AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Entre Cafard et Psychopathe. [Pv : Kafar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Entre Cafard et Psychopathe. [Pv : Kafar]   Dim 22 Fév - 15:07

2010. Une année particulière pour le jeune fullbringer, celle-ci étant marquée par la découverte d'un nouveau pays, le Japon. Tout droit arrivé d'Europe, où il a passé ces dernières années en tant que fugitif, sa fragilité mentale et son pouvoir faisait de lui un dangereux criminel pour les autorités. La liste de ses crimes s'agrandit au fil des pays qu'il traverse, semant la mort et causant d'innombrables dommages matérielles, laissant les forces de l'ordre impuissante. Affronter un humain capable de contrer les balles d'armes à feu, de survivre à des tirs de roquettes ou des déflagrations de grenades, ils n'ont jamais connu cela auparavant. Le pire étant la puissance destructrice qu'il déploie dans ses assauts irréalistes. La terre gronde, tremble, se fissure. La roche elle-même s'anime, détruit, martèle, tue. Le tout se terminant inlassablement par cette scène digne d'un film d'action, le fugitif se tient au centre des ruines, dépouilles et carcasses de véhicules dont il est les responsable. Il nargue le monde d'un rire gras, bras tendus vers les cieux, en direction des dieux dont il semble être la progéniture.

Il n'en est rien. Bien loin de la divinité, le malfrat qui sévit et échappe à la justice n'est autre que Kichigai Ganryu, ivre de son pouvoir et la supériorité qui lui est offerte sur la race humaine. Ce soudain changement de continent s'est opéré de son propre chef, l'Europe ne l'intéressant plus, le désire de retourner sur sa terre natale le prenant s'y fort aux tripes qu'il ne pu y résister. Du moins, ce qu'il imaginait être depuis toujours la terre sur laquelle il avait grandit. Aussi loin qu'il s'en souvienne, toute son enfance le rattachait au Japon, et plus particulièrement la ville de Karakura. Le traumatisme subi à la mort tragique de sa mère ayant eu des effets dévastateurs sur lui, sa mémoire lui faisait cruellement défaut. L'avant Karakura, il n'en conservait aujourd'hui aucun souvenir. Tout comme de la femme qui lui avait donné vie. D'elle, il ne conserve qu'une figurine en pierre, catalyseur du pouvoir qui l'habite. La roche.

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !

Un cri d'effroi. Un hurlement à la mort, torturé par une douleur insoutenable. Quelqu'un à des ennuis. Le Fléau localise sans mal la position du malheureux, et fonce d'un trait de lumière, curieux. La douce mélodie d'une âme en proie à la souffrance, la perspective d'une vision d'horreur, macabre, l'ensemble guide sa conduite. Le rend fou, l'abreuve de folie, accentue les battements de son coeur et décuple son excitation. Il se sent vivant et pour rien au monde ne voudrait se soustraire à une telle expérience. Alors il fonce, un mélange d'impatience et d'euphorie lisible sur son faciès. Animé d'un intérêt malsain, celui d'assister à une mise à mort, d'y apporter son soutien, qui sait. Il arrive finalement sur les lieux, ricannant, tremblant, exposant au monde un sourire sadique. Il n'a pas besoin de chercher, l'odeur du sang guide ses yeux. Une quinzaine de mètres plus loin, une femme gisant sur le bitume, dans une mare d'hémoglobines, le bas du corps déchiré de manière barbare, sauvage. Spectacle ravissant à ses yeux, il frémit, pousse un cri d'exaltation, se rapproche lentement de la dépouille.

De crainte oui, mais de souiller la beauté de la scène. Finalement, la tentation devenant trop intense, trop forte, il va jusqu'à entrer en contact avec la victime. Plonge ses mains dans le sang, pour mieux s'étaler le tout sur le visage, irradiant de joie.

_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506

avatar
Rang : Vasto Lorde

Messages : 511
MessageSujet: Re: Entre Cafard et Psychopathe. [Pv : Kafar]   Lun 9 Mar - 0:39

Difficiles habitudes à prendre, combinées au besoin de prendre conscience de sa nouvelle force, de sa nouvelle Psyché. Il y a maintenant quelques semaines de cela, celui qui était jusqu'ici un énorme Adjuchas à l’apparence d'un insecte rampant totalement difforme, à l'intellect aussi peu développé que l'est son instinct ; devint un colossale être bipède à la silhouette humanoïde, gardant tout de même de vagues vestiges de son ancienne forme. Il devint un Vasto Lorde. Un seigneur du Yermo. Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, cette nouvelle puissance s'était retrouvée précédée de nouvelles capacités intellectuelles, plus développés que ce celles qu'il avait jusqu'ici possédé en tant qu'Hollow. Cette boule d'instinct, de rage et de faim incapable de toute réfléxion était désormais capable de parole, de compréhension, d'analyse, de stratégie. Et s'il avait du mal à se faire à tout ces changements si soudains, il s'en sortait tout de même relativement bien. Déjà à l'époque, il avait fait le choix de feinter en premier lieu la débilité profonde face à ses vis-à-vis. Jouer ce rôle du monstre de puissance sans cervelle, se contentant de tout dévorer sur son passage, puis décider si oui ou non les personnes qui lui faisaient face méritaient qu'il brise ce masque, pour révéler son vrai visage. Le premier test étant bien sûr de survivre à ses assauts.

