AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

CreativeJuiz

OuvrirFermer






Le forum est fermé. Vous pourrez nous retrouver sur notre nouveau projet ICI

Partagez | 
 

 Franchement, j'en sais rien... [Shihôin Arisu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la Première Division

Messages : 201
MessageSujet: Franchement, j'en sais rien... [Shihôin Arisu]   Mer 19 Nov - 18:27

Bon… Il aurait sans doute pu y penser avant, c'est clair. C'est le genre de souci qui mérite que l'on s'y attarde un minimum, tout de même. Et puis franchement… il aurait dû le savoir, et ce depuis longtemps ! Tous les Shinigamis après tout étaient censés connaître le plan du Seireitei sur le bout des doigts. Savoir sans même avoir à réfléchir où se trouvaient les Quartiers Généraux de toutes les Divisions. Mais bon… Ryunosuke pour sa part n'avait jamais estimé en avoir besoin. L'homme était du genre à penser à lui-même avant toute autre chose. Cela allait bien plus loin d'ailleurs… Il pensait à sa maîtrise du sabre tout particulièrement. C'était le sommet dans sa chaîne de préoccupation. La seule chose qui valait vraiment la peine qu'il s'y intéresse d'ailleurs, et ce tant qu'il n'estimerait pas être devenu le meilleur bretteur existant.

Enfin, quoi qu'il en soit, le voilà donc un baluchon sur l'épaule et son kasa sur la tête à se demander quelle direction il devait bien prendre à présent. Il venait tout juste d'être transféré de la Huitième Division à la Treizième, mais s'il ne parvenait pas à savoir par où il devait aller de par les nombreuses rues et croisements du Seireitei, il pouvait clairement y passer des heures sans trouver. Et cela ne lui convenait bien sûr pas le moins du monde ! Le temps qu'il restait égaré était définitivement perdu à sa maîtrise du sabre et du Zanpakutô. Il n'allait pas avoir le choix, il allait bien devoir demander…

Voilà d'ailleurs une Shinigami qui devrait certainement pouvoir l'aider. Après tout, elle portait un brassard de Vice-Capitaine, c'est qu'elle devait forcément pouvoir s'y retrouver dans ce qui paraissait pour un labyrinthe aux yeux de l'épéiste.
    - Fukutaishô ! Hum… Dites… J'ai comme un trou là… c'est par où la Treizième déjà ?

Sa nonchalance n'était certainement pas une légende, en voici une preuve de plus s'il en fallait encore...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2755-shimada-ryunosuke

avatar
Rang : Kyû Ban Tai Fukutaisho

Messages : 147
MessageSujet: Re: Franchement, j'en sais rien... [Shihôin Arisu]   Sam 22 Nov - 22:04

Franchement, qu’allais-je faire de mon temps libre ? Voilà bien une question qu’Arisu ne s’était jamais encore posée et encore cela ne serait pas le cas. Bien qu’ayant un trou dans son emploi du temps relativement important à cette heure. L’aristocrate avait finalement toujours de quoi l’occuper un temps. En revenant de son entraînement à perfectionner sa pratique des arts nécromanciens par de la des terres du rukongai. Si partant de sa division il ne lui restait aucun dossier à s’occuper ou de shinigami participant à la purge à remettre dans le droit chemin ou à écarter, car beaucoup trop risqué de les gardés pour l’extermination des pauvres âmes habitant au rukongai. Sur le chemin du retour, elle espérait de ne pas apercevoir son vizard de capitaine et sa journée sera comblée. Ce qui agace la noble au sujet de l’hybride, c’est qu’il sera encore là, respirant dans la même division. De toutes les divisions sans capitaine, il lui fallut choisir celle-ci. Pestant contre sa personne, la Shihôin connaissait les moyens pour se débarrasser de l’anomalie, solution qui lui demandait de la puissance ou des preuves affirmant qu’il soit un traitre pour l’évincer, deux choses qui ne sont pas en sa possession.

Et un autre type d’anomalie vient l’interpeller avec un respect pour un supérieur de l'ordre du minimum syndical. Si la remontrance avait était immédiate pour un soldat sous ses ordres, Arisu considérait qu'il est à la charge de ses supérieurs de lui rappeler la rigueur protocolaire en cas d’oubli. Le genre qui ignorait comme s’orienter dans le sereitei alors qu’il se trouvait avec un shihakusho ouvert de surcroit. S’arrêtant à la hauteur de l’homme, fixant dans les yeux nullement gênés par son kasa grâce à sa petite taille. Pouvant apercevoir le visage d’un homme beau et bien bâtis. La beauté ne faisant pas tout, Arisu s’interrogea si l’homme devant elle était un simple d’esprit ou juste une tête en l’air. La possibilité qu’il possède un sens de l’orientation véritablement désastreux demeure envisageable.
    La treizième division se trouve par là.

Indiquant de son doigt la direction des bâtiments, elle s’apprêta à dépasser le shinigami. La noble se ravisa en pensant qu’il pourrait s’égarer davantage et rendant son geste inutile.
    Je crois je vais vous accompagner.

Faisant signe de la suivre, elle comptait pour cette fois être plus loquace qu’à l’accoutumée. Signifiant parlé avec autrui et non garder le silence le temps du trajet, bizarrement elle n’inclut aucunement le fait de paraître chaleureuse de par sa voix ou l’expression de son visage. Ces deux détails resteront figés comme toujours.
    Cela ne vous dérangera surement pas de faire un brin de conversation. Je m’appelle Shihôin Arisu et vous ?

Connaissant enfin le nom du shinigami et lui aussi, doutant qu’il le sût avant aujourd’hui, sauf si miracle il eut l’ingéniosité de se renseigner sur le nom des gradés du gotei treize. Arrivera t’il à la surprendre ? L’avenir nous le dira.
    Pourrais-je savoir pourquoi cherchez-vous la treizième division ? J’aimerais cela vous arrive t’il souvent de vous perdre au sien du sereitei ?

Nulle moquerie dans cette phrase au timbre monocorde. La Shihôin concevait que certains de ses pairs puissent souffrir d’un sens déplorable de l’orientation ou de problème de mémoire expliquant qu’il n’arrive pas sans aide à s’orienter. Elle saura surement bientôt pour quelle raison Shimada ne trouvait pas la treizième division et sans doute pourquoi il s’y rend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2491-shihoin-arisu

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la Première Division

Messages : 201
MessageSujet: Re: Franchement, j'en sais rien... [Shihôin Arisu]   Dim 23 Nov - 17:54

La jeune Shinigami se montra bien aimable. Non seulement elle lui indiqua la direction, mais en plus elle se proposa pour lui montrer directement le chemin en l'accompagnant. Nombreux auraient sans doute été ceux qui se seraient contenté de lui montrer vaguement une direction et de le laisser se débrouiller, voir même carrément de l'ignorer, le laissant trouver de l'aide ailleurs. En cela Ryunosuke s'estima chanceux d'être tombé sur une Vice-Capitaine serviable. Encore que… Aimable, serviable… Certes, elle l'aidait ici, mais ces deux adjectifs ne semblaient pas pouvoir réellement la qualifier, la Fukutaishô restant très froide malgré tout. Mais qu'à cela ne tienne, tant qu'elle l'aidait, c'était plus que suffisant pour le Shimada qui n'en demandait évidemment pas plus.

Aussi se mit-il à la suivre sans se faire prier lorsqu'elle l'invita du geste. C'est seulement qu'il prit le temps d'inspecter un peu plus du regard à qui il avait affaire. Sa taille était sans doute la première chose qui sautait aux yeux, avant même son brassard. Très petite, surtout pour un officier de son grade. Mais après tout, Ryu savait que l'on ne devait pas juger un adversaire sur ce genre de détail. De longs cheveux blancs. Un peu guindée. Shihôin Arisu, c'est ainsi qu'elle se présenta. Si le Shinigami ne la connaissait pas particulièrement – il se moquait pas mal de savoir qui étaient les Vice-Capitaines et les Capitaines tant qu'il n'était pas sous leurs ordres – Ryu savait tout de même que cette famille faisait partie des quatre grandes familles nobles de la Soul Society.
    - Shimada Ryunosuke.

Répondit-il pour se présenter à son tour, sobrement. Il n'en fit pas plus. Les nobles tombaient sous les épées autant que les autres.
    - Je viens d'être transféré. On verra comment ça se goupillera…
    Mais non, il ne m'arrive pas souvent de me perdre. Je n'étais pas encore perdu d'ailleurs, l'on n'est égaré que lorsqu'on ne sait pas où on se trouve. Je ne savais quant à moi juste pas par où aller. Mais la nuance est maigre je vous l'accorde. J'aurais sans doute dû apprendre à connaître par cœur le plan du Seireitei, mais c'est terriblement ennuyeux… D'ordinaire il me suffit de suivre le groupe. Tant que l'on ne me demande pas de mener, mon ignorance n'est pas un handicap.

Encore une preuve de désinvolture, mais bon, on ne se refaisait pas après tout. Il s'était tant appliqué à afficher cette façon d'être comme indice de faiblesse que c'en était devenu tout à fait naturel.
    - Et vous, comment ça se passe à la... *prend le temps de regarder son brassard à nouveau* Neuvième Division ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2755-shimada-ryunosuke

avatar
Rang : Kyû Ban Tai Fukutaisho

Messages : 147
MessageSujet: Re: Franchement, j'en sais rien... [Shihôin Arisu]   Dim 30 Nov - 23:19

Quel laxisme protocolaire ! Les deux shinigami ne se différentiaient pas uniquement par leurs rang ou origine ou encore leurs taille, mais également par leur mentalité. Ce laissé aller faisait poser des questions à Arisu au sujet de Shimada. Il ne prononça que son nom, es qu’il n’a même pris la peine d’énoncer son siège ou ne savait il toujours pas s’il en posséderait un à son arrivé à la treizième division. Pour le coup, cela pouvait s’agir d’une inconnue que son camarade n’arrivait aucunement à y répondre, et ce indépendamment de sa volonté. Elle salua intérieurement l’effort de tournure de phrase pour expliquer qu’il s’est perdu sans s’égarer. Au moins malgré sa nonchalance l’homme gardait une certaine fierté à sauvegarder les apparences enfin cela est ce qu’il semble essaye de faire.
    Heureusement, alors vous n’avez jamais eu à diriger le groupe alors. Vous devriez apprendre au plutôt lorsque vous aurez un peu de temps libre pour le faire, une fois les recoins du sereitei imprimé dans votre esprit alors vous n’aurez plus à les réapprendre.

Elle aurait pu ajouter qu’avec cette initiative il éviterait d’importuner inutilement ses comparses à l’avenir pour une information que tout être au sereitei a acquis à l’image du réflexe de respirer. Il mit du sien pour donner matière à la conversation et Arisu s’empressa d’y répondre avec son timbre monocorde.
    Tout ce passe pour le mieux, un nouveau capitaine dans nos rangs, les reapers se font moins gênant et les hommes et femmes participant à la purge semblent bien la supporter. À l’exception de quelqu’un moins fort qu’espéré. À ce sujet comment les troupes de la huitième vivent cet événement ?

La Shihôin ne prenait pas spécialement à cœur de connaître tous les états d’âme de ses frères et sœur d’arme. Seulement, s’informer sur l’esprit habitant chaque division. Ne connaissant, ni celui de la huitième ni même celui de la treizième hormis pour ce qui leur sert de vice-capitaine.
    D’ailleurs pour quelle raison rejoignez-vous la treizième division ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2491-shihoin-arisu

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la Première Division

Messages : 201
MessageSujet: Re: Franchement, j'en sais rien... [Shihôin Arisu]   Lun 1 Déc - 1:26

La jeune Vice-Capitaine lui fit alors la remarque qu'il se fit lui-même quelques minutes auparavant, insistant sur la caractère important de la chose. Oui, il devrait bien un jour ou l'autre se décider à apprendre le plan du Seireitei, manière de pouvoir s'y retrouver. Mais comme il l'avait dit à haute voix… et bien, c'était quand même super chiant de devoir perdre du temps avec ça. Il pourrait toujours demander, non ? Après tout, il y avait toujours bien un Shinigami pour traîner dans les miliers de rues et ruelles. Des gars en train de balayer en rêvant d'un jour atteindre les places d'Officiers par exemple. C'était là un stéréotype, certes, mais après tout, les stéréotypes n'en étaient pas tout à fait sans raison. Si ces idées reçues se sont ancrées, c'est car ces exemples existent bel et bien.

Enfin soit. Le Shimada hocha de la tête au conseil de la Fukutaishô, faisant signe par là qu'il comprenait et qu'il s'y mettrait un jour. Accompagnant même le geste d'un petit « hmhm » approbateur. Est-ce qu'il comptait s'y mettre pour autant ? Hé bien, tant qu'il n'y était pas parfaitement obligé… Sans doute pas, non. Au fur et à mesure, il apprendrait naturellement de nouveaux chemins, non ? Aujourd'hui même n'était-il pas en train de découvrir le chemin pour se rendre à la Treizième Division ? Un pas après l'autre.

À sa question, elle répondit de manière positive. Un nouveau Capitaine, ce qui devait en effet être une bonne chose pour un Lieutenant qui ainsi se voyait déchargé d'une grosse part de responsabilités. Encore fallait-il qu'elle s'entende avec lui, mais si ce n'était pas le cas elle n'en dit ni n'en montra rien. Elle évoqua également les Reapers, mais pour lui qui n'en avait jamais vu un seul, ces êtres étaient déjà anecdotiques depuis longtemps. S'ils étaient censés poser problèmes, cela n'avait affecté Ryunosuke d'aucune sorte pour le moment, aussi s'en moquait-il éperdument. La purge par contre était un sujet bien plus d'actualité.
    - Pour tout dire, je ne suis pas vraiment homme à beaucoup discuter. Ainsi, j'ignore pour beaucoup l'avis de mes anciens collègues de la Huitième Division. Cependant, la tâche qui concerne les hommes d'Aokiji-Taishô n'est que mathématique. Compter les âmes errantes qui rejoignent le périmètre de sécurité afin d'y être… vous savez…
    Le seul avis que je puisse vous donner est le mien. Et pour ma part, un ordre est un ordre. S'il a été décidé que cette Purge devait être faite, alors je n'ai pas vraiment à discuter.

    Parlant d'ordre d'ailleurs, c'en est un également qui m'envoie à la Treizième Division. J'ai reçu hier ma lettre de transfert, alors que je n'avais rien demandé. Cela risque donc de changer drastiquement mes ordres concernant la Purge. Chambouler pas mal d'habitudes, aussi…

    Et pour vous la Purge ça donne quoi ?
    *Puis ajoute après quelques instants* - On est bientôt arrivés vous pensez ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2755-shimada-ryunosuke

avatar
Rang : Kyû Ban Tai Fukutaisho

Messages : 147
MessageSujet: Re: Franchement, j'en sais rien... [Shihôin Arisu]   Mar 2 Déc - 21:57

Le Shimada semblait réaliser l’urgence d’apprendre les plans du sereitei. Du moins, c’est le message décrypté par le <> envoyer par le shinigami à l’adresse d’Arisu. Ensuite est-ce que sa flemme ne va pas la rattraper le forçant à décaler jusqu’au dernier moment cette partie de son apprentissage ? À part si au contraire il recherche des astuces pour ne pas s’embêter, à les apprendre. Il est d’ailleurs fort probable que la Shihôin n’est qu’une shinigami parmi tant d’autres qui par le biais de la providence ce vu sur le chemin de Ryunosuke et ainsi lui permettant de trouver le bon itinéraire.

Visiblement et cela était aisé à déduire, notre homme est du genre solitaire, il n’est donc guère étonnant qu’il ne soit pas vraiment de connaissance sur l’état d’esprit des membres de la huitième division. Devait-elle espérer que cela change une fois entré la treizième ? Non et au bout du compte, c’est son secteur que cela regarde. L’aristocrate se contenterait de faire en sorte que sa division tourne bien et veillerait au moral de ses troupes. Si ce mode vie lui convient elle n’a rien à faire pour l’aider ou le forcer à changer, hormis ci cela devait avoir une incidence sur son travaille ou celui de ses shinigamis.
    Je vois cela fait plaisir de voir un shinigami pouvant exécuter un ordre allant à l’encontre des bonnes valeurs sans répercutions sur sa conscience et au vu de votre condition mentale je suis certaine que vous vous en sortirez parfaitement.

    Au moins, je peux affirmer que nous avons un point commun, la purge est pour moi un ordre parmi tant d’autres. Seule sa nature peut rendre cet ordre particulier. Ce que je dois surveiller en particulier c’est les exécutants m’accompagnant lors des divers fauchages, avant, pendant et après. Bien que cette tâche-là soit rendue plus simple, mais je demeure toujours prudente au risque de nerf qui lâche.

    Nous sommes arrivés. Je vais dès à présent vous laisser. Bonne journée, Shimada.

La réponse et le lieu demandé arrivèrent à un intervalle d’une poignée de seconde et elle repartit en direction de la neuvième en regardant une ultime fois Ryunosuke. Si la dame avait eu la courtoisie d’accompagner son comparse jusqu’à sa nouvelle division. Elle n’allait certainement pas et en aucune façon pousser l’assistance au point de l’aider à se repérer dans ses nouveaux locaux. Le Shimada étant un grand garçon il pouvait largement s’en sortir sans l’aide d’une tierce personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2491-shihoin-arisu

avatar
Rang : Vice-Capitaine de la Première Division

Messages : 201
MessageSujet: Re: Franchement, j'en sais rien... [Shihôin Arisu]   Mar 2 Déc - 23:14

Manifestement, la Vice-Capitaine avait plus ou moins le même avis que lui en ce qui concernait le Purge. Il fallait croire que peu allaient de concert avec eux… Dire qu'une drogue était même distribuée à tous les participants directs afin d'apaiser leurs consciences. Le Shimada conservait ces cachets en se disant qu'un jour peut-être ils pourraient être d'une quelconque utilité. En tout cas en l'instant ce serait gaspiller que de les consommer, tant il ne se faisait pas de cas de conscience sur ce sujet. Bon, il ne voyait pas vraiment ce qu'elle voulait dire en parlant de « votre condition mentale » mais il ne chercha même pas à en savoir plus, cela n'avait aucune espèce d'importance. Non, ce qui avait de l'importance par contre, c'était qu'ils étaient arrivés. Ah bah comme quoi, il n'avait pas été bien loin lorsqu'il était tombé sur la Shihôin. Juste le temps de discuter un peu, pas assez que pour faire réellement connaissance – ce pourquoi il n'était clairement pas doué – ce qui n'était pas pour le déranger. Non pas qu'il estimait qu'elle ne valait pas la peine d'être connue. Juste que faire plus ample connaissance avec d'autres personnes n'avait pas particulièrement d'intérêt à ses yeux.
    - Merci pour votre aide. Passez une bonne journée, Fukutaishô.

Et voilà qui était fait. La Vice-Capitaine de la Neuvième Division s'en retourna à d'autres activités, alors que le Shinigami s'approchait de ses nouveaux quartiers en prenant le temps d'observer les lieux. Et dire qu'il ignorait encore tout des responsabilités que l'on allait lui confier ici… Terminé de ne plus s'occuper que de son propre entraînement sans se tracasser des autres. Mais ça, il était encore trop tôt pour le savoir, bien que cela ne tarderait plus.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-bsrpg.com/t2755-shimada-ryunosuke
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Franchement, j'en sais rien... [Shihôin Arisu]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Franchement, j'en sais rien... [Shihôin Arisu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tu fumes après l’amour, toi ? J’en sais rien baby. J’ai jamais regardé. ∞ nathanne
» Ann Snow
» [EVENT] Ils sont où les freins la dessus ?
» Aujourd'hui, je fais la fête, demain, je n'en sais rien... ♫ - Elena K. Collins Feat Rosie Tupper.
» Devine qui c'est ?! Euh... Je n'en sais rien mais je voudrais bien boire mon thé tranquille !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Before the Shadows :: Soul Society :: Seireitei-