout cas. Il aurait pu me trancher comme un salami, faire de moi un emmental, me trancher un bras, me laisser une grosse cicatrice. Mais il est bien plus sadique que ça. Il sait que je me fou de l'extérieur. C'est l'intérieur qui compte pour moi. Ce sale enfoiré me nargue parce que je n'arrive pas encore à lui foutre de raclée. Il refuse de me donner raison. Pourtant, on sait tous que tu beurres ta tartine de l'intérieur vers l'extérieur. C'est de la pure logique quoi. Arrivé à ce stade, Shin doit se demander si je me paye sa tête ou pas. J'souris comme un béat, et j'suis sérieux comme jamais. Certes, on s'affrontait pour le bankai au départ, mais ça a finit en affrontement politique. T'as pas un truc à bouffer dans ta division ? C'est quatre heure dans ma tête. Maintenant que la patronne est pas là, c'est sur toi que s'tourne la quatre. Et t'es pas le quart de la quatre sans quartier, alors é-quarte toi sinon ils vont t'é-quatrer.

Aucun sens, sauf pour moi. Et je rigole. Je me met à rire et m'en taper les genoux pour arrêter de rire. Et je le fais tellement fort que je rouvre ma blessure, ce qui m'arrache un cri. En deux seconde, je passe du rire de joie aux larmes de souffrance. C'est atroce. La douleur revient. Les calmants font plus effets ou quoi ? J'peux même pas poser ma main sur mon épaule sans me déclencher une crise de aïe aigüe. Les médocs font plus effet. Une simple constatation après avoir retrouvé un semblant de calme. Maintenant, je ressens cette douleur lancinante, cette souffrance physique d'avoir une entaille dans sa chair.


_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Opération d'un cinglé [PV Hayako Shin]   Ven 16 Jan - 18:33

La première phrase qu'il eut en réponse était annonciatrice de ce qui allait se passer : du n'importe quoi. Le médecin resta de marbre quant à la remarque du lieutenant de la Treizième. Était ce vraiment le fait qu'il soit sous l'effet des anti douleurs pour qu'il soit dans cet état, ou bien en profitait il pour se lâcher un peu ? En tout cas, tout laissait à croire que le pauvre Clotho était en plein délire. Il se montra bien calme lorsque Shin s'approcha de lui pour l'attacher à la chaise, une petite remarque amusante rien de plus. Mais quand vint l'arrivée de l'aiguille, ce fut un calvaire auditif. Ce qui valut un rappel à l'ordre de la part du médecin.

Lieutenant Clotho, je vous rappelle que vous vous trouvez dans mon bureau de ma division. J'ai accepté de vous prendre comme patient mais je ne tolérerai pas un autre incident de ce genre.

Shin avaut beau être gentil, fallait pas trop jouer dessus. Et même s'il n'était pas totalement conscient, il est hors de question qu'il reste là en cas de rechute. Redevenant plus calme, le voilà qui raconte ses malheurs. Le pourquoi du comment, l'explication de l'entaille à l'épaule. Et ce n'est ni la Onzième, ni une chute de l'escalier le responsable, mais son zanpakuto. Pourquoi ne s'était il pas prémuni à l'avance de bandages et autres avant de partir à l'aventure ? Au moins, ça laissait un petit aperçu de ce qui attendait Shin lors de sa rencontre avec sa dulcinée. Le temps des retrouvailles allait être tout sauf calme avec elle. Les premiers rapports d'analyses arrivèrent et comme il pouvait s'y attendre, Clotho avait largement abusé des calmants. Et s'il ne tenait pas les calmants, qu'est ce que ca serait avec de l'alcool ? L'apocalypse selon Saint Clotho.
La suite n'en fut pas moins amusante, à un tel niveau que le médecin ne savait pas où se mettre. Clotho avait voulu se mettre à faire de la poésie, ou quelque chose y ressemblant. A ce moment là,Shin n'eut qu'une envie : le mettre dehors. Vu que les médicaments ne faisaient plus effet à en juger par son passage émotionnel du rire aux larmes, le médecin ne dit mot. Il jubile de voir ce petit bonhomme chialer sous l'effet de la douleur. Et ce n'est pas plus mal d'ailleurs, car si il s'était écouté, cela ferait belle lurette que Shin aurait retourner le scalpel dans la plaie. Toutefois, ses obligations de médecin refirent surface et il lui donna un onguent pour soigner ses blessures.

La douleur partira d'elle même. Je vais oublier ce que j'ai entendu, il vaut mieux que cela reste entre nous. La prochaine fois que vous vous trouverez dans cette situation, contentez vous d'une simple visite au centre de soin. J'ai suffisamment de boulot, pas question d'en rajouter.

Il n'avait rien contre son homologue de la Treizième, mais vu ses dernières actions, il y avait sérieusement de quoi se poser des questions sur son état. Tant sur le plan physique que psychologique. Surement du à son zanpakuto, dont il avait mentionné un échange musclé d'opinions. Ou bien un autre problème. Quoi qu'il en soit, il n'allait vraiment pas bien du tout. Comportement indigne d'un gradé, de par ce que le médecin avait aperçu aujourd'hui.

Avez vous des questions ?

On sait jamais, un rappel était sans doute nécessaire.

Spoiler:
 

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Opération d'un cinglé [PV Hayako Shin]   Sam 17 Jan - 15:10

Des questions ? Il me demande si j'ai des questions ? Bien sûr que j'en ai des questions, à commencer par savoir ce qu'on mange ce soir. Ensuite, je me demande si l'Espace est noir à cause du manque de luminosité planétaire et stellaire ou si c'est parce que quelque chose empêche la lumière de traverser. Je me demande aussi comment on peut observer un trou noir sans aucun objet aux alentours en train de se faire aspirer, puisque l'horizon des évènements empêche de rendre toute visualisation du dit trou noir impossible sans un objet aspiré à l'intérieur. Je voudrais savoir si l'espèce humaine est aussi dégradante que je commence à le croire. Bref, des questions habituelles pour moi. Heu ... T'as pensé quoi de Tokyo ? Il me vouvoie, de nouveau. J'aime pas. Mais je suppose que c'est parce que sa capitaine a disparut et qu'il est maintenant en charge de la division, qu'il doit donc montrer l'exemple. Mais moi, je ne change rien à ma façon de faire ou d'être. Le type de la douzième, Seito je crois, a ramener une chimère. Tu penses à un truc toi ? La capitaine Ukitake et moi même pensons que c'était une expérience, aux vues des données qu'on a récolté. Ce qui signifie, d'après nous, que c'est pas finit. Et qu'on va avoir du boulot sur la planche.

J'essaie de bouger le moins possible, car malgré l'application de Shin de l'onguent et de ses connaissances, mon épaule me fait quand même souffrir comme une chienne chaque fois que je bouge mon corps. Et dit moi, ton zanpakuto, ta ... princesse, tu l'as retrouvé ? Parce que tu ne l'avais pas durant la mission, et on ne doit jamais s'en séparé. Surtout quand il s'agit d'une fille aussi jalouse que la tienne. Pure curiosité. Mais ça engage la conversation "normale" au moins, histoire de lui faire oublier la surdose de médocs. J'voulais aussi te remercier pour le soin sur le terrain, à Tokyo. Et te dire que tu m'inspires. J'vais essayer d'apprendre les bases en soin. J'ai vu la quatrième faire pendant trois cent ans, alors j'ai capté quelques petits trucs, et les bouquins on comblé le reste. On verra ce que ça donne. Mais si je réussis à sauver des vies, ça sera grâce à toi. Tu sais, chaque fois que je viens ici me faire réparer, c'est pas juste pour ne plus avoir mal. C'est pour vous étudier vous et vos techniques. De l'espionnage quoi, pour rester dans des termes simples. Mais c'est clair qu'au moins, ça devrait m'aider à sauver des vies, même humaines. Surtout, humaines. Je ne sais pas comment il va prendre cette révélation. Il peut se fâcher comme ne rien en avoir à faire. Le fait est que c'est grâce à lui que j'en sais autant sur l'anatomie humaine. A force de l'imaginer et de le détailler quand il ne me regarde pas ... Tandis que je prononce son nom dans ma tête, je cherche un diminutif pour Hayako. Koko et Coco me viennent tout de suite en tête. Mais ça fait beaucoup trop œuf. Alors en changeant une lettre, on obtient Kiki. Ca, c'est facile à retenir. Ca sera ça, son surnom : Kiki. Je rigole d'avance en imaginant sa tête quand je vais le lui dire.


_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Opération d'un cinglé [PV Hayako Shin]   Sam 17 Jan - 23:11

Des questions, il en avait le Clotho. Bien que la plupart cernaient la mission à Tokyo. Il est vrai que les deux shinigamis présents avaient combattu côte à côté, même s'ils n'avaient pas été tout le temps là se à se protéger mutuellement. Il avait son capitaine à ses côtés, lui. Shin avait mieux à faire qu'aller lui parler, car il avait déjà Muda et Seito qui avaient déjà entamé la conversation. Chaque shinigami s'en était donc sorti sans encombres, hormis le scientifique qui avait rencontré quelques pépins physiques. Chose que le médecin avait pu régler là bas premièrement avant de clore le débat. Il avait retrouvé la vue, tout était donc réglé.

En effet, la chimère a été étudié sous tout les plans. J'ai aidé Seito donc je peux le confirmer. A vous d'aller voir à la Douzième pour en parler. -reprend son souffle et laisse passer une poignée de secondes - De Tokyo, j'en ai pensé que du bien. Malgré les assauts répétés, c'est une belle ville que les Fullbringers protègent par tout les moyens. Et je les comprends. Une sorte de Seireitei pour nous. Cela montre qu'ils sont prêt à tout pour la défendre.

Une réponse que le garçon pensait suffisante, mais que le Lieutenant de la Treizième se chargea de relancer. Une autre question, plus personnelle maintenant. Il n'était plus question de son état de santé, mais de l"absence d'arme chez le médecin. Fallait il mettre un panneau "J'ai pas de zanpakuto et je vous merde." autour du cou pour éviter la question ? Il aurait pu la demander pendant la mission, bien que Shin l'aurait envoyé paitre. Ca aurait pu marché, vu la situation dans laquelle ils se trouvaient tous. Mais maintenant, cette excuse ne marchait plus. Soupirant une dernière fois, le garçon repartit s'assoir à son bureau. Posant son coude sur la table et fixant la fenêtre, il répondit de manière la plus adéquate possible.

Pour le zanpakuto, ca ne regarde que moi. - tourne son regard vers son invité - En ce qui concerne le reste, je n'ai rien à dire. Vous faites ce que vous voulez de votre temps libre, du moment que ca ne nuit en rien à ma division.

Il ne tenait pas plus que ca à entendre les frasques de son compères, et abréger le tout était primordial désormais. Shin voulait plus que tout aller dormir, et il se maudit plusieurs fois d'avoir demandé si questions le patient avait. Mais qu'y pouvait il, c'était un des préceptes même de la Quatrième, et de sa famille. Tiens, ca faisait longtemps que le garçon n'avait pas eu de nouvelles d'eux. Fallait bien aller les voir un jour ou l'autre, histoire de donner des nouvelles.

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Opération d'un cinglé [PV Hayako Shin]   Lun 26 Jan - 22:05

Il semble pas spécialement ravi de ma présence ou j'me trompe ? On dirait qu'il fait tout pour me faire dégager de chez lui ... Il répond rapidement aux questions, donne des réponses courtes, me conseille d'aller voir d'autres personnes afin d'obtenir des réponses. Le schéma type de l'homme en ayant marre. Puis il fait référence aux Fullbringers. Ces êtres humains avec des capacités spirituelles qui ont participé à la bataille. Ce gamin aux pièces et la fille tarée au reiatsu démentiellement immense. Il confirme mes pensées. Ces êtres feront tout pour protéger leur ville.

"Ca, pour être prêt à la défendre, ils sont prêt. Mais sont-ils à la hauteur de ce qui les attend, là est la question. Tout comme le fait de savoir où est passé la capitaine commandante en charge de la quatrième division ... Des rumeurs courent sur le fait qu'elle soit restée sur Terre pour enquêter par elle même. D'autres disent qu'elle a été tué."

J'dis pas ça pour essayer de lui tirer des informations, hein. C'est à pur titre barbant. La question sur son zanpakuto semble l'agacer. Pourtant, c'était simplement pour en apprendre plus sur leur relation et voir si ça peut m'aider avec mon sabre. En aucun cas ce n'était de la curiosité gratuite. Je pensais que lui dire que je vais essayer d'apprendre les soins lui ferait plaisir, mais même pas. Il semble juste vouloir en finir rapidement. Et comme je ne suis pas le genre de type à refuser quelque chose, je vais essayer d'en terminer au plus vite. Je serre mon poing pour vérifier que mes mouvements ne sont pas entravés par ma blessure. Puis je me lève.

"Tu sembles pressé, alors j'vais pas te retenir plus longtemps. J'vais aller trouver quelqu'un à affronter dès que la douleur sera passé. Merci pour les soins, Shin." J'incline la tête pour le remercier, et fait demi tour. Je pose la main sur la poignée de la porte, ouvre la porte et ... S'il ne fait rien, je sors. S'il me parle ou me retiens, je reste. Il semble en avoir gros sur la patate le petit Kiki. "Si t'as besoin de parler un jour, ou autre chose, hésite pas à passer."

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Opération d'un cinglé [PV Hayako Shin]   Mar 27 Jan - 20:27

Passablement énervé. Voilà son état d'esprit du moment. Peut être que Clotho le prenait pour lui, mais il n'en était rien. Mais rien que se rappeler tout le travail mis de côté pour se rendre sur Terre avait suffit à la mauvaise humeur du garçon. Passant une main dans les cheveux, il fit tout pour mettre ce détail dans un coin de sa tête. Ce n'était pas le moment de se défouler. Pour une fois que quelqu'un daignait le voir pour se faire soigner, Shin se montrait bien associable. Certes Clotho n'avait pas fait dans la dentelle pour son arrivée içi, mais sous l'effet de calmants on ne pouvait pas y changer grand chose.

Navré, c'est pas contre toi, Clotho.

Les Fullbringer avaient désormais Tokyo comme place forte, il était normal donc de la défendre à en mourir. Et Shin était persuadé qu'ils étaient assez fort pour protéger la ville. Un peu d'aide extérieure serait sans doute bienvenue, mais concernant la réputation des Shinigamis sur Terre, c'était plus une gêne qu'autre chose pour les mortels. Là où le patient tint des propos que le médecin ne pouvait laisser passer. Sa capitaine, morte ? Impossible.

Tes sources sont infondées, ne va pas trop vite en besogne. Le scénario pour avoir dévidé de rester se tient, cependant la possibilité que la capitaine commandante soit décédée est tout bonnement impensable.

Manquerait plus que ca, déjà que le Gotei se remettait de la mort de son ancien Commandant, inutile de songer à un pareil plan. Maintenant, le lieutenant de la Treizième dit vouloir partir. Peut être s'était il senti coupable et qu'il voulait se faire oublier. Laisser son compère reprendre son travail. Une bonne chose, que le garçon agrémenta d'un sourire. Il était un peu con-con, Clotho restait une personne d'assez bonne compagnie. Le retenir encore un peu serait peut être pas plus mal. S'il voulait parler, pourquoi le retenir.

J'ai entendu dire que tu t'étais mis au kido récemment. Assez bizarre, d'après mes souvenirs tu ne t'en servais que très peu. Pourquoi un tel changement dans tes principes ?

Du vouvoiement au tutoiement. Une belle progression dans l'étape de sociabilisation. Le garçon avait tenté de paraître plus sérieux mais ca ne fonctionnait pas trop trop. Un peu de distraction était bonne à prendre. Surtout en ce moment.

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Opération d'un cinglé [PV Hayako Shin]   Mer 28 Jan - 14:35

Ah ! Dieu merci, il me retient. J'ai vraiment pas envie de rentrer à la division. Pour quoi ? Parce que lorsque je vais rentrer, je vais devoir dire à la capitaine Ukitake que je souhaite être transféré à la huitième division. Et j'ai pas spécialement envie de voir sa tête lorsque je le lui dirais. Mais bon, faut bien prendre le taureau par les cornes un jour ou l'autre, non ? Mais pour l'instant, Shin s'excuse. Enfin, ça y ressemble en tout cas. Je reste face à la porte, la main sur la poignée. Lorsqu'il me parle de la capitaine, je souris. Je tourne ma tête de façon à ce qu'il me voit.

"J'ai jamais dit que je pensais qu'elle est morte. C'est notre capitaine commandante, elle ne se laissera pas mourir aussi facilement. Elle est donc en vie. J'en suis sûr. Quoi qu'elle fasse, je m'en fou. Ca la regarde. Si elle avait besoin d'aide, elle aurait déjà demandé depuis longtemps. Quand elle voudra rentrer, elle le fera."

Puis il me pose une question sur le kido. Heu ... Comment il sait ça, lui ? J'ai essayé de garder ça aussi secret que possible afin de surprendre mes adversaires. Comment il a pu ... Heu. J'ai utilisé les sortilèges contre l'autre reaper à un niveau supérieur à ce que j'aurais du, des bases contre Arisu. J'ai affronté personne depuis mes progrès. Alors comment peut-il le savoir ? Des gens du Rukongaï auraient parlé ? Et merde. Fais chier. Quoi qu'en fait, après tout, je m'en fou. C'est pas forcément un mal. Maintenant, les gens vont savoir ce qu'un vice capitaine peut faire. J'ai bossé comme un malade pour renforcer ce manque dans mes bases. Et j'ai fais des progrès énormes en peu de temps. Il m'a juste fallut trois cent ans pour décoller.

" Comment tu sais ça, toi ? Qui t'en as parlé ? Parce que j'aurais bien voulu garder ça secret, jusqu'au moment opportun. Tu comprends, surprendre ses adversaires et tout le reste. " On entend la surprise et l'agacement dans ma voix, je ne le cache pas. J'aurais vraiment aimé que ça reste secret. Mais bon, on ne contrôle pas les gens, pas vrai ? "J'ai jamais aimé le kido, c'est clair. Et je ne l'aime toujours pas. Mais c'est pas parce que j'aime pas un truc que je dois m'en priver. Si ça peut me permettre de mieux réussir mes missions, pourquoi pas. Et puis c'est utile mine de rien. J'en ai eut tellement marre d'être aussi nul, de me prendre tous les putain de sorts dans la gueule que j'ai cherché des profs. J'ai eu du mal j'te raconte pas. Et puis un jour, dans le Rukongaï, ça c'est débloqué. J'ai trouvé un type qui m'a fait j'sais pas trop quoi, et depuis, je réussis à utiliser des kidos. Et des puissants en plus. Alors je ne m'en plains pas trop, tu comprends. Mais j'ai hâte de l'utiliser contre un utilisateur confirmé, pour voir ce que je vaux. Ca m'a permis de m'en sortir vivant contre la blondasse de reaper qui m'a provoqué l'autre jour, là bas."

Je désigne un secteur plus loin de la tête. Shin peut comprendre que je parle du Rukongaï puisque les reapers ne vont que là bas.

"J'sais pas ce qui se passe avec ta princesse, mais la dernière fois tu sembles pas pouvoir la laisser loin de toi. Si tu l'as perdu ou si on te l'a pris, j'veux bien t'aider à la chercher. Et si tu préfères pas, bah j't'aiderais quand même, parce que j'suis comme ça, na !"

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Opération d'un cinglé [PV Hayako Shin]   Mer 28 Jan - 23:17

Oui elle rentrera. Sans aucun doute.

Il était sur de ses propos, et n'hésita pas à appuyer les mots qui sortaient de sa bouche. La Capitaine Kuragari était pas le genre de personne à se laisser abattre, et comme l'eut dit Clotho, quand elle voudra rentrer elle rentrera.
Comme il l'avait annoncé, Shin dut faire face à un petit souci technique. Apparemment, ca devait rester secret le fait que le lieutenant de la Treizième se soit mit au kido. D'après les souvenirs du médecin, l'autre ne s'était servi quasiment que de son zanpakuto, et Shin n'avait pas du tout retenu quoi que ce soit concernant les techniques spirituelles vis à vis de Clotho. Ce n'est que très récemment qu'il l'avait appris, par le biais de deux shinigamis de la division de l'intéressé un peu trop bavards. Du coup, Shin avait entendu cela, avec les problèmes familiaux et quelques broutilles concernant les problèmes de nourritures à la Treizième. L'un d'eux avait signalé un os dans la viande, et ca avait enchainé on ne sait comment sur leur lieutenant qui s'était mit au kido. Le garçon n'avait pas cherché à s’immiscer davantage dans la conversation. Déjà que les deux shinigamis le regardaient bizarrement, pas question d'ouvrir la discussion sur sa présence ici.

Oh, je l'ai entendu par mégarde lors de mon jour de remplissage des stocks par la bouche d'hommes portant l'uniforme de chez toi. Je n'y ai pas fait plus attention, rassure toi. Si tu veux, je peux garder le secret hein. Tout ce qui se dit entre le patient et le médecin reste confidentiel.

Clotho semblait gêné que le garçon ait entendu ce qu'il essayait de maintenir bien au chaud. Jouer sur l'effet de surprise, il ne pouvait plus le faire du coup. Et ca fit rire Shin. Rire pour cacher son malaise survint lorsque le sujet de la demoiselle qu'il ne possédait plus. Le lieutenant ne se cacha pas d'ailleurs de proposer son aide au médecin pour aller la chercher si elle était perdue. Ce à quoi le garçon répondit d'un sourire.

Disons que j'ai du m'en séparer auprès de ma Capitaine. Pour me faire comprendre que je n'en étais pas digne en quelque sorte. Elle me manque oui, mais j'ai appris à me défaire un peu de cette dépendance. Être l'esclave de son arme n'est jamais bon, car elle vous fait faire n'importe quoi. J'en sais quelque chose, crois moi.

Oh oui, elle l'avait suffisamment mené à la baguette pour qu'il en parle. Et justement, le bras droit de la Quatrième tint à en savoir davantage sur la relation qu'avait Clotho et son zanpakuto. Revenir avec une entaille assez profonde et couvert de sang laissait présager une sorte de plaisir sadique d'un côté, et Shin émit un petit rire en se rappelant les fois où sa princesse lui avait demandé de se mutiler pour elle. Faut vraiment pas les laisser faire...

Ca va toi et ton arme ? De ce que tu m'as dit en arrivant m'amuse un peu. Faut croire que nos deux amis ont un quelque chose en commun. Le sadisme. Me trompe-je ?

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Opération d'un cinglé [PV Hayako Shin]   Jeu 29 Jan - 20:38

Les toilettes. Ces abrutis vont aller me nettoyer les toilettes de la onzième pendant trois ans, tous les jours. Non, pas assez. Ils vont devenir les nouveaux sac de frappe de la onzième. Les gratte papier des capitaines. Les préposés à la lessive. Cinq mille tours de Seiretei par jour. Récurer le sol de la Soul Society avec une brosse à dent, chaque jour pendant trois cent ans. Servir de cobaye à la douzième. Servir de cibles à la deuxième division et celle des nécromanciens. Être bannis dans le monde des humains pour dix ans, sans pression spirituelle. Rah, j'arrive pas à trouver un truc bien pour les punir. Juste après qu'il m'ait dit qui l'a renseigné pour ma maîtrise du kido, Shin peut me voir en intense réflexion grâce à mes yeux plissés et à la veine sur mon front.

"Je préfère que ce soit toi plutôt qu'un autre qui ai entendu. Je sais que tu es quelqu'un de droit, et donc que tu ne diras rien. Ce qui me casse les bijoux, c'est qu'ils en parlent. Est-ce que je dit à tout le monde qu'ils se brosse les dents avec la même brosse à dent depuis leur arrivée car chacun croit que c'est la sienne ? Est-ce que je raconte à qui veut l'entendre que parfois, la nuit, ils se réveillent en hurlant parce qu'il ont fait un cauchemar avec une souris ? Je crois pas, non ! J'suis pas connu pour mon kido, et j'aimerais que ça reste ainsi jusqu'au moment propice, là où je pourrais être le plus utile et efficace."

Quand il me dit que sa capitaine a pris son sabre, je change de tronche. Mon visage devient celui du type qui se rend compte qu'il a dit une connerie et ne sait pas comment rattraper le coup. J'veux bien faire beaucoup de choses pour aider quelqu'un. Mais sa capitaine me fou un peu les jetons. Une aura de mystère l'entoure. Et elle a pas l'air sympa. Et c'est la capitaine commandante. Et elle n'est pas dans ce monde. Ca fait beaucoup de choses m'empêchant d'aider Shin.

"Désolé mon gars, mais pour ta cap'tain, faudra que tu te débrouilles. J'veux pas avoir à faire avec elle. Elle me fou les chocottes." J'le laisse mijoter un peu, avant d'enchaîner. "Dès qu'elle revient, tu me l'envoie en colissimo. J'te retrouverai ton zanpa sans soucis. J'ai jamais torturé quelqu'un, mais faut bien un début à tout, pas vrai ?"

Sans attendre, j'me mets à rire. Ma blague est trop drôle pour que je garde mon sérieux une seconde de plus. Moi, torturer quelqu'un ? La capitaine commandante qui plus est ? Pas la moindre chance à l'heure actuelle, non. Si Shin n'a pas compris que je blaguais, il a désormais capté que je blaguais. Puis il me demande comment ça va avec l'autre taré qui me sert d'arme. "La tienne te blesse quand tu t'en sers je crois, et te lie à l'adversaire. Un pouvoir pervers et utile. Moi, j'ai hérité d'un truc bourrin offensif que j'ai transformé en défensif inutile. Ta princesse te donne quelque chose en échange des blessures. A part des cicatrices, mon mental qui se renforce contre lui, Furidamu ne me donne rien. Alors oui, il est sadique. Il m'a tranché juste où il faut pour ne pas m'empêcher de revenir plus tard, ni de combattre. Il m'a humilié en me laissant où il le voulait, quand il le voulait. Je le domine intellectuellement. Mais ça ne sert à rien. Mes techniques ne sont pas assez puissantes. Alors jour après jours, je m'entraîne pour le dépasser. Ca fait trois cent ans que j'essaie d'obtenir le pouvoir ultime. J'y suis presque. Encore un peu et j'aurais enfin son véritable nom. Mais cette ordure refuse de s'ouvrir à moi pour l'instant, pas vrai ?! " En disant la dernière phrase, je sors mon zanpakuto et le regarde méchamment. Il vibre et tombe sur le sol. Trois secondes plus tard, je le ramasse. "Il vit pour tuer, je vie pour protéger. On est absolument pas d'accord, sur aucun des sujets pratiquement. On est opposés. Alors pourquoi les opposés s'attirent ? Comme parfois il me fait la tête et que je ne peux pas compter dessus, j'ai du me débrouiller autrement. Alors j'ai appris le kido. Voilà la véritable raison qui m'a poussé à chercher cet enseignement."

J'ai honte de l'admettre. Mais hélas, je ne suis pas le maître de mon sabre. Pas encore du moins. Il me résiste autant qu'il le peut. Il est fier, sauvage comme un étalon des prairies. Je dois le dompter. J'essaie jour après jour. Mais jusqu'à ce que je trouve la bonne chose à faire, je ne réussirai pas. Ce qui nous empêche de nous accorder, c'est notre mental. Il est les ténèbres, et je suis la lumière. Mentalement, physiquement, tout nous oppose. Notre vision du monde est telle le yin et le yang. J'ai essayé de me mettre à sa place, pour mieux le comprendre. Sans succès. Alors depuis, je médite pour le battre et ainsi obtenir une puissance supérieure que celle que je peux imaginer actuellement.

"Mais dis moi, tu touches ta bille en kido toi, vu ce que t'as fait à Tokyo. Tu veux pas un petit échange rapide, histoire que je connaisse mon niveau ?"

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Opération d'un cinglé [PV Hayako Shin]   Sam 31 Jan - 20:00

Il avait beau être énervé l'Clotho, le médecin n'en avait pas trop grand chose à faire que son secret eut été dévoilé. Garder caché une information aussi cruciale que cela était vraiment un mauvais choix venant du lieutenant de la Treizième. Même s'il n'avait pas voulu aidé quand il su que c'était la Commandante qui avait le zanpakuto de Shin, Clotho était resté dans son coin lorsqu'il parla de son ressenti vis à vis de la Capitaine Kuragari. Elle lui faisait peur, et c'est juste après qu'il déclare la torturer pour avoir des réponse. Haussement de sourcils du médecin. Blague ou non, venant de son homologue c'est pas trop trop drôle. Se moquer d'une personne pourquoi pas, mais pas de la supérieure de Shin. Ca non.

En d'autres circonstances, ta blague aurait été amusante. Mais en ce moment c'est pas trop trop le moment d'en rire. Je te rappelle qu'elle n'est toujours pas revenue de son voyage. Bien tenté par contre.

Ensuite il s'attaqua aux problèmes de leurs zanpakuto respectifs. Et d'après les dires de son collègue gradé, le sien s'était vengé d'une bien belle manière. Pour le médecin, cela n'avait rien de sadique ni de quoi que ce soit d'autres. Il l'avait dit lui même juste avant dans son discours. "j'ai transformé un truc bourrin offensif en défense inutile." Tout était dit, et pas la peine de chercher bien loin. Son trancheur d'âme ne voulait clairement pas servir de bouclier, et se complaisait parfaitement dans son rôle d'épée. Clotho ajouta qu'il était en pleine préparation pour obtenir le bankai. Enfin, ca faisait plus de trois cent ans qu'il essayait. C'était même à cause de ses nombreux échecs qu'il s'était lancé dans l'apprentissage du Kido. Lui qui avait dit que c'était pour les lâches, il s'était bien rattrapé en faisant ce coup là.

Ca viendra pour toi et ton zanpakuto. Même si j'ai une relation assez spéciale avec le mien, on est pas trop en accord lorsqu'il s'agit de se battre. Ca prend du temps à établir ce genre de choses.

Ouais, parfois il se demandait s'il n'était pas un privilégié niveau relationnel avec son zanpakuto. Toutefois, les résultats n'étaient pas là et la Mère rouge avait mis fin à cette mascarade en les séparant l'un de l'autre. Shin devait faire des efforts de son côté tandis que sa dulcinée était en redressement. Et pourtant, il avait fait l'escale sur terre avec Clotho, Seito et la capitaine Ukitake. S'en était bien sorti en plus, le bougre. Ce que le compère Clotho remarqua et lui proposa un échange rapide dans le but de connaître son niveau. Pourquoi pas, pensa Shin, ca rattraperait le combat médiocre que les deux avaient disputé lors de leur première rencontre. Motivé, d'un grand sourire, le garçon répondit par l'affirmative et préféra aller dans un endroit plus apte. Une fois arrivé, le médecin tendit la main à son collègue et l'invita à commencer.

Allez-y. Ouvrez donc.

L'occasion pour lui de voir aussi les progrès qu'il avait fait. Histoire de savoir s'il serait bientôt apte à pouvoir récupérer à nouveau sa dulcinée. Plus que jamais il avait besoin d'elle, mais elle était si loin...

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Opération d'un cinglé [PV Hayako Shin]   Dim 1 Fév - 20:16

Ouais, bon, j'avoue. Ma blague était nul à chier, et encore. De mauvais, certes. Puis il essaie de me rassurer quant à ma relation avec Furidamu. Le truc basique à dire, et qui fait plus mensonge que réalité. Un truc bateau du genre "ne t'inquiètes pas, ça ira" alors qu'on pisse le sang et qu'on commence à avoir froid. Le même genre de mensonge qu'on dit quand on est au pied du mur, pris sur le fait par les parents de son petit copain "non non, j'suis tombé dedans, c'est tout, j'vous le jure". Ensuite, il accepte le petit duel, nous entraîne ailleurs. Une fois arrivé, il me propose de commencer. Je sifflote un peu pour détendre l'atmosphère. Je repense à Tokyo, et aux sorts que Shin a utilisé. C'est clairement un maître en kido lui aussi. Ce qui signifie qu'on maîtrise tous les deux les sorts jusqu'au quatre vingt sans incantations et qu'on a besoin des incantations pour les autres. A moins qu'il ne soit encore meilleur que moi dans ce domaine ... Possible. On va vite le savoir, quoi qu'il arrive. On risque d'utiliser les mêmes sorts. Heureusement que le kido se compose de cent quatre vingt dix huit sorts, on peut varier les choses. Ce n'est pas tant leur puissance individuelle qui compte mais leur utilisation globale. Et vu les efforts que j'ai fournis jusqu'à aujourd'hui en kido, je me fais dominer sur ce plan. J'ai beau avoir appris à m'en servir, ça ne signifie pas que j'aime m'en servir. Et en cela réside toute la subtilité de la chose.

"Soit, comme tu veux. Mais on utilise juste le kido, d'accord ? Mais je dois te prévenir que certaines techniques sont encore en élaboration, alors j'espère que tu ne m'en voudra pas trop si je fais exploser la salle." Il répond par l'affirmative. J'attends qu'il soit prêt pour commencer. "Alors c'est parti !"

Je lance mon premier kido, tout frais. Un bakudo. Un sort que j'ai inventé il y a de cela quelques jours et dont j'ai hâte de tester l'efficacité. Aussitôt, des marques prennent formes sur mes mains et mes bras. Des lignes qui peuvent sembler aléatoires à n'importe qui, mais que je suis le seul à pouvoir déchiffrer. Les tatouages représentent mon état mental. Ils sont noirs actuellement, ce qui signifie que je combat, mais sans ardeur. Je récite ensuite rapidement une incantation.

« Symboles de la vérité, marques du passage du Monde, trous au cœur de la nuit, percez cet ennemi, suspendez le dans le Temps. »

Huit petits points noirs apparaissent autour de Shin. Ils grossissent rapidement jusqu'à atteindre la taille d'un ballon de football et se mettent à le paralyser tandis qu'un neuvième apparaît juste dans la poitrine du shinigami. Je n'ai jamais su si ce bakudo fait vraiment souffrir ou si c'est juste quelque chose que l'on dit comme ça. J'espère que Shin ne m'en voudra pas trop de tout ça. Sans attendre, je poursuis. « Étoiles du matin, empalés sur le sol, bénie par la Mère-Terre, énoncez votre verdict, rendez la justice. » Six bâtons lumineux apparaissent dans mes mains. Je les lance droit vers Shin. Dès cet instant, je me mets à courir droit vers lui. Ils se plantent autour de lui. Dès qu'ils entrent dans le sol, le vice capitaine de la quatrième division peut sentir son corps s'alourdir. Il est facile pour lui de déduire que les bâtons en sont à l'origine. Les tatouages sur mes mains commencent à devenir dorés, signe que je fais une activité qui me plait et me libère. Je lance mon kido suivant. Un nouvel hado, également. L'un des plus puissants dont je dispose actuellement.

« Serre noires de la nuit doublées d'écarlate, nobles élément de l'enfer, puissiez-vous pardonner. La raison est manquante, le destin est figé. Sphères sombres de l'Intemporel, percez l'arrogance, et détruisez l'indifférence. »

Des flammes noires apparaissent dans ma main droite. J'arrête ma course un mètre avant de rentrer dans le périmètre maudit par ma technique qui multiplie par trois la gravité dans la zone désignée. Les flammes noires crépitent tandis qu'elles prennent désormais la forme d'une petite boule au creux de ma main. Elle a la taille d'une balle de golf, mais en noires avec une toute petite pointe de rouge. Je la serre dans mon poing pour concentrer sa puissance destructrice, puis je balance le tout droit sur Shin. Je me recule rapidement pour éviter d'être pris dans mon attaque. Dès lors, je suis incapable de dire ce qui se passe devant moi. Je ferme les yeux tellement la lumière est absorbée par ma technique. Je ne sais pas si Shin a réussit à se libérer de mes techniques d'emprisonnement ou non. J'espère sincèrement pour lui. Mais c'est un excellent médecin. Donc même s'il se les ai pris directement, il devrait pouvoir se soigner sans trop de soucis. Je me recule en attendant que le pilier d'énergie disparaisse.

Spoiler:
 

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Opération d'un cinglé [PV Hayako Shin]   Lun 2 Fév - 20:39

Et bien, le petit match commence donc. Clotho active un premier sort, sans formule d'invocation. Rien ne se passe sur le moment, juste des tatouages sur ses bras et ses mains qui apparaissent. Une sorte de rituel vaudou ou quelque chose dans le genre sans doute. En tout cas, il ne perd pas de temps car déjà les huit trous noirs du Kuyo Shibari se placent tout autour du médecin. Immobilisation prévue donc, ce qui veut dire que forcément un sort d'attaque va suivre. Chercher à s'en extraire, ou se laisser prendre au jeu ? Difficile décision qu'il doit prendre, et vite. Finalement, il se décide à user d'un shunpo pour s'extraire de la technique, se faisant surprendre par quelque chose qu'il avait cru inutile. Encore une faute de jugement, le sort activé juste avant est bien un petit boost. Pas trop grave en soi, au moins comme ça le médecin est fixé. S'ensuivit une averse de bâtons servant à délimiter une zone dans laquelle il devait se contenter de rester. Très bien, le garçon ne comptait pas bouger davantage.

Pourquoi vouloir me conserver içi ? Avez vous des plans pour moi ?

Et en effet, l'offensive se poursuit. Une petite sphère d'énergie noire est balancée des mains du Lieutenant de la Treizième. Se contenter du visuel serait une erreur, suffit de regarder le sort d'entrave rendu suffisamment puissant pour le blesser même que partiellement. Restant immobile, le shinigami efface peu à peu sa présence et s'extirpe de ce confinement aménagé par son adversaire. Frappant ses mains l'une contre l'autre, le garçon fait apparaitre cinq piliers tout autour de lui pour contenir le maximum de l'explosion de l'orbe noire constituée de flammes. C'était un des sorts qu'il affectionnait bien car il n'était ni trop couteux ni long à préparer. Le souffle de l'explosion envoya le shinigami quelques mètres plus loin, se cognant sur la paroi extérieure de la barrière mise en place précédemment.


Et bien, en voilà des manières !

Se frottant la tête, le médecin laissa échapper un sourire amusé.

Je vois que nous avons chacun progressé depuis le temps.

Il savait que Clotho avait fait des progrès, mais pas à ce point là. Peut être fallait il augmenter lui aussi son niveau.Progressivement, histoire de ne pas le brusquer. Shin était trop gentil aujourd'hui, et c'était là son principal défaut lorsqu'un combat amical avait lieu. Il savait qu'il pouvait perdre à tout instant, mais toujours sa bonne humeur refaisait surface. Un peu trop confiant sans doute. La fumée achevant de s'évaporer des ruines des piliers lui permit de faire feu immédiatement en direction de Clotho. Ca n'était pas réellement dangereux en soi, mais le médecin préservait son énergie pour plus tard. Qui sait ce que l'autre cachait encore dans ses poches.

Spoiler:
 

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Opération d'un cinglé [PV Hayako Shin]   Mar 3 Fév - 11:36

Il me demande si j'ai des plans pour lui. Bien sûr que oui. J'ai toujours des plans pour tout le monde, dans ma tête. Mais de là à lui révéler, je ne crois pas. Alors je me contente de sourire. Il se sort de mes entraves avec des shunpos et se protège de ma technique avec un bakudo inférieur. Il me parle alors qu'il est encore enfumé par la destruction de son kido par le mien. Des flammes bleues, que j'évalue être celle d'un sokatsui foncent vers moi après être sorti de la dite fumée. Je n'attends pas que ça arrive sur moi. J'utilise un shunpo, aussi rapide que possible pour me retrouver devant mon adversaire. Le fait qu'il ai parlé m'a aidé à le localiser. Sans délai, d'un geste de la main, je lance un Tenran, sans incantation. Si j'ai bien calculé mon coup, Shin, qui est juste devant moi, doit se prendre cette tornade de plein fouet. Mais je n'arrête pas là, ça serait trop simple. Je lance un double sort. Un premier Soren sokatsui de la main droite. Une seconde plus tard, un second Soren sokatsui de la main gauche, tout en gardant le droit activé. Le bruit des flammes couvrant ma voix, je lance l'incantation de mon kido. Je stoppe le soren sokatsui de la main droite dans laquelle apparaissent les flammes que Shin a déjà testé. Yami no Shakkaho. Elles se transforment en boule que je lance sur mon adversaire, sans délai Devant esquivé à la fois le Tenran et le double soren sokatsui, le fait qu'il parvienne et échapper à ma technique est peu probable. Mais même si c'est peu probable, ça reste possible. Alors je recule pour échapper à ma technique et admirer le spectacle lorsque le noir de mon attaque envahit les lieux en explosant sous la forme d'un pilier. La fumée envahit très rapidement la zone de l'affrontement.

"Tu devrais être habitué depuis le temps. Je n'ai aucune manière. Dis moi, t'en penses quoi de mon sort ? Il est tout nouveau, encore en perfectionnement. Je sais que j'dois encore trouver avec quoi le combiner pour augmenter son potentiel destructeur, mais j'ai du mal à le maîtriser. C'est qu'il est puissant quand même ..."

Non, vous ne rêvez pas. Je suis bien en train de demander à mon adversaire comment rendre ma technique encore plus dangereuse. Je la combine souvent avec deux techniques d'immobilisation, histoire que l'adversaire ne puisse pas s'en défaire. Mais là, Shin a bien réussit à éviter la plus grande partie de l'attaque. Et il n'a même pas la puissance d'un capitaine. Alors si jamais je dois affronter Krow maintenant, je suis foutu. Parce que le Kenpachi se fou des dégâts encaissés. Il frappe fort dès le début, comme moi. Et si mon attaque peut me donner un répit pour souffler, face à lui, ça ne sera jamais assez. Il me faut un truc encore plus puissant. Un truc capable de faire reculer même le Kenpachi.
"Tu crois qu'il y a moyen que ça ralentisse Krow ou pas du tout ? Parce que j'dois le recombattre bientôt. Mais j'suis pas encore prêt. J'ai aucune chance actuellement. Alors j'veux trouver un truc qui soit capable de ... de le ralentir, de le stopper voire même de le blesser. Parce que si je parviens à blesser un type comme lui ... J'pourrais blesser mes ennemis."


Spoiler:
 

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Opération d'un cinglé [PV Hayako Shin]   Mar 3 Fév - 17:38

Esquiver le Sõkatsui pour se rapprocher du garçon. Pas une grande chose mais cela montre qu'il a su tirer avantage de la fumée et l'aider à le localiser. Une bourrasque se lève d'un coup, chassant les derniers débrits de la défense employée juste avant et repoussant la fumée. Petit shunpo du médecin pour éviter de se prendre un vent, puis une première manœuvre pour encaisser le moins possible du double Soren Sõkatsui. D'abord, il met en place une de ses dernières barrières qu'il a eu le temps de mettre en place entre deux dossiers à remplir. Pas trop trop solide, mais qui est amplement suffisante pour diminuer la puissance du premier tir, et encaisse le différentiel.
Le deuxième tir est encaissé de plein fouet, le lieutenant préfère se concentrer pleinement sur la prochaine offensive.

Passant sa main valide sur la plaie afin de se soigner efficacement, le médecin passe ensuite sa même main au niveau de sa bouche pour balayer le sang qui a commencé à couler. Heureusement qu'il ne s'agit que d'un simple combat, sinon l'ami Clotho serait dans de beaux draps. C'est bien beau de balancer des techniques de hauts niveau en essayant différentes combinaisons, mais il ne faut oublier que l'ennemi en face n'attendra pas sagement que l'autre ait fini pour lancer son assaut. Au moins, il n'a pas attendu pour balancer la même technique utilisée lors de l'offensive précédente. Ca ne laisse pas de temps pour souffler, et oblige à choisir rapidement. Voilà pourquoi Shin a jugé bon de se prémunir d'un des deux rayons énergétique. Voir ce que l'autre lui réserve avant de prendre une décision finale, ne pas se faire avoir par le manque de temps donc.
Crachant un mince filet de sang, le médecin éclate de rire. C'est vrai que Clotho n'a aucune manière, et cela depuis leur première rencontre. Toutefois, il faut lui rappeler qu'une mauvaise gestion de l'énergie le conduit tout droit à sa perte. En y regardant bien, Shin n'a pas lancé le moindre assaut, mis à part le Sõkatsui. Il aurait bien pu poursuivre en balançant un énième kido, mais le garçon juge inutile puisque c'est son patient qui s'exerce. Trouver des combinaisons avec la multitude de sorts que présente les arts du Kido, c'est assez facile pour lui. Surtout pour placer son sort de kidô "ultime". Encore moins pour celui que veut affronter Clotho, à savoir Krow. Deux styles bien différents, donc quelques trucs à changer niveau approche.

Ayant affronté Krow à quelques reprises, c'est pas du tout le même genre de défense dont je me suis servi. Suffit que tu lui laisses une petite brêche et tu finiras accroché comme porte serviette. T'as encore un peu de temps pour perfectionner ton approche, et fait gaffe à ton niveau d'énergie. Je sais que là t'as voulu tester plein de choses, mais pense aussi à ta défense. L'attaque c'est bien, mais il suffit que ton adversaire bloque la tienne et t'es à sa merci. - passe une main dans ses cheveux - Doutes tu à ce point de tes capacités pour affirmer cela ? Parce que dire "si je blesse le kenpachi, je peux blesser n'importe qui", c'est assez grave compte tenu de ta situation...

S'il se mettait à douter maintenant, que se passerait il si jamais il se passait quelque chose à la Onzième division qui oblige Krow à quitter son poste ? Clotho deviendrait un mollusque et se laisserait sombrer dans les abysses ? Ca serait dommage. M'enfin, il est assez grand pour décider ce qui est bien ou pas.

Spoiler:
 

_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Opération d'un cinglé [PV Hayako Shin]   Mar 3 Fév - 23:45

Shin encaisse. Shin contre. Shin balance du kido. Shin se soigne. Shin triche. On avait dit que du kido. Les soins, c'est pas du kido dans cette réalité. Mais je ne lui en veux pas. J'ai foncé tête baissée dès le départ. J'ai déployé toute ma puissance dès le début du duel, sans attendre. Certains préfèrent y aller lentement, progressivement. Bah c'est pas mon cas. J'aime quand c'est rapide. En combat, j'aime balance la sauce dès le début, quitte à être finit en deux tours. Mais Shin prend quand même la peine de me répondre, avec sa vision des choses. Une vision simpliste, mais non moins réaliste.

"Ouais, mais là, ma défense je m'en fou complètement. J'ai passé ma vie sur la défensive, à défendre encore et toujours. Là, j'ai juste envie de lâcher prise et de foncer vers l'adversaire. Pas tête baissée, bien entendu. Mais je veux juste sentir le contact de ma peau contre la sienne, mes attaques contre sa défense. La défense, ça va un temps. Mais c'est pas avec ça qu'on gagne un combat. Tu savais que pendant mes trois cent années au service de la Soul Society, j'ai jamais encaissé énormément de dégâts ? Les plus gros ont été contre Mayuri, à Karakura, puis contre Shinjiro. Ensuite j'ai eut l'accrochage avec un reaper. Sinon, j'ai jamais pris grand chose. J'esquive, je bloque, je contre, je la joue sécurité. Je dois améliorer mon attaque, et apprendre à encaisser des coups. Même des coups puissants. Surtout, des coups puissants."

Vlà que j'lui dis pourquoi je ne fais qu'attaquer sans même penser à la défense. "Je sais à quel point Krow peut être puissant. Il m'a latté deux fois. Et sans trop de mal. Ce qui me fait dire que la puissance entre nous est bien trop grande. Il est passé capitaine. Ca signifie qu'il a encore progressé et qu'on le reconnait. Il a pris la place de Shinjiro. Il est devenu le Kenpachi. Et j'ai toujours voulu entrer dans la onzième division pour affronter cet homme. Celui à la tête de la division des combattants du Gotei 13. Mais tant que je ne serais pas à la hauteur de mes attentes, je ne pourrais le battre. J'ai à peine tenu cinq minutes face à lui. Je sais que je me fou des objectifs monstres. Mais nos adversaires sont au moins aussi puissants. Je dois apprendre à frapper des types comme lui. A me faire frapper par des types comme lui. Je dois développer des techniques plus puissantes, plus dangereuses. C'est le seul moyen pour un type comme moi de pouvoir, un jour, affronter un de ces types et en sortir la tête haute. Je ne demande pas de gagner. Simplement de m'améliorer, qu'on m'explique ce que je fais mal et comment l'améliorer."

Les choses changent. Je change. Le monde entier change. D'habitude, je la joue défensive, sécuritaire, esquive et contre. Je pensais pas qu'attaquer me ferait sentir comme ça. Mais bordel ça fait du bien ! Comme je vais bientôt cesser d'être vice capitaine, je devrais pouvoir me lâcher un peu plus, à tous les niveaux. Et j'attends ça avec impatience. J'espère pouvoir tester le deux contre un, bientôt.

Surprise !!!!!:
 

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Opération d'un cinglé [PV Hayako Shin]   Jeu 5 Fév - 16:13

Ce que Shin a remarqué pendant le combat, c'est que Clotho a changé sa manière de faire. De leur premier combat, il n'existe plus rien de celui qui l'avait combattu. S'il se servait principalement de son zanpakuto au début, maintenant le kido a prit le pas sur son trancheur. Un revirement de stratégie assez étrange, quand on voit que le lieutenant de la Treizième comptait tellement sur ses propres pouvoirs. Peut être avait il prit conscience que sa force seule ne suffirait pas, et que se consacrer aux arts du Kido l'aiderait dans sa quête de puissance. Il disait en avoir assez de se défendre, voilà pourquoi cet acharnement à placer toutes ses offensives en esquivant simplement la seule attaque que le médecin eut lancé.

Je vois où tu veux en venir. J'ai moi même affronté Krow, et la dernière était en duo avec la vice capitaine Arisu de la Neuvième. Certes, on avait l'avantage du nombre, mais quelques accrochages ont eut lieu. Insuffisants néanmoins pour nous gêner dans le combat. Par chance, j'ai eu de très bons professeurs pour me permettre d'atteindre un tel niveau.

Par très bons professeurs, il faisait allusion à chacune des personnes avec qui le garçon avait croisé le fer. Des Reapers aux shinigamis des autres divisions, le médecin avait été très actif concernant ses capacités. Son style de combat avait lui aussi évolué, surtout depuis sa privation de zanpakutpo, en quelque chose de défensif, faisant de lui un bon support pour ses alliés. Il fallait que maintenant il se concentre sur l'aspect offensif, et il comptait bien s'en occuper une fois sa dulcinée récupérée. Enfin, c'était dans le programme.

Cela dit, je comprend pas trop votre démarche avec le kido. Vous qui sembliez si fier d'user des pouvoirs de votre arme la dernière fois, pourquoi un tel revirement dans vos plans ? Est ce là un choix de votre part ?

Ca allait être là sa dernière question, car déjà son devoir le rappelait à l'ordre. La paperasse, le meilleur ami de chaque shinigami à ce jour. Époussetant sa tenue, le médecin invita le lieutenant Clotho à le suivre pour retourner à son bureau. Sur le trajet retour ils pourraient finir leur conversation, et récupérer toute l'énergie mise à profit juste avant. Un peu de repos pour le patient lui ferait le plus grand bien, surtout pour ce qu'il avait ramené en venant là. Son épaule devait lui faire un chouïa mal, si ce n'est qu'après avoir trop utilisé de sorts. L'effet secondaire des anti douleurs devait avoir complétement disparu, et ce n'était pas plus mal. Shin lui ferait une ordonnance pour éviter qu'il ait à faire face de nouveau à ce genre de problème, en prévention. Connaissant un peu son homologue de la Treizième, ca n'allait pas être la dernière fois que les deux allaient se croiser.


_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Opération d'un cinglé [PV Hayako Shin]   Mer 11 Fév - 15:53

"Un choix ? Pas vraiment. Un besoin, oui."

Que puis-je rajouter pour expliquer ça ? La blessure au niveau de mon épaule parle d'elle même. Elle me lance de plus en plus maintenant. Dès que j'arrête une chose sur laquelle je me suis concentré comme un malade et qui m'a fait oublier la douleur, quand cette chose est terminée et que toute mon attention est dispersée, la douleur revient avec des copines à elle appelé souffrance, dans-ta-gueule-fallait-pas-chercher-ton-arme et aie-ça-mère-ça-fait-mal.

"Comme beaucoup de shinigamis, j'aime la polyvalence. Avant, je me reposais beaucoup sur mon zanpakuto et ses pouvoirs. Mais depuis un certain duel, j'ai compris que sans mon arme, je n'étais rien. Il suffisait à mon adversaire de me désarmer ou de briser mon zanpakuto pour que je sois aussi fort qu'un nouveau né. Or, on ne peut se permettre ce genre de situation. Un shinigami, et un vice capitaine encore plus, doit rester fort dans toutes les situations face auxquelles il est confronté. Donc même si on me désarme, à présent, je peux non seulement me défendre mais également riposter avec le kido. Et je peux faire des dégâts impressionnants si l'on n'y prend pas garde. Et puis c'est la seule chose que je peux renforcer sans que ça ne renforce mon zanpakuto. C'est la seule chose qui peut me permettre de le battre une fois pour toute."

Voilà pourquoi j'ai utilisé le kido. Mais ça ne m'empêche pas, bien sûr, d'utiliser mon arme. Et bientôt, d'utiliser autre chose de tout aussi puissant. Et en combo, ça peut faire mal. Utiliser des sorts de haut niveau en kido avec le pouvoir de mon zanpakuto .. ça crée des combinaisons sympa. Faut juste les trouver. J'enlève également la poussière de ma tenue et essaie de frotter le sang.

"Et avec ce que j'ai prévu d'entraîner, je pourrais battre Krow à son propre jeu." Un sourire apparait à la commissure de mes lèvres. J'en dis pas plus, j'en dit pas moins. Mais j'ai hâte de recroiser le capitaine de la onzième division en combat. J'avais pas le kido la dernière fois. Cette fois, ça sera différent. Je pourrais lui résister, même sans mon arme. Et même sans kido j'espère. Pendant qu'on a parlé, on est retourné dans son bureau. "Bien. Je te remercie pour cet après midi. C'était divertissant. Maintenant, mon lit m'appelle pour faire une sieste, après avoir pris quelques antalgiques." Ma voix traîne, faisant comprendre au médecin que j'aurais besoin d'une prescription.

_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho

avatar
Rang : Capitaine de la Quatre

Messages : 525
MessageSujet: Re: Opération d'un cinglé [PV Hayako Shin]   Mer 11 Fév - 18:30

Voilà donc la raison qu'à le Lieutenant de la Treizième pour justifier son utilisation aux arts nécromants. Un choix comme un autre, ce à quoi Shin ne peut s'empêcher d'y trouver là une certaine pointe d'égoïsme. Si lui s'était mis au kido, c'était seulement pour palier à son absence d'arme et sa très piètre connaissance de sa douce lorsqu'il la possédait encore. Comment Clotho pouvait juger sa méthode comme un besoin ? N'y voyait il juste un moyen d'atteindre cette polyvalence que beaucoup cherchaient, et pour battre Krow ? Une fois ces objectifs remplis, que ferait il ? Décidément, cet homme était une énigme quelques fois.

Soit, ca se tiens. Moi qui me suis renforcé pour justement combler ma faiblesse avec mon zanpakuto, je ne pensais en aucun cas que vous aviez un peu les mêmes raisons. Doutiez vous du potentiel de votre arme au point de vous renforcer vous même ?

Juste avec le combat qu'ils venaient de livrer, cela avait conforté l'avis du lieutenant sur la question. Même s'il affirmerait le contraire, en aucun cas Shin ne le jugerait là dessus. Chacun est libre de faire ce qui lui plait après tout. Mais en ce qui concerne le médecin, jamais il ne douterait un seul instant des capacités de son zanpakuto. Même si elle se montre bien désobligeante par moment, elle reste un allié de poids. Bien sur, ils allaient devoir travailler ensemble afin de développer plus que de simples relations. Le zanpakuto est l'arme du shinigami et le seul moyen d'évoluer de façon hiérarchique. Il exite des exceptions, ensuite reste le choix du personnage ciblé.

Soit, je respecte votre choix. Venez par là, j'vais vous faire un papier pour vos médicaments à prendre.

Un formulaire rempli puis signé de sa main, Shin lui fit passer et l'accompagna jusqu'à la sortie de son bureau avant de retourner s'asseoir pour réfléchir un peu à ce qui venait de se dire. Clotho avait toujours eu un train d'avance sur lui en ce qui concerne le domaine des armes. Même si côté relationnel ce n'est pas gagné, il a quand même accès à son monde intérieur et se permet même d'échanger ses opinons avec son faucheur d'âme. Et ca énervait beaucoup le bras droit de la Kuragari. Il voulait absolument montrer à tous qu'il pouvait être comme eux, de ressembler à un vrai shinigami. Gagner un peu de respect. Brillant médecin, d'accord. Mais à quoi bon ? Qu'est ce que cela lui faisait gagner envers les autres à part un rôle de soutien ? Le Kido avait beau avoir plusieurs formes de combinaisons, il en restait limité sur certains points. Et comme l'avait si bien dit la personne de Clotho, un shinigami se devait d'être polyvalent. Le Kido était une des marches à franchir pour y parvenir, mais maitriser son arme en était également une. Donc quoi qu'il arrive, il se devait de franchir les deux. Encore fallait il qu'il récupère son arme. Et vu que la Capitaine Commandante était dans le monde des humains, il dut s'armer de patience. Un jour viendra où Kimagurenai lui reviendrait. Et ca annoncerait quelque chose de grand, un grand changement...


_________________
~Shin by Lies~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2102-hayako-shin#17520

avatar
Rang : Vice capitaine de la 8ème division

Messages : 334
MessageSujet: Re: Opération d'un cinglé [PV Hayako Shin]   Mer 11 Fév - 22:47

Les propos de Shin me vexent un peu. Il semble penser que je trouve mon zanpakuto trop faible pour ma personne. En réalité, c'est tout l'inverse. Je repense à tout ce que j'ai traversé avec mon sabre. L'académie, l'apprentissage, la treizième, les combats, le Rukongaï, la terreur, la mort, la vie.

" Je n'ai jamais douté de Furidamu. Même s'il ne m'aime pas, il m'aide. Il me soutient, me prête sa force en cas de besoin, et me sauve la vie. Si j'ai voulu me renforcer, c'est pour réduire la différence de puissance entre lui et moi. Mon zanpakuto est plus puissant que moi, dans mon monde intérieur. Je me dois d'être au moins son égal. Pas en tant que maître, mais en tant que partenaire. Et ça m'a pris trois cent ans pour comprendre ça ... "

Je souris. Un sourire de dépit parce que je me rends compte que je suis con. J'pense être super intelligent, et bah non. Même pas. Dans l'mur Robert ! Grâce à toutes les personnes que j'ai rencontré jusqu'à présent, grâce à toutes les rencontres que j'ai fait, tous les combats que j'ai livré, toutes les observations que j'ai faite, j'ai compris. J'ai enfin compris. C'est pas grand chose. Rien même pour beaucoup. Mais pour moi, ça signifie le Monde. Shin m'a aidé à comprendre cela. Sa relation avec son zanpakuto est spéciale si ma mémoire est bonne, puisqu'elle le domine. Le mien essaie. Il frappe ma conscience, il piétine mon esprit, mais ma volonté reste intacte. Je reste le maître de moi même, et personne ne me contrôle. Le vice capitaine de la quatrième me tend un papier et m'accompagne à la porte. Juste avant qu'elle ne se ferme, je lâche un " La capitaine a de la chance d'avoir un lieutenant pareil. "

Je repars de son bureau en traînant mon bras qui me semble plus qu'inerte que vivant. Seule la douleur me fait me souvenir qu'il est encore là. Je m'arrête à l'infirmerie prendre les cachets que Shin m'a prescrit, puis je rentre à la treizième. J'ai un peu de repos à prendre.



_________________
Si je ne réponds pas sous 7 jours, MP moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2155-clotho
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Opération d'un cinglé [PV Hayako Shin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Opération d'un cinglé [PV Hayako Shin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hayako Shin
» Dans les pas d'Anfal (ft. Hayako Shin)
» Petits cadeaux entre voisins. [Hayako Shin]
» tuto haradrim, opération désert
» Salle d'opération section civile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Soul Society :: Seireitei-