C'est avec cette logique que l'insecte se rendit sur Terre, pour la première fois depuis des années. Avec cette logique, et un appétit à toute épreuve. Si la nécessité de se nourrir avait disparue dans le processus, l'envie, le goût pour la chair, eux, étaient toujours là. Il ne trouverait nul endroit plus propice à assouvir ses pulsions que Karakura, centre des affaires spirituelles sur Terre du moment. Prolifération de Hollows, Humains à fort potentiel spirituel et autres bizarreries méritant plus ou moins son intention. Et aussi, un paysage qui diffère de l'éternel sable du Yermo. Un peu de changement ne ferait pas de mal au géant, car avec son nouvel intellect était apparu de nouveaux besoins, tel que celui de combler l'ennui.

Un garganta s'ouvre, puis se referme aussi vite, laissant auparavant s'échapper une gigantesque silhouette couleur nuit, se mélant parfaitement à l'environnement, en ce Lundi 12 Juin, Minuit tapante. Autour de lui, une banlieue résidentielle. De celles que l'on devine calmes et bien fréquentées, mais aussi et surtout de celles qui présentent un décor de scène de fait divers sanglant. Un petit coin calme, mal éclairé, peu fréquenté. Tout le monde est là, endormi, les yeux fermés, tandis que les premières gouttes depuis tombent.

Lui. Il ne dort pas. Il est là, à arpenter les ruelles. à scruter les environs, en traque. Les écoutilles grandes ouvertes, les yeux qui balaient la zone, les sens poussés à leur extrême, afin de percevoir le moindre Reiatsu qui se démarque de la masse. Bien assez vite, une énergie spirituelle se différencie des autres, de par son importance, sa saveur. Fullbring. Fullbring encore inconscient de ses pouvoirs, mais Fullbring quand même. Parfait.

D'un pas rapide, mais discret, le chasseur s'approche. Quelques sonidos, rapides et légers comme le vents, puis, arrivé à quelques mètres, de petits pas. Un silence étonnant compte-tenu du gabarit du Cafard. Une ruelle isolé, sûrement pas loin du domicile de la proie. Proie qui se retourne, ayant à peine le temps de se rendre compte ce qui était en train de l'attaquer qu'elle était déjà au sol. L'éclat de son regard qui s'éteint lentement, alors que celui-ci était posé sur ses jambes, à quelques mètres de là, dans une marre de sang. Simple, efficace, sans fioriture. Un coup de griffe administré à l'aide de son énorme main, et Kafar en avait finit. à partir de là, il commence à se pencher sur la dépouille de sa victime, quand un Reiatsu bien plus imposant se fait ressentir. Il approche. Et on parle ici d'un gros morceau. Rien à voir avec celle qui git au sol. Faisant quelques pas en arrière, le Vasto Lorde se retire doucement, pour se plonger dans la pénombre, un mur venant couvrir son énorme silhouette.

Puis vint un grand homme, roux, imposant, un sourire fou plaqué sur le visage. Un sourire semblable à celui que pouvait afficher Kafar lorsqu'une partie de chasse l'amusait. Tremblant, nerveux, presque euphorique, l'homme fixait le cadavre avec un intérêt morbide. fasciné, il se rapproche lentement, allant jusqu'à briser ce qu'on pourrait appeler la distance de sécurité avec le corps. Pire encore, il vient plonger ses mains dans l'énorme plaie béante de la défunte pour étaler de ce liquide carmin sur son visage. Une scène des plus repoussante, pour le commun des mortels, mais des plus intéressantes pour l'Hollow.Un sourire à peu prés aussi malsain que celui de l'intrus aux lèvres, il sort de sa cachette, sans chercher à atténuer le bruit de ses pas comme tout à l'heure. Planté devant l'autre, il le fixe, le dévisage longuement, au point que ça en devienne dérangeant. Finalement, même si ça pouvait paraître ridicul, cet homme avait l'air tellement déséquilibré qu'il ne serait pas étonnant qu'il tente même de se repaître de la chaîr de la jeune Fullbring décédée. Ce qui n'était bien évidemment pas envisageable pour le Colosse. Puis, cet individu représentait un met de choix comparé à ce qu'il avait pu se mettre sous la dent depuis le début de son séjour.

Toutes ces données prises en compte, il s'approcha, commençant à tourner en rond autour de sa nouvelle cible. Son sourire disparu, laissant place à une face inexpressive. Complétant un tour autour du roux, il lance :

Ne sais-tu donc pas que les œuvres d'art se touchent avec les yeux ?

Il allait voir s'il y avait autre chose qu'un sang gorgé de Reiatsu à retirer de cet homme. Si oui, il aurait droit à un sursis. Autrement, la chasse commencera sans autre forme de procès.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t3114-kafar

avatar
Rang : Fléau.

Messages : 261
MessageSujet: Re: Entre Cafard et Psychopathe. [Pv : Kafar]   Sam 28 Mar - 0:45

Instant de délectation gâché par l'arrivée inopportune de ce géant, ce titan. Alerté de sa présence par une répétitions de bruits sourds, rien d'autre que le son de ses pas colossaux. Sortant de sa torpeur, il ne voit dans un premier temps que la base d'un ensemble plus imposant, solide. Qu'il imagine la taille de la chose tandis qu'il lève les yeux, afin d'en avoir le cœur net. Qu'il aime quand il n'est pas déçu. Ce serait mentir que d'affirmer ne pas être surpris par l'imposante masse qui vient de se planter face à lui, le fixant intensément, comme s'il le jaugeait. Émerveillé, sa bouche s'ouvre de moitié sans qu'il ne s'en rend compte, ne la contrôle. Un frisson lui parcourt l'échine, tandis qu'il dévisage la tête de son vis-à-vis. Cette chose, cette monstruosité, de quelle race peut-elle bien provenir ? Ce visage, si humanoïde, c'est intriguant, fascinant.

Bien plus grand que lui, d'un bon mètre et demi facilement. Une peau si sombre qu'il croirait la créature sortie d'un cauchemar. Solide, est le mot lui traversant l'esprit concernant l'individu. Une bête pareille, il doit en falloir de la force pour parvenir à la briser. Et ce sourire, ces mâchoires, ces dents. En voilà un de prédateur redoutable. Son instinct ne lui ment pas, se méfier de cette chose est la meilleur des solutions. Pourtant, difficile de retenir l'excitation naissante. Compliqué de ne pas éprouver une furieuse envie de se confronter au gaillard. Impossible de ne pas lui rendre son sourire, de ne pas avoir les yeux qui brillent en l'observant. Cette paire d'antennes sur le crâne, un insecte ? Improbable. Il laisse le géant lui tourner au tour, ne bouge pas, laisse venir. Qu'il découvre avec allégresse que cette forteresse de chair est capable d'user de la parole.

C'toi qui a fait ça ? Chapeau. Mais tu m'diras, c'tait un peu facile sur une gonzesse, t'mérites mieux. Quelqu'un foutu d't'en coller une et d'te décrocher une d'tes grosses dents. Quelqu'un comme moi.

Et il lui claque un sourire carnassier, regard provocateur en appuis. Il n'a pas besoin d'aller plus loin dans ses propos, il sait les actes plus parlant que les mots. Alors il active son pouvoir, sortant de sa poche sa figurine de pierre qu'il serre dans la paume de sa main droite. Aussitôt, la roche constituant la figurine se développe et vient recouvrir les bras du Fullbringer. Le voilà désormais équipé de ce qui prend la forme de canons rocailleux, dont il pointe les extrémités en direction du gigantesque artiste sanguinaire. Il fait feu, crachant une salve de blocs de pierre dont la puissance ne devrait pas suffire à le blesser sérieusement. Simple façon de se faire une idée sur la résistance de sa peau. Aussitôt terminé, il décroche du sol un bloc suffisamment gros pour l'accueillir et le fait décoller à hauteur de son adversaire.

Se sentir petit, c'est une impression qui ne le touche que rarement, et il devait avouer que c'était plutôt désagréable, d'ou ce besoin d'y remédier. En final de ce petit échauffement, il se jeta littéralement tête la première sur le visage hideux de sa cible. Pourquoi s'emmerder avec une quelconque stratégie ?

Spoiler:
 

_________________
Shipping Up To Boston by Dropkick Murphys on Grooveshark
[22:55:15] * Kuragari Asuna embrasse Gan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t1163-kichigai-ganryu-en-cours#8506
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Entre Cafard et Psychopathe. [Pv : Kafar]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entre Cafard et Psychopathe. [Pv : Kafar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entre Cafard et Psychopathe. [Pv : Kafar]
» [Quête S]Guerre entre psychopathe, démone et vampire [Pv:Maya et le doc]
» Plat Chaud : Un Gros Cafard [ Kafar ]
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Chroniques & Flashbacks :: Chroniques & Flashback